IBN QUTAYBA (828-889)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Célèbre polygraphe sunnite, Abū Muḥammad ‘Abd Allah b. Muslim al-Dīnawārī ibn Qutayba est né à Kūfa et est mort à Baghdād. Ayant reçu une bonne formation dans les diverses sciences musulmanes, il est qāḍī de Dīnawār, passe peut-être par le tribunal de la répression des abus (maẓālim) à Baṣra, puis se fixe à Baghdād, où il se consacre à l'enseignement jusqu'à sa mort. Il est d'abord un écrivain d'adab, terme qu'on pourrait risquer de traduire par « humanités musulmanes » (c'est un ensemble de connaissances intellectuelles, religieuses, morales et pratiques que doit posséder un croyant bien formé). Il écrit le Kitāb adab al-kātib, sur la formation philologique du bon secrétaire, ainsi qu'un autre livre sur la poésie et les poètes, sur les sources des récits traditionnels. Il est aussi théologien, mais un théologien qui reste toujours un adīb, pratiquant l'adab. Il compose des ouvrages sur les divergences dans le ḥadīth et sur le Coran : commentaires des passages difficiles, études rhétoriques des sourates.

Ibn Qutayba est un excellent représentant de la culture moyenne et bien assise de son époque. Par là, son œuvre constitue une source inestimable pour tous les historiens. Mais, si on peut le tenir pour un grand prosateur arabe — le troisième, selon G. Lecomte, après Ibn al-Muqaffa' et Djāḥiẓ —, on ne saurait le présenter comme un grand théologien de l'islam.

—  Roger ARNALDEZ

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  IBN QUTAYBA (828-889)  » est également traité dans :

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 292 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un art poétique »  : […] importants travaux récents (K. Abū Deeb, G. Awad, G. Bohas). La réflexion linguistique et sémantique aboutit à un premier essai de définition par Ibn Qutayba au iiie siècle de l'hégire (ixe s.). En fait, cet auteur n'est pas un poéticien. Il entreprend une synthèse de la culture islamique et attribue à la poésie la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_15051

ENCYCLOPÉDIE

  • Écrit par 
  • Alain REY
  •  • 5 701 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Traditions islamiques »  : […] à partir du ixe siècle, en particulier avec Ibn Qutayba (828-889), qui ordonne hiérarchiquement le savoir humain, du souverain au savoir-vivre à table, ce dernier traité avant... les femmes (Uyûn al-akhbâr, « l'essence des traditions »). Plus théoriques, d'autres traités – dont celui d'Al Fârâbî (872- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encyclopedie/#i_15051

Pour citer l’article

Roger ARNALDEZ, « IBN QUTAYBA (828-889) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-qutayba/