MÉDINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Arabie Saoudite : carte administrative

Arabie Saoudite : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Médine (Arabie Saoudite)

Médine (Arabie Saoudite)
Crédits : Neil Turner/ Getty Images

photographie

Mosquée du Prophète, Médine

Mosquée du Prophète, Médine
Crédits : K. Sahib/ AFP/ Getty

photographie


La ville (madīna) du Prophète, située dans le Hedjaz en Arabie Saoudite. À l'époque pré-islamique, Médine, appelée alors Yatrib, différait beaucoup de La Mecque : cette dernière était en effet une cité commerçante, tandis que Yatrib était plutôt un groupe de hameaux situés dans une oasis fertile. Deux tribus, les ‘Aws et les Khazradj, venues d'Arabie du Sud, y exerçaient une certaine prépondérance sur trois tribus juives établies avant eux dans l'oasis : les Banū Naḍīr, les Banū Qaynuqā‘a et les Banū Qurayẓa. Toutefois, la concorde ne régnait pas entre les deux tribus arabes : ‘Aws et Khazradj avaient de fréquents litiges. La plupart ne concernaient qu'un ou deux clans de chaque bord. Mais la guerre dite de Hāthib entraîna presque la totalité des ‘Aws et des Khazradj (ainsi que le reste des tribus juives) et culmina dans la bataille de Bu‘āth quelques années avant l'Hégire — en 617 peut-être. Cela rétablit un équilibre instable dû surtout à l'épuisement des deux partis. Les tensions et la régression économique provoquées par ces guerres firent apparaître Muḥammad comme l'indispensable conciliateur : « Un prophète, avec une autorité ne reposant pas sur le sang mais sur la religion, était capable de se tenir au-dessus des groupes rivaux et de tenir le rôle d'arbitre » (W. M. Watt). Ces éléments politico-économiques expliquent que ‘Aws et Khazradj se soient entendus pour accueillir le Prophète et les premiers convertis dans leur ville : le Prophète quitte discrètement La Mecque en 622 (cette émigration, en arabe hiǧra — d'où le mot français hégire — a été prise comme point de départ du calendrier musulman). Après la victoire de Muḥammad sur les Mecquois et son entrée dans leur ville en 629, il revint résider à Médine, et c'est là qu'il mourut et fut enterré (632). C'est également dans cette ville que demeurèrent les trois premiers califes : Abū Bakr, ‘Umar, ‘Uṯmān. Pourtant, Médine n'allait pas rester longtemps la capitale politique du monde musulma [...]

Arabie Saoudite : carte administrative

Arabie Saoudite : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Arabie Saoudite. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur de l'Institut français d'études arabes de Damas

Classification


Autres références

«  MÉDINE  » est également traité dans :

ABŪ BAKR (570 env.-634)

  • Écrit par 
  • Khalifa SOUA
  •  • 1 046 mots

Premier calife musulman, ami, beau-père et successeur du Prophète Mahomet ‘Abd Allāh, Abū Bakr reçut le surnom de ‘Atīq (affranchi), puis celui d'al-Siddīq (le crédule), parce qu'il aurait été le premier à avoir cru immédiatement à l'histoire du voyage nocturne de Mahomet à Jérusalem ( isra' ). Son père ‘Uthmān (qui est nommé aussi Abū Quḥāfa) b. ‘ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-bakr/#i_9542

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « L'État musulman de Médine »  : […] La Mecque (en arabe Makka) était un centre commercial important établi autour d'un sanctuaire réputé. Elle était habitée par la tribu de Qoraysh, vouée presque totalement au vii e siècle au trafic caravanier. Un membre de cette tribu, Mohammed ibn ‘Abdallāh, en français Mahomet (né dans les années 570), orphelin, pauvre, puis agent commercial d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_9542

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le rôle religieux »  : […] L' islam est l'un des outils principaux de légitimation du pouvoir en Arabie Saoudite. Grâce au wahhabisme, le pouvoir s'est associé dès ses origines à un mouvement de prédication et à une réinterprétation rigoriste du texte islamique. Mais en annexant la province du Hijaz, où se trouvent La Mecque et Médine, les Saoud se sont dotés d'un rôle autr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_9542

CALIFAT ou KHALIFAT

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 2 031 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les califes légitimes (633-661) »  : […] Mahomet n'avait pas prévu sa succession, et c'est pour assumer sa charge de chef d'État, pour prendre la direction des affaires publiques, que les premiers musulmans de Médine choisirent le beau-père du Prophète, Abu Bakr. Il aurait pris le titre de khalifa , « successeur » de l'Envoyé de Dieu. Les quatre premiers califes, qui régnèrent à Médine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/califat-khalifat/#i_9542

CORAN (AL-QURĀN)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE, 
  • Claude GILLIOT
  •  • 13 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le message coranique : la Mekke, Médine »  : […] Le classement par ordre de longueur décroissante des cent quatorze sourates a pour conséquence une inversion presque complète de ce qu'on peut estimer, après Nöldeke, avoir été la succession chronologique des énoncés prophétiques. Les textes les plus longs, par leur style autant que par leurs thèmes, se révèlent, à l'examen, les plus récents ; ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coran/#i_9542

ḤASSĀN IBN THĀBIT (563 env.-env. 660)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 409 mots

