MECQUE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Arabie Saoudite : carte administrative

Arabie Saoudite : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pèlerinage de La Mecque

Pèlerinage de La Mecque
Crédits : Neil Turner/ Getty Images

photographie

La Mecque (Arabie Saoudite)

La Mecque (Arabie Saoudite)
Crédits : Neil Turner/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

600 à 700. Islam

600 à 700. Islam
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo


Ville sainte de l'islam vers laquelle se tournent tous les musulmans pour prier et en laquelle ils doivent, s'ils en ont les moyens, se rendre en pèlerinage au moins une fois dans leur vie.

Arabie Saoudite : carte administrative

Arabie Saoudite : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Arabie Saoudite. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Avant l'établissement de l'islam, La Mecque (de l'arabe Makka) est essentiellement une cité commerçante. Bien que son existence soit plus ancienne, ce n'est qu'au vie siècle qu'elle commence à jouer un rôle dans l'histoire mondiale : située au nœud des voies commerciales qui relient la Syrie et la Palestine au golfe Arabique, au Yémen et à l'Abyssinie, c'est par elle que doivent transiter les produits de luxe venus du Sud pour parvenir à Byzance. Quelle est alors la situation sociale, économique, politique et religieuse de La Mecque ? « La Mecque et Médine étaient des îles dans un océan de déserts ou tout au moins de steppes, nourrissant encore d'étroits rapports économiques avec les nomades, habitées par des descendants de nomades encore attachés à beaucoup de coutumes d'enfants du désert léguées par leurs ancêtres » (W. M. Watt, Mahomet à La Mecque, 1958). Bien que sédentarisés, ou en voie de l'être, les Mecquois gardent les mœurs et la psychologie de l'Arabe nomade que l'on pourrait caractériser ainsi : « L'Arabe oscille constamment entre deux pôles : un individualisme qui le pousse à rejeter toute contrainte, à affirmer les droits imprescriptibles du moi devant les devoirs collectifs, et un attachement à son groupe social d'une profondeur et d'une spontanéité qui peuvent aller jusqu'au sacrifice total de la personne » (R. Blachère, Histoire de la littérature arabe des origines à la fin du XVe siècle de Jésus-Christ, 1952). Par suite de cette persistance de la mentalité nomade, la cité mecquoise, loin d'être un État, n'est qu'un groupement de clans se réclamant d'un ancêtre commun, Kuraysh, liés par des intérêts économiques qui imposent une certaine unité, gouvernés par un sénat délib [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur de l'Institut français d'études arabes de Damas

Classification


Autres références

«  MECQUE LA  » est également traité dans :

ABŪ BAKR (570 env.-634)

  • Écrit par 
  • Khalifa SOUA
  •  • 1 046 mots

Premier calife musulman, ami, beau-père et successeur du Prophète Mahomet ‘Abd Allāh, Abū Bakr reçut le surnom de ‘Atīq (affranchi), puis celui d'al-Siddīq (le crédule), parce qu'il aurait été le premier à avoir cru immédiatement à l'histoire du voyage nocturne de Mahomet à Jérusalem ( isra' ). Son père ‘Uthmān (qui est nommé aussi Abū Quḥāfa) b. ‘Āmir et sa mère Umm al-Khayr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-bakr/#i_9524

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « L'État musulman de Médine »  : […] La Mecque (en arabe Makka) était un centre commercial important établi autour d'un sanctuaire réputé. Elle était habitée par la tribu de Qoraysh, vouée presque totalement au vii e siècle au trafic caravanier. Un membre de cette tribu, Mohammed ibn ‘Abdallāh, en français Mahomet (né dans les années 570), orphelin, pauvre, puis agent commercial d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_9524

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le rôle religieux »  : […] L' islam est l'un des outils principaux de légitimation du pouvoir en Arabie Saoudite. Grâce au wahhabisme, le pouvoir s'est associé dès ses origines à un mouvement de prédication et à une réinterprétation rigoriste du texte islamique. Mais en annexant la province du Hijaz, où se trouvent La Mecque et Médine, les Saoud se sont dotés d'un rôle autrement prestigieux, celui de gardiens des Lieux sai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_9524

