ALLĀH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom désignant en islam le Dieu unique et créateur qui a révélé son existence et ses commandements, ses promesses et ses menaces, depuis Adam jusqu'à Muḥammad. Ce nom, connu avant la mission du Prophète, a pu désigner en Arabie le Dieu suprême. Il se rattache à la racine sémitique el. En arabe, ilāh signifie la divinité, dieu comme nom commun. Le verbe alaha signifie adorer. Ṭabarī rapporte, dans son commentaire du Coran, cette définition d'Ibn ‘Abbās : « Il est Celui que toute chose adore, à qui toute créature rend un culte. »

Les grammairiens expliquent comment al-ilah (avec l'article) a pu devenir Allāh. À Allāh sont accolés les deux noms de Raḥmān et de Raḥīm. Le Raḥmān, selon les commentateurs, est Dieu en tant qu'il a pitié et prend soin de la destinée de toutes les créatures ; le Raḥīm est Dieu en tant qu'il a pitié des hommes et en particulier des croyants. Un autre nom souvent lié à Allāh est Rabb, le Seigneur, devant qui l'homme est un ‘abd, un serviteur. Dieu est le Seigneur des mondes, parce qu'il est créateur (khāliq) et qu'il pourvoit aux besoins de ses créatures comme rāziq. Il se suffit à lui-même : lui seul n'a besoin de rien ni de personne : il est ghanī (riche), et les créatures qui ont besoin de lui sont pauvres (faqīr) : « Ô vous les hommes ! Vous êtes les pauvres dans le besoin de Dieu, et Dieu est le Riche à qui appartient la louange » (Coran, xxxv, 15). Aussi est-il le Subsistant (qayyūm).

Dieu est donc parfaitement transcendant. Il est unique (aḥad), sans faille et donc éternel (ṣamad), sans contraire (ḍidd), sans pareil (andād), sans égal (kufuw). Il n'est pas engendré et n'engendre pas. Rien ne lui ressemble. Ces idées ont favorisé une conception volontariste — Dieu fait ce qu'il veut — et une opposition à la doctrine selon laquelle il existe en lui des idées exemplaires des choses. Dieu est le Premier et le Dernier (lvii, 3). Tout vient de lui, car il « inaugure la création » (yabda'u'l-khalq, x, 4). Tout revient à lui. C'est le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ALLAH  » est également traité dans :

‘AMR

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 228 mots

Mot arabe qui, venant du verbe amara (« commander », « ordonner »), désigne l'impératif en grammaire et le commandement divin dans le Coran et la théologie. Le ‘amr est donc en relation avec la volonté de Dieu, tantôt avec la volonté législatrice ( irāda ), tantôt avec une volonté créatrice qui détermine l'être et le devenir des cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amr/#i_33299

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « L'État musulman de Médine »  : […] La Mecque (en arabe Makka) était un centre commercial important établi autour d'un sanctuaire réputé. Elle était habitée par la tribu de Qoraysh, vouée presque totalement au vii e siècle au trafic caravanier. Un membre de cette tribu, Mohammed ibn ‘Abdallāh, en français Mahomet (né dans les années 570), orphelin, pauvre, puis agent commercial d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_33299

DHIKR

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 389 mots

Transcrit également zikr , le dhikr désigne en arabe la remémoration, puis la mention arabe du souvenir, spécialement la prière rituelle ou litanie que récitent les mystiques musulmans (soufis) dans le dessein de rendre gloire à Dieu et d'atteindre la perfection spirituelle ; le mot désigne enfin la technique de cette remémoration. Fondé sur les prescriptions coraniques : « R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dhikr/#i_33299

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le témoignage de l'unicité de Dieu et la prophétie de Muḥammad »  : […] La formule de la shahāda  : « J'atteste qu'il n'y a pas de divinité en dehors de Dieu et que Muḥammad est l'envoyé de Dieu », est à ce point caractéristique de l'islam qu'il suffit de la prononcer pour être considéré comme musulman. Elle est dite par le muezzin lors de l'appel à la prière, reprise par les fidèles sous une forme plus étoffée et sans cesse proférée dans la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_33299

ISLAM (La religion musulmane) - Pratiques et rituels

  • Écrit par 
  • Toufic FAHD
  •  • 8 534 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La profession de foi »  : […] Dans la prononciation de la shahd̄a , les gestes des bras et le mouvement de la tête expriment la foi du cœur et la soumission du corps. Joignant les mains et inclinant la tête, le croyant reconnaît l'unicité d'Allāh et tout ce qu'elle implique. Le comparatif de la formule Allāhu akbar (Allāh est plus grand), qui rappelle la polémique contre les dieux du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-pratiques-et-rituels/#i_33299

MAHOMET ou MUḤAMMAD (571?-632)

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 4 075 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La secte mekkoise »  : […] Muḥammad prit l'habitude de faire des retraites, à l'instar des ascètes chrétiens et de leurs imitateurs arabes, dans une caverne d'une montagne proche. Il y méditait en s'y livrant à des pratiques d'ascétisme. Un jour, vers l'an 610, il eut une vision « comme le surgissement de l'aube », il entendit une voix, il vit, selon la tradition, l'archange Gabriel (Djibrīl en arabe) qui lui transmettait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahomet-muhammad/#i_33299

MONOTHÉISME

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 3 567 mots

Dans le chapitre « Le temps de l'Exil »  : […] C'est en plein exil, alors que le peuple d'Israël est vaincu et soumis aux prestiges de l'idolâtrie et du polythéisme, qu'éclatent les affirmations les plus explicites du monothéisme absolu. Le Deutéro-Isaïe sera le témoin lyrique de ce qu'on peut appeler un « monothéisme spéculatif ». « Il n'y a pas d'autres dieux que moi et nul autre en dehors de moi, Dieu juste et sauveur » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monotheisme/#i_33299

MU‘TAZILISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 5 844 mots

Dans le chapitre « Origines intellectuelles et spirituelles »  : […] Il est vraisemblable que le mu‘tazilisme comme théologie s'est développé parmi des croyants qui avaient une confiance absolue dans les promesses et les menaces que Dieu a annoncées dans le Coran. À l'unité de Dieu, à l'unité de la Loi révélée, doit correspondre l'unité d'une communauté ( umma ) entièrement soumise à Dieu ( ii , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mu-tazilisme/#i_33299

WALĪ

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 190 mots

Dans le Coran, walī (pluriel awliyā' ) désigne celui qui est proche de Dieu. À cette idée de proximité s'ajoute celle de protection. Puis, ce terme en est rapidement venu à désigner de pieux personnages, réputés proches de Dieu et dont on pouvait escompter le patronage ; ainsi, walī est devenu l'équivalent du terme français : saint. Les théologiens se s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wali/#i_33299

Pour citer l’article

Roger ARNALDEZ, « ALLĀH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/allah/