JORDANIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Jordanie : carte physique

Jordanie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Jordanie : drapeau

Jordanie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Camp de réfugiés palestiniens

Camp de réfugiés palestiniens
Crédits : Hulton Getty

photographie

Glubb Pacha, 1951

Glubb Pacha, 1951
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Nom officielRoyaume hachémite de Jordanie (JO)
Chef de l'Étatle roi Abdallah II (depuis le 7 février 1999). Premier ministre : Omar al-Razzaz (depuis le 14 juin 2018)
CapitaleAmman
Langue officiellearabe
Unité monétairedinar jordanien (JOD)
Population9 912 000 (estim. 2017)
Superficie (km2)88 794
Dans l’atlas toutes les données

La Jordanie (qui compte 6,4 millions d'habitants en 2013), située sur la rive orientale du Jourdain, est, par-delà la richesse de son patrimoine archéologique (sites de Pétra et de Jérash), associée à la famille hachémite, et notamment à la personnalité du roi Hussein (1953-1999). Descendants du Prophète, les Hachémites avaient été chargés par les Ottomans, à la fin du xixe siècle, d'assurer le bon déroulement du pèlerinage dans les villes saintes de La Mecque et de Médine. Ils se retrouvent à nouveau sur le devant de la scène régionale après la Première Guerre mondiale. La Transjordanie est confiée à l'émir Abdallah (1921-1951), pour honorer une promesse faite par Londres de constituer un « grand royaume arabe ». Elle est placée sous mandat britannique, jusqu'à son indépendance à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en mars 1946. Elle subit ensuite de plein fouet le choc de la création de l'État d'Israël (en 1948) qui la prive du débouché maritime du port de Haifa. Le 24 janvier 1949, Abdallah annexe la Cisjordanie, la rive occidentale du Jourdain formée de la Samarie et d'une partie de la Judée, des territoires de la Palestine restés aux mains des Arabes. La Jordanie prend naissance officiellement le 24 avril 1949 avec l'intronisation d'Abdallah, déjà monarque de Transjordanie − et, depuis décembre 1948, roi provisoire de Palestine.

La Jordanie hachémite doit faire face, à partir des années 1950, à des relations complexes avec ses voisins, notamment avec Israël, avec les Palestiniens (les centaines de milliers de réfugiés qui s'installent sur son sol et, surtout, le mouvement national palestinien autonome qui entre en conflit avec le régime jordanien en septembre 1970), et enfin, avec les puissances régionales arabes (Irak, Syrie, Égypte). L'habileté du roi Hussein [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 30 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités en science politique, Institut d'études politiques, Grenoble
  • : docteur en sociologie politique des relations internationales

Classification


Autres références

«  JORDANIE  » est également traité dans :

JORDANIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/jordanie/#i_31652

ABDALLAH ou ABD ALLAH (1882-1951) roi de Jordanie (1946-1951)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 464 mots

Émir autonome de Transjordanie (à partir de 1921) puis roi de Jordanie (1946-1951), né en 1882 à La Mecque, mort le 20 juillet 1951 à Jérusalem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdallah-abd-allah/#i_31652

AKABA ou AQABA GOLFE D'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 415 mots
  •  • 1 média

Bras de mer étroit (de 20 à 30 km) allongé sur 180 kilomètres, séparant l'Arabie de la presqu'île du Sinaï. Par sa structure, le golfe d'Akaba (ou ‘Aqaba) est un fossé d'effondrement profond (1 828 m maximum), prolongeant celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/akaba-aqaba/#i_31652

AMMAN

  • Écrit par 
  • Éric VERDEIL
  •  • 781 mots

Capitale du royaume hachémite de Jordanie, Amman est située sur une zone de plateaux du nord-ouest du pays à une altitude moyenne de 900 mètres. Cet ancien centre des Ammonites, qui la nommaient Rabbath Ammon, connut une période de prospérité à la période gréco-romaine, sous le nom de Philadelphia. La ville actuelle en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amman/#i_31652

CHAMIYÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 402 mots

Venant de l'expression arabe « Badiya al-Ch'am », le désert de Syrie, la Chamiyé recouvre une entité géographique assez imprécise du Moyen-Orient. Domaine des populations nomades, elle s'oppose au Croissant Fertile, domaine de l'occupation agricole sédentaire. Aussi ses limites ont-elles beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chamiye/#i_31652

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 092 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Sortir de l'état de « ni guerre ni paix » »  : […] plus autonome après l'échec des États de la confrontation dans la guerre de Six Jours, intervient à nouveau dans la crise, qui éclate en septembre 1970 cette fois en Jordanie. Le chef d'État égyptien est pourtant souffrant. Il avait dû prendre pour la première fois trois semaines de congé en Géorgie, puis trois semaines de repos à Alexandrie en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/#i_31652

FAYṢĀL II (1935-1958) roi d'Irak (1939-1958)

  • Écrit par 
  • Martine MEUSY
  •  • 341 mots
  •  • 2 médias

Roi d'Irak à l'âge de quatre ans, après la mort accidentelle de son père, le roi Ghazī (Rhāzī), alors que le pays était encore sous mandat britannique, Faysal II (Fayṣāl II) fait partie de la célèbre dynastie des Hachémites, fortement soutenue dans plusieurs pays du Moyen-Orient par la Grande-Bretagne. La régence est exercée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faysal-ii/#i_31652

