Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SINAÏ

Égypte : carte physique

Égypte : carte physique

Presqu'île de 61 000 kilomètres carrés, située en Égypte, à l'extrémité septentrionale de la mer Rouge. De forme triangulaire, limité au nord par la mer Méditerranée, à l'ouest par le canal et le golfe de Suez et à l'est par le golfe d'Akaba, le Sinaï comporte trois parties. La pointe méridionale est constituée de blocs cristallins faillés formant le massif du Sinaï qui culmine au mont Sainte-Catherine (2 641 m). Le centre est formé de plateaux sédimentaires arides, accidentés de quelques escarpements (cuestas du djebel el-Tih, du djebel Egma). Au nord, le Sinaï est une plaine sableuse accidentée de quelques modestes bombements, qui se termine par une côte plate et lagunaire.

Le désert du Sinaï constitue un glacis protecteur pour l'Égypte, aussi fut-il occupé très tôt par les pharaons qui y trouvaient d'intéressantes richesses minières (cuivre, gemmes). Mais le Sinaï est surtout célèbre par l'errance des tribus juives pendant l'exode : c'est sur le djebel Moussa que Moïse aurait reçu les Tables de la loi. Le Sinaï fut aussi un centre important de monachisme : le couvent fortifié de Sainte-Catherine en reste le témoin le plus prestigieux. Occupé en 1956 par les Israéliens qui l'évacuèrent rapidement sous la pression conjuguée des Américains et des Soviétiques, le Sinaï fut à nouveau totalement occupé par les Israéliens à la suite de la guerre de juin 1967. Les Égyptiens sont parvenus en octobre 1973 à reprendre pied à l'est du canal de Suez où leur 3e armée restera bloquée par les troupes israéliennes. Après un accord de cessez-le-feu et l'échange de prisonniers, un accord israélo-égyptien de dégagement a été signé, le 18 janvier 1974, au kilomètre 101, prévoyant notamment le retrait des troupes israéliennes à une trentaine de kilomètres à l'est du canal de Suez, sur la ligne des cols de Mitla et de Ghiddi. Le traité de paix entre Israël et l'Égypte (1979) a permis l'évacuation totale par Israël du Sinaï, qui est revenu à l'Égypte en 1982.

Mont Sinaï

Mont Sinaï

Guerre de Six Jours, 1967

Guerre de Six Jours, 1967

C'est la seule région d'Égypte où il y a encore des Bédouins nomades, marginalisés. La presqu'île est divisée administrativement en deux gouvernorats depuis 1978 : le Sinaï-Nord, qui comptait 339 700 habitants au recensement de 2006 (capitale : El Arich), et le Sinaï-Sud, 149 300 habitants (capitale : Et Tour).

L'extension des espaces bonifiés (200 000 ha) dans le nord du Sinaï est assurée par le canal de la Paix, qui amène l'eau depuis Damiette au moyen de quatre canalisations passant sous le canal de Suez. Ce projet, lancé dans les années 1970 par Sadate, avait pour but d'acheminer 1 p. 100 des eaux du Nil vers Israël et la Palestine ; contesté par l'Éthiopie et le Soudan en raison du fait que l'Égypte utilise déjà la totalité des eaux du Nil auxquelles elle a droit, il s'arrête à El Arich. L'Égypte veut faire du Sinaï un glacis de peuplement (prévision de 3 millions d'habitants en 2025), avec une mise en valeur du territoire, face à Israël. En plus de l'exploitation pétrolière, le tourisme occupe une place importante dans l'économie régionale (station balnéaire de Charm-el-Cheikh).

— Jean-Marc PROST-TOURNIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut de géographie du Proche et Moyen-Orient, Beyrouth

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Égypte : carte physique

Égypte : carte physique

Mont Sinaï

Mont Sinaï

Guerre de Six Jours, 1967

Guerre de Six Jours, 1967

Autres références

  • ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

    • Écrit par Pierre CARRIÈRE, Jean DELVERT, Xavier de PLANHOL
    • 34 872 mots
    • 8 médias
    La péninsule du Sinaï, bloc isolé entre les fossés de Suez et d'Akaba, est formée par le socle ancien, fortement relevé (2 657 m à la montagne de Moïse), qui constitue toute la partie méridionale de la péninsule. Sur ce horst méridional s'appuie une couverture sédimentaire (grès de Nubie du continental...
  • ÉGYPTE - Géographie

    • Écrit par Éric DENIS
    • 5 800 mots
    • 6 médias
    ...à présent contesté. Ces frontières rectilignes s'étendent respectivement sur 1 024 et 1 240 km. Les autres frontières terrestres délimitent à l'est le Sinaï, péninsule marquant la transition entre l'Afrique et l'Asie et qui fut sous contrôle israélien de 1967 à 1982. L'Égypte compte 255 km de frontière...
  • ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

    • Écrit par Universalis, Sandrine GAMBLIN, Robert SANTUCCI
    • 38 768 mots
    • 16 médias
    ...d'action. Alors que se déroulent les événements de Budapest (24 octobre 1956), les forces israéliennes attaquent dans la nuit du 29 au 30 octobre dans le Sinaï. Six jours plus tard, elles occupent toute la presqu'île, faisant plus de 5 000 prisonniers et s'emparant de 100 chars T 34. Londres et Paris, appliquant...
  • ISRAËL

    • Écrit par Marcel BAZIN, Universalis, Claude KLEIN, François LAFON, Lily PERLEMUTER, Ariel SCHWEITZER
    • 26 771 mots
    • 38 médias
    ...point de départ pour des incursions en Israël. La nationalisation du canal de Suez (en 1956) va amener à la mise en place du scénario de la campagne du Sinaï (fin octobre 1956) et de l'entrée de troupes anglo-françaises. Nasser est battu militairement, mais retourne habilement la situation à son profit....

Voir aussi