AUTOMOBILE SPORT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au mois de mai 1903, lorsque Gabriel atteint Bordeaux, vainqueur à 105 km/h sur Mors de la première étape du Paris-Madrid, il ne peut savoir que cinq morts et de nombreux blessés — pilotes, mécaniciens, foule inconsciente — viennent de signer la condamnation de cette forme de compétition : l'épreuve, interdite par le ministère de l'Intérieur, ne repartira pas de la capitale girondine. Cela faisait neuf années — à compter du Paris-Rouen créé en 1894 — que les courses automobiles se développaient, du Paris-Bordeaux-Paris 1895 (1er, Émile Levassor, sur Panhard, 24,681 km/h) au Paris-Berlin 1901 (1er, Fournier, sur Mors, 61,73 km/h), et au Paris-Vienne 1902 (1er, Marcel Renault sur sa petite 3,7 l, 72 km/h). L'Automobile-Club de France (A.C.F.), créé le 5 novembre 1895 par le comte de Dion, le baron de Zuylen et Paul Meyan, journaliste, avait joué un grand rôle dans ces organisations qui passionnèrent très vite un public tout acquis à la vitesse et au risque.

Louis Renault

Photographie : Louis Renault

Le Français Louis Renault (1877-1944) arrive à Bordeaux, terme de la première étape de la course Paris-Madrid, en 1903. Il y apprend que les accidents, au cours de cette première étape, ont fait cinq morts, dont son frère Marcel. La course est annulée. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les courses en circuit, permettant progressivement la mise en place d'entrées payantes pour les spectateurs, vont désormais supplanter les courses de ville à ville sur route. La coupe Gordon-Bennett — du nom du fameux journaliste américain qui l'a conçue et dotée — oppose des sélections nationales de constructeurs (de 1900 à 1905) et reste l'apanage de la France. Le premier grand prix de l'A.C.F. disputé au Mans, les 26 et 27 juin 1906, et qui revient au Hongrois d'origine François Szisz sur sa 100 CV Renault (101,328 km/h), va faire école.

Bugatti en course

Photographie : Bugatti en course

Une Bugatti, pilotée par R. Bowes, en 1933, lors d'une course à Brooklands (Grande-Bretagne), sur le premier autodrome construit (1906). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Depuis lors, la compétition automobile n'a jamais cessé de fasciner les hommes amoureux des bolides, images idéales de voitures qu'eux-mêmes utilisent dans leur vie quotidienne. Quelles que soient les catastrophes et les disparitions tragiques, comme celle d'Ayrton Senna en 1994, le jeu des « princes du tumulte » — pour reprendre le titre d'un beau roman de Pierre Fisson — s'est poursuivi, contribuant à l'incessant progrès technique dont bénéficie à la longue le véhicule de M. Tout-le-Monde.

Ayrton Senna, 1992

Photographie : Ayrton Senna, 1992

Ayrton Senna au volant de sa McLaren au départ du Grand Prix du Brésil en 1992. Sa mort, lors du Grand Prix de Saint-Marin, le 1ermai 1994, provoquera une onde de choc dans le monde de la formule 1 et au-delà, en raison du charisme du champion. 

Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

Afficher

Au sommet de la hiérarchie se situe la formule 1, dont le premier champion fut couronné en 1950 (l'Italien Farina sur Alfa-Romeo). Alain Prost, quatre fois champion du monde (1985, 1986, 1989, 1993), est le digne successeur de l'Argentin Juan Manuel Fangio (cinq fois champion entre 1951 et 1957), des Britanniques Jim Clark et Jackie Stewart ou, pour remonter plus loin dans le temps, du légendaire petit Italien Tazio Nuvolari.

Alain Prost, 1990

Photographie : Alain Prost, 1990

Le pilote français Alain Prost, quadruple champion du monde de formule 1, devant une autre figure emblématique de l'automobile : le cheval cabré de la Scuderia Ferrari, en 1990. Mais il échouera pour le titre au volant de la voiture rouge. 

Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

Afficher

Juan Manuel Fangio

Photographie : Juan Manuel Fangio

Vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne le 14 juillet 1956 à Silverstone, le pilote automobile argentin Juan Manuel Fangio présente le trophée qui lui a été remis. Cette année-là, au volant d'une Ferrari-Lancia, il s'impose également lors des Grands Prix d'Argentine et d'Allemagne et... 

