SPORT (Disciplines)Le football

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Coupes d'Europe

Au cours des années 1950, les rencontres internationales entre clubs se multiplient, sans aucun caractère officiel. C'est le journaliste français Gabriel Hanot, soutenu par le quotidien L'Équipe, qui propose la création d'une Coupe d'Europe des clubs. Les 2 et 3 avril 1955, à Paris, les dirigeants de grands clubs en officialisent l'idée. La Coupe d'Europe est née. Elle se dispute tous les ans.

La Ligue des champions (C1)

Les années du Real Madrid et des Latins (1955-1966)

Boudée notamment par les Anglais, la première édition ne rassemble que seize clubs. La Coupe d'Europe va pourtant s'affirmer au fil des années comme une compétition majeure du football. La première édition (1955-1956) voit le Real Madrid s'imposer face au Stade de Reims en finale. Le président du Real, Santiago Bernabeu, a compris tout le prestige qu'il pouvait tirer d'une victoire en Coupe d'Europe. Il va s'attacher les services des plus grands joueurs du moment (Alfredo Di Stefano, Ferenc Puskas, Raymond Kopa...) et le Real va régner sur l'Europe jusqu'en 1960 (cinq victoires consécutives).

Alfredo Di Stefano

Photographie : Alfredo Di Stefano

Argentin puis espagnol, le footballeur Alfredo Di Stefano fut avant tout madrilène, puisque c'est avec le Real qu'il se forgea son palmarès. 

Crédits : Allsport/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Hommage à Alfredo Di Stefano

Photographie : Hommage à Alfredo Di Stefano

Si le Real Madrid a compté et compte encore dans ses rangs de multiples stars du football, personne n'a remplacé Alfredo Di Stefano dans le cœur des supporters du club merengue. Au lendemain de sa mort, survenue le 7 juillet 2014, des anonymes de tous âges sont venus lui rendre un dernier... 

Crédits : Juan Carlos Hidalgo/ EFE/ EPA

Afficher

Ferenc Puskas

Photographie : Ferenc Puskas

En 1961, dans les rues de Madrid, le footballeur Ferenc Puskas distrait les enfants en jonglant avec le ballon. Contraint à l'exil en 1956, quand l'Armée rouge a envahi la Hongrie, le «Major galopant» deviendra l'une des stars du Real Madrid, qui domine le football européen à la fin des... 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

En 1961 et 1962, le Benfica Lisbonne, avec sa vedette, Eusebio, prend le relais. Puis les Italiens arrivent sur le devant de la scène : le Milan A.C. en 1963, l'Inter Milan, avec son « verrou » imposé par l'entraîneur Helenio Herrera, en 1964 et 1965.

Les Latins dépassés (1967-1984)

Après un sixième succès du Real Madrid en 1966, la Coupe d'Europe échoit pour la première fois, en 1967, à une formation non latine : le club écossais du Celtic Glasgow. Cette année 1967 est aussi celle de la première modification du règlement : en cas d'égalité sur l'ensemble des deux matchs, est qualifié le club qui a inscrit le plus grand nombre de buts à l'extérieur, mesure destinée à favoriser le jeu offensif.

Manchester United avait été le premier club anglais à accepter, en 1957, de participer à la Coupe d'Europe. Emmené par Bobby Charlton et George Best, il devient aussi le premier à la remporter, en 1968. Après un succès du Milan A.C. en 1969, une victoire du Feyenoord Rotterdam en 1970, vient l'époque de l'Ajax Amsterdam et de son football total : chaque attaquant peut se muer en défenseur, et vice versa, le génial Johan Cruijff se chargeant d'orchestrer le tout : trois succès (1971, 1972, 1973).

Le Bayern Munich entre en jeu : trois victoires consécutives (1974, 1975, 1976), grâce au talent du gardien Sepp Maier, du libero Franz Beckenbauer ou du buteur Gerd Müller. En 1976, la France entière se passionne pour l'épopée des « Verts » de Saint-Étienne ; battus en finale par le Bayern, ils n'en descendront pas moins les Champs-Élysées acclamés par la foule : culture de la défaite ?

Les Anglais vont alors exercer leur hégémonie sur l'Europe : Liverpool (1977, 1978, 1981, 1984), Nottingham Forest (1979, 1980), Aston Villa (1982) s'imposent. Seule l'équipe de Hambourg (1983) apporte un succès non anglais dans cette période. Les clubs latins sont dépassés.

Le drame du Heysel (1985)

Le 29 mai 1985, au stade du Heysel à Bruxelles, la Coupe d'Europe aurait pu – aurait dû ? – mourir. Les tifosi de la Juventus Turin sont attaqués par des hooligans anglais, pseudo-supporters de Liverpool, les forces de police sont dépassées : trente-neuf morts et six cents blessés. Les images retransmises en direct par la télévision ont choqué l'Europe entière, qui semble découvrir le hooliganisme. Les clubs anglais sont exclus sine die des Coupes d'Europe. Rien ne sera plus comme « avant » dans le monde du football.

