Jean-Claude MARGOLIN

professeur de philosophie à l'université de Tours, directeur du département de philosophie et histoire de l'humanisme au Centre d'études supérieures de la Renaissance, Tours

BRANT SÉBASTIEN (1458-1521)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 131 mots

Humaniste alsacien, principalement célèbre comme auteur de la Nef des fous. Issu d'une modeste famille de Strasbourg, le jeune Sébastien Brant n'en reçoit pas moins une excellente éducation, d'abord à Sélestat puis, à partir de 1475, à la toute nouvelle université de Bâle, au cœur de cette cité […] Lire la suite

CARDAN JÉRÔME (1501-1576)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 963 mots

Médecin, mathématicien, astrologue, physicien, « inventeur », philosophe, Gerolamo Cardano, esprit génial, mais personnalité chaotique, pouvait faire preuve de l'esprit critique le plus aigu et de la crédulité la plus enfantine ; attentif à l'enchaînement des causes et des effets, il était néanmoins persuadé de l'intervention irrationnelle des démons. Né le 24 septembre 1501, à Pavie, il était le […] Lire la suite

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 209 mots

Étonnante aventure que celle de ce Hollandais que rien ne destinait à la célébrité, mais dont les contemporains firent le « prince de l'humanisme » et dont la postérité ne connaît, en général que le titre d'un livre, l'Éloge de la folie, et le profil peint par Holbein le Jeune.C'est en réalité, selon les termes mêmes d'un de ses […] Lire la suite

GAGUIN ROBERT (1423-1501)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 942 mots

Humaniste et diplomate français, ministre général de l'ordre des Trinitaires. Né à Calonne-sur-la-Lys, près de Béthune, Robert Gaguin fait ses premières études au monastère de Préavins (où il mourra), près de Saint-Omer. Très jeune, il entre chez les Trinitaires, qui l'envoient dans leur maison parisienne des Mathurins pour y étudier la théologie. À l' […] Lire la suite

GEILER DE KAYSERSBERG JEAN (1445-1510)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 918 mots

La vie et l'activité du grand prédicateur de langue germanique que fut Jean Geiler, né à Schaffhouse, orphelin de bonne heure, recueilli par son grand-père, un bourgeois de Kaysersberg, sont presque entièrement liées à la ville de Strasbourg, et même à sa cathédrale, ce chef-d'œuvre de l'Occident médiéval, dont la flèche avait été achevée en 1439. Après d […] Lire la suite

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 095 mots

André Chastel faisait remarquer un jour que la Renaissance était la seule période de l'histoire qui se fût donné un nom dès les premières manifestations de son essence (les humanistes italiens du Quattrocento parlaient déjà de Rinascità), et Alphonse Dupront commençait un célèbre article intitulé « Espace et humanisme » en identifiant la Renaissance à une idée ou à un mythe spé […] Lire la suite

HUIZINGA JOHAN (1872-1945)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 108 mots

Le plus grand historien néerlandais du xxe siècle était le fils d'un célèbre professeur de physiologie à l'université de Groningue. Johan Huizinga naquit dans cette ville où il commença par étudier, de 1891 à 1895, les lettres néerlandaises et la civilisation orientale. Il se spécialise en linguistique à l'université de Leipzig (1895-1896) et, de reto […] Lire la suite

HUMANISME

  • Écrit par 
  • André GODIN, 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 11 423 mots

Le mot humanisme était encore à la mode au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, au point que tous les courants de pensée s'en recommandaient : Sartre démontrait que l'existentialisme est un humanisme, les marxistes ne répugnaient pas à se servir de ce vocable pour définir leur doctrine, Henri de Lubac reconnaissait à certains types d'athéisme une valeur humaniste, et Fernand Robert s'interroge […] Lire la suite

PIC DE LA MIRANDOLE (1463-1494)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 4 891 mots

En sa courte vie, le comte de Mirandole et de Concordia compta plus d'ennemis que d'amis, mais sa pensée, à la fois conciliatrice et polémique, provocatrice et séductrice, répétitive et apparemment contradictoire, exerça une influence multiple sur des philosophes appartenant à des horizons fort éloignés les uns des autres.On peut se contenter de voir en lui, à l'aube de la […] Lire la suite

RAMUS PIERRE DE LA RAMÉE dit (1515-1572)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 148 mots

Humaniste français qui entreprit dans la science du temps de la Réforme une critique analogue à celle de Luther et de Calvin dans l'ordre religieux. Né à Cuth, dans le Vermandois, Ramus appartient à une famille très modeste ; son père est laboureur et son grand-père charbonnier. À huit ans, il fait seul à pied le voyage de Paris ; il y revient à douze ans pour […] Lire la suite

TELESIO BERNARDINO (1509-1588)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 374 mots

Né à Cosenza, où il devait mourir accablé de maux après une longue vie de recherches, le philosophe Telesio étudie d'abord à Milan, sous la direction de son oncle Antonio, savant lettré. Appelé à enseigner la jeunesse romaine, il perd, au moment du sac de Rome en 1527, tout ce qu'il possède. À Padoue, où il étudie l'optique, les mathématiques et la philosophi […] Lire la suite