JORDANIE, chronologie contemporaine

 

2018

21 octobre 2018
Jordanie. Refus de reconduire des annexes du traité de paix avec Israël.

Le roi Abdallah II annonce son refus de reconduire le dispositif faisant l’objet de deux annexes du traité de paix signé avec Israël en octobre 1994, qui prévoit de mettre à disposition des fermiers israéliens, pendant vingt-cinq ans et à titre gratuit, deux zones frontalières sous souveraineté jordanienne, Baqoura/Naharayim et Al-Ghamr/Zofar. Le souverain répond ainsi aux pressions de nombreux dé […] Lire la suite

4-13 juin 2018
Jordanie. Mouvement de contestation.

Le 4, Hani al-Mulki, Premier ministre depuis juin 2016, présente sa démission au roi Abdallah II. Ce dernier charge le ministre de l’Éducation Omar al-Razzaz de former un gouvernement. Le pays est secoué depuis plusieurs jours par un mouvement de contestation sans précédent depuis 2011, provoqué par le projet de réforme fiscale du gouvernement qui prévoit l’abaissement du seuil de l’impôt sur le r […] Lire la suite

2016

20 septembre 2016
Jordanie. Participation des islamistes aux élections législatives.

Les élections législatives anticipées sont organisées à la suite de la dissolution du Parlement par le roi Abdallah en mai 2016. Le scrutin est marqué par la participation du Front d’action islamique (FAI), vitrine politique des Frères musulmans. Des divisions internes ont marqué la confrérie à la suite de la chute du président égyptien Mohammed Morsi, et les relations de celle-ci avec le palais o […] Lire la suite

16-19 avril 2016
France – Liban – Égypte – Jordanie. Visite du président François Hollande au Proche-Orient.

Les 16 et 17, le président français François Hollande se rend au Liban où il annonce l’octroi d’une aide destinée à faire face à l’afflux de réfugiés syriens – ils sont près de 1,5 million dans le pays. Le président français accepte, à la demande du Premier ministre Tammam Salam, d’entreprendre des démarches auprès de la communauté internationale en vue de résoudre la crise institutionnelle que co […] Lire la suite

2015

3-6 février 2015
Jordanie. Vives réactions à l'assassinat du pilote prisonnier de l'État islamique.

Le 3, le groupe État islamique (E.I.) diffuse la vidéo de la mise à mort du pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh, capturé en décembre 2014 lors d'un raid qu'il effectuait pour la coalition internationale en Syrie. Le prisonnier est brûlé vif, enfermé dans une cage métallique, puis enseveli sous des gravats, dans une reproduction de la façon dont meurent les victimes des frappes aériennes de la coali […] Lire la suite

2014

24-26 mai 2014
Vatican – Jordanie – Autorité palestinienne – Israël. Visite du pape François au Moyen-Orient.

Le 24, le pape François se rend en Jordanie, dans le cadre de son premier voyage en Terre sainte présenté comme « strictement religieux ». À Amman, il appelle à la paix au Proche-Orient et en Syrie et fait écho à l'« urgence humanitaire » que provoque l'afflux massif de réfugiés syriens dans le pays. Le 25, le pape se recueille devant le mur séparant Israël de la Cisjordanie après avoir rencontré  […] Lire la suite

2013

22-23 juin 2013
France – Moyen-Orient. Visite du président François Hollande au Qatar et en Jordanie.

Les 22 et 23, le président français François Hollande se rend en visite à Doha afin de renouer avec l'émir Cheik Hamad ben Khalifa al-Thani des liens quelque peu distendus depuis la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Les deux hommes évoquent notamment l'aide à apporter aux rebelles syriens.Le 23, François Hollande fait escale à Amman, où il s'entretient notamment, avec le r […] Lire la suite

23 janvier 2013
Jordanie. Élections législatives.

