SPORT (Disciplines)Le football

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Coupe du monde

Si le football peut être considéré comme le sport-roi, il le doit à son caractère universel, mais aussi à la tenue, tous les quatre ans, de la Coupe du monde, spectacle sportif le plus suivi, avec les jeux Olympiques d’été. Née dans une certaine confidentialité, la Coupe du monde de football mobilise et passionne désormais le monde entier.

La naissance

Dès 1904, la F.I.F.A. avait envisagé la création d'un championnat international, mais ce n'est que lors du congrès de la F.I.F.A. du 26 mai 1928, à Amsterdam, que le Français Henri Delaunay, soutenu par son compatriote Jules Rimet, président de la F.I.F.A, émit l'idée de la création de la Coupe du monde. Le 19 mai 1929, lors du congrès de Barcelone, la naissance de la Coupe du monde était officialisée. L'Uruguay, demeuré seul candidat, se voyait confier l'organisation de la première édition en 1930.

1930. Le triomphe de la Celeste

Treize nations seulement participent à la Ire Coupe du monde, les équipes européennes se montrant réticentes à effectuer le long voyage en bateau jusqu'en Uruguay. Pour l'anecdote, le Français Lucien Laurent devient le premier buteur de l'histoire de la Coupe du monde. Cette édition est dominée par les Sud-Américains, l'Uruguay, face à la Yougoslavie, et l'Argentine, contre les États-Unis, s'imposant sans discussion en demi-finale sur le même score, 6-1.

Football : Coupe du monde 1930, résultats

Tableau : Football : Coupe du monde 1930, résultats

Football : résultats de la première Coupe du monde (Uruguay, 1930). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En finale, l'équipe de l'Uruguay – surnommée la Celeste en raison du bleu ciel du maillot des joueurs –, championne olympique en 1924 et en 1928, domine l'Argentine, 4-2. Jose Nazzazi, son capitaine, reçoit des mains de Jules Rimet la Victoire ailée, statuette en or de 1 800 grammes réalisée par le sculpteur Abel Lafleur.

Jules Rimet

Photographie : Jules Rimet

Jules Rimet (à gauche), président de la FIFA, présente la Victoire ailée, trophée destiné à récompenser le vainqueur de la Coupe du monde de football, à Raoul Jude, président de la Fédération uruguayenne, qui organise la première édition de l'épreuve. En dominant l'Argentine en... 

Crédits : Keystone/ Getty Images

Afficher

Si on s'est montré peu intéressé en Europe par la compétition, l'épreuve a déchaîné les passions en Amérique latine. Certains iront jusqu'à penser que la défaite de l'Argentine en finale a favorisé la prise du pouvoir dans ce pays par le général Uriburu.

1934. Un cadeau pour Mussolini

L'Italie organise la IIe Coupe du monde. Les Européens, à l'exception des Anglais, s'intéressent enfin à l'épreuve, alors que les Sud-Américains la boudent : l'Uruguay ne vient pas défendre son titre. La compétition se déroule dans le climat détestable de l'Italie fasciste – chauvinisme du public et manifestations exacerbées de nationalisme. Plusieurs matchs sont heurtés, notamment la double confrontation, en quart de finale, entre l'Italie et l'Espagne (1-1, puis 1-0).

Football : Coupe du monde 1934, résultats

Tableau : Football : Coupe du monde 1934, résultats

Football : résultats de la deuxième Coupe du monde (Italie, 1934). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En finale, grâce à un but inscrit en prolongation par Angelo Schiavio, la Squadra Azzurra remporte la Coupe du monde aux dépens de la Tchécoslovaquie (2-1). Le duce est satisfait.

1938. Doublé de la Squadra Azzurra

La IIIe Coupe du monde se déroule en France, juste hommage aux initiateurs de l'épreuve, Jules Rimet et Henri Delaunay. Les Anglais boudent toujours la compétition ; Argentine et Uruguay ne se déplacent pas. Le onze tricolore ne franchit pas les quarts de finale, battu par l'Italie (3-1). Le Brésil a enfin présenté une équipe de qualité. Vainqueurs des Tchécoslovaques en quart de finale à l'issue de deux rencontres heurtées, les Brésiliens alignent en demi-finale une équipe dans laquelle ne figure pas Leonidas, le « Diamant noir », réservé par l'entraîneur Pimenta pour la finale. Lourde erreur : l'Italie bat le Brésil, 2-1.

Football : Coupe du monde 1938, résultats

Tableau : Football : Coupe du monde 1938, résultats

Football : résultats de la troisième Coupe du monde (France, 1938). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En finale, la Squadra Azzurra ne laisse aucune illusion à la Hongrie, dominée 4-2. Les Italiens, à l'issue d'un tournoi bien maîtrisé, conservent le trophée. On ignore encore que douze années passeront avant qu'ils ne le remettent en jeu.

1950. Le Maracanã en larmes

Le Brésil accueille la IVe Coupe du monde. Cette fois, les Anglais, inventeurs du football, mais qui ont toujours dédaigné la Coupe du monde, participent... et sont battus par les États-Unis (1-0), ce qui provoque leur élimination précoce !

