AMMAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale du royaume hachémite de Jordanie, Amman est située sur une zone de plateaux du nord-ouest du pays à une altitude moyenne de 900 mètres. Cet ancien centre des Ammonites, qui la nommaient Rabbath Ammon, connut une période de prospérité à la période gréco-romaine, sous le nom de Philadelphia. La ville actuelle en conserve d'imposantes ruines et un théâtre restauré à l'époque contemporaine. Amman déclina après la conquête musulmane et ne reprit vie que lorsque l'Empire ottoman y installa des Circassiens en 1878 et qu'une gare du chemin de fer du Hedjaz y fut construite en 1903.

En 1921, l'émir Abdallah choisit la ville pour capitale de l'émirat de Transjordanie, au détriment de Salt, jusqu'alors principal centre administratif de la région. Dès lors, son destin est lié à la géopolitique du Moyen-Orient. La ville accueille une première vague de réfugiés palestiniens en 1948, puis une deuxième en 1967. Le pouvoir jordanien favorise le développement d'Amman, au détriment des villes palestiniennes de Cisjordanie. Pendant la guerre du Liban, elle bénéficie du redéploiement d'activités délocalisées de Beyrouth. En 1990, sa population enfle encore, lors du retour des expatriés consécutif à la guerre du Golfe. Amman devient ensuite une ville refuge pour les élites de l'Irak sous embargo. Après l'invasion de ce pays par les troupes américano-britanniques en 2003, une vague massive d'exilés irakiens s'installent plus ou moins durablement dans la capitale jordanienne.

Amman compte aujourd'hui, dans son enveloppe municipale élargie en 2006, environ 2,4 millions d'habitants, soit 39 p. 100 de la population jordanienne et 42 p. 100 des emplois. En réalité, la ville forme, avec Zarqa et Russeifah, une conurbation qui regroupe plus de 50 p. 100 des Jordaniens. Outre les fonctions de commandement politique, Amman concentre 67 p. 100 des emplois des services haut de gamme aux entreprises, un secteur hôtelier très développé, et des activités hospitalières et médic [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  AMMAN  » est également traité dans :

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 640 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le poids du passé »  : […] Le passé est partout présent sur les deux rives du Jourdain. C'est dans le désert de Ram, où l'on a retrouvé des sites de villages néolithiques (VI e et VII e  millénaires), que l'homme s'est d'abord fixé, menant une vie sédentaire. Au II e  millénaire, autour des points d'eau, au sud-ouest de Maan, il pratique une agriculture déjà élaborée. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/#i_31048

Pour citer l’article

Éric VERDEIL, « AMMAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amman/