Les élections législatives anticipées, consécutives à la dissolution du Parlement par le roi Abdallah II en octobre 2012, sont marquées par la victoire des candidats indépendants proches du régime (chefs tribaux, hommes d'affaires...). Le Front d'action islamique, branche politique des Frères musulmans et principale force d'opposition, à la tête du mouvement de contestation qui agite le royaume de […] Lire la suite

2012

4-11 octobre 2012
Jordanie. Manifestation massive de l'opposition.

Le 4, pour répondre aux manifestations récurrentes depuis janvier 2011 qui réclament des réformes politiques et économiques, le roi Abdallah II dissout le Parlement et convoque des élections anticipées. Il a affirmé peu auparavant que le nouveau Parlement élirait le Premier ministre, qui était jusqu’alors nommé par lui. L’opposition juge que la nouvelle loi électorale n’a pas réduit les écarts de  […] Lire la suite

2011

1er-16 février 2011
Jordanie. Montée de la contestation.

Le 1er, le roi Abdallah II nomme Maarouf Bakhit, son ancien conseiller militaire, au poste de Premier ministre en remplacement de Samir al-Rifai dont le départ était réclamé par les manifestants qui protestent depuis trois semaines contre la hausse des prix et le chômage. La contestation est menée par le Front d'action islamique, branche politique des Frères musulmans. Le ro […] Lire la suite

2010

9 novembre 2010
Jordanie. Élections législatives boycottées par les Frères musulmans.

Le 9, le boycottage du scrutin législatif annoncé dès juillet par le Front de l'action islamique (F.A.I.), branche politique de la confrérie des Frères musulmans, contribue à l'élection d'un Parlement quasi exclusivement composé d'élus progouvernementaux ou de représentants des tribus bédouines, socle du royaume hachémite. Les Frères musulmans protestent contre le système électoral qui privilégie  […] Lire la suite

2009

8-15 mai 2009
Vatican. Voyage du pape Benoît XVI au Proche-Orient.

Du 8 au 11, le pape Benoît XVI commence son voyage au Proche-Orient par la Jordanie, où il assure la communauté musulmane de son « profond respect » et plaide en faveur du dialogue interreligieux pour contribuer à la paix.Le 11, il arrive en Israël où il est reçu, à Jérusalem, par le président Shimon Peres en compagnie duquel il se rend au mémorial de Yad Vashem; il y condamne la Shoah et le négat […] Lire la suite

2005

9-18 novembre 2005
Jordanie. Attentats revendiqués par Abou Moussab Al-Zarkaoui.

Le 9, trois attentats-suicides visant de grands hôtels d'Amman font cinquante-neuf morts, des Jordaniens pour la plupart.Le 10, le Jordanien Abou Moussab Al-Zarkaoui, le chef d'Al-Qaida en Irak, revendique ces opérations contre la politique pro-américaine du roi Abdallah II et les liens de ce dernier avec Israël.Le 18, plus de deux cent mille personnes manifestent à Amman contre le terrorisme. […] Lire la suite

19-23 août 2005
Jordanie. Tirs de roquettes sur des navires américains et sur Eilat.

Le 19, trois roquettes sont tirées en direction de navires américains mouillés dans le port d'Akaba, en mer Rouge, et de la station balnéaire israélienne voisine d'Eilat. Elles ne touchent pas les navires et ne provoquent aucun dégât en Israël, mais l'une d'elles tue un soldat jordanien. Les Brigades Abdallah Azzam d'Al-Qaida en Syrie et en Égypte, qui avaient déjà reconnu les attentats de juillet […] Lire la suite

2003

17 juin 2003
Jordanie. Élections législatives favorables au régime.

Les élections législatives sont marquées par la victoire massive des candidats indépendants issus des tribus et des grandes familles fidèles au palais. Le Front d'action islamique, principale formation islamique d'opposition, qui obtient 16 sièges sur 110, dénonce une fraude massive. Six sièges sont réservés à des femmes qui sont désignées par une commission électorale. Le taux de participation es […] Lire la suite

2000

20-26 mars 2000
Vatican – Jordanie – Israël – Autorité palestinienne. Visite du pape Jean-Paul II en Terre sainte.

