Roger ARNALDEZ

membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

ABŪ L-HUDHAYL AL-‘ALLĀF (752-842)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 796 mots

Premier grand penseur de la théologie mu‘tazilite, disciple indirect de Wāṣil b. ‘Atā', Abū l-Hudhayl al-‘Allāf est né à Baṣra et mort à Sāmarā. S'étant initié à la philosophie, il s'oppose vivement aux « physiciens » matérialistes, la dahriyya, qui soutiennent l'éternité du monde, défendant dans les polémiques les grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-l-hudhayl-al-allaf/#i_0

ALLĀH

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 558 mots

Nom désignant en islam le Dieu unique et créateur qui a révélé son existence et ses commandements, ses promesses et ses menaces, depuis Adam jusqu'à Muḥammad. Ce nom, connu avant la mission du Prophète, a pu désigner en Arabie le Dieu suprême. Il se rattache à la racine sémitique el. En arabe, ilāh signifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allah/#i_0

‘AMR

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 227 mots

Mot arabe qui, venant du verbe amara (« commander », « ordonner »), désigne l'impératif en grammaire et le commandement divin dans le Coran et la théologie. Le ‘amr est donc en relation avec la volonté de Dieu, tantôt avec la volonté législatrice (irāda), tantôt avec une volonté créatrice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amr/#i_0

ASH‘ARĪ ABŪ L-ḤASAN ‘ALĪ BEN ISMĀ‘ĪL AL- (874 env.-935)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 560 mots

Fondateur de l'école de théologie musulmane à laquelle se sont ralliés la majorité des sunnites. Né à Baṣra, mort à Baghdād, al-Ash‘arī, d'abord disciple d'al-Djubbā'ī, quitte le mu‘tazilisme vers 912, à la suite de trois visions qu'il aurait eues du Prophète. Il aurait compris qu'il lui était ordonné d'allier la tradition et la théologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-ash-ari-abu-l-hasan-ali-ben-isma-il/#i_0

ASSASSINS, secte

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 477 mots

Membres d'une secte musulmane, célèbre par la manière dont elle se faisait un devoir sacré de mettre à mort les ennemis de la Vérité. Les assassins recherchaient, croit-on, l'extase dans la drogue, ce pourquoi on les appelle en arabe ḥashshāshīn ou ḥashīshiyya, nom qui est communément rapporté au mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assassins-secte/#i_0

BAṢRĪ ḤASAN AL- (642-728)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 400 mots

Célèbre prédicateur musulman, né à Médine, mort à Baṣra, dont l'influence sur la formation de la pensée théologique et mystique aux débuts de l'Islam a été importante. Les maximes et aphorismes de Ḥasan al-Baṣrī ont été souvent cités. En voici quelques exemples : « La langue de l'homme sensé est par-derrière son cœur ; quand il veut parler, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasan-al-basri/#i_0

BAYT AL-ḤIKMA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 162 mots

« Maison de la Sagesse », le Bayt al-Ḥikma fut fondé à Baghdād par le calife Ma'mūn, qui régna de 813 à 833. Ce centre de la culture arabe et universelle de l'époque fit de Baghdād, capitale du califat , l'équivalent de ce qu'avait été Alexandrie. Meyerhof, dans un opuscule intitulé D'Alexandrie à Bagdad, a développé ce point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayt-al-hikma/#i_0

BĪRŪNĪ (973-1050)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 2 159 mots

Abū l-Rayḥān Muḥammad b. Aḥmad al-Bīrūnī (ou Bērūnī) naquit à Kāth, capitale du Khwārizm, ou peut-être dans un faubourg d'où il aurait tiré son nom de Bīrūnī (persan : bīrūn, à l'extérieur). Selon A. M. Belenitski, il serait issu d'une famille pauvre et artisanale (il fait lui-même allusion à la gêne qu'il connut étant jeune, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biruni/#i_0

BISṬĀMĪ ABŪ YAZĪD ṬAYFŪR IBN ‘ĪSĀ IBN SURŪSHĀN AL- (mort en 857 ou 874)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 327 mots

