IBADITES ou IBĀDIYYA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Importante branche des khawāridj ou kharidjites, la secte des ibādiyya, ou ibadites, existe toujours dans le sultanat d'Oman et en Afrique du Nord (à Ojerba en Tunisie, dans le M'zab en Algérie et dans le djebel Nefusa en Libye). La tradition veut que cette branche se soit séparée des khawaridj extrémistes quand, en 684, ‘Abd Allah b. Ibād adopta envers les musulmans des autres sectes une attitude plus clémente et plus tolérante. Mais selon un spécialiste de ce mouvement, T. Lewicki, il faut en chercher les origines dans les groupes de quiétistes (qa‘ada) formés à Baṣra vers le milieu du viie siècle autour d'Abū Bilāl Mirdās b. Udayya al-Tamīmī. Au cours de leur histoire et de leurs luttes, ils durent souvent renoncer à s'organiser, autour d'un imām, en un État structuré. Mais, selon leur doctrine, il n'est pas nécessaire qu'il y ait un tel imām. Quand leur communauté est contrainte de s'en passer, elle entre dans l'état de clandestinité (kitmān). En de telles circonstances, il est possible que les ibādiyya aient besoin d'un chef pour les défendre : on l'appelle alors imām al-kitmān. Mais, en temps normal, l'imām régulièrement investi s'appelle imām al-bay‘a, ou imām ẓuhūr, le ẓuhūr désignant les circonstances où l'on peut se montrer ouvertement, par opposition au kitmān.

Plusieurs raisons expliquent que les ibādiyya aient subsisté : leur relative modération, qui fit que les califes et leurs généraux ne cherchèrent pas à les exterminer comme ce fut le cas avec les azāriqa ou azraqites, autre secte kharidjite ; le courage et la ténacité qu'ils surent montrer dans l'adversité ; surtout, le soin qu'ils apportèrent à conserver et à transmettre leur doctrine et leurs traditions. Ils eurent des théologiens de valeur, et une littérature religieuse et dogmatique, qui fait de nos jours l'objet de recherches islamologiques de plus en plus développées.

—  Roger ARNALDEZ

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  IBADITES ou IBADIYYA  » est également traité dans :

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « Les ‘Abbāsides »  : […] Cette situation se prolongea sous les premiers califes ‘abbāsides, qui avaient succédé en 750 aux Omeyyades ; le déplacement de la capitale musulmane de Damas à Bagdad donna une impulsion nouvelle au commerce dans le golfe Persique, ce dont profita partiellement la côte orientale de l'Arabie. Mais des difficultés d'origine religieuse et politique troublèrent la paix du pays : ce furent d'abord de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_32568

KHĀRIDJISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 1 855 mots

Dans le chapitre « L'expansion »  : […] On comprend que les khāridjites, après s'être dressés contre ‘Alī, se soient retournés avec plus de violence encore contre Mu‘āwiya et ses successeurs. Ils excommuniaient tous les musulmans qui n'adhéraient pas à leur doctrine et se montraient à leur égard d'une rigueur implacable, dirigeant contre eux une véritable guerre sainte, ce qui supposait qu'ils les considéraient comme des infidèles. Plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kharidjisme/#i_32568

MOZABITES

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 2 292 mots

Les Mozabites, population du sud de l' Algérie évaluée au début des années quatre-vingt à quatre-vingt-dix mille individus, se définissent essentiellement par leur habitat géographique, le Mzab, et par leur doctrine religieuse : aux yeux des musulmans orthodoxes, ce sont des membres de la secte ibāḍite. Dans le Maghreb, leur type physique, leurs activités spécialisées contribuent également à indi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mozabites/#i_32568

OMAN

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER
  •  • 3 373 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un État ibadite millénaire entre tensions intérieures et convoitises extérieures »  : […] Selon la tradition, l'Oman aurait embrassé l'islam du vivant du Prophète, vers 630 de l'ère chrétienne, après l'envoi d'un émissaire porteur d'une lettre de Mahomet pour Abd et Jaifar, deux frères qui se partageaient le pouvoir en Oman. Durant les guerres de succession des premiers califes, une fraction des partisans d'Ali firent dissidence. Ces kharidjites (« ceux qui partent »), troisième branc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oman/#i_32568

Pour citer l’article

Roger ARNALDEZ, « IBADITES ou IBĀDIYYA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibadites-ibadiyya/