SUÈDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

SUÈDE : quelques données-clés.
Nom officielRoyaume de Suède (SE)
Chef de l'Étatle roi Carl XVI Gustaf (depuis le 15 septembre 1973)
Chef du gouvernementMagdalena Andersson (depuis le 30 novembre 2021)
CapitaleStockholm
Langue officiellesuédois
Unité monétairecouronne suédoise (SEK)
Population10 495 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)447 425

La Suède est restée plus longtemps que les autres pays scandinaves dépourvue d'histoire écrite. Les temps archaïques, sur lesquels la documentation se limite aux données de l'archéologie, de l'épigraphie runique et de quelques traditions plus ou moins mythiques consignées dans les pays étrangers, s'y prolongent jusqu'au milieu du xiie siècle.

Suède : carte physique

Carte : Suède : carte physique

Carte physique de la Suède. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Suède : drapeau

Dessin : Suède : drapeau

Suède (XVIe s. ; off. 1906) Champ bleu azur écartelé d'une croix scandinave jaune d'or. Les couleurs de ce drapeau sont celles des armoiries d'État datant de 1364, composées de trois couronnes jaunes inscrites sur un fond bleu. Sa lointaine origine est une bannière moyenâgeuse dite... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Ainsi s'expliquent les incertitudes qui pèsent sur les origines de l'État suédois : on ne saurait dire quand ses trois parties constitutives essentielles (le Svealand, autour du lac Mälar, le Götaland, autour des lacs Vättern et Vänern, et l'île baltique de Gotland) ont commencé à reconnaître un même roi, dont le siège ordinaire était en Svealand. Cette union, qui n'effaça jamais, au Moyen Âge, des différences institutionnelles assez profondes, paraît en tout cas antérieure à la fin de l'âge des Vikings. Sauf de courtes périodes au xive siècle, la Suède médiévale ne comprit jamais la Scanie et les régions voisines ; sa façade maritime était sur la mer Baltique, à l'ouest elle ne disposait que d'une étroite fenêtre entre le Danemark et la Norvège, sur le bas Götaälv.

Monarchie constitutionnelle, la Suède pratique le régime parlementaire depuis longtemps. En effet, après la mort de Charles XII (1718), dont le règne a marqué l'apogée de l'absolutisme royal, l'Acte sur la forme du gouvernement (1719-1720) et la loi organique sur le Parlement (1725) établirent la prééminence du Parlement en instaurant un véritable régime d'assemblée. C'est à cette époque, présentée comme l'« ère de la liberté », que naît une véritable vie politique avec la formation de deux courants d'opinion au sein du Parlement.

Profitant des luttes partisanes et des difficultés intérieures, Gustave III réalisa, en 1772, un coup d'État qui, en supprimant les partis politiques, marqua la fin du régime parlementaire et aboutit à l'adoption d'une nouvelle Constitution qui reconnaissait au monarque des pouvoirs quasi absolus.

Les défaites militaires liées aux guerres napoléoniennes conduisirent, en 1809, à la déposition du monarque, Gustave IV Adolphe. Immédiatement fut constituée une commission de la Constitution qui élabora un texte destiné à prévoir tout retour de l'absolutisme royal mais aussi à limiter les pouvoirs du Parlement. Ce texte, instaurant une monarchie constitutionnelle, allait permettre le développement du parlementarisme ; il fut complété par trois lois organiques inséparables de la Constitution : la loi organique sur le Riksdag (Parlement), la loi sur la liberté de la presse et la loi sur la succession au trône.

Cet ensemble de lois fondamentales, qui fit l'objet de nombreux amendements, est demeuré en vigueur jusqu'au 1er janvier 1975, date à laquelle s'est appliquée la nouvelle Constitution qui a abrogé le texte de 1809, sans toutefois apporter de bouleversements substantiels au régime existant.

Tel qu'il a évolué jusqu'à nos jours et tel qu'il est établi par la nouvelle Constitution, le régime politique suédois se présente comme une monarchie constitutionnelle dont le parlementarisme constitue la pierre angulaire.

Depuis le milieu du xixe siècle, la Suède, jusque-là pays pauvre, a connu un développement économique qui la classe, au début du xxie siècle, parmi les premières nations au monde en termes de revenu par habitant. La société suédoise a par ailleurs élaboré au xxe siècle un « modèle » social qui a longtemps fait l'admiration, sinon l'envie, de nombre de pays. Les mutations économiques survenues dans le dernier quart du xxe siècle ont mis à mal ce modèle, qui a dû faire l'objet de profondes adaptations pour perdurer.

