GRAND-RUSSIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En russe velikorus ou velikoros. L'expression « Grand-Russien » est apparue au xve siècle pour désigner le rameau septentrional des Slaves orientaux, appelés tous jusque-là « Russes », au moment où se dessinait la différence entre trois groupes linguistiques, russe, ukrainien et biélorussien. Ethniquement, le groupe russe procède du brassage des éléments slaves et finnois qui se produisit au xiie siècle, et probablement plus tôt, dans la zone forestière, notamment dans la région située entre le cours supérieur de la Volga et celui de l'Oka. Au début du xvie siècle, ce groupe est presque totalement inclus dans l'État moscovite. Dès la seconde moitié du xvie siècle, les Russes ou Grands-Russiens commencèrent à s'installer dans tout le bassin de la Volga et plus loin en Sibérie. À l'époque moderne, ils constituèrent l'élément ethnique dominant de l'empire des tsars jusqu'aux rives de l'océan Pacifique, imposant partout l'usage de la langue russe. Le terme de Grand-Russien était opposé à celui de Petit-Russien (maloros), qui servait à désigner les Ukrainiens, et à celui de Blanc-Russien (belorus). Après la révolution de 1917, ces termes, à l'exception du dernier, ont été bannis du vocabulaire officiel. Les anciens Grands-Russiens constituent la majorité de la population de la fédération de Russie.

—  Wladimir VODOFF

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GRAND-RUSSIEN  » est également traité dans :

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Autonomie territoriale contre autonomie nationale »  : […] Au lendemain de la révolution d'Octobre, le fédéralisme est conçu par les bolcheviks comme une arme contre les aspirations indépendantistes des peuples sous domination russe, comme une concession tactique provisoire et non pas comme un modèle d'organisation de l'État ou une fin en soi. Le conflit qui oppose Lénine à Staline en 1922 concerne davantage les modalités de l'instauration de l'État fédé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_42957

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 453 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le vainqueur de Stalingrad, l'homme fort de Yalta »  : […] La mémoire de ce crime de masse, gardé secret, fut totalement éclipsée – à l'intérieur comme à l'extérieur du pays – par le rôle majeur joué par l'Union soviétique dans l'écrasement du nazisme. La victoire de Stalingrad (2 février 1943) effaça à la fois la « Grande Terreur », mais aussi le pacte germano-soviétique du 23 août 1939, qui avait permis aux deux dictateurs, Hitler et Staline, de se par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staline/#i_42957

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « GRAND-RUSSIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-russien/