MORTE MER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mer Morte est aujourd'hui un lac salé sans accès à la mer, partagé entre Israël et la Jordanie. Situé à environ 420 mètres au-dessous du niveau de la mer, il constitue un des points les plus bas à la surface de la Terre. Sa rive orientale se trouve en Jordanie, tandis que la moitié sud de sa rive occidentale appartient à Israël. La moitié nord se trouve en Cisjordanie.

Le nom « mer Morte » remonte au moins à la période hellénistique (323 à 30 av. J.-C.). Elle-même apparaît dans des récits bibliques datant de l'époque d'Abraham et de la destruction de Sodome et Gomorrhe, situées au bord du lac. Les étendues désertiques qui l'entourent, offrirent refuge au roi David, puis à Hérode Ier qui, à l'époque du siège de Jérusalem par les Parthes en 40 av. J.-C., abrita sa famille à Massada. Il devait ensuite y construire une forteresse où, au siècle suivant, les zélotes en révolte contre les Romains se retranchèrent jusqu'à leur suicide collectif, en 73. La secte juive des esséniens, qui laissa les écrits bibliques appelés manuscrits de la mer Morte, s'abrita dans des grottes le long de la rive nord-ouest du lac.

Géographie physique et géologie

La mer Morte s'étend entre les collines de Judée à l'ouest et le plateau transjordanien à l'est. Elle est alimentée, au nord, par le Jourdain. Mesurant 80 kilomètres de longueur et 18 kilomètres de largeur, elle couvre une superficie d'environ 1 020 kilomètres carrés. À l'est, la péninsule d'Al-Lisan divise le lac en deux bassins inégaux : celui du nord représente près des trois quarts de la superficie totale et atteint 400 mètres de profondeur, tandis que le bassin sud est plus petit et peu profond (moins de 3 mètres en moyenne). Des temps bibliques au viiie siècle apr. J.-C., seul le pourtour du bassin septentrional était peuplé. La surface du lac se trouvait alors environ 35 mètres au-dessous de la surface actuelle.

Mer Morte

Photographie : Mer Morte

Vue satellitaire de la mer Morte: à l'ouest, les collines de Judée (Israël); à l'est, le plateau transjordanien; au centre, on distingue la péninsule d'Al-Lisan qui partage cette étendue d'eau très salée, d'environ 80 kilomètres de longueur, en deux bassins. 

Crédits : Japan ASTER Science Team/ JAROS, and U.S./ ERSDAC/ METI/ GSFC/ NASA

Afficher

La mer Morte repose sur un graben (fossé d'effondrement) situé entre des failles transformantes longeant la frontière de plaque qui va de la mer Rouge et du golfe de Suez jusqu'à une frontière de plaque arabique convergente dans la chaîne du Taurus. La faille orientale, qui borde le plateau de Moab, est plus visible depuis le lac que la faille occidentale, laquelle forme des plis plus doux dans les collines de Judée.

Au Jurassique et au Crétacé (210 millions à 65 millions d'années), avant la formation du graben, la mer Méditerranée, plus vaste, recouvrait la Syrie et la Palestine. Pendant le Miocène (24 millions à 5 millions d'années), la plaque tectonique arabique entra en collision avec la plaque eurasienne au nord, entraînant un soulèvement du fond marin. Ce phénomène produisit les structures plissées du plateau transjordanien et la chaîne centrale de la Palestine, entraînant des fractures qui permirent à la mer Morte de s'effondrer en graben. À cette époque, la mer Morte avait probablement la même taille qu'aujourd'hui. Durant le Pléistocène (1 800 000 à 10 000 ans), elle s'éleva à environ 200 mètres au-dessus de son niveau actuel, formant une vaste mer intérieure qui s'étendait sur près de 320 kilomètres de la vallée de Hula au nord jusqu'à 65 kilomètres au-delà de ses limites méridionales actuelles. La mer Morte ne se déversait pas dans le golfe d'‘Aqaba car elle était bloquée par le relief. Celui-ci s'élevait de 30 mètres dans la partie la plus haute de l'‘Arava (Wādī al-‘Arabah), cours d'eau temporaire qui s'écoule dans une vallée à l'est du plateau central du Neguev.

Il y a près de 2,5 millions d'années, des rivières au débit élevé se jetaient dans le lac, déposant d'épaisses couches de sédiments détritiques et des sels (chlorure de sodium et gypse notamment). Par la suite, des couches d'argile, de marne, de craie tendre et de gypse s'accumulèrent sur les couches de sable et de gravier. L'eau s'étant évaporée plus vite qu'elle ne s'est renouvelée par les précipitations depuis 10 000 ans, le lac s'est progressivement rétréci à ses dimensions actuelles, laissant derrière lui les dépôts qui couvrent la vallée de la mer Morte sur une épaisseur de 2 à 6 kilomètres.