Mystique musulman qui vit à Bisṭām (Khurāsān) et y meurt. Son enseignement est oral ; on recueille ses maximes, transmises par son neveu et disciple ; on les commente et on en tire même une véritable légende dorée. Al-Bisṭāmī (connu aussi sous le nom de Abū Yazīd) a le sens aigu de la grandeur de Dieu. Il voit la réalité humaine comme un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-yazid-tayfur-ibn-isa-ibn-surushan-al-bistami/#i_0

DJINNS

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 288 mots

Ce sont, pour le Coran , des êtres corporels, formés de feu, invisibles pour nous, créés par Dieu comme les anges et les hommes. Les djinns constituent avec ces derniers les deux charges (al-thaqalān) de la Terre. Ils ont leurs prophètes pris parmi eux (Coran, vi, 130). Mais ils doivent obéir à la Loi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djinns/#i_0

DJUNAYD ou JUNAYD ABŪ L-QĀSIM AL- (mort en 910)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 283 mots

Soufi, disciple de Sarī al-Saqatī et shaykh d'al-Ḥallādj, né à Nihawand dans le Djibāl (ancienne Médie), mort à Baghdād. Les mystiques le tiennent pour un très grand maître et le rangent, avec Muḥāsibī, parmi les représentants de la tendance modérée. Il eut, en effet, le net sentiment que, sans une nécessaire prudence, le mysticisme peut égarer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djunayd-junayd/#i_0

DJUWAYNĪ ABŪ L-MA‘ĀLĪ (1028-1085)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 230 mots

Un des grands docteurs de l'ash‘arisme, né et mort près de Nīshāpūr. Toghrul Beg s'étant dressé contre cette école musulmane, dont il considère la doctrine comme une innovation (bid‘a), Djuwaynī se rend à Baghdād, puis au Ḥidjāz ; il y donne un enseignement dans les deux villes de La Mecque et de Médine, ce qui lui vaut le nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-l-ma-ali-djuwayni/#i_0

FĀTIḤA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 283 mots

Nom donné à une brève sourate de sept versets qui est mise en tête du Coran . On l'appelle aussi « Mère du Livre » (Umm al-Kitāb). C'est une suite d'invocations à Dieu à travers les plus importants de ses noms et relativement aux diverses formes de secours que l'homme peut lui demander d'accorder. Aussi cette sourate est-elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatiha/#i_0

FĀṬIMA (VIIe s.)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 447 mots

Fille que Muḥammad eut de sa première femme Khadidja, Fāṭima épousa ‘Alī b. Abī Ṭālib, cousin du Prophète ; de leur union naquirent deux fils, Hasan et Ḥusayn. Il est difficile de se faire une idée de ce que fut réellement Fāṭima. Peut-on conclure de son effacement, c'est-à-dire du peu de renseignements que l'histoire a conservés à son sujet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatima-viie-s/#i_0

GHAZĀLĪ AL- (1058-1111)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 440 mots

Grand théologien de l'islam, mais aussi conseiller du calife de Bagdad puis théoricien du droit, al-Ghazālī apparaît surtout, par son énigmatique abandon de l'enseignement et à travers l'orientation critique de ses écrits, comme le défenseur d'une doctrine mystique , qui serait le chemin de la certitude. Profondément musulman de pensée, il a puisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-ghazali/#i_0

ḤAQĪQA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 168 mots

Terme arabe qui signifie « réalité » ; il est à rapprocher du mot Ḥaqq, par lequel les mystiques musulmans désignent la Vérité de l'essence divine créatrice et qui forme un couple avec le mot Khalq, l'Univers de la création dans lequel le Ḥaqq s'épiphanise. Dans la terminologie sūfi, il y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haqiqa/#i_0

IBADITES ou IBĀDIYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 344 mots

Importante branche des khawāridj ou kharidjites, la secte des ibādiyya, ou ibadites, existe toujours dans le sultanat d'Oman et en Afrique du Nord (à Ojerba en Tunisie, dans le M'zab en Algérie et dans le djebel Nefusa en Libye). La tradition veut que cette branche se soit séparée des khawaridj extrémistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibadites-ibadiyya/#i_0

