MESSNER REINHOLD (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alpiniste italien né le 17 septembre 1944 à Bressanone (ou Brixen, dans le Trentin-Haut-Adige).

Reinhold Messner grandit dans les Dolomites, région montagneuse germanophone du nord de l'Italie. Son père l'initie à l'alpinisme et, dès l'âge de treize ans, il réalise plusieurs ascensions difficiles, d'abord dans les Alpes orientales, puis sur d'autres sommets alpins. Pendant les années 1960, Messner devient l'un des premiers et l'un des plus fervents adeptes de l'escalade alpine, qui prône l'utilisation d'un équipement léger réduit au strict minimum, avec peu ou pas d'aide extérieure (comme les porteurs sherpas servant habituellement de guides dans l'Himalaya). Il partage cette philosophie avec son frère cadet, Günther, et l'Autrichien Peter Habeler, qu'il rencontre lors d'une expédition dans les Andes péruviennes en 1969.

Messner se rend pour la première fois dans l'Himalaya en 1970. Il gravit alors avec Günther le Nanga Parbat (8 125 mètres), tous deux étant les premiers à atteindre le sommet par la face Rupal (sud). Günther meurt lors de la descente, et Reinhold survit tout juste à cette épreuve, perdant plusieurs orteils à cause d'engelures. En 1975, Messner et Habeler réalisent leur première ascension alpine d'un sommet de plus de 8 000 mètres sans apport d'oxygène : ils gravissent la face nord-ouest du Gasherbrum I (8 068 mètres) dans la chaîne du Karakorum.

En 1978, Messner et Habeler accompagnent dans l'Himalaya une vaste expédition germano-autrichienne pratiquant l'alpinisme classique. Le 8 mai au petit matin, ils quittent le groupe peu avant 8 000 mètres d'altitude, sans bouteille d'oxygène, et atteignent l'Everest (8 848 mètres) au début de l'après-midi. Ils deviennent ainsi les premiers hommes à avoir atteint le « toit du monde » sans apport d'oxygène. Habeler, craignant les effets du manque d'oxygène, redescend rapidement, tandis que Messner le suit plus lentement. Ce dernier relate son aventure dans Everest : Expedition zum Endpunkt (1978, Everest sans oxygène). En 1980, il [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  MESSNER REINHOLD (1944- )  » est également traité dans :

ALPINISME

  • Écrit par 
  • Jean DURRY
  •  • 958 mots
  •  • 6 médias

Le 16 octobre 1986, un homme de quarante-deux ans se dresse au sommet du Lhotse  : Reinhold Messner, un Italien du Nord, vient de réussir l'ascension du seul des quatorze sommets de la planète dépassant 8 000 mètres qu'il n'avait pas encore atteint. Ainsi s'achève la quête entamée en 1970 au Nānga Parbat. Ainsi trouve également son aboutissement le processus enclenché le 8 août 1786 lorsque Jacque […] Lire la suite

ALPINISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 307 mots

26 avril 1336 Dans une lettre, Pétrarque relate l'ascension du mont Ventoux qu'il vient de réaliser. 1492 Antoine de Ville atteint le sommet du mont Aiguille. 8 août 1786 Jacques Balmat et Michel Gabriel Paccart atteignent le sommet du mont Blanc. 2 août 1787 Horace Bénédict de Saussure effectue des expériences scientifiques au sommet du mont Blanc. 14 juillet 1865 Edward Whymper atteint le sommet […] Lire la suite

ALPINISME : CONQUÊTE DE L'EVEREST

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 139 mots
  •  • 1 média

Le Néo-Zélandais Edmund Hillary et le Sherpa Tenzing Norkay atteignent le sommet de l'Everest, le « toit du monde » (8 848 m). Ils réalisent ainsi le rêve de tous les « conquérants de l'inutile ». Jusque-là mélange d'aventure et de découverte, l'alpinisme va devenir un sport. Les derniers sommets inviolés de l'Himalaya vont être rapidement conquis (K2 en 1954, Kangchenjunga en 1955, Lhotse en 1956 […] Lire la suite

LA MONTAGNE VOLANTE (C. Ransmayr)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 979 mots

Né en 1954, l'Autrichien Christoph Ransmayr aime écrire des récits de voyage qui entraînent leurs protagonistes jusqu'aux limites de l'extrême : Les Effrois de la glace et des ténèbres (1984, trad. franç. 1989) retraçaient l'expédition austro-hongroise partie à la découverte de l'Arctique en 1872, qui fut prise dans les glaces de l'hiver et condamnée à rentrer à pied pour éviter de mourir de fro […] Lire la suite

Pour citer l’article

« MESSNER REINHOLD (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhold-messner/