BAZAR

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 365 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Aspects historiques »  : […] Si on le considère dans une perspective historique, le marché, de même que le bain, semble avoir été en milieu musulman un héritage du monde antique, aussi bien méditerranéen qu'oriental. La plupart des éléments qui le structurent étaient en effet connus dès l'Antiquité, notamment, sur le plan fonctionnel, diverses particularités concernant le commerce de détail, l'artisanat, le commerce de gros, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bazar/#i_9524

CHÉRIFAT

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 256 mots

De l'arabe sharīf  : titre donné à celui qui se distingue par l'honneur, la gloire, la noblesse de sa personne et de son lignage. Le sharīf occupant un haut rang social, on comprend donc que ce titre ait été revendiqué en propre par une famille illustre entre toutes, celle du Prophète, les Banū Hāshim. (Jusqu'à ce jour, les Hāshimites portent le titre de sharīf.) Les deux pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cherifat/#i_9524

CORAN (AL-QURĀN)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE, 
  • Claude GILLIOT
  •  • 13 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le message coranique : la Mekke, Médine »  : […] Le classement par ordre de longueur décroissante des cent quatorze sourates a pour conséquence une inversion presque complète de ce qu'on peut estimer, après Nöldeke, avoir été la succession chronologique des énoncés prophétiques. Les textes les plus longs, par leur style autant que par leurs thèmes, se révèlent, à l'examen, les plus récents ; ils correspondent à la période médinoise, de 622 à 632 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coran/#i_9524

FAYÇAL Ier IBN ABD AL-AZIZ (1904-1975) roi d'Arabie Saoudite (1964-1975)

  • Écrit par 
  • Cérès WISSA WASSEF
  •  • 900 mots

Né à Riyadh, Fayçal (Fasyāl) est le troisième des trente-six fils d'Abd al-Aziz ibn Abd ar- Rahman, plus connu sous le nom d'Ibn Saoud, « figure de proue de l'histoire du Proche- Orient durant la première moitié du xx e  siècle ». Ayant perdu sa mère en bas âge, il est élevé par ses grands-parents maternels, de la lignée des théologiens les plus r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faycal-ier-ibn-abd-al-aziz/#i_9524

ḤUSAYN IBN ‘ALĪ (1856-1931)

  • Écrit par 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 794 mots

Né au Hedjaz, Ḥusayn ibn ‘Alī appartient aux ‘Abadila, l'un des clans de descendants du Prophète, qui, depuis 961, fournit les responsables locaux de la ville sainte, nommés par les califes de l'Islam. Il reçoit d'abord une éducation dans le milieu tribal avant de séjourner, de 1881 à 1908, dans la capitale ottomane. Il accède à cette dernière date aux fonctions de chérif de La Mecque. Ayant une t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/husayn-ibn-ali-1856-1931/#i_9524

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pèlerinage aux Lieux saints de La Mekke »  : […] Obligatoire une fois dans la vie pour les adultes libres qui le peuvent matériellement, le grand pèlerinage (ou ḥādjdj ) a profondément marqué la communauté musulmane. Il a été l'occasion de brassages de populations, de déplacements de savants, de création de courants commerciaux. Rattaché par le Coran et les traditions au souvenir d'Abraham, il comprend deux groupes de cérém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_9524

ISLAM (La religion musulmane) - Pratiques et rituels

  • Écrit par 
  • Toufic FAHD
  •  • 8 534 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trois villes saintes »  : […] La Mecque et Jérusalem sont représentées, dans la tradition cosmogonique islamique, comme étant bâties sur des sommets (on parle des « monts de La Mecque » comme du mont Sion). Aux trois facteurs – sanctuaire, haut lieu et nombril de la terre – qui existaient à l'époque préislamique, l'islam en ajouta un quatrième : le « lieu saint » est censé avoir été le théâtre d'un événement prophétique. Déjà […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-pratiques-et-rituels/#i_9524

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'ère postsoviétique »  : […] Contrairement à ce qui avait été avancé, les musulmans de l'U.R.S.S. n'ont pas provoqué la désintégration du pouvoir soviétique. Lors du référendum de mars 1991, les républiques d'Asie centrale ont voté à 90 p. 100 leur maintien dans le nouveau pacte de l'Union proposé par Mikhaïl Gorbatchev. La première forme de politisation de l'islam en U.R.S.S. a été celle d'un parti pan-soviétique créé en ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_9524