La [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Classification

Autres références

«  MORTE MER  » est également traité dans :

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 723 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « De la Méditerranée au désert »  : […] À l'angle sud-est de la Méditerranée, le pays occupe une position de transition entre les domaines bioclimatiques méditerranéen et tropical aride, avec un gradient d'aridification très régulier du nord vers le sud, doublé par une variation plus complexe du littoral vers l'intérieur, du fait de la configuration du relief en trois bandes parallèles, au moins dans la moitié nord : plaine littorale, […] Lire la suite

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 647 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « De part et d'autre du Jourdain »  : […] Suivant l'ancien tracé établi lors de l'institution des mandats français et britannique, le nord de la Jordanie est séparé de la Syrie par une partie du cours du Yarmouk. Les frontières qui la séparent, au nord-est et à l'est, de la Syrie et de l'Arabie Saoudite, ont été tracées entre 1920 et 1925. Grâce à un arrangement obtenu en 1965 avec Riyāḍ, la fenêtre jordanienne sur la mer Rouge, indispens […] Lire la suite

QUMRĀN

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 3 548 mots

À un kilomètre environ des rives occidentales de la mer Morte, vers le nord, se trouve un site archéologique dont l'appellation moderne est Khirbet Qumrān ou simplement Qumrān. Depuis le xix e  siècle, explorateurs et voyageurs visitèrent régulièrement les lieux. D'aucuns, l'orientaliste Félix de Saulcy entre autres, en 1853, étaient convaincus qu'il y avait là les restes de la Gomorrhe biblique. […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10-25 septembre 2019 Israël. Élections législatives.

Le 10, le Premier ministre Benyamin Nétanyahou promet, en cas de victoire aux élections législatives, d’annexer unilatéralement la vallée du Jourdain et la côte de la mer Morte, en Cisjordanie, dans le cadre de « l’opportunité historique » que représente le plan de paix américain au Proche-Orient – celui-ci doit être dévoilé après le scrutin. L’Américain Jason Greenblatt, principal artisan de ce plan de paix et conseiller spécial de Donald Trump, a présenté sa démission le 5. […] Lire la suite

20-30 mars 2017 France. Vaste mouvement social en Guyane.

Le 28, au lendemain de l’appel à la grève générale lancé par l’Union des travailleurs guyanais, syndicat majoritaire, une « journée morte » est organisée en Guyane, donnant lieu aux plus vastes manifestations jamais enregistrées dans le département. Le 30, les ministres de l’Intérieur Matthias Fekl et des Outre-Mer Ericka Bareigts, arrivés la veille à Cayenne, engagent des discussions avec des représentants du collectif « Pou Lagwiyann Dékolé » ‒ « Pour une Guyane qui décolle » ‒, après qu’Ericka Bareigts a présenté des « excuses » aux Guyanais. […] Lire la suite

7-25 août 2004 Libye – Italie. Lutte contre l'immigration clandestine

Tripoli réclame une aide financière et la fin de l'embargo qui empêche le pays d'acquérir certains équipements de surveillance en mer. Le 25, le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, se rend à Tripoli pour tenter de débloquer l'application de l'accord conclu en juillet 2003 et resté lettre morte. Il est prévu que des vedettes – avec, à leur bord, des équipages libyens et italiens – patrouillent au large des côtes libyennes; sont normalement programmées des aides à la construction de centres d'accueil pour les réfugiés en Libye ainsi qu'au rapatriement des immigrés. […] Lire la suite

17 octobre - 1er novembre 1994 Israël – Jordanie. Signature d'un traité de paix

Le 26, le traité de paix israélo-jordanien est signé dans la vallée de l'Arava, entre la mer Rouge et la mer Morte, par les Premiers ministres des deux pays, en présence du président américain Bill Clinton dont le pays a contribué à l'aboutissement des négociations entre Jérusalem et Amman. Arrivé au Caire la veille, Bill Clinton effectue à cette occasion une tournée au Proche-Orient, qui le conduit à prendre la parole devant le Parlement jordanien, le jour même, avant de rencontrer, le 27, à Damas, Hafez el-Assad, puis de s'exprimer devant la Knesset dans la soirée. […] Lire la suite

18 juillet - 8 août 1994 Israël – Jordanie. Rencontres officielles et fin de l'état de guerre

Le 20, le ministre israélien des Affaires étrangères Shimon Peres rencontre le Premier ministre jordanien Abdul Salam el-Majali sur la rive jordanienne de la mer Morte, en présence du secrétaire d'État américain Warren Christopher. Il s'agit de la première rencontre officielle entre deux personnalités israélienne et jordanienne de ce rang et de la première visite officielle d'un ministre israélien en Jordanie. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« MORTE MER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-morte/