PATRIMOINE, art et culture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu du vocabulaire juridique, le mot « patrimoine » a été utilisé au début des années 1970 pour désigner les productions humaines à caractère artistique que le passé a laissées en héritage et on n'a pas fini d'explorer le contenu du terme dans son acception récente. Pour en limiter, en fait, l'emploi aux seuls beaux-arts, les utilisateurs entendaient néanmoins écarter d'autres expressions jugées trop restrictives dans leur contenu, ou limitées au seul contexte français : « Monuments historiques », notamment. À la fin des années 1970, il était entendu qu'en adoptant le mot « patrimoine », on insistait sur la dimension collective de l'héritage : on parla progressivement de « patrimoine européen », puis de « patrimoine mondial » pour désigner des monuments, des objets et des lieux.

Introduit dans le discours quotidien français en 1980 à l'occasion de l'Année du patrimoine, le concept n'a cessé d'évoluer ; on peut même dire qu'il est encore en voie de formation. Dès le début des années 1990, en France, le ministère de la Culture s'efforça, avec une constance variable et un succès inégal, de vivifier par l'esprit des sciences sociales une administration traditionnellement cantonnée au domaine des beaux-arts (musées, monuments historiques, archéologie monumentale), pour étendre son action à des domaines nouveaux – ethnologie, sciences et techniques, culture matérielle – qu'exploraient alors quelques chercheurs (en particulier, Alain Bourdin, Henri Pierre Jeudy et André Desvallées) à l'instar de leurs homologues britanniques notamment. Le mot « patrimoine » s'est alors vite avéré d'un usage commode : désignant les productions humaines les plus variées, il possède un caractère englobant qui permet une compréhension pluridisciplinaire ; plaçant sous un même regard les beaux-arts et toutes sortes d'artefacts, il a permis d'éviter l'écueil d'une vision hiérarchisante qui se limiterait aux seuls chefs-d'œuvre de l'art.

Il devint, cependant, progressivement clair que le patrimoine ne pouvait être limité aux sciences humaines. La réflexi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages





Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, professeur à l'École nationale des chartes

Classification


Autres références

«  PATRIMOINE, art et culture  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DU PATRIMOINE

  • Écrit par 
  • Cyril ISNART
  •  • 4 694 mots
  •  • 2 médias

Le rapport que les sociétés européennes et nord-américaines ont entretenu avec les monuments et le souvenir du passé s’est fondé sur la mise en relation d’un héritage pensé comme collectif et des groupes nationaux identifiés et légitimés. Ce cadre a promu des modèles de sélection, de gestion, de sauvegarde et de transmission de ce que l’on entend aujourd’hui par […] Lire la suite

PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL

  • Écrit par 
  • Chiara BORTOLOTTO
  •  • 1 242 mots

Introduite en 2003 par la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, la notion de patrimoine culturel immatériel, souvent abrégée en PCI, élargit le périmètre traditionnel du patrimoine pour y inclure rituels, jeux, savoir-faire artisanaux, espaces de sociabilité, pratiques alimentaires ou arts du spectacle. Ce concept a […] Lire la suite

PATRIMOINE ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Anaïs LEBLON
  •  • 1 224 mots

L’introduction des migrations dans le champ des recherches sur le patrimoine date de la fin des années 2000. Conçue au départ comme une prérogative de l’État, l’institution du patrimoine s’est pendant longtemps consacrée à la sélection et à la valorisation des biens d’exception, favorisant la construction d’un sentiment d’appartenance nationale. L’extensi […] Lire la suite

A.G.L.A.E. (Accélérateur Grand Louvre d'analyse élémentaire)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN
  •  • 325 mots

A.G.L.A.E. (Accélérateur Grand Louvre d'analyse élémentaire), accélérateur électrostatique tandem de 2 millions de volts construit par National Electrostatics Corporation (États-Unis), a été installé en décembre 1987 au Laboratoire de recherche des Musées de France. L'accélération de certaines particules comme les protons et les deutons permet, en effet, d'exciter faiblement les électrons des atom […] Lire la suite

ALBANIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Olivier PICARD
  •  • 2 299 mots

L'archéologie n'était pas une discipline neutre dans les anciens pays communistes de l'Est : aussi bien la volonté d'écrire une histoire officielle, à la fois nationale et dans le vent de la philosophie du régime, que celle de remodeler le paysage en éliminant les monuments jugés obscurantistes au profit de ceux qui célébraient l'avènement de la société nouvelle se sont exprimées dans le domaine […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Art, identité et politique »  : […] En s’amplifiant, les processus de décolonisation, d’urbanisation et de mondialisation qui avaient déjà conduit à l’expansion des productions commerciales ont continué à bouleverser le paysage de l’art en lui conférant une forte coloration politique (MacClancy, 1997). Dans le sillage des indépendances (années 1960-1970) émerge un art contemporain favorisé par la mise en place d’enseignements artist […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie aérienne

  • Écrit par 
  • Roger AGACHE
  •  • 5 984 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Inventaire du patrimoine et nouvelle problématique de l'archéologie »  : […] Dans aucun domaine des sciences, la recherche ne se fait au hasard. Or, jusqu'à une date toute récente, c'est le hasard qui décidait des fouilles à entreprendre et cela sur des indices imprécis qui résultaient de découvertes fortuites ou de grands travaux mettant au jour des vestiges enfouis, qu'il fallait alors fouiller à l'aveuglette au plus vite sans même savoir si cela en valait la peine. Ce n […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie urbaine