Football : Coupe du monde 1950, résultats

Tableau : Football : Coupe du monde 1950, résultats

Football : résultats de la quatrième Coupe du monde (Brésil, 1950). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le tournoi final réunit Brésil, Uruguay, Espagne et Suède. Vainqueurs des Suédois 7-1 et des Espagnols 6-1, les Brésiliens peuvent se contenter d'un match nul face à l'Uruguay pour remporter l'épreuve. La Seleção ouvre le score par Friaça ; un but de Juan Schiaffino, et la Celeste égalise. À la quatre-vingt-unième minute, Alcides Ghiggia trompe Barbosa. L'Uruguay remporte la Coupe du monde, plongeant les 200 000 spectateurs du Maracanã dans la tristesse. Quant au gardien de but brésilien, l'infortuné Moacir Barbosa, alors idole de son pays, il se voit traité comme un paria et [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 21 pages

Médias de l’article

Football : Coupe du monde 1930, résultats

Football : Coupe du monde 1930, résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Jules Rimet

Jules Rimet
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Football : Coupe du monde 1934, résultats

Football : Coupe du monde 1934, résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Football : Coupe du monde 1938, résultats

Football : Coupe du monde 1938, résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 40 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  SPORT  » est également traité dans :

SPORT (Histoire et société) - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PARIENTÉ
  •  • 12 538 mots
  •  • 5 médias

Entre la naissance de l'acte sportif, accompli par l'homme primitif et les épreuves que des centaines de millions de spectateurs suivent avec passion aujourd'hui, quand ils n'y participent pas, subsiste un fil conducteur que les aléas de l'évolution ne sont pas parvenus à rompre.« Le sport, a écrit Jean Giraudoux, est le seul moyen de conserver dans l'homme les qualités de l'homme primitif. Il ass […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 877 mots
  •  • 3 médias

Terme polysémique, le sport a toutes les apparences d'un paradoxe. Alors qu'il est connu de tous et le sujet des conversations les plus quotidiennes, les meilleurs experts ne parviennent pas à le définir avec précision. Parce qu'il rassemble en lui la libre expression du corps exultant dans la consumation de ses énergies et le travail technique rigoureux v […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Économie

  • Écrit par 
  • Wladimir ANDREFF
  •  • 6 790 mots
  •  • 2 médias

L'expression française « économie du sport » confond ce que l'anglais distingue : un secteur de l'économie (the sports economy) et une analyse économique du sport (sports economics). Cette dernière cherche d'abord à estimer le poids économique du sport. Celui-ci dépend de la demande de sport, laquelle peut être étudiée par grandes catégories : pratiques spor […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Le dopage

  • Écrit par 
  • Jean-François BOURG
  •  • 10 038 mots
  •  • 5 médias

Le dopage est un phénomène social de grande échelle. L'homme n'a jamais pu accepter ses limites physiques ou mentales. Le recours à la cocaïne chez l'écrivain, aux amphétamines chez l'étudiant, aux stimulants chez le manager, aux antidépresseurs chez le tourmenté, aux dopants militaires les plus sophistiqués chez […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - La presse sportive

  • Écrit par 
  • Jacques MARCHAND
  •  • 6 149 mots
  •  • 1 média

La presse sportive se définit « presse comme les autres, sans être tout à fait comme les autres ». Elle est intégrée, aujourd'hui plus qu'hier, à la presse de grande information, aussi bien pour l'écrit, la radio, la télévision que maintenant sur Internet. Elle remplit les mêmes fonctions, elle a les mêmes exigences techniques et éthiques, les mêmes droits, […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 889 mots
  •  • 3 médias

Sport et argent constituent un couple des plus soudés que la crise financière et économique mondiale de la fin des années 2000 et du début des années 2010 semble, en surface du moins, ne pas avoir affecté – peuvent en témoigner les montants des transferts des joueurs de football (94 millions d'euros versés en juin 2009 par le Real Madrid à Manchester United pour recruter le Portugais […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

En 1887, un peu plus de dix ans avant l’Américain Norman Triplett pourtant considéré comme le fondateur de la psychologie sociale expérimentale, le médecin neurologue français Charles Féré est le premier à démontrer l’effet positif de la présence d’autrui sur la performance humaine, mesurée alors en termes de force exercée sur une poignée dynamom […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 662 mots
  •  • 32 médias

Citius, Fortius, Altius(« plus vite, plus fort, plus profond »). Cette devise, proposée en 1891 par le père Henri Didon pour l'Association sportive Albert-le-Grand d'Arcueil et reprise par Pierre de Coubertin pour les […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 189 mots
  •  • 19 médias

Affaires Festina (1998), Cofidis (2004), opération Puerto (2006), disqualification du « vainqueur » du Tour de France 2006, l’Américain Floyd Landis, mise hors course du maillot jaune de la Grande Boucle, le Danois Michael Rasmussen, en 2007, disqualification rétroactive d’Alberto Contador, premier du Tour en 2010, les sept victoires de […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le rugby

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Le 27 août 1995 à Paris, Bernard Lapasset, alors président en exercice de l'International Board, déclarait à la presse que l'instance dirigeante du rugby mondial avait décidé de renoncer aux règles relatives à l'amateurisme et d'autoriser « ... toutes les formes de paiement, à tous les niveaux du jeu ». Les primes de match comme les salaires, versés sous le ma […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT (Disciplines) - Le football », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-football/