Au fond de l'âme suédoise telle qu'elle se dévoile à travers ses expressions artistiques et littéraires se lit une passion, une rage même d'absolu, de radicalisme, de perfection. L'usage est de mettre l'accent sur son mysticisme, son goût du rêve, son penchant pour le [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 53 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Suède : carte physique

Suède : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Suède : drapeau

Suède : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Forêt (Suède)

Forêt (Suède)
Crédits : Roine Magnusson/ Getty Images

photographie

Angermanland (Suède)

Angermanland (Suède)
Crédits : Hans Strand/ Corbis Documentary/ Getty Images

photographie

Afficher les 18 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : professeur de géographie humaine, économique et régionale à l'université de Metz, U.F.R. de lettres et sciences humaines, membre de l'Académie Gustave-Adolphe d'Uppsala (Suède)
  • : ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et de l'Institut national des langues et civilisations orientales, professeur d'histoire contemporaine à l'institut des hautes études européennes de l'université de Strasbourg
  • : directeur honoraire de l'Institut de géographie de l'université de Paris
  • : professeur de droit public à l'université de Paris-V-René-Descartes
  • : professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université Robert-Schuman, Strasbourg
  • : maître de conférences à l'université de Caen
  • : professeur à l'université de Lille-III
  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  SUÈDE  » est également traité dans :

SUÈDE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 502 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne, champ de bataille de l'Europe »  : […] La révolte de Bohême de 1618 peut être considérée comme le début de la guerre de Trente Ans. Mais il ne s'agit encore que de querelles entre États et princes. Le 23 mai 1618, les représentants de l'Empereur sont défenestrés à Prague, et l'aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Les révoltés constituent un Landtag et un Directoire. Les Bohémiens déposent Ferdinand et é […] Lire la suite

BERGSLAG

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 314 mots
  •  • 1 média

Le terme de Bergslag désignait au Moyen Âge un groupement minier, avec ses forêts, ses villages, ses forges, auquel étaient accordés des privilèges spéciaux ; puis, à partir du xvi e siècle, on a appelé ainsi tout l'ensemble des bergslag. Cet ensemble, mal délimité, s'étend sur le Värmland, le Kopparberg (Dalécarlie), le Västmanland. Il y a là, à la retombée du plateau archéen sur la dépression c […] Lire la suite

BERNADOTTE FOLKE (1895-1948)

  • Écrit par 
  • Laurent BARCELO
  •  • 1 041 mots

Le 17 septembre 1948, deux hommes en uniforme israélien abattent à bout portant le comte Folke Bernadotte, médiateur de l'organisation des Nations unies, et son adjoint le colonel français Sérot, alors qu'ils traversent la localité de Katamon pour se rendre à Jérusalem. Soldat, humaniste et diplomate suédois né à Stockholm le 2 janvier 1895, Folke Bernadotte est le neveu du roi Gustave V de Suède. […] Lire la suite

BERNADOTTE JEAN-BAPTISTE (1763-1844), roi de Suède et de Norvège sous le nom de CHARLES XIV (1818-1844)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 546 mots
  •  • 1 média

Fils d'un magistrat de Pau, engagé à dix-sept ans, sergent-major en 1788 et connu alors sous le sobriquet de « Belle Jambe », Bernadotte prend ses grades dans les armées de la Révolution, devient le lieutenant de Jourdan à l'armée de Sambre-et-Meuse puis de Bonaparte à l'armée d'Italie. Ambassadeur à Vienne pendant deux mois en 1798, il y rencontre Beethoven et lui conseille de consacrer une symph […] Lire la suite

BIRGER jarl de BJÄLBO (1210 env.-1266)

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 224 mots

La figure de ce grand féodal, lié aux familles régnant alors en Scandinavie, incarne le moment où la Suède, au cours du xiii e  siècle, s'ouvre aux influences européennes et où les principaux éléments qui pèseront sur son histoire se mettent en place dans un contexte de prospérité économique dont témoigne la floraison de nombreux villages nouveaux. Birger est le maître du pays de 1248, date à laqu […] Lire la suite

BJÖRLING JUSSI (1911-1960)