  • Écrit par 
  • Henri GALINIÉ
  •  • 3 188 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'archéologie en ville ? Une prise de conscience tardive »  : […] Longtemps, l'archéologie des villes s'est cantonnée à l'étude des cités méditerranéennes antiques qui livraient des témoignages de grandes civilisations. En France, seul le littoral de la Méditerranée où se trouvaient des villes d'origine grecque ou romaine et quelques grandes villes comme Lyon, capitale des Gaules, suscitaient l'intérêt de la recherche académique. Le reste du territoire était lai […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - La photogrammétrie architecturale

  • Écrit par 
  • Jean-Paul SAINT AUBIN
  •  • 5 210 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La photogrammétrie au service du patrimoine »  : […] Depuis la Seconde Guerre mondiale, jamais sans doute les grands chantiers de travaux publics, les opérations d'urbanisme, les aménagements de l'espace rural ne se sont autant associés aux méfaits du temps, aux cataclysmes naturels et à la guerre, pour détruire ou modifier les témoignages matériels du passé. Modifications constantes du tissu urbain, désertification des campagnes, multiplication des […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 667 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La destruction du patrimoine archéologique »  : […] Cependant, pas plus que les rois francs, les ancêtres gaulois n'étaient totalement recommandables. Non seulement ils étaient décrits par les historiens grecs et romains comme des barbares, mais ils avaient été vaincus, perdant jusqu'à leur langue. La véritable origine culturelle revendiquée par les élites françaises des xviii e et xix e  siècles (et au-delà) était bien celle de la Grèce, de l'Ita […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 938 mots
  •  • 2 médias

La notion de musée de site archéologique suit de peu les réflexions sur le patrimoine monumental, qui aboutissent à la charte de Venise adoptée en mai 1964 pour défendre l'intégrité de tout vestige mobilier ou immobilier conservé in situ. Les premières définitions du musée de site archéologique ont été élaborées en 1978 au sein de l'Icom, Conseil international des musées, O.N.G. proche de l'U.N.E. […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - L'archéologie préventive

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 914 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Protection européenne et absence de règles internationales »  : […] L'Europe, au sens géographique, s'est dotée en 1992 de la Convention de Malte sur la protection du patrimoine archéologique. Elle fait obligation à tous les États signataires d'adopter une législation appropriée, ce que la France mit en place, à la suite de la plupart des autres pays européens, par la loi du 17 janvier 2001. Dans les pays moins riches ou moins sensibilisés, seule une mobilisatio […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Histoire de l'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 382 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Enjeux contemporains »  : […] Cet accent mis sur les enjeux idéologiques de l'archéologie a eu d'autres conséquences : les populations autochtones, notamment en Australie et en Amérique du Nord, ont contesté le droit pour les archéologues occidentaux de fouiller la terre de leurs ancêtres, réels ou supposés. Ils ont même parfois obtenu qu'on leur restitue, à des fins de réinhumation («  reburial  »), des squelettes et des obje […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE

  • Écrit par 
  • Luc BOURGEOIS
  •  • 4 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le développement d’une archéologie médiévale professionnelle »  : […] Il faut attendre les années 1960 pour que cette longue atonie prenne fin. L’immédiat après-guerre voit éclore une nouvelle forme d’association, dont les membres sont très différents des notables érudits du siècle précédent : il s’agit de petits groupes de passionnés qui s’attachent à la fouille d’un site médiéval, abbaye ou château. Si leurs méthodes demeurent souvent assez sommaires, ces groupes […] Lire la suite

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 400 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mécénat et fondations »  : […] La relative faiblesse du mécénat français et le nombre limité des transactions relèvent d'un héritage historique. Aux États-Unis comme en Grande-Bretagne, la tradition philanthropique jointe à la doctrine économique du laisser-faire a contribué à faire de l'art une affaire privée. En France, la tradition du mécénat d'État a longtemps prévalu, en même temps que la dénégation de la dimension économ […] Lire la suite

ART & SCIENCES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN
  •  • 6 154 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les hautes technologies de la science et la reconnaissance du patrimoine »  : […] Les méthodes scientifiques d'examen et d'analyse des œuvres d'art, d'archéologie et d'ethnologie ont joué un rôle décisif dans la découverte des œuvres du passé et dans la création de la notion de patrimoine. Les laboratoires des musées sont créés au début du xx e  siècle pour mieux explorer les œuvres patrimoniales dans leur réalité physique et technique et pour définir de manière mieux adaptée l […] Lire la suite

ARTS EN BIBLIOTHÈQUES (dir. N. Picot) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 013 mots

Parallèlement à l'installation de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA), aux côtés des départements spécialisés de la Bibliothèque nationale de France, dans les locaux historiques de la rue de Richelieu à Paris, la parution d'un ouvrage consacré à l'art dans les bibliothèques françaises apporte de nombreux éléments, tant d'information que de réflexion, sur le rôle que jouent, en France, l […] Lire la suite

BOUTIQUES DÉCOR DE

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 1 100 mots

Le décor de boutiques a fait son entrée officielle dans le domaine du patrimoine national français depuis qu'en 1983, à l'initiative de la Direction du patrimoine du ministère de la Culture, une centaine de boutiques parisiennes ont fait l'objet d'une opération collective d'inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Auparavant, seules les enseignes faisaient l'objet de te […] Lire la suite

CHASTEL ANDRÉ (1912-1990)

  • Écrit par 
  • Jean GUILLAUME
  •  • 1 362 mots

Dans le chapitre « Des exigences nouvelles »  : […] Les travaux scientifiques d'André Chastel lui ont valu une célébrité nationale et internationale dont témoignent, entre autres, son élection à l'Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres) en 1975, l'invitation qui lui fut faite de donner à Washington les Mellon Lectures de 1977 (d'où est issu Le Sac de Rome , 1984) ou sa nomination à la présidence du Centro internazionale di studi di a […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Michel LENIAUD, « PATRIMOINE, art et culture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-art-et-culture/