Poète arabe de la tribu médinoise des Khazradj, Ḥassān ibn Thābit serait né vers 563. Il composa plusieurs éloges en l'honneur des souverains Ghassanides de Syrie et Lakhmides de Ḥīra. On ignore la date et les circonstances de sa conversion à l'islam. Parmi les poèmes qui lui sont attribués, on trouve un thrène à la gloire des martyrs musulmans de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hassan-ibn-thabit/#i_9542

HÉGIRE (622)

  • Écrit par 
  • Jacqueline CHABBI
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

La première année du séjour de Mahomet à Médine – dates et événements sont ici présumés – marque le début de l'ère musulmane. La date retenue correspond au 16 juillet 622 de l'ère chrétienne. Mahomet reste à Médine jusqu'à sa mort, en 632. Auparavant, il vivait à La Mekke. Vers 610, il y avait reçu mission de « transmettre fidèlement » (sens du mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hegire-622/#i_9542

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'orientation politique »  : […] Avec l'installation à Médine, un certain nombre de notions se précisèrent. L'orientation religieuse générale était suffisamment bien marquée pour qu'elle n'ait qu'à se développer. Sur deux points seulement, la situation de la jeune communauté changea. Tout d'abord, elle devint le noyau d'un véritable État, qui allait revêtir un caractère politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_9542

ISLAM (La religion musulmane) - Pratiques et rituels

  • Écrit par 
  • Toufic FAHD
  •  • 8 534 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fête d'Ashura »  : […] À ces solennités s'ajoutent plusieurs fêtes. L'une d'elles revêt un caractère légal, mais elle a varié par rapport à sa signification primitive. Il s'agit de ‘āshūrā , célébrée le 10 mụharram , jour de jeûne facultatif. Ayant fui La Mecque le vendredi 12 septembre 622, Mahomet est arrivé à Médine dix jours plus tard. C'était Yōm Kippūr. Comme il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-pratiques-et-rituels/#i_9542

ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

  • Écrit par 
  • Chafik CHEHATA, 
  • Roger DELADRIÈRE, 
  • Daniel GIMARET, 
  • Guy MONNOT, 
  • Gérard TROUPEAU
  •  • 12 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aperçu historique »  : […] L'ensemble du message de Mahomet constitue le livre sacré de l'islam appelé Coran (Qur'ān). Mais le Coran ne contient qu'un nombre dérisoire de textes ayant un caractère proprement juridique. En l'an 660, la dynastie des Omeyyades créa un royaume arabe ayant pour capitale Damas, mais le centre de gravité de l'État musulman passa ensuite à Bagdad o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-sciences-religieuses-traditionnelles/#i_9542

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les exemples de l'État de Médine et des empires »  : […] Deux exemples illustrent, aux yeux des juristes, philosophes et théologiens, les moments privilégiés de la cité musulmane : celui de l'État de Médine et celui des empires. Institué par le Prophète tout au début de l'ère hégirienne, l'État de Médine devait durer jusqu'en l'an 37, date de la bataille de Ṣiffīn, où se consommèrent les schismes. Après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-islam-et-politique/#i_9542

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 015 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La genèse et le premier art islamique. L'art des Califes, l'art de l'empire (du VIIe à la fin du IXe s.) »  : […] L'art du premier demi-siècle islamique est mal connu. Mais n'oublions pas que les chefs du nouvel État avaient alors d'autres préoccupations que la création artistique. Aucun vestige matériel n'a subsisté de la maison du Prophète à Médine, la première grande mosquée du monde islamique, dont il est attesté qu'elle n'était qu'une construction modest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_9542

MAHOMET ou MUḤAMMAD (571?-632)

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 4 075 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La secte mekkoise »  : […] Muḥammad prit l'habitude de faire des retraites, à l'instar des ascètes chrétiens et de leurs imitateurs arabes, dans une caverne d'une montagne proche. Il y méditait en s'y livrant à des pratiques d'ascétisme. Un jour, vers l'an 610, il eut une vision « comme le surgissement de l'aube », il entendit une voix, il vit, selon la tradition, l'archang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahomet-muhammad/#i_9542

MALIKITE ou MALÉKITE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Yves THORAVAL
  •  • 162 mots

L'une des quatre écoles de jurisprudence ( mādhhāb ) de l'islām sunnite, appelée anciennement école de Médine, le courant mālikite est centré sur l'enseignement de l'imām Mālik ibn Anas (env. 715-795), qui passa la plus grande partie de sa vie à Médine. Attirant un grand nombre d'étudiants et mêlé à des péripéties de la politique locale, il écrivit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malikite-malekite/#i_9542

‘UMAR Ier ou OMAR Ier ABŪ ḤAFSA IBN AL-KHAṬTĀB (581 env.-644) calife (634-644)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 514 mots

Deuxième successeur du Prophète à la tête de la communauté islamique, ‘Umar I er joue un rôle décisif dans l'expansion de l'islam et dans l'organisation de l'État musulman. D'abord fermement opposé à la prédication de Muḥammad, il change bientôt d'attitude et se fait l'un des plus fervents adeptes de l'islam, les mots du Coran comme la teneur de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umar-ier-omar-ier-abu-hafsa-ibn-al-khattab/#i_9542

Pour citer l’article

Georges BOHAS, « MÉDINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/medine/