GLUBB sir JOHN BAGOT, dit GLUBB PACHA (1897-1986)

  • Écrit par 
  • Françoise MEUSY
  •  • 952 mots
  •  • 4 médias

Après des études à l'Académie militaire de Woolwich, John Bagot Glubb, plus tard appelé Glubb Pacha par les Arabes, sert comme officier britannique, dès 1915, en France et en Belgique. Plusieurs fois blessé (il a une partie de la mâchoire arrachée), il reçoit de nombreuses décorations. Il est envoyé en 1920, sur sa demande, en Irak ; dans ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glubb-sir-john-bagot-dit-glubb-pacha/#i_31652

HUSSEIN (1935-1999) roi de Jordanie (1953-1999)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 864 mots
  •  • 3 médias

Les funérailles du roi Hussein de Jordanie, en février 1999, ont donné lieu à un impressionnant défilé de chefs d'État arabes et occidentaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hussein/#i_31652

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 314 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Actions diplomatiques »  : […] l'inquiétude qu'elles éprouvent de voir l'Iran l'emporter. Les liens unissant l'Irak à la Jordanie, qui lui offre son débouché stratégique dans le golfe d'Akaba, se haussent à un niveau tel que le roi Hussein ne manque jamais d'accourir auprès du président irakien lorsque les circonstances sont graves ou quand il s'agit de favoriser une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_31652

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 721 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Les divisions de la société israélienne »  : […] , qui implique la restitution d'une partie de la Cisjordanie occupée depuis 1967 à la Jordanie, soit la création d'un État palestinien en Cisjordanie (thèse de l'extrême gauche). Le soulèvement dans les territoires occupés a posé de façon très directe la question de la poursuite de l'occupation. La décision du roi Hussein de Jordanie, annoncée le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_31652

JOURDAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 597 mots
  •  • 1 média

Fleuve du Proche-Orient dans lequel, selon les Évangiles, Jésus-Christ fut baptisé par saint Jean-Baptiste. Le Jourdain est long de 360 kilomètres et jouit, grâce à son alimentation karstique et nivale, d'un débit assez régulier, environ 32 mètres cubes par seconde au confluent du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jourdain/#i_31652

LÉGION ARABE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 414 mots
  •  • 2 médias

Lorsqu'en 1921 se forme le nouvel État de Transjordanie, sous mandat britannique, son chef, l'émir ‘Abd Allāh, charge un officier britannique, le capitaine Peake, de constituer et de commander une petite force qui, pendant de longues années, joue un rôle de police civile. On l'appelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legion-arabe/#i_31652

MORTE MER

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 597 mots
  •  • 1 média

hui un lac salé sans accès à la mer, partagé entre Israël et la Jordanie. Situé à environ 420 mètres au-dessous du niveau de la mer, il constitue un des points les plus bas à la surface de la Terre. Sa rive orientale se trouve en Jordanie, tandis que la moitié sud de sa rive occidentale appartient à Israël. La moitié nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-morte/#i_31652

PALESTINIENNE AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Aude SIGNOLES
  • , Universalis
  •  • 28 722 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les interventions syriennes »  : […] comme en 1978, mais, cette fois, sans la Syrie, avec, en revanche, les soutiens égyptien, irakien et saoudien. Un accord jordano-palestinien est enfin signé en février 1985 à Amman mais au prix d'une non-participation du F.S.N. au dix-septième Conseil national palestinien, à la fin de 1984 : Arafat est alors isolé. Une représentation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/#i_31652

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 200 mots
  •  • 5 médias

Site antique de la Jordanie, Pétra, dont le nom signifie « pierre » en grec, a été, du ive siècle avant J.-C. au plus tard à 106 après J.-C., la capitale du royaume des Nabatéens. Ces pasteurs nomades d'origine arabe, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_31652

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 333 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Libéralisme et démocratie »  : […] En Jordanie, le Palais est contraint d'organiser des élections législatives pluralistes en 1989 à la suite d'émeutes qui ébranlent le Sud, base traditionnelle du régime. C'est la première fois que les Frères musulmans participent à la vie politique du pays. En 1992, une Charte nationale légalise l'existence de l'ensemble des partis politiques. Peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_31652

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 748 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les fragilités »  : […] à l'Iran et à l'Irak, ainsi qu'à d'éventuels partenaires arabes, continuaient de faire de la Transjordanie, devenue la Jordanie après l'annexion discutable d'une fraction de la Palestine, un État satellite et militarisé. En renforçant au sud de l'Afrique leurs liens avec le dominion sud-africain par des accords militaires et en y maintenant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_31652

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 145 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Entre Jordanie, Irak et Iran »  : […] d'avoir des visées hégémoniques. Il est vrai qu'à la même époque la Syrie offre à la Jordanie une intégration politique, économique et militaire qui aurait pu, si le projet avait été conduit à terme, aboutir à une confédération. L'échec de l'entreprise, dû à la prudence du roi Hussein, refroidit singulièrement les relations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_31652

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe DROZ-VINCENT, Philippe RONDOT, « JORDANIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/