IBN ‘AṬĀ' ALLĀH D'ALEXANDRIE TĀDJ AL-DĪN ABŪ L-FAḌL (mort en 1309)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 268 mots

Originaire d'Alexandrie, Ibn ‘Aṭā Allāh vit et meurt au Caire. Il s'attache à l'école mystique d'al-Shādhilī et a pour maître Abū l-‘Abbās Aḥmad b. ‘Alī al-Anṣārī al-Mursī, mort en 1287. Il écrit sur l'ascétisme et le mysticisme. Son livre intitulé Al-Ḥikam al‘aṭā'iyya a été commenté par Ibn ‘Abbād al-Rundī, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-ata-allah-d-alexandrie-tadj-al-din-abu-l-fadl/#i_0

IBN ḤAZM (994-1064)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 2 210 mots

De souche andalouse convertie à l'islam, Ibn Ḥazm fut autant homme d'action qu'homme d'étude. Le Collier de la colombe est l'œuvre d'un poète d'une psychologie raffinée qui n'est pas sans affinités avec l'amour courtois ; cependant, ses ouvrages doctrinaux semblent l'emporter. Historien, juriste, théologien, il composa une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-hazm/#i_0

IBN QUTAYBA (828-889)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 255 mots

Célèbre polygraphe sunnite, Abū Muḥammad ‘Abd Allah b. Muslim al-Dīnawārī ibn Qutayba est né à Kūfa et est mort à Baghdād. Ayant reçu une bonne formation dans les diverses sciences musulmanes, il est qāḍī de Dīnawār, passe peut-être par le tribunal de la répression des abus (maẓālim) à Baṣra, puis se fixe à Baghdād, où il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-qutayba/#i_0

IBN SAB‘IN (1216-env. 1270)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 343 mots

Mystique musulman, né à Murcie et mort à La Mekke. La vie de Ibn Sab‘in fut agitée par des controverses et des persécutions. Il eut une bonne formation dans les sciences coraniques, juridiques, théologiques et philosophiques. Il s'initia à la réflexion mystique près de son maître Isḥāq b. al-Mar‘a b. Dahhāq. On le trouve à Ceuta, avec quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-sab-in/#i_0

IBN TAYMIYYA (1263-1328)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 374 mots

L'un des plus grands, sinon le plus grand, des jurisconsultes de l'école ḥanbalite. À l'arrivée des Mongols, Taqī al-dīn Aḥmad ibn Taymiyya quitte Ḥarrān, sa ville natale, et se réfugie à Damas, où il enseigne à la mosquée des Umayyades l'exégèse coranique. Il dénonce tout ce qu'il juge innovation (bid‘a) en islām ; en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-taymiyya/#i_0

IBN TŪMART MUḤAMMAD IBN ‘ABDALLĀH (1080-1130)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 771 mots

Le mahdī des Almohades . Né dans l'Anti-Atlas marocain, d'une famille de la tribu berbère des Maṣmūda, il va à Cordoue , puis part pour l'Orient. Il rencontre à Alexandrie Abū Bakr al-Ṭurṭūshī, qui lutte pour restaurer le sunnisme et a écrit un livre contre les innovations. À Bagdād, il se trouve avec Abū Bakr al-Shāshī, le plus grand juriste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muhammad-ibn-abdallah-ibn-tumart/#i_0

IMAMITES ou DUODÉCIMAINS

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 569 mots

Tenants d'une secte shī‘ite, également appelés duodécimains. Cette branche est essentiellement représentée par l'islam iranien. Le shī‘isme s'est morcelé, au cours de son histoire, à l'occasion de la succession des imāms. Ainsi, à la mort de Dja‘far al-Sādiq, sixième imām des duodécimains, les partisans de son fils Ismā‘īl soutinrent que leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imamites/#i_0

KHĀRIDJISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 1 861 mots

Les khāridjites (en arabe khawāridj) sont les adeptes d'une secte musulmane qui remonte aux origines de l'islam et qui a joué un grand rôle d'opposition sous les califes umayyades de Damas ; leur zèle s'est manifesté, sous des formes déjà moins violentes, pendant l'époque ‘abbāside, surtout en Afrique du Nord. Ils furent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kharidjisme/#i_0

