‘AMR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mot arabe qui, venant du verbe amara (« commander », « ordonner »), désigne l'impératif en grammaire et le commandement divin dans le Coran et la théologie. Le ‘amr est donc en relation avec la volonté de Dieu, tantôt avec la volonté législatrice (irāda), tantôt avec une volonté créatrice qui détermine l'être et le devenir des créatures, la volonté du Décret (ḳaḍā') et de la prédestination (ḳadar), désignée par le terme de mashī'a (cf. l'expression coranique In shā'a'llāh), mais parfois aussi par irāda.

C'est en référence avec ce second emploi du mot que, dans les questions d'ontologie et de cosmologie religieuses, le ‘amr a été l'objet de spéculations métaphysiques dont on trouve l'origine dans la Théologie du pseudo-Aristote et qui ont été surtout développées par les penseurs ismā‘īliens, les Ikhwān al-Ṣafā', Nāṣir-e Khosraw, Kermānī, Sidjistānī, etc. Le ‘amr intervient comme principe qui, issu de Dieu, préside à l'instauration du Premier Intellect. Sur ce thème, les différents penseurs ont fait de nombreuses variations. On peut noter que, chez le philosophe péripatéticien que fut Averroès, le ‘amr est le commandement par lequel le Premier Moteur, immobile, met en mouvement la genèse éternelle de l'univers.

—  Roger ARNALDEZ

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  'AMR  » est également traité dans :

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir exécutif : « imāma » suprême ou califat »  : […] La communauté, au temps de ses gloires, s'en remit le plus souvent à son chef comme à son représentant par excellence : l' imām suprême, le « guide », celui qui « marche devant » et que l'on doit suivre ; ou encore, selon le vocabulaire le plus habituel de l'islam sunnite, le khalīfat al-nabī , le calife, lieutenant ou « vicaire » du Prophète. À lui reviennent, dans la cité d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-islam-et-politique/#i_30949

ISMAÉLISME

  • Écrit par 
  • Michel BOIVIN, 
  • Osman YAHIA
  •  • 6 934 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La philosophie de la nature »  : […] La philosophie de la nature chez les ismaéliens s'appuie sur celle d'Aristote, réinterprétée selon une perspective néo-platonicienne. Ce qui attire d'abord l'attention du chercheur est ici la distinction entre le macrocosme et le microcosme, qu'en même temps ils considèrent comme liés l'un à l'autre et en correspondance. L'apparition du macrocosme dans l'existence répond à un acte d'instauration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ismaelisme/#i_30949

Pour citer l’article

Roger ARNALDEZ, « ‘AMR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/amr/