TVER, anc. KALININE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située au confluent de la Tvertsa et de la Volga, entre Novgorod et le bassin de la Volga moyenne, la ville de Tver devient en 1247 la capitale d'une principauté autonome, échue à Iaroslav Iaroslavitch, frère d'Alexandre Nevski. Grâce à sa position économique et stratégique, cette principauté devient l'une des plus puissantes de la Russie centrale, et son prince obtient fréquemment (jusqu'en 1327) du Khan de la Horde d'or le titre de grand-prince de Vladimir et celui de prince de Novgorod qui y était rattaché. Dans le courant du xive siècle, les princes de Tver, traditionnellement alliés de la Lituanie, perdent leur prééminence dans la région (ainsi que la grande principauté de Vladimir) au profit de leurs cousins, les princes de Moscou, soutenus par la Horde. Malgré la prise de Tver par Dmitri Donskoï (1375), ses princes conserveront leur indépendance jusqu'en 1485 (date de l'annexion de la principauté par Ivan III), symbolisée par leur titre de grand-prince. Au xive et au xve siècle, la ville connut une époque de splendeur : ses joailliers, ses fondeurs, ses forgerons et ses potiers étaient réputés les meilleurs de Russie. Elle jouissait alors d'une situation très favorable : elle se trouvait à la fois à la tête de la navigation sur la Volga et au débouché de la voie commerciale qui, par portage et navigation alternés, conduisait de Novgorod à Moscou. Le déclin de Novgorod entraîna celui de Tver, qui souffrit également du détournement du trafic fluvial au profit des routes et des voies ferrées. L'industrie textile, qui s'est développée au xixe siècle, reste une importante activité manufacturière comme les constructions mécaniques : Tver possédait dès 1897 une usine fabriquant des wagons de chemin de fer, à laquelle se sont jointes des unités de grosse chaudronnerie (excavateurs), de machines textiles et de machines-outils. Elle possède également une centrale nuclé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TVER, anc. KALININE  » est également traité dans :

DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) grand-prince de Moscou (1359-1389)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 561 mots

Lorsqu'il succède à son père, Ivan II (mort en 1359), comme prince de Moscou, le jeune Dimitri se trouve sous la tutelle politique du métropolite Alexis (mort en 1378). Celui-ci lui obtient, par ses démarches à la Horde d'Or, le titre de grand-prince de Vladimir (1362), ravi depuis 1359 par le prince de Souzdal-Nijni-Novgorod. Devenu majeur, Dimitr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-iv-donskoi/#i_42962

IVAN Ier DANILOVITCH KALITA (1304-1341) grand-prince de Moscou (1325-1341)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 223 mots

Après avoir secondé son frère Iouri, Ivan lui succède en 1325 à la tête de la principauté de Moscou, fondée à la fin du xiii e  siècle par leur père, Daniel. Le nouveau prince continue la lutte menée par son aîné contre la principauté de Tver pour l'obtention du titre de grand-prince de Vladimir, c'est-à-dire pour l'hégémonie de la Russie du Nord-E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-ier-danilovitch-kalita/#i_42962

VOLGA

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 985 mots

Dans le chapitre « La Volga supérieure, un réseau de canaux au service de Moscou »  : […] De la source à Rybinsk, la Volga est avant tout dévolue aux transports, sous la domination de la toute proche capitale russe. Le fleuve prend sa source à seulement 228 mètres d'altitude, dans la partie nord du plateau central russe. Au bout de 15 kilomètres, il est déjà équipé du petit barrage de Verkhnié Voljsk (depuis 1843), puis coule de manière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volga/#i_42962

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « TVER, anc. KALININE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tver-kalinine/