JUDÉE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Région de l'ancienne Palestine, entre la Samarie au nord et le Néguev au sud, la Judée fut dans l'Antiquité le cœur du pays juif. Elle se présente comme un plateau bombé, sillonné d'ondulations. Une lourde voûte anticlinale calcaire s'élève doucement ou par flexure au-dessus de la plaine côtière et des collines du Shefela, jusqu'à une altitude de 1 000 mètres, et retombe brutalement par une faille sur le fossé d'effondrement du Jourdain (Ghor) et de la mer Morte. Malgré le niveau des précipitations (300 à 800 mm par an), la Judée ne porte qu'une maigre végétation méditerranéenne et de médiocres cultures traditionnelles (céréales, oliviers, figuiers). Après avoir été le centre du royaume de Juda, elle devint à l'époque du roi Hérode (~ ier s.) un État vassal de Rome, puis dès l'an 6, une province romaine. Les révoltes nationales et religieuses aboutirent à une brutale répression (sac de Jérusalem en 70) qui accéléra l'exode de la population juive. Devenue byzantine puis arabe, la Judée fut conquise en 1948 par la Légion arabe et annexée, avec la Cisjordanie, au royaume hachémite de Jordanie jusqu'à l'occupation israélienne de juin 1967. La Judée possède un grand nombre de lieux saints : Jérusalem, Bethléem, Hébron.

L'avenir politique de cette région est suspendu à un règlement de paix global au Proche-Orient dont le processus a été entamé avec la Déclaration de principes signée à Washington le 13 septembre 1993 par Israël et l'O.L.P.

—  Jean-Marc PROST-TOURNIER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut de géographie du Proche et Moyen-Orient, Beyrouth

Classification

Autres références

«  JUDÉE  » est également traité dans :

BAR KOKHBA (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 1 233 mots

Dans le chapitre « La guerre de Bar Kokhba (132-135) »  : […] On ne connaissait cette guerre que par de courtes sources grecques : Dion Cassius ( Histoire romaine , LXIX, xiii , 2) , Épiphane et Eusèbe ( Histoire ecclésiastique , IV, 6). Le Talmud et les sources rabbiniques ( Ta‘anit , 29 a et Lamentations Rabba , 2) campent un chef énergique, autoritaire, pourvu d'une force physique hors du commun. Selon Dion Cassius, la guerre prit des proportions considér […] Lire la suite

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diaspora juive »  : […] À la différence du mot hébreu galout (« exil »), qui se rattache à la nostalgie des origines, à la théologie du retour, aux thèses sionistes, le terme grec diaspora renvoie objectivement au phénomène historique de la dispersion des juifs à travers le monde. On s'accorde le plus souvent à distinguer deux phases dans cette diaspora : la première répond à une volonté d'essaimage des communautés, l […] Lire la suite

HÉRODE AGRIPPA Ier (10 av. J.-C. - 44 apr. J.-C.) roi des Juifs (41-44)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 546 mots

Roi des Juifs (41-44), né vers l'an 10 av. J.-C., mort en 44 apr. J.-C. à Césarée. Le jeune Agrippa, de son vrai nom Marcus Julius Agrippa, est envoyé à Rome pour ses études et sa sécurité après l'assassinat, en 7 av. J.-C., de son père Aristobule par son grand-père Hérode I er le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.). Il y grandit en compagnie de Drusus, fils de l'empereur Tibère. Après la mort de […] Lire la suite

HÉRODE AGRIPPA II (27-env. 93) roi de Chalcis (50-env. 60)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 384 mots

Roi de Chalcis à partir de 50, né en 27, mort vers 93. Arrière-petit-fils d’Hérode I er le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.), Agrippa II grandit à la cour impériale de Rome où il fait aussi ses études. En raison de sa jeunesse à la mort de son père, Agrippa I er (10 av. J.-C.-44 apr. J.-C.), l’empereur Claude redonne à la Judée son statut de province romaine. Le jeune prince, cependant, s’int […] Lire la suite

