DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) grand-prince de Moscou (1359-1389)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsqu'il succède à son père, Ivan II (mort en 1359), comme prince de Moscou, le jeune Dimitri se trouve sous la tutelle politique du métropolite Alexis (mort en 1378). Celui-ci lui obtient, par ses démarches à la Horde d'Or, le titre de grand-prince de Vladimir (1362), ravi depuis 1359 par le prince de Souzdal-Nijni-Novgorod.

Devenu majeur, Dimitri, poursuivant la politique de ses prédécesseurs, cherche à étendre son autorité directe sur de nouveaux territoires ; c'est à lui que l'on peut attribuer l'acquisition d'importants territoires sur la rive gauche de la Volga, avec les villes de Kostroma, de Galitch, d'Ouglitch, et autour du lac Blanc (Beloozero), auxquels s'ajoutent, plus près de Moscou, Dmitrov et Starodoub, ainsi que, au sud, Medyn et Kalouga.

Suivant toujours la ligne politique de ses prédécesseurs, Dimitri défend la frontière occidentale de ses États face à la principauté rivale de Tver soutenue par la Lituanie : après avoir repoussé les troupes du grand-prince Olgerd en 1372, il parvient à faire capituler, en 1375, le grand-prince de Tver qui reconnaît la suprématie de Moscou. Cette suprématie du grand-prince de Moscou-Vladimir s'étend, à divers degrés, à l'ensemble de la Russie septentrionale.

L'accroissement de la puissance moscovite explique les velléités d'indépendance que son prince manifeste à l'égard du suzerain mongol. Cette politique atteint son apogée le 8 septembre 1380 quand les troupes russes, sous le commandement de Dimitri et de son cousin Vladimir de Serpoukhov, écrasent celles du khān Mamaï au champ des Bécasses (Koulikovo pole) sur le cours supérieur du Don (de cette victoire Dimitri tire son surnom). Toutefois, cet épisode glorieux, abondamment chanté dans la littérature moscovite des xve et xvie siècles, est largement terni par l'incursion du khān Tokhtamych (Tuqmatiš) qui pille Moscou abandonnée par son prince (1382).

En revanche, l'év [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) grand-prince de Moscou (1359-1389)  » est également traité dans :

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 358 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une capitale vassale des Tatars »  : […] Création du prince de Suzdal', Juri Dolgoruki, Moscou, dont le nom apparaît pour la première fois dans les documents en 1147, ne fut jusqu'au xiii e  siècle, dans la Russie féodale, qu'un petit bourg, pourvu d'une fortification ou kremlin de bois, dépendant de la principauté de Vladimir-Suzdal'. Devenue au début du xiii e  siècle le centre d'une pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moscou/#i_36916

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) - grand-prince de Moscou (1359-1389) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-iv-donskoi/