Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TUNISIE

Nom officiel

République tunisienne (TN)

    Chef de l'État

    Kaïs Saïed (depuis le 23 octobre 2019)

      Chef du gouvernement

      Ahmed Hachani (depuis le 1er août 2023)

        Capitale

        Tunis

          Langue officielle

          Arabe

            Unité monétaire

            Dinar tunisien (TND)

              Population (estim.) 12 160 000 (2023)
                Superficie 163 610 km²

                  Enserrée par deux grands pays producteurs de pétrole et de gaz naturel, formant une avancée sur la côte nord de l’Afrique, proche du sud de l’Europe, la Tunisie appartient autant à l’espace méditerranéen qu’à l’aire arabo-musulmane. Moins riche que ses deux voisins immédiats, elle est également le pays le moins montagneux du Maghreb. Les précipitations y sont peu importantes. Durant l’été, l’absence de grands reliefs l’expose au vent chaud venu du Sahara, qui balaie ce pays de plaines homogènes, dont le centre est formé de steppes. Relativement plate, la Tunisie est quasi dépourvue d’hydrographie. Seul le fleuve Medjerda coule de manière continue. Sa population, qui avoisine les onze millions d’habitants (2014), se caractérise par une double homogénéité, religieuse (musulmane sunnite, la Tunisie ne connaît pas les clivages religieux du Machrek) et linguistique (arabe, elle ignore pratiquement les clivages entre arabophones et berbérophones du reste du Maghreb).

                  Tunisie : drapeau

                  Tunisie : drapeau

                  Tunisie : carte physique

                  Tunisie : carte physique

                  La fondation de Carthage par les Phéniciens (ixe ou viiie siècle av. J.-C.) marque un tournant dans l’histoire de la Méditerranée. En essayant d’étendre son influence sur la Sicile, Carthage se heurte à Rome, qui détruit finalement la ville en 146 av. J.-C. Jules César la restaure et en fait la capitale de la province d’Afrique de l’Empire (Africa).

                  Au viie siècle, les armées arabes établissent un camp au centre du pays, à Kairouan. Autour de la grande mosquée de Kairouan s’organise la vie de la nouvelle cité qui devient la première capitale de l’Ifrīqiyya et un centre intellectuel actif. Les Fāṭimides (909-1159) y installent un califat shi‘īte, avant de gouverner le pays à partir de Mahdia qu’ils fondent en 916. L’Ifrīqiyya, qui doit son opulence à l’agriculture et au commerce, est ensuite gouvernée par les Almohades puis par les Hafsides (1207-1574), qui installent un pouvoir indépendant des Almohades à Tunis. Ils organisent une flotte puissante, établissent des liens avec Venise, Gênes et Marseille. Tunis prospère notamment grâce à l’arrivée des Andalous musulmans chassés d’Espagne par la Reconquista. Les crises dynastiques entraînent le délitement de l’État hafside, et les ports du pays deviennent des bases pour la course en Méditerranée. Après sa victoire sur Charles Quint en 1574, la Turquie fait de la Tunisie une province de l’Empire ottoman. En 1702, la dynastie des Mouradites est renversée, et le pays passe rapidement sous la domination des Husseinites (1705) qui reconnaissent la suzeraineté ottomane tout en menant une politique indépendante. Les beys de la dynastie husseinite se succèdent jusqu’en 1957.

                  Au Congrès de Berlin (1878), les puissances européennes autorisent la France à s’installer en Tunisie. Les traités franco-tunisien de 1881 et de 1883 organisent le protectorat. Le bey conserve une partie de sa souveraineté, mais il est soumis au contrôle du résident général français pour toutes les décisions qu’il prend par décret.

                  En 1954, Pierre Mendès France accorde à la Tunisie l’autonomie interne et, le 20 mars 1956, le pays est indépendant. Habib Bourguiba tente d’arracher la Tunisie à l’influence de l’Orient arabe, par une politique qu’il veut envers et contre tout moderne. Son successeur Zine el-Abidine Ben Ali poursuit sa politique autoritaire, jusqu’à ce que le lien entre le peuple et la classe politique se rompe définitivement et que la Tunisie inaugure le « printemps arabe » en 2010-2011.

                  Un pays maghrébin

                  Conditions naturelles

                  Les unités de relief

                  Le relief de la Tunisie doit ses traits majeurs à l'affrontement du système plissé des Berbérides avec la plate-forme saharienne. Au premier correspond l' Atlas tunisien, formé de chaînons montagneux d'orientation nord-est-sud-ouest séparés par des plaines. Dans les massifs de Kroumirie, des Nefza et des Mogods, il s'agit de montagnes[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : professeur des Universités en science politique
                  • : professeur des Universités, professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
                  • : Professeur d'histoire contemporaine à l'Université-Paris-IV-Sorbonne
                  • : chargé d'enseignement à l'université de Lille
                  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I
                  • : politologue, chercheuse associée au laboratoire SIRICE, université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Tunisie : drapeau

                  Tunisie : drapeau

                  Tunisie : carte physique

                  Tunisie : carte physique

                  Toujane, Tunisie

                  Toujane, Tunisie

                  Autres références

                  • TUNISIE, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • AFRIQUE ROMAINE

                    • Écrit par Noureddine HARRAZI, Claude NICOLET
                    • 9 564 mots
                    • 10 médias
                    ...en main fut affirmée par les opérations d'arpentage, réalisées par les agrimensores, auxquelles furent soumises différentes portions de ce territoire. On distingue trois systèmes principaux couvrant la plus grande partie de la Tunisie actuelle où se situent les exemples les mieux connus. Du nord au...
                  • AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

                    • Écrit par Marc MICHEL
                    • 12 424 mots
                    • 24 médias
                    Au moment où la Libye accédait à l'indépendance et allait grossir les rangs du groupe afro-asiatique à l'O.N.U., les questions marocaine et tunisienne faisaient irruption sur cette même scène dans des conditions infiniment plus dramatiques. Les positions de départ avaient été clairement affirmées...
                  • ALGÉRIE

                    • Écrit par Charles-Robert AGERON, Universalis, Sid-Ahmed SOUIAH, Benjamin STORA, Pierre VERMEREN
                    • 41 835 mots
                    • 22 médias
                    Le FLN ayant établi ses bases arrière en Tunisie, l'aviation française décide d'y pourchasser les « rebelles » algériens et, le 8 février 1958, bombarde le village tunisien de Sakiet Sidi Youcef. Il y aura de nombreuses victimes civiles. La France se retrouve isolée sur le plan international, souvent...
                  • BEN ALI ZINE EL-ABIDINE (1936-2019)

                    • Écrit par Universalis
                    • 510 mots
                    • 1 média

                    Président de la Tunisie de 1989 à 2011.

                    Né le 3 septembre 1936 à Hammam-Sousse, Zine el-Abidine Ben Ali reçoit une formation militaire en France, à Saint-Cyr et à l'école d'artillerie de Châlons-sur-Marne (aujourd'hui Châlons-en-Champagne). Il effectue également des études d'ingénieur électronicien...

                  • Afficher les 51 références

                  Voir aussi