Crédits : Express/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Grand prix automobile de Monaco, 1957

Vidéo : Grand prix automobile de Monaco, 1957

Seize concurrents au départ du Grand Prix automobile de Monaco, dont les trois premiers tours laissent espérer la plus ardente des compétitions et un duel très serré entre Stirling Moss et Fangio.Malheureusement, une fois de plus, la chicane de la sortie du tunnel joue le rôle du destin,... 

Crédits : Pathé

Afficher

Jackie Stewart

Photographie : Jackie Stewart

Le pilote de formule 1 écossais Jackie Stewart, trois fois champion du monde. 

Crédits : Victor Blackman/ Daily Express/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les Américains, poursuivant dans ce domaine particulier une politique naturellement autarcique, ne s'intéressent guère à ce type d'engin. Ils ont leurs propres critères, et les 500 miles d'Indianapolis, courus sur un anneau de vitesse, constituent pour eux l'épreuve phare. Jim Clark et sa Lotus, chère au constructeur Colin Chapman, aura été l'un des rares, en 1965, à s'imposer aussi bien à Indianapolis que dans le championnat des formules 1. Celles-ci atteignent de nos jours quelque 350 km/h en ligne droite, mais la lutte des constructeurs — dont Enzo Ferrari aura longtemps été la figure de proue, comme le fut entre les deux guerres Ettore Bugatti avec ses élégantes voitures bleues sorties des usines alsaciennes de Molsheim — oblige constamment à de nouvelles recherches techniques en même temps qu'elle réclame des soutiens financiers de plus en plus considérables, car les circuits de formule 1 sont d'abord de formidables laboratoires.

Jim Clark

Photographie : Jim Clark

Le pilote britannique Jim Clark (1936-1968), champion du monde de formule 1, en 1963 et 1965, sur Lotus. Il trouve la mort sur le circuit d'Hockenheim, en Allemagne, en 1968. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Calandre Bugatti

Photographie : Calandre Bugatti

Un coupé sport Bugatti, moteur 3 litres, avec sa célèbre calandre en fer à cheval, en 1935. 

Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

Afficher

Il existe également un championnat du monde d'endurance, pour lequel ne compte d'ailleurs pas l'organisation la plus ancienne du genre, les Vingt-Quatre-Heures du Mans, épreuve créée dès 1923 (avec le succès d'André Lagache et de René Léonard sur Chenard et Walker) et dont le Belge Jacky Ickx, avec six victoires, devient le spécialiste le plus huppé.

Les grandes courses routières, telles que la Panaméricaine, ou les célébrissimes Mille Miglia, poursuivies jusqu'en 1957, ont cédé la place aux rallyes qui, à l'image de celui de Monte-Carlo, inauguré en 1911, consistèrent longtemps en des parcours de régularité destinés à éprouver les qualités foncières des voitures. Ils se sont peu à peu transformés en des épreuves de sprint reliées par des parcours de transition. Ils possèdent également maintenant leur championnat mondial, fréquent apanage des pilotes nordiques.

Quel que soit leu [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Louis Renault

Louis Renault
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Bugatti en course

Bugatti en course
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ayrton Senna, 1992

Ayrton Senna, 1992
Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

photographie

Alain Prost, 1990

Alain Prost, 1990
Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : écrivain, directeur du Musée du sport français, membre de l'Académie internationale olympique

Classification

Autres références

«  AUTOMOBILE SPORT  » est également traité dans :

ALONSO FERNANDO (1981- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 761 mots
  •  • 1 média

Pilote automobile espagnol né le 29 juillet 1981 à Oviedo (Asturies). Son père, José Luis Alonso, un ouvrier passionné de sports mécaniques, l'initie au karting dès sa tendre enfance. Pour permettre à son fils et à quelques autres gamins de piloter, il construit, avec des amis, une petite piste en face de l'usine où il travaille, à La Manjoya, dans la banlieue sud d'Oviedo. Le petit Fernando montr […] Lire la suite

ANDRETTI MARIO (1940- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 404 mots

Pilote automobile américain d'origine italienne né le 28 février 1940 à Montona (act. Motovun, Croatie). Mario Andretti débute sa carrière aux États-Unis, en IndyCar, en 1964. Dès 1965, il est champion IndyCar, titre qu'il conserve en 1966, et qu'il s'attribuera de nouveau en 1969. Il fait ses débuts en formule 1 en 1968, au sein de l'écurie Lotus. Mais il ne se consacre pas entièrement à cette di […] Lire la suite