MAKKĪ ‘AMR BEN ‘UTHMĀN AL- (mort en 909)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 322 mots

Un des maîtres spirituels de l'Orient musulman au ixe siècle. ‘Amr al-Makkī est disciple de Djunayd. Al-Ḥallādj a vécu près de lui à Bagdad environ dix-huit mois et reçut de lui, dit-on, l'habit des ṣūfī. Mais des dissentiments s'élèvent entre les deux hommes, sans doute pour des raisons personnelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amr-ben-uthman-al-makki/#i_0

MARABOUTISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 132 mots

Le mot « marabout » vient de la prononciation dialectale (mrabot) de l'arabe classique murābit qui désigne l'homme vivant dans un ribāṭ (couvent fortifié). Au pluriel, al-murābiṭūn, a donné Almoravides (dynastie qui régna sur le Maghreb et l'Espagne musulmane aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maraboutisme/#i_0

MUḤĀSIBĪ HĀRITH AL- (781 env.-857)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 295 mots

Mystique musulman, né à Baṣra, mort à Baghdād. Son nom de Muḥāsibī signifie « celui qui pratique l'examen de conscience » ou, plus exactement, « celui qui règle ses comptes avec un autre » (entendons Dieu). Il est très attaché aux traditions et s'intéresse surtout à leur « texte », à la valeur religieuse de celui-ci, plus qu'à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harith-al-muhasibi/#i_0

MU‘TAZILISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 5 848 mots

Le mu‘tazilisme est une des sectes (firaq) les plus importantes de l'islam. Elle a des origines politiques qui remontent aux premiers temps du califat , et ses adeptes ont joué un rôle dans les événements qui ont marqué la période umayyade et ‘abbāside. Elle s'est d'autre part signalée comme la première des écoles de théologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mu-tazilisme/#i_0

NĀSIR-E KHOSRAW ou NĀSIR-I KHUSRAW (1004-1088)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 246 mots

Né près de Balkh, d'une famille shī‘ite, Nāsir-e Khosraw se convertit, au cours d'un voyage en Égypte fatimide, à l' ismaélisme , dont il devient un ardent propagandiste ; il a décrit de pieux poèmes à tendances didactiques, un « Livre sur le bonheur » (Sa‘ādat-namah), un « Livre de la clarté » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nasir-e-khosraw-nasir-i-khusraw/#i_0

NAẒẒĀM AL- (775-846)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 324 mots

Théologien mu‘tazilite. Disciple d'Abū l-Hudhayl al-‘Allāf, Naẓẓām est remarquable par l'étendue de ses connaissances en matières religieuses et philosophiques. Comme son maître, il combat les dualistes et les « physiciens » matérialistes (dahriyya). Reprenant une distinction d'Abū l-Hudhayl entre les actes des membres et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-nazzam/#i_0

QĀDARIYYA ou QĀDIRĪYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 220 mots

Confrérie mystique , fondée par ‘Abd al-Qādir al-Djīlānī (ou Qīlānī), docteur ḥanbalite de Bagdād, mort en 1166. Comme toutes les confréries, elle se distingue, d'un côté, par son isnād initiatique — c'est-à-dire par la chaîne ininterrompue de shaykh (ou cheikh) qui relie son fondateur aux premiers maîtres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qadariyya-qadiriya/#i_0

QALANDARIYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 218 mots

Mystiques musulmans dont la confrérie a été fondée à Damas par Djamāl Muḥammad b. Yūnus al-Sāfidjī en 1219, les qalandariyya s'adonnent à l'ascétisme et recommandent à leurs adeptes une parfaite continence. Les novices font le vœu de chasteté et le maître leur passe une chaînette de fer dans les parties sexuelles. (Louis Massignon pense qu'il n'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qalandariyya/#i_0

RAH'MĀNIYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 122 mots

Confrérie issue des Khalwatiyya fondés au xive siècle par Muḥammad al-Khalwatī (le Solitaire), la Rah'maniyya date du xviiie siècle. Elle a eu deux zāwiya mères, l'une dans le Djurdjura, l'autre près d'Alger. Les doctrines spirituelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rah-maniyya/#i_0