Le 20, Jean-Paul II entame le premier voyage d'un pape en Terre sainte depuis celui de Paul VI en 1964. Arrivé à Amman, il se rend au mont Nébo – où Moïse est mort, selon la Bible – et aux sanctuaires de Madaba. « Sans paix, déclare-t-il au roi Abdallah II de Jordanie, il ne peut y avoir de développement authentique pour cette région, pas de vie meilleure pour ses peuples, pas d'avenir plus clair  […] Lire la suite

1999

7-8 février 1999
Jordanie. Mort du roi Hussein.

Le 7, le roi Hussein meurt des suites d'un cancer. Le 5, il avait quitté les États-Unis, où il se faisait soigner, pour rentrer dans son pays. Au cours d'un bref séjour à Amman, en janvier, il avait désigné son fils aîné Abdallah comme successeur en remplacement de son frère Hassan, prince héritier depuis 1965. Le prince Abdallah prête aussitôt serment, affirmant sa volonté de préserver l'héritage […] Lire la suite

25 janvier 1999
Jordanie. Désignation du prince héritier par le roi Hussein.

Le 25, le roi Hussein désigne comme prince héritier son fils aîné, Abdallah, commandant des forces spéciales chargées de la sécurité du royaume. Ce titre était porté depuis trente-trois ans par le frère cadet du roi, le prince Hassan. Rentré en Jordanie le 19 après six mois de traitement anticancéreux aux États-Unis, Hussein est de nouveau hospitalisé dans le Minnesota le 26. […] Lire la suite

1997

4 novembre 1997
Jordanie. Élections législatives favorables au pouvoir.

Les candidats indépendants proches du pouvoir remportent les élections législatives en obtenant 64 sièges sur 80. L'opposition ne compte que 16 élus contre 25 dans l'Assemblée sortante. Le Front d'action islamique, vitrine politique de l'organisation des Frères musulmans, dont le nouveau mode de scrutin, inauguré en novembre 1993, avait déjà fortement réduit la représentation, boycottait les élect […] Lire la suite

1er-28 octobre 1997
Israël – Jordanie. Échec d'un attentat israélien à Amman.

Le 1er, le fondateur du Mouvement de la résistance islamique (Hamas), Cheikh Ahmed Yassine, emprisonné depuis 1989 et condamné à perpétuité en 1991 par les Israéliens, et libéré de prison et expulsé vers la Jordanie. Le gouvernement israélien explique son geste par l'état de santé du prisonnier ainsi que par sa volonté de « répondre à la demande du roi Hussein de Jordanie de […] Lire la suite

1996

13-23 août 1996
Jordanie. Émeutes contre la hausse des prix.

Le 13, le gouvernement procède au doublement du prix du pain, conformément au plan de redressement économique négocié avec le Fonds monétaire international.Le 16, des troubles éclatent dans quatre villes du sud du pays, dont Karak, ville de soixante-dix mille habitants, où ils se poursuivent le lendemain. Des émeutes dirigées contre des hausses de prix avaient déjà eu lieu dans le pays en avril 19 […] Lire la suite

12-14 février 1996
Jordanie. Normalisation des relations avec l'Arabie Saoudite et le Koweït.

Le 12, le roi Hussein achève une visite en Arabie Saoudite qui scelle la réconciliation entre Amman et Riyad, dont les relations avaient été profondément affectées par le soutien de la Jordanie à l'Irak au cours de la guerre du Golfe en 1990-1991. L'accueil à Amman du gendre de Saddam Hussein, le général Hussein Kamel Hassan, qui avait fui Bagdad en août 1995, avait concrétisé le revirement du sou […] Lire la suite

1994

17 octobre-1er novembre 1994
Israël – Jordanie. Signature d'un traité de paix.