ASCARI ALBERTO (1918-1955)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 432 mots

Pilote automobile italien né le 13 juillet 1918 à Milan. Fils d'un pilote qui a trouvé la mort en 1925 à Montlhéry, Alberto Ascari , après s'être essayé à la moto dès 1936, se lance dans la course automobile en 1940. Il est engagé par Enzo Ferrari – un ami de son père – et dispute les Mille Miglia. Avant la création du Championnat du monde de formule 1, Alberto Ascari remporte le Grand Prix d'Euro […] Lire la suite

AUTOMOBILISME

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 6 055 mots

Dans le chapitre « Promotion du tourisme et de la compétition »  : […] Mieux encore que le train, l'automobile facilitait l'accès à des régions, des lieux, des paysages demeurés jusque-là hors de portée. Paris accueillit en décembre 1905, au Grand-Palais, le premier congrès international de tourisme et de circulation automobile. Ce fut l'occasion pour le monde de l'automobile de faire un examen approfondi de l'intérêt et des moyens du développement du tourisme autom […] Lire la suite

BALESTRE JEAN-MARIE (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 329 mots

Dirigeant sportif français. Pendant près d'un quart de siècle, Jean-Marie Balestre fut l'homme fort du sport automobile français. En outre, de 1985 à 1993, son action à la tête de la Fédération internationale de l'automobile (F.I.A.) permit de moderniser la formule 1, qui connut sous son impulsion un essor qui ne s'est pas démenti depuis lors. D'abord journaliste, ce passionné de sports mécaniqu […] Lire la suite

BRABHAM JACK (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 663 mots

L’Australien Jack Brabham est le seul pilote automobile à avoir été sacré champion du monde de formule 1 au volant d’une monoplace de sa propre écurie. Jack Brabham est né le 2 avril 1926 à Hurtsville, près de Sydney. Après s'être essayé à la compétition automobile en Australie et en Nouvelle-Zélande à la fin des années 1940 et au début des années 1950, il gagne l'Europe et dispute le Championnat […] Lire la suite

BUTTON JENSON (1980- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 147 mots
  •  • 1 média

Le pilote britannique Jenson Button est devenu champion du monde de formule 1 en 2009, après dix années de compétition au plus haut niveau, confirmant enfin son talent. Il a obtenu ce titre au terme d'une saison atypique, au volant d'une Brawn G.P. qui a damé le pion aux monoplaces de toutes les grandes écuries. Jenson Button est né le 19 janvier 1980 à Frome (Somerset), bourgade campagnarde du […] Lire la suite

CHAPMAN COLIN (1928-1982)

  • Écrit par 
  • Bernard GAUTIER
  •  • 1 384 mots

Anthony Colin Bruce Chapman, créateur de la marque d'automobiles de sport et de course Lotus, est né le 19 mai 1928 à Richmond dans le Surrey. Son nom restera indissociablement lié au sport automobile, et particulièrement à l'évolution de celui-ci dans la période d'après guerre. Chapman peut être considéré comme le créateur le plus inventif de son époque, pourtant riche en novateurs, dont, en par […] Lire la suite

CLARK JIM (1936-1968)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 386 mots

Quand la monoplace de l'Écossais Jim Clark quitte la route et heurte un arbre, le 6 avril 1968, à Hockenheim, lors d'une course de formule 2, c'est le plus talentueux pilote de son temps qui trouve la mort. Juan Manuel Fangio a dit de lui : « Je l'ai vu courir plusieurs fois et je crois pouvoir affirmer qu'il était le meilleur de tous. » L'hommage d'une légende à un mythe. Jim Clark est né le 4 ma […] Lire la suite

DAIMLER GOTTLIEB (1834-1900)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

Ingénieur allemand, né à Schorndorf (Wurtemberg) et mort à Cannstatt (aujourd'hui Stuttgart-Bad Cannstatt), près de Stuttgart. D'abord ouvrier mécanicien, puis directeur des ateliers Otto, en Allemagne, Daimler est devenu un spécialiste du moteur. Dès 1875, il a pris un brevet pour un moteur fonctionnant au gaz ou au pétrole. En 1885, il construit un premier moteur à deux temps, à cylindre vertic […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean DURRY, « AUTOMOBILE SPORT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-automobile/