KHALED IBN ‘ABD AL-‘AZĪZ (1914-1982) roi d'Arabie Saoudite (1975-1982)

  • Écrit par 
  • Fernand TOMICHE
  •  • 1 289 mots

Né en 1914, à Riyadh, la capitale du royaume fondé en 1932 par son père, le grand Saoud, Khaled est mort à Taif, dans son palais d'été, le 14 juin 1982. Son règne a duré du 25 mars 1975, lorsqu'il succède à son frère Fayçal, assassiné par un neveu, au 14 juin 1982, jour où il succombe à une crise cardiaque. Toute sa vie, Khaled a été très influencé par son frère Fayçal, de sept ans son aîné. Comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khaled-ibn-abd-al-aziz/#i_9524

MAHOMET ou MUḤAMMAD (571?-632)

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 4 075 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Avant la Révélation »  : […] On sait très peu de choses sûres concernant la vie du Prophète avant la Révélation. C'est là-dessus que la tradition ultérieure a le plus brodé et fabulé. Elle place en général, mais il y a des variantes, sa naissance (à Mekka, que nous appelons La Mecque) en 571 de notre ère, suivant des calculs très douteux. Il est possible que la seule base sûre en soit l'indication qu'il était né du vivant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahomet-muhammad/#i_9524

MÉDINE

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 717 mots
  •  • 3 médias

La ville ( madīna ) du Prophète, située dans le Hedjaz en Arabie Saoudite. À l'époque pré-islamique, Médine, appelée alors Yatrib, différait beaucoup de La Mecque : cette dernière était en effet une cité commerçante, tandis que Yatrib était plutôt un groupe de hameaux situés dans une oasis fertile. Deux tribus, les ‘Aws et les Khazradj, venues d'Arabie du Sud, y exerçaient un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medine/#i_9524

MOSQUÉE

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 680 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La genèse de la mosquée »  : […] Le Coran emploie également le terme de masdjid pour des sanctuaires préislamiques, et, pour Mahomet, le masdjid principal reste celui – préislamique – de La Mecque. Le musulman, en principe, n'a pas besoin de sanctuaire pour accomplir les rites de sa religion. Selon un hadith (ensemble des propos attribués au Prophète), la terre entière est le masdjid d'Allāh (par opposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquee/#i_9524

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 742 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le « locus » sacral : ses composantes »  : […] Sur l'exemple de Lourdes apparaît d'ailleurs remarquable l'élément essentiel de la puissance sacrale du lieu sacré. Le domaine de la Grotte ne prend sa qualité d'espace « autre » que par la Grotte, cet accident chthonique où l'apparition mariale a marqué de sa présence la terre d'alentour et comme pris possession d'elle. La Grotte est le point d'espace où demeure la présence ; lieu de la présence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_9524

QORAYSHITES ou QURAYSHITES LES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 196 mots

La tribu des Qorayshites, au sein de laquelle naquit Muḥammad, faisait partie des Arabes du Nord. Au début du vii e siècle, composée de plusieurs clans d'inégale puissance et représentée par une oligarchie marchande qui y détenait le pouvoir, elle dominait le centre commercial de la Mekke. Muḥammad devenu « messager de Dieu » se trouva en butte à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qorayshites-qurayshites/#i_9524

WAHHĀBISME

  • Écrit par 
  • Dominique CHEVALLIER
  •  • 1 177 mots

En 1810 paraissait à Paris un livre intitulé Histoire des Wahabis, depuis leur origine jusqu'à la fin de 1809. Son auteur, Louis-Alexandre de Corancez, consul général de France, avait suivi les routes caravanières de Bagdad à Alep. Le « wahhabisme » tire son nom du prédicateur musulman Mụhammad ibn ‘Abd al-Wahhāb (1703-1792). Mais ses disciples ont récusé cette appellation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wahhabisme/#i_9524

Pour citer l’article

Georges BOHAS, « MECQUE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mecque/