NAẒẒĀM AL- (775-846)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien mu‘tazilite. Disciple d'Abū l-Hudhayl al-‘Allāf, Naẓẓām est remarquable par l'étendue de ses connaissances en matières religieuses et philosophiques. Comme son maître, il combat les dualistes et les « physiciens » matérialistes (dahriyya). Reprenant une distinction d'Abū l-Hudhayl entre les actes des membres et les actes du cœur, il montre que les premiers sont déterminés, mais que, par les seconds qui exigent une puissance réelle et une présence consciente de l'agent, l'homme est libre. Naẓẓām s'oppose, de ce fait, aux djabarites (djabriyya), qui soutiennent la thèse de la création par Dieu des actes humains : Dieu est la source du bien ; le mal provient de l'homme. Le rationalisme de cette doctrine et, peut-être, l'influence du brahmanisme, que les auteurs musulmans présentent comme la négation radicale de la prophétie, amènent Naẓẓām à nier le caractère inimitable du Coran (I‘djāz al-Qur'ān), ce qui revient à dire que beaucoup de préceptes révélés dans le Livre tombent également sous la loi de la raison.

En physique, il admet l'infinie divisibilité de la matière et, pour rendre compte de la réalité du mouvement, il a recours à la doctrine du ṭafra (« saut ») : une fourmi qui se déplace selon une ligne sur un rocher parcourt une partie de cette ligne de façon continue et une partie en sautant. On lui a reproché l'incohérence d'un tel point de vue.

Sur le plan politique, Shahrastānī présente Naẓẓām comme un partisan de la thèse shī‘ite qui fait reposer l'imāmat sur un texte (naṣṣ) dans lequel le Prophète aurait désigné ses successeurs au sein de sa famille : ‘Alī, ses fils et leurs descendants.

Naẓẓām compte parmi ses disciples le grand écrivain al-Djāḥiẓ, dont on fait parfois le chef d'une école mu‘tazilite particulière.

—  Roger ARNALDEZ

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Roger ARNALDEZ, « NAẒẒĀM AL- - (775-846) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-nazzam/