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « De la Méditerranée au désert »  : […] À l'angle sud-est de la Méditerranée, le pays occupe une position de transition entre les domaines bioclimatiques méditerranéen et tropical aride, avec un gradient d'aridification très régulier du nord vers le sud, doublé par une variation plus complexe du littoral vers l'intérieur, du fait de la configuration du relief en trois bandes parallèles, au moins dans la moitié nord : plaine littorale, […] Lire la suite

JÉRUSALEM

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF, 
  • Gérard NAHON
  •  • 6 847 mots
  •  • 11 médias

Jérusalem, dont l'État d' Israël a fait sa capitale, constitue autant un carrefour des religions qu'un terrain d'affrontement. Parmi ses visages multiples, il en est plusieurs qui peuvent éclipser le rôle spirituel que la ville a tenu et tient dans l'histoire : elle apparaît, d'abord, comme un des lieux majeurs de la tension politique qui secoue le Proche-Orient ; par ailleurs, pour d'innombrables […] Lire la suite

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 020 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le Second Temple, la tutelle perse et hellénistique »  : […] À la suite de l'édit de Cyrus, des convois d'exilés rentrent en terre d'Israël. Les nouveaux arrivants se heurtent aux populations locales, malgré la protection lointaine des Perses Achéménides. Les terres abandonnées sont remises en culture, des maisons sont bâties dans un périmètre restreint autour de Jérusalem. Le culte sacrificiel reprend sous le grand prêtre Jésus, avant même la reconstructi […] Lire la suite

MIÇPA

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 470 mots

Sanctuaire israélite de la tribu de Benjamin (Jos., xviii , 26) situé au nord de Jérusalem non loin de la frontière du territoire d'Ephraïm. C'est à Miçpa que se réunissent les tribus de la confédération israélite pour juger le crime commis par les Benjaminites selon Jug., xx-xxi . Après la prise de l'Arche par les Philistins et la destruction du sanctuaire de Silo, Miçpa est l'un des trois sanctu […] Lire la suite

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 35 576 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux derniers siècles de la Jérusalem juive : de la prise de la ville par Pompée (63 av. J.-C.) à la fin de la « Guerre d'Hadrien » (135 apr. J.-C.) »  : […] Après la prise de Jérusalem par Pompée, la royauté n'est conférée à aucun des prétendants juifs ; nommé seulement grand prêtre et ethnarque, Hyrcan II (63-40) doit payer tribut aux Romains, et se soumettre au contrôle du gouverneur romain de Syrie ; en outre, les villes de la côte, celles du nord de la Transjordanie, et plusieurs autres cités, comme Samarie, lui sont enlevées. Quant à Aristobule, […] Lire la suite

PONCE PILATE, procurateur romain (26-36)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots

Procurateur romain de Judée (26-36), mort vers 36. Selon la tradition, Ponce Pilate est un chevalier romain du clan samnite des Pontii (d'où son nom latin, Pontius Pilatus). En 26, l'empereur Tibère, sur le conseil de son favori Séjan qui protège Pilate nomme ce dernier procurateur de Judée, ou plutôt préfet selon une inscription découverte à Césarée. Pilate, cependant, s'attire l'inimitié des Ju […] Lire la suite

Les derniers événements

Israël – Autorité palestinienne. Soulèvement palestinien et attaques anti-israéliennes. 1er-31 octobre 2015

Palestiniens qui, pour la moitié d’entre eux, étaient auteurs d’attaques contre des personnes. Le 5, les colons de « Judée-Samarie » manifestent en masse devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem pour exiger le durcissement de la répression ainsi que la poursuite de la construction […] Lire la suite

Israël – Autorité palestinienne. Désaccord au sujet du redéploiement israélien. 14-22 janvier 1998

Le 14, le gouvernement israélien rend publique la liste de ses « intérêts vitaux et nationaux en Judée-Samarie » : ces territoires comprennent entre la moitié et les deux tiers de la Cisjordanie. Principalement destinée à rassurer les partenaires les plus extrémistes du Premier ministre Benyamin […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Marc PROST-TOURNIER, « JUDÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/judee/