HUSSEIN (1935-1999) roi de Jordanie (1953-1999)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Hussein de Jordanie, 1980

Hussein de Jordanie, 1980
Crédits : Hulton Getty

photographie

Funérailles du roi Hussein de Jordanie, 1999

Funérailles du roi Hussein de Jordanie, 1999
Crédits : PA Photos

photographie

Hommage au roi Hussein de Jordanie, 1999

Hommage au roi Hussein de Jordanie, 1999
Crédits : PA Photos

photographie


Les funérailles du roi Hussein de Jordanie, en février 1999, ont donné lieu à un impressionnant défilé de chefs d'État arabes et occidentaux venus saluer la mémoire d'un souverain au destin exceptionnel. Singulier parcours en effet que celui du « petit roi » : du jeune prince inexpérimenté porté à la tête d'un royaume sans véritable légitimité historique au vieux sage régnant sur un pays stabilisé et jouant les médiateurs entre Israéliens et Palestiniens.

Hussein de Jordanie, 1980

Hussein de Jordanie, 1980

Photographie

Le roi Hussein de Jordanie, en 1980. Il avait dix-sept ans lorsqu'il accéda au trône, en 1952. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Funérailles du roi Hussein de Jordanie, 1999

Funérailles du roi Hussein de Jordanie, 1999

Photographie

Officiers jordaniens et chefs d'État accompagnent la dépouille mortelle du roi Hussein de Jordanie, lors de ses funérailles à Amman (8 février 1999). Décédé la veille après quarante-sept ans de règne, il avait désigné son fils Abdallah pour assurer la succession de la dynastie... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Hommage au roi Hussein de Jordanie, 1999

Hommage au roi Hussein de Jordanie, 1999

Photographie

Parmi les nombreux chefs d'État venus assister, le 8 février 1999, aux funérailles du roi Hussein de Jordanie, de gauche à droite : le président américain Bill Clinton, ses homologues égyptien et yéménite, Hosni Moubarak et Ali Abdallah Saleh, et le leader palestinien Yasser Arafat. Leur... 

Crédits : PA Photos

Afficher

C'est le 2 mai 1953, à l'âge de dix-huit ans, que Hussein monte sur le trône hachémite, moins de deux ans après l'assassinat de son grand-père Abdallah. Il a reçu une éducation très britannique au Victoria College d'Alexandrie, complétée au collège de Harrow puis à l'Académie militaire de Sandhurst. De 1955 à 1958, le fragile royaume jordanien se trouve pris dans la tourmente de la guerre froide. Menacée de déstabilisation par la vague montante du nationalisme arabe qui revêt alors le visage charismatique de Nasser, la monarchie doit prendre ses distances avec l'allié britannique. La menace extérieure exacerbe la vulnérabilité interne d'un pays aux deux tiers peuplé de Palestiniens, très sensibles aux promesses de libération du nationalisme arabe, et la naissance en 1964 de l'O.L.P. de Choukeiri remet en cause les bases mêmes d'un royaume fondé sur l'union des deux rives du Jourdain. C'est dans ce contexte d'instabilité que le roi Hussein modifie la Constitution pour nommer son frère Hassan prince héritier ; son premier fils Abdallah, né d'un second mariage avec la Britannique Antoinette Gardiner, n'a alors que trois ans.

La perspective d'un affrontement avec Israël rapproche la Jordanie de ses voisins. Soucieux d'effacer le soupçon de trahison de la cause arabe qui pèse sur la dynastie depuis le règne d'Abdallah, Hussein entre dans la guerre de juin 1967 en dépit des efforts de son entourage pour l'en dissuade [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales, Paris

Classification


Autres références

«  HUSSEIN (1935-1999) roi de Jordanie (1953-1999)  » est également traité dans :

FAYṢĀL II (1935-1958) roi d'Irak (1939-1958)

  • Écrit par 
  • Martine MEUSY
  •  • 341 mots
  •  • 2 médias

Roi d'Irak à l'âge de quatre ans, après la mort accidentelle de son père, le roi Ghazī (Rhāzī), alors que le pays était encore sous mandat britannique, Faysal II (Fayṣāl II) fait partie de la célèbre dynastie des Hachémites, fortement soutenue dans plusieurs pays du Moyen-Orient par la Grande-Bretagne. La régence est exercée par son cousin, l'émir Abd Allah, qui lui assure une éducation royale et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faysal-ii/#i_31681

GLUBB sir JOHN BAGOT, dit GLUBB PACHA (1897-1986)

  • Écrit par 
  • Françoise MEUSY
  •  • 951 mots
  •  • 4 médias

Après des études à l'Académie militaire de Woolwich, John Bagot Glubb, plus tard appelé Glubb Pacha par les Arabes, sert comme officier britannique, dès 1915, en France et en Belgique. Plusieurs fois blessé (il a une partie de la mâchoire arrachée), il reçoit de nombreuses décorations. Il est envoyé en 1920, sur sa demande, en Irak ; dans ce territoire alors sous mandat britannique, il organise un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glubb-sir-john-bagot-dit-glubb-pacha/#i_31681

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 640 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La formation du royaume de Jordanie »  : […] À partir de 1949 le roi Abdallah poursuit l'édification de son royaume, soutenu de l'extérieur par les Britanniques. Grâce à une habile politique bédouine et avec l'aide de sa petite armée, alors l'une des meilleures de la région, il parvient à maîtriser les problèmes les plus urgents. Cependant, parce que son royaume se trouve peuplé de 1 500 000 habitants, au nombre desquels déjà 500 000 réfugi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/#i_31681

PALESTINIENNE AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Aude SIGNOLES
  • , Universalis
  •  • 28 716 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La confrontation armée palestino-jordanienne de septembre 1970 »  : […] Au long de l'année 1970, c'est le F.P.L.P. qui, par sa force croissante sur le terrain en Jordanie et par des prises d'otages en juin dans des hôtels d'Ammān et en septembre dans des avions de ligne près de Zarka, s'impose bon gré, mal gré à l' O.L.P. et au Fath. L'O.L.P. elle-même sécrète alors des organes de commandement plus larges, dans lesquels s'engouffre le F.P.L.P. Ainsi le Commandement u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/#i_31681

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Entre Jordanie, Irak et Iran »  : […] L'intervention syrienne au Liban et la permanence de sa présence armée font soupçonner Damas d'avoir des visées hégémoniques. Il est vrai qu'à la même époque la Syrie offre à la Jordanie une intégration politique, économique et militaire qui aurait pu, si le projet avait été conduit à terme, aboutir à une confédération. L'échec de l'entreprise, dû à la prudence du roi Hussein, refroidit singulièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_31681

Pour citer l’article

Nadine PICAUDOU, « HUSSEIN (1935-1999) - roi de Jordanie (1953-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hussein/