Le 17, au terme d'un accord sur les deux derniers points en litige – la question de l'eau et le tracé des frontières –, le Premier ministre israélien Itzhak Rabin et le roi Hussein de Jordanie paraphent, à Amman, le projet de traité de paix entre leurs deux pays. En juillet, l'État hébreu et la Jordanie avaient mis fin à l'état de belligérance qui existait de jure entre eux depuis 1948. Il s'agit  […] Lire la suite

18 juillet-8 août 1994
Israël – Jordanie. Rencontres officielles et fin de l'état de guerre.

Le 18 débutent, au nord d'Akaba, sur la frontière israélo-jordanienne, les premières négociations de paix officielles entre Jérusalem et Amman, en guerre depuis 1948, en application d'un protocole signé à Washington le 7 juin. Les discussions portent sur les questions de frontière, de sécurité et de partage des eaux. Après l'Égypte et l'O.L.P., la Jordanie accepte ainsi, sous la pression américain […] Lire la suite

1993

8 novembre 1993
Jordanie. Élection d'une assemblée favorable au processus de paix avec Israël.

Le 8, les premières élections multipartites depuis la dissolution des formations politiques en 1957 sont marquées par la défaite des islamistes et de la gauche au profit des candidats indépendants proches du pouvoir. Les islamistes n'obtiennent que dix-huit sièges sur quatre-vingts – dont seize pour les Frères musulmans – contre trente-deux dans la chambre sortante. La gauche passe de huit à trois […] Lire la suite

1991

4-16 décembre 1991
Israël – Syrie – Liban – Jordanie. Les négociations bilatérales de paix bloquées par des questions de procédures.

Le 4, les délégations syrienne, libanaise et jordano-palestinienne répondent à l'invitation des États-Unis, lancée le 22 novembre, de poursuivre à Washington les négociations bilatérales de paix au Proche-Orient entamées le 3 novembre à Madrid. Pour marquer son opposition à la convocation américaine, la délégation israélienne n'arrive que le 9. Mais, comme c'est le jour du quatrième anniversaire d […] Lire la suite

16-21 novembre 1991
Jordanie. Changement à la tête du gouvernement.

Le 16, Taher Masri, Premier ministre depuis le 19 juin, présente la démission de son gouvernement, car il devait faire face à l'hostilité de la majorité du Parlement. Il est remplacé par le maréchal Zeid ben Chaker, cousin du roi, qui a déjà dirigé le gouvernement au lendemain des émeutes de mars 1989.Le 21, celui-ci forme un gouvernement peu différent du précédent. […] Lire la suite

9-18 juin 1991
Jordanie. Adoption de la Charte nationale démocratique et formation d'un nouveau gouvernement.

Le 9, dans le cadre du processus de démocratisation du régime, un congrès réunissant deux mille personnes de toutes tendances politiques adopte une Charte nationale élaborée par une commission de soixante membres que le roi Hussein avait nommée en avril 1990. Le texte autorise notamment le multipartisme, interdit depuis 1957 et rétabli de facto en 1989.Le 18, le souverain désigne Taher Masri au po […] Lire la suite

1989

8 novembre 1989
Jordanie. Percée des islamistes aux élections législatives.

Au cours des premières élections législatives depuis 1967, les islamistes remportent 31 des 80 sièges du Parlement, l'organisation extrémiste des Frères musulmans en obtenant 20 à elle seule. 47 sièges vont aux candidats proches du régime en place. Les organisations palestiniennes du F.D.L.P. et du F.P.L.P. remportent chacune un siège. […] Lire la suite

18-27 avril 1989
Jordanie. Émeutes contre la vie chère et chute du gouvernement.

Le 18, des émeutes contre la vie chère éclatent à Ma'an avant de se propager à d'autres villes du sud du pays. Elles sont déclenchées par d'importantes mesures de hausses des prix décidées le 16 conformément au programme de remboursement de la dette adopté en accord avec le F.M.I. Les troubles, qui durent jusqu'au 21, provoquent la mort d'au moins huit personnes.Le 24, Zeid Rifaï, Premier ministre […] Lire la suite

1988

28-31 juillet 1988
Jordanie. Rupture des liens entre Amman et la Cisjordanie

Le 28, la Jordanie, à la requête de l'O.L.P. qui l'accuse de vouloir renforcer son influence en Cisjordanie, décide d'abandonner son plan de développement économique et social des territoires occupés, lancé en novembre 1986.Le 30, le roi Hussein de Jordanie dissout l'Assemblée nationale composée à égalité de Jordaniens et de Palestiniens.Le 31, le souverain hachémite annonce la rupture des « liens […] Lire la suite

1987

12-15 janvier 1987
Jordanie – France. Visite d'État du roi Hussein à Paris

Du 12 au 15, le roi Hussein de Jordanie vient à Paris pour une visite d'État, qui répond à celle de François Mitterrand en juillet 1984. La relance des négociations de paix au Proche-Orient est au centre de toutes les discussions, aussi bien avec François Mitterrand qu'avec Jacques Chirac. Le roi Hussein appelle à « la mobilisation d'un effort mondial collectif, influent et neutre pour tenter de r […] Lire la suite

1986

19 février 1986
Proche-Orient. Rupture du dialogue jordano-palestinien

Le 19, le roi Hussein de Jordanie annonce qu'il ne peut pas poursuivre la « coordination politique » engagée avec Yasser Arafat, « tant que la parole » de la direction de l'O.L.P. « n'aura pas valeur d'engagement crédible et ferme ». Cette rupture, qui survient après treize jours de pourparlers entre le roi Hussein et Yasser Arafat, à la fin de janvier et au début de février, à Amman, rend caduc l […] Lire la suite

1985

30-31 décembre 1985
Jordanie – Syrie. Visite du roi Hussein à Damas

Les 30 et 31, le roi Hussein de Jordanie et le président syrien Hafez el-Assad s'entretiennent à Damas pour la première fois depuis janvier 1979. Cette visite officielle du roi Hussein à Damas, sept semaines après celle du Premier ministre jordanien, confirme le rapprochement syro-jordanien. Aucun communiqué commun n'est publié à l'issue de cette rencontre au sommet. […] Lire la suite

12-13 novembre 1985
Syrie – Jordanie. Rapprochement syro-jordanien

Les 12 et 13, Zaid Rifai effectue en Syrie la première visite d'un Premier ministre jordanien depuis sept ans, mettant fin à une période de graves tensions entre les deux pays. Ce rapprochement a été rendu possible grâce à l'intervention de l'émir Abdallah, prince héritier saoudien, à qui le sommet de Casablanca, du 4 au 7 août, avait confié une mission de conciliation. À l'issue de six heures d'e […] Lire la suite

1984

29-31 décembre 1984
Proche-Orient. Assassinat de l'ancien maire d'Hébron

Le 29, Fahd Kawasmeh est assassiné par deux tueurs à Amman en Jordanie. Originaire d'Hébron, en Cisjordanie, et devenu maire de la ville en 1976, il en avait été expulsé en 1980 par les Israéliens après plusieurs assassinats de colons juifs. Exilé à Amman, il avait été nommé, en novembre, membre du comité exécutif de l'O.L.P.. Il était partisan d'une solution négociée du problème palestinien et d' […] Lire la suite

22-29 novembre 1984
Proche-Orient. Réunion du « Parlement » palestinien à Amman

Du 22 au 29 se tient, à l'initiative de Yasser Arafat, à Amman, en Jordanie, la dix-septième session du Conseil national palestinien (C.N.P.) ; aucune capitale ne voulait accueillir le « Parlement » palestinien en exil, de peur de susciter la colère de la Syrie. En dépit du boycottage de huit organisations proches de Damas, le quorum est atteint, car le Fatah, que dirige Yasser Arafat, est largeme […] Lire la suite

25 septembre 1984
Égypte – Jordanie. Reprise des relations diplomatiques entre Le Caire et Amman

Les relations diplomatiques entre l'Égypte et la Jordanie, rompues par Amman en mars 1979 à l'issue du sommet arabe de Bagdad qui avait condamné les accords de Camp David, sont rétablies à l'initiative du roi Hussein. La Jordanie est ainsi le premier pays arabe à renouer officiellement avec l'Égypte. Pour justifier cette décision, les autorités jordaniennes soulignent que l'Égypte du président Mou […] Lire la suite

9-11 juillet 1984
France – Jordanie. Visite officielle du président François Mitterrand en Jordanie

Du 9 au 11, François Mitterrand se rend en Jordanie pour une visite officielle qui se déroule dans un climat particulièrement amical. Les entretiens politiques portent principalement sur le conflit irano-irakien et sur la question du Proche-Orient. Sur le premier point, le roi Hussein félicite la France d'avoir « pris fait et cause » pour l'Irak, tandis que François Mitterrand rappelle que « la Fr […] Lire la suite

26 février-1er mars 1984
Proche-Orient. Reprise du dialogue jordano-palestinien

Le 26, Yasser Arafat, chef de l'O.L.P., arrive à Amman pour des entretiens avec le roi Hussein de Jordanie. Cette visite marque la reprise des pourparlers jordano-palestiniens, interrompus depuis avril 1983.Le 1er mars, le séjour de Yasser Arafat s'achève après la publication d'un communiqué commun qui exprime l'intention des deux parties de poursuivre le dialogue. […] Lire la suite

9-16 janvier 1984
Jordanie. Convocation du Parlement et remaniement du gouvernement

Le 9, le Parlement jordanien se réunit en session extraordinaire : il avait été suspendu en 1974 après la reconnaissance par le sommet arabe de Rabat de l'O.L.P. comme « seul représentant du peuple palestinien ». Or, l'Assemblée nationale comprend soixante membres élus, dont trente représentent la Cisjordanie. Le Parlement a été convoqué par le roi Hussein afin qu'il adopte les amendements constit […] Lire la suite

1983

10-12 avril 1983
Proche-Orient. Échec des négociations jordano-palestiniennes

Le 10, le gouvernement jordanien publie un long communiqué dressant un constat d'échec du processus de négociations engagé en octobre 1982 entre la Jordanie et l'O.L.P. : alors qu'un accord allait être conclu concernant une action politique commune, la centrale palestinienne avait exprimé de nouvelles exigences concernant trois points de l'accord. Elle aurait maintenu sa revendication d'un État pa […] Lire la suite

11-15 février 1983
France – Jordanie – Irak – Syrie. Voyage de Claude Cheysson au Proche-Orient

Le 11, Claude Cheysson commence par Amman une tournée dans trois pays du Proche-Orient. Il est reçu par le roi Hussein de Jordanie avec lequel il s'entretient surtout de la question du Proche-Orient.Les 12 et 13, le ministre français des Relations extérieures est à Bagdad où il va contribuer à aider l'Irak qui éprouve des difficultés financières en raison de son conflit avec l'Iran. Dans ce confli […] Lire la suite

1982

3-22 décembre 1982
Proche-Orient. Tournée du roi Hussein de Jordanie pour présenter le plan de paix au Proche-Orient

Le 3, le comité arabe des Sept formé après le sommet de Fès se rend à Moscou. La délégation, conduite cette fois par le roi Hussein de Jordanie et comprenant les ministres des Affaires étrangères de Syrie, d'Arabie Saoudite, du Maroc, de Jordanie, de Tunisie, d'Algérie ainsi qu'un membre du comité exécutif de l'O.L.P. et le secrétaire général de la Ligue arabe, est reçue par Iouri Andropov.Le 5, l […] Lire la suite

— Universalis