SPORTL'année 2011

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le sommet de l'année 2011, sur le plan sportif, eut sans doute lieu le 23 octobre à Auckland, jour de la finale de la Coupe du monde de rugby qui vit la Nouvelle-Zélande battre la France à l'issue d'un affrontement intense (8-7). Mais plusieurs autres événements ont marqué cette « année sportive » : le nouveau triomphe des « Experts » lors du Championnat du monde de handball puis la médaille d'argent de l'équipe féminine dans la même compétition ; la victoire de l'Australien Cadel Evans dans un Tour de France revigoré ; les performances des nageurs américains Ryan Lochte (5 médailles d'or) et Michael Phelps (4 médailles d'or) aux Championnats du monde de Shanghai ; les Championnats du monde d'athlétisme atypiques de Daegu ; le brillant parcours des Bleus conduits par Tony Parker dans le Championnat d'Europe de basket-ball, qui les propulse aux Jeux de Londres en 2012 ; la prise de pouvoir du Serbe Novak Djokovic sur le circuit du tennis masculin ; l'éclatante santé du judo français, matérialisée par le cinquième titre mondial de Teddy Riner et les médailles d'or d'Audrey Tcheuméo, Lucie Décosse et Gévrise Émane ; les nouveaux triomphes de Sebastian Vettel (formule 1) et de Sébastien Loeb (rallye) ; la qualification dans la douleur de l'équipe de France de football pour l'Euro 2012...

Arrêtons-nous aussi sur une image bien particulière : celle d'Éric Abidal soulevant la coupe à l'issue de la finale de la Ligue des champions remportée par le F.C. Barcelone face à Manchester United (3-1), le 28 mai à Wembley. Més que un club (« Plus qu'un club »), telle est la devise du Barça. Ce jour-là, elle prit toute sa substance car, après avoir livré une prestation enthousiasmante dans le sillage d'un Lionel Messi virevoltant, tous les joueurs, dont le capitaine en titre Carles Puyol, décidèrent que le Français serait le premier à brandir le trophée – une apothéose de l'esprit de solidarité dont l'ensemble du club fit preuve envers celui-ci, opéré d'une tumeur au foie en mars et de retour sur les terrains depuis peu.

Athlétisme : les enseignements de Daegu

Confier les Championnats du monde à Daegu semblait un pari osé, car la Corée du Sud n'est pas un pays à forte tradition athlétique – aucun Coréen ne pouvait briguer une médaille –, mais il s'agissait surtout de satisfaire les sponsors asiatiques, principaux bailleurs de fonds de la Fédération internationale d'athlétisme. De ce choix résultat une édition atypique, comme pourrait le symboliser le parcours d'Usain Bolt : le Jamaïquain a d'abord connu le plus important revers de sa carrière (disqualification pour faux départ sur 100 mètres), avant de remporter le 200 mètres de très belle manière (19,40 s), puis de conclure la compétition en battant, avec ses partenaires, le record du monde du relais 4 fois 100 mètres (37,04 s), dernière épreuve de ces Championnats.

Cette édition fut en effet ponctuée par les sévères contre-performances de champions déclinants, mais aussi marquée par quelques exploits, souvent réalisés par de jeunes athlètes. Dans la première catégorie figurent la perchiste russe Elena Isinbaeva, sixième du concours avec une barre très modeste (4,65 m), son alter ego australien Steve Hooker (éliminé dès le concours de qualification) ou l'Éthiopien Kenenisa Bekele (abandon dans le 10 000 mètres). Dans la seconde, citons le Kenyan David Rudisha (vingt et un ans) – le nouveau roi du 800 mètres –, Kirani James (dix-neuf ans), de Grenade, vainqueur du 400 mètres, l'Allemand David Storl (vingt et un ans), vainqueur du lancer du poids, ou Yohan Blake (vingt et un ans), qui profita de la déconvenue de son compatriote Usain Bolt pour remporter le 100 mètres et devrait être son plus sérieux rival à Londres en 2012. Quelques autres performances de choix doivent être soulignées : l'Australienne Sally Pearson, gagnante du 100 mètres haies (12,28 s), se rapproche du r [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2011 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport/