LES AMOURS, Pierre de RonsardFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le titre Les Amours désigne chez Ronsard une série de publications qui vont de ses débuts littéraires à la fin de sa vie. Célébrant Cassandre, Marie, puis Hélène, il invente un lyrisme qui renouvelle la poésie amoureuse.

Un recueil tripartite

En 1552, Pierre de Ronsard commence par célébrer Cassandre, figure rêvée autant et plus que réelle, dans un recueil de sonnets décasyllabiques intitulé Les Amours, dont il donne l'année suivante une réédition corrigée, remaniée, augmentée, comme toujours lorsqu'il reprend ses œuvres. En 1555, nouvelle inspiration et nouveau recueil : c'est la Continuation des Amours (c'est-à-dire la « suite » des Amours), en sonnets encore, mais cette fois de décasyllabes et d'alexandrins, que va prolonger en 1556 la Nouvelle Continuation des Amours, composée de poèmes de factures diverses. Ces deux nouveaux recueils introduisent le personnage de Marie.

En 1560, Ronsard regroupe ses Œuvres en plusieurs tomes. Le premier porte le titre Amours et se partage en deux livres : Premier Livre des Amours pour Cassandre, Second Livre des Amours pour Marie. Le volume s'accroît considérablement dans la réédition de 1578 : il ajoute une suite (Sur la mort de Marie) au Second Livre et se complète de diverses pièces nouvelles, parmi lesquelles les Sonnets pour Hélène (sonnets d'alexandrins).

Trois inspiratrices donc : Cassandre, Marie, Hélène. On s'est perdu à leur propos en considérations biographiques aussi vaines qu'illusoires. Leur intérêt, leur existence même ne tient pas à une éventuelle rencontre avec la réalité. Leur seule vérité est d'être d'admirables créations poétiques, de pures « inventions » de Ronsard, et de représenter chacune une image de l'amour, du monde et de la poésie dans un univers mental et dans un décor particuliers. Car si les trois canzonieri s'inscrivent dans la tradition pétrarquiste, Ronsard renouvelle et transforme cette tradition, donnant lieu à trois styles, trois visions du monde, trois musiques différentes.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LES AMOURS, Pierre de Ronsard  » est également traité dans :

PÉTRARQUE

  • Écrit par 
  • Vittore BRANCA, 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 5 490 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La diffusion du pétrarquisme en France »  : […] Olive de Du Bellay, et des Erreurs amoureuses de Pontus de Tyard. L'année 1552 voit paraître les Amours de Ronsard et les Amours de Méline de Jean-Antoine de Baïf, l'année 1553 les Amours d'Olivier de Magny, et la suite ininterrompue des recueils va répondre à l'engouement du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrarque/#i_23990

PLÉIADE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 3 483 mots

Dans le chapitre « Une nouvelle idée de la littérature »  : […] faut-il pas sous-estimer les efforts des hommes de la Pléiade pour hausser jusqu'à leur niveau un plus large auditoire. Le supplément musical de 1552 avait déjà fait des Amours de Ronsard un chansonnier, comme l'avait été, vingt ans plus tôt, l'Adolescence clémentine de Marot ; et la réédition de 1553 est augmentée d'un commentaire de Muret qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pleiade/#i_23990

RONSARD PIERRE DE (1524-1585)

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 2 910 mots

Dans le chapitre « Les mots du bonheur »  : […] occupent une place beaucoup plus grande, dans les Œuvres complètes, que les galanteries. Les Amours eux-mêmes rendent un son plus riche dès qu'on renonce à y voir une autobiographie anecdotique et, d'ailleurs, bien trompeuse, car comment faire le départ entre l'anecdote, les stéréotypes italiens, la stylisation poétique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-ronsard/#i_23990

Voir aussi

Pour citer l’article

Yvonne BELLENGER, « LES AMOURS, Pierre de Ronsard - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-amours/