SPORT (Disciplines)Le cyclisme

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Affaires Festina (1998), Cofidis (2004), opération Puerto (2006), disqualification du « vainqueur » du Tour de France 2006, l’Américain Floyd Landis, mise hors course du maillot jaune de la Grande Boucle, le Danois Michael Rasmussen, en 2007, disqualification rétroactive d’Alberto Contador, premier du Tour en 2010, les sept victoires de Lance Armstrong dans le Tour de France (1999-2005) annulées en 2012 par l’Union cycliste internationale à la suite du rapport de l’Agence américaine antidopage (Usada) démontrant que l’Américain s’était dopé, aveux de Lance Armstrong (2013), etc. Cette énumération non exhaustive illustre la situation critique dans laquelle se trouve le cyclisme professionnel au début du xxie siècle. Ce sport connaît sans doute là sa crise majeure, dont il semble peut-être sortir au milieu des années 2010.

Le Tour de France

Photographie : Le Tour de France

Le Tour de France est chaque été l'occasion d'admirer le peloton aux couleurs bigarrées dans la campagne chatoyante. 

Crédits : Graham Chadwick/ Allsport/ Getty

Afficher

Sans se voiler la face, doit-on cependant jeter l'anathème sur toute l'histoire du cyclisme et assimiler l'épopée des « géants de la route » à une pharmacopée en éternelle évolution ?

Malgré les turbulences, le cyclisme demeure une des disciplines les plus prisées du public. Le Tour de France reste la manifestation sportive mondiale annuelle la plus suivie. Comment ne pas rappeler la farouche détermination d'Henri Desgrange pour imposer « son » Tour de France, ne pas évoquer la destinée de Fausto Coppi, le campionissimo, ne pas revenir sur les exploits d'Eddy Merckx, le « Cannