ARCHIMANDRITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Titre (dont le sens étymologique signifie « gardien de la bergerie ») apparu en Syrie dès le ive siècle, en concurrence avec celui d'higoumène, pour désigner le supérieur d'un monastère. À partir du vie siècle, l'archimandrite devient le chef d'un ensemble de monastères. Puis, de plus en plus souvent dans l'Église byzantine, ce titre prit la valeur d'une distinction honorifique, et il est aujourd'hui donné à presque tous les membres du clergé régulier, exception faite des moines vivant dans les communautés. Dans l'Église russe, ce titre est apparu à la fin du xiie siècle pour désigner les supérieurs des principaux monastères. Avec l'essor du monachisme au xive siècle, les archimandrites de certaines communautés (en particulier du monastère de la Trinité-Saint-Serge près de Moscou) jouent un rôle de premier plan dans la vie religieuse, politique et économique du pays. À partir du xviiie siècle, le titre est également conféré de manière honorifique aux prêtres du clergé régulier ; il est alors généralement considéré comme étant le dernier degré précédant l'épiscopat.

—  Wladimir VODOFF

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « ARCHIMANDRITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/archimandrite/