Une période de transition (1986-1991)

La Coupe d’Europe a du mal à se remettre du drame. Sans les Anglais, certains clubs causent la surprise et remportent l’épreuve : Steaua Bucarest, 1986 ; Étoile rouge de Belgrade, 1991. Néanmoins, le Milan A.C. à touche néerlandaise (Marco Van Basten, Ruud Gullit) fait un beau vainqueur en 1989 et en 1990, alors que le F.C. Barcelone, entraîné par Johan Cruijff, gagne pour la première fois la compétition en 1991.

De la Coupe d'Europe à la Ligue des champions (1992-1996)

La Coupe d'Europe des clubs champions connaît une mutation importante en 1992 : elle est rebaptisée Ligue des champions. La formule d'élimination directe est supprimée jusqu'aux quarts de finale, laissant la place à un mini-championnat, qui donne la garantie aux clubs de disputer un nombre plus important de matchs, donc de s'assurer des recettes. L'Olympique de Marseille (O.M.) dirigé par Bern [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 21 pages

Médias de l’article

Football : Coupe du monde 1930, résultats

Football : Coupe du monde 1930, résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Jules Rimet

Jules Rimet
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Football : Coupe du monde 1934, résultats

Football : Coupe du monde 1934, résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Football : Coupe du monde 1938, résultats

Football : Coupe du monde 1938, résultats
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 40 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  SPORT  » est également traité dans :

SPORT (Histoire et société) - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PARIENTÉ
  •  • 12 538 mots
  •  • 5 médias

Entre la naissance de l'acte sportif, accompli par l'homme primitif et les épreuves que des centaines de millions de spectateurs suivent avec passion aujourd'hui, quand ils n'y participent pas, subsiste un fil conducteur que les aléas de l'évolution ne sont pas parvenus à rompre.« Le sport, a écrit Jean Giraudoux, est le seul moyen de conserver dans l'homme les qualités de l'homme primitif. Il ass […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 877 mots
  •  • 3 médias

Terme polysémique, le sport a toutes les apparences d'un paradoxe. Alors qu'il est connu de tous et le sujet des conversations les plus quotidiennes, les meilleurs experts ne parviennent pas à le définir avec précision. Parce qu'il rassemble en lui la libre expression du corps exultant dans la consumation de ses énergies et le travail technique rigoureux v […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Économie

  • Écrit par 
  • Wladimir ANDREFF
  •  • 6 790 mots
  •  • 2 médias

L'expression française « économie du sport » confond ce que l'anglais distingue : un secteur de l'économie (the sports economy) et une analyse économique du sport (sports economics). Cette dernière cherche d'abord à estimer le poids économique du sport. Celui-ci dépend de la demande de sport, laquelle peut être étudiée par grandes catégories : pratiques spor […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Le dopage

  • Écrit par 
  • Jean-François BOURG
  •  • 10 038 mots
  •  • 5 médias

Le dopage est un phénomène social de grande échelle. L'homme n'a jamais pu accepter ses limites physiques ou mentales. Le recours à la cocaïne chez l'écrivain, aux amphétamines chez l'étudiant, aux stimulants chez le manager, aux antidépresseurs chez le tourmenté, aux dopants militaires les plus sophistiqués chez […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - La presse sportive

  • Écrit par 
  • Jacques MARCHAND
  •  • 6 149 mots
  •  • 1 média

La presse sportive se définit « presse comme les autres, sans être tout à fait comme les autres ». Elle est intégrée, aujourd'hui plus qu'hier, à la presse de grande information, aussi bien pour l'écrit, la radio, la télévision que maintenant sur Internet. Elle remplit les mêmes fonctions, elle a les mêmes exigences techniques et éthiques, les mêmes droits, […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 889 mots
  •  • 3 médias

Sport et argent constituent un couple des plus soudés que la crise financière et économique mondiale de la fin des années 2000 et du début des années 2010 semble, en surface du moins, ne pas avoir affecté – peuvent en témoigner les montants des transferts des joueurs de football (94 millions d'euros versés en juin 2009 par le Real Madrid à Manchester United pour recruter le Portugais […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

En 1887, un peu plus de dix ans avant l’Américain Norman Triplett pourtant considéré comme le fondateur de la psychologie sociale expérimentale, le médecin neurologue français Charles Féré est le premier à démontrer l’effet positif de la présence d’autrui sur la performance humaine, mesurée alors en termes de force exercée sur une poignée dynamom […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 662 mots
  •  • 32 médias

Citius, Fortius, Altius(« plus vite, plus fort, plus profond »). Cette devise, proposée en 1891 par le père Henri Didon pour l'Association sportive Albert-le-Grand d'Arcueil et reprise par Pierre de Coubertin pour les […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 189 mots
  •  • 19 médias

Affaires Festina (1998), Cofidis (2004), opération Puerto (2006), disqualification du « vainqueur » du Tour de France 2006, l’Américain Floyd Landis, mise hors course du maillot jaune de la Grande Boucle, le Danois Michael Rasmussen, en 2007, disqualification rétroactive d’Alberto Contador, premier du Tour en 2010, les sept victoires de […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le rugby

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Le 27 août 1995 à Paris, Bernard Lapasset, alors président en exercice de l'International Board, déclarait à la presse que l'instance dirigeante du rugby mondial avait décidé de renoncer aux règles relatives à l'amateurisme et d'autoriser « ... toutes les formes de paiement, à tous les niveaux du jeu ». Les primes de match comme les salaires, versés sous le ma […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT (Disciplines) - Le football », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-football/