RĀZĪ FAKHR AL-DĪN AL- (1149-1209)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 364 mots

Un des penseurs les plus complets de l'islam. Après ses études à Rayy (Ray), où il est né, Fakhr al-Dīn al-Rāzī fait plusieurs voyages qui l'amènent jusqu'aux Indes. Dans plusieurs villes, il a de violentes controverses avec des mu‘tazilites et avec des tenants d'autres écoles juridiques et théologiques. Il prend la fuite pour se fixer à Hārat. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fakhr-al-din-al-razi/#i_0

RIFĀ‘IYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 233 mots

Une des plus importantes confréries mystiques de l'islam, fondée en ‘Irāq par Aḥmad al-Rifā‘ī (1120-1182) au xiie siècle. Ses membres ont rapidement acquis une réputation d'extravagance rituelle. Leur zāwiya (fondation) mère est à Umm ‘Ubayda dans la province de Baṣra. On les trouve en Syrie, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rifa-iyya/#i_0

SANŪSĪ ABŪ ‘ABD ALLĀH MUḤAMMAD AL- (mort en 1490)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 364 mots

Dans l'islām, Sanūsī représente ce que Louis Gardet et G. C. Anawati appellent l'« ash‘arisme figé ». Disons qu'il est un témoin tardif (après Taftazāni et Idjī) de cette théologie associée à la philosophie qu'a inaugurée Fakhr al-Dīn al-Rāzī, bien qu'il ait jugé bon de critiquer ceux qui mêlent l'enseignement de la philosophie à celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abu-abd-allah-muhammad-al-sanusi/#i_0

SARĪ AL-SAQAṬI (mort en 867)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 115 mots

Mystique musulman de l'école de Baghdād. Sarī al-Saqaṭi a connu Ma‘rūf al-Karkhī, un saint illettré, qui lui inspire la vocation de « prendre sur soi toute la tristesse du monde ». Pour expier la faute d'Adam, il s'offre à porter la amāna, dont les cieux et la terre ont refusé de se charger (Coran, 33, 72). Ce terme d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sari-al-saqati/#i_0

SUNNISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 618 mots

Constituant une des trois grandes divisions de l'islam, les sunnites sont désignés en arabe comme les hommes de la sunna et de la communauté (ahl al-sunna wa'l-djamā‘a). On les nomme aussi simplement ahl al-Kitāb : hommes du Livre (le Coran), ou ahl al-djamā‘a, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sunnisme/#i_0

TIDJĀNIYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 201 mots

Confrérie musulmane fondée par Aḥmad b. Muḥammad b. al-Mukhtār b. Sālim al-Tidjānī, né près de Laghouat en 1737, mort en 1815. Elle est considérée comme une branche des Khalwatiyya, que son fondateur avait connus en Égypte. La doctrine d'al-Tidjānī est exposée par son disciple ‘Alī Harāzim, dans son livre : Djawāhir al-ma‘ānī […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tidjaniyya/#i_0

WĀṢIL IBN ‘AṬA' (700?-748)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 209 mots

Né à Médine, Wāṣil passa presque toute sa vie à Baṣra. Il suivit d'abord l'enseignement de Ḥasan al-Baṣrī, mais se sépara de lui sur le problème du musulman qui a commis une faute grave (kabīra). Il n'admettait pas que le statut légal (ḥukm) de ce dernier fût celui du musulman croyant. Wāṣil est considéré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wasil-ibn-ata/#i_0

ZAYDIYYA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 307 mots

Membres de la secte shī‘ite des zaydiyya, qui tire son nom de Zayd b. ‘Alī, un ḥusaynide qui, en 740, se sépare à Kūfa des autres shī‘ites, les zāfiḍites. Contrairement à eux, il refuse de considérer les deux premiers califes comme des usurpateurs, mais pense néanmoins que l'imāmat revient de droit aux descendants d'‘Alī et de Fāṭima. Ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zaydiyya/#i_0