  • Écrit par 
  • Piotr KAMINSKI
  •  • 626 mots
  •  • 1 média

Johan Jonaton (Jussi) Björling naît à Stora Tuna (Suède) le 5 février 1911 dans une famille très musicienne, et même très « vocale ». Son père, Karl David Björling, était ténor professionnel, et il enseigna le chant à ses trois fils, Karl Johan Olof (Olle), Karl Gustaf (Gösta) et Jussi, le cadet. Le Quatuor Björling, où Jussi chante de sa voix de soprano, fit une série de tournées à partir de 1916 […] Lire la suite

BONNETS & CHAPEAUX

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 400 mots

Nom de deux tendances politiques suédoises qui se disputèrent la majorité au Riksdag, devenu le détenteur du pouvoir politique durant l'« ère de la liberté » ( Frihetstid ). Au cours de cette période qui s'étend de la mort de Charles XII (1718) au coup d'État de Gustave III (1772), l'absolutisme est remplacé, particulièrement après le Riksdag de 1738, par un régime parlementaire comparable aussi b […] Lire la suite

BRANTING KARL HJALMAR (1860-1925)

  • Écrit par 
  • Karl KOEHLER
  •  • 758 mots
  •  • 1 média

Premier leader de la social-démocratie suédoise, Branting est issu de la bourgeoisie stockholmoise ; étudiant, il rompt avec son milieu, se lance dans le journalisme et sera bientôt le chef de file de la presse socialiste. En 1889, il contribue à la fondation du Parti social-démocrate, réunissant des clubs de gauche, des syndicats et des groupes marxiste et anarchiste. Ce faisant, Branting entend […] Lire la suite

CARL XVI GUSTAV (1946- ) roi de Suède (1973- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 201 mots

Roi de Suède depuis 1973. Né le 30 avril 1946 à Stockholm, Carl Gustav Folke Hubertus devient prince héritier lorsque son grand-père Gustav VI Adolf monte sur le trône en 1950, son père étant mort dans un accident d'avion en 1947. Après des études à l'école des cadets et à l'université d'Uppsala, il est nommé officier de marine en 1968. Il accède au trône le 19 septembre 1973 à la mort de Gustav V […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14 juillet 2022 Suède – Iran. Condamnation à la prison à vie d'un ancien procureur adjoint iranien.

Il s’agit de la onzième affaire de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité traitée de cette façon par la Suède depuis 2010. […] Lire la suite

28-30 juin 2022 O.T.A.N. – Suède – Finlande. Validation de la demande d'adhésion de la Suède et de la Finlande.

La Suède et la Finlande lèvent également leur embargo sur la livraison de certaines armes à la Turquie, qu’elles observaient depuis l’incursion de l’armée turque dans le nord de la Syrie en octobre 2019. L’adhésion des deux pays à l’OTAN doit être ratifiée par les Parlements des trente pays membres. Le nouveau « concept stratégique » de l’OTAN présenté à cette occasion qualifie la Russie de « menace directe » et la Chine de « défi ». […] Lire la suite

18 mai 2022 O.T.A.N. – Suède – Finlande. Dépôt des candidatures de la Suède et la Finlande à l'OTAN.

La Suède et la Finlande déposent leurs demandes officielles d’adhésion à l’OTAN. La rupture par ces deux pays de leur traditionnel non-alignement militaire intervient trois mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Le 16, six des huit partis suédois avaient donné leur accord à cette initiative. Le 17, le Parlement finlandais l’approuvait par 188 voix sur 200. […] Lire la suite

13-23 décembre 2021 Union européenne – Russie – Mali. Sanctions européennes contre le groupe Wagner.

Le 23, dans un communiqué commun, seize pays occidentaux engagés dans la lutte antidjihadiste au Sahel – Allemagne, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, France, Italie, Lituanie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni et Suède – condamnent « fermement le déploiement de mercenaires sur le territoire malien » et accusent la Russie « d’un soutien matériel au déploiement du groupe Wagner ». […] Lire la suite

4-29 novembre 2021 Suède. Élection de la sociale-démocrate Magdalena Andersson au poste de Premier ministre.

Le 4, le congrès du Parti social-démocrate élit la ministre des Finances Magdalena Andersson à la présidence de la formation. Celle-ci succède au Premier ministre Stefan Löfven dont le gouvernement avait été censuré en juin, qui avait été réinvesti en juillet et qui a finalement annoncé son retrait en août. Le 10, Stefan Löfven démissionne de son poste de Premier ministre. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Régis BOYER, Michel CABOURET, Maurice CARREZ, Georges CHABOT, Jean-Claude MAITROT, Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, Lucien MUSSET, Claude NORDMANN, Jean PARENT, « SUÈDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/