TSAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Ivan le Terrible

Ivan le Terrible
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Pierre le Grand (1672-1725)

Pierre le Grand (1672-1725)
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini/ Age Fotostock

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Forme slave tardive (la forme ancienne est cěsarǐ, du latin cæsar), tsar sert au Moyen Âge à désigner l'empereur romain, byzantin ou germanique. Voulant affirmer son indépendance et cherchant à rivaliser avec Byzance, Syméon de Bulgarie prit, en 919, le titre de tsar (car') des Bulgares et des Grecs. Après l'échec de cette tentative (1018), le terme sera repris par les monarques du second royaume bulgare (1187-1396). En 1346, c'est le roi de Serbie Étienne (Stefan) Dušan qui se fait couronner tsar des Serbes et des Grecs, mais le titre disparaît, dès 1371, avec son successeur, Uroš IV. Toujours dans les Balkans, de 1908 à 1945, les rois de Bulgarie s'intituleront tsar.

En Russie, le terme tsar, après avoir désigné presque exclusivement le basileus, a été utilisé, à partir du milieu du xiiie siècle, pour le khān de la Horde d'or (le mot tsarévitch était réservé aux parents et descendants de la dynastie régnante) ; ce n'est qu'après l'effondrement du joug mongol (1480), qu'Ivan III ose s'arroger, dans quelques documents, le titre de tsar (qui d'ailleurs est toujours attribué aux khans de Kazan et de Crimée, héritiers de la Horde) ; en 1497, il fait certes couronner son petit-fils, Dmitri (qui ne régnera jamais), mais le successeur effectif d'Ivan, Basile III, ne prend pas encore officiellement le titre de tsar, bien que l'idéologie impériale continue à se répandre dans les milieux ecclésiastiques et politiques. En 1547 seulement, lors d'une cérémonie solennelle dans la cathédrale de l'Assomption au Kremlin (où auront lieu désormais tous les couronnements jusqu'en 1894), Ivan IV le Terrible ceint la couronne de tsar de toute la Russie. Le titre est alors définitivement adopté par les monarques moscovites. En 1721, Pierre le Grand le remplace, dans la titulature officielle, par celui d'imperator, d'apparence plus occidentale ; mais, dans la langue courante et en Russie comme à l'étranger, le terme de tsar se maintient jusqu'à la chute de la monarchie russe en 1917 (l'héritier du trône conservera d'ailleurs officiellement le titre de tsarévitch, utilisé depuis le xvie siècle). Ses dérivés, tsarisme et tsariste, devenus internationaux, seront largement utilisés dans le langage politique des xixe et xxe siècles, puis par les historiens pour désigner la doctrine et les défenseurs de la monarchie absolue en Russie.

—  Wladimir VODOFF

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TSAR  » est également traité dans :

ÉTATS GÉNÉRAUX, Russie

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 413 mots

Par analogie avec l'histoire de France, on désigne ainsi les assemblées convoquées par les tsars de Moscou, assemblées qui portèrent en russe le nom de Zemskij sobor , ou encore Soviet vseja zemli (Conseil de tout le pays). La première convocation de cette assemblée semble remonter à 1549-1550 au début du règne personnel d'Ivan le Terrible ; l'institution tombe en désuétude à la fin du xvii e  si […] Lire la suite

IVAN IV COURONNÉ TSAR

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 202 mots
  •  • 1 média

Ivan IV, dit le Terrible (1533-1584), n'a que trois ans lorsqu'il succède à son père Basile III comme grand-prince de Russie. Maintenu sous la tutelle de sa mère Hélène Glinskaïa, puis sous l'influence des Grands, il n'accède au pouvoir qu'en 1547, lorsqu'il se fait couronner tsar par le métropolite Macaire. Ce dernier, qui l'a formé, est convaincu du rôle providentiel désormais offert à Moscou, d […] Lire la suite

IVAN IV LE TERRIBLE (1530-1584)

  • Écrit par 
  • Constantin de GRUNWALD
  •  • 1 807 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Ivan  III (1462-1505), grand-père d'Ivan Vassiliévitch Grozny, avait déjà réussi à transformer la petite principauté de Moscou, qui s'était constituée deux siècles plus tôt dans les forêts de la Russie septentrionale, en un puissant État centralisé à l'époque même où Louis XI menait à bien l'unification du royaume de France ; où, en Angleterre, Henri Tudor mettait fin à la guerre des Deux-Roses ; […] Lire la suite

ROME TROISIÈME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 510 mots

De même que Byzance, la deuxième Rome, avait supplanté la première lors des invasions barbares, certains écrivains russes du xvi e siècle, qui considéraient que l'une et l'autre avaient successivement failli à leur mission de diriger la chrétienté, revendiquèrent pour Moscou, avec le titre de Troisième Rome, le droit de relayer Constantinople dans sa suprématie politique et religieuse. Cette idée […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 260 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La domination mongole »  : […] Les deux siècles de domination mongole ont eu des conséquences profondes sur le cours de l'histoire russe : la théorie « eurasienne » qui rattache partiellement la Russie à l'Asie et met l'accent sur les traits asiatique de la civilisation russe, apparus ou renforcés après la conquête, est rejetée ou mise en doute par la plupart des historiens. L'influence tatare sur le vocabulaire, les instituti […] Lire la suite

Les derniers événements

5-7 mai 2018 Russie. Investiture du président Vladimir Poutine.

tsar Poutine », réélu en mars, à l’appel de l’opposant Alexeï Navalny. Plus de mille six cents personnes sont interpellées. L’opposition dénonce l’intervention, à Moscou, de paramilitaires cosaques en uniforme au côté des forces anti-émeute. Le 7, Vladimir Poutine est investi pour un quatrième mandat à la tête de l’État. Il reconduit Dmitri Medvedev […] Lire la suite

11-29 mai 2017 France. Nomination du gouvernement et premiers pas du nouvel exécutif.

tsar Pierre le Grand. Lors de leur conférence de presse commune, le chef de l’État français évoque la situation en Ukraine et en Syrie, au sujet de laquelle il indique que « toute utilisation d’armes chimiques, par quelque force que ce soit, fera l’objet de représailles » de la France ; il appelle au « respect des droits de toutes les personnes, de […] Lire la suite

23 mai - 1er juin 2003 Russie. Célébration du tricentenaire de Saint-Pétersbourg

tsar Pierre le Grand. Ville natale du président Vladimir Poutine, Saint-Pétersbourg a été entièrement rénovée pour l'occasion. Le 30, la ville accueille le sommet de la Communauté des États indépendants. Le 31, c'est au tour du sommet Russie-Union européenne de s'y tenir. Le 1er juin, enfin, elle abrite une rencontre informelle entre le président russe […] Lire la suite

14-20 août 2000 Russie. Canonisation du tsar Nicolas II

tsar, Nicolas II, et de la famille impériale, assassinés par les bolcheviks en juillet 1918, ainsi que de plus d'un millier de « martyrs et confesseurs » victimes du régime communiste. Souhaitée par les milieux monarchistes et nationalistes, cette décision n'est pas justifiée, selon la commission de canonisation, par « les activités étatiques et ecclésiastiques […] Lire la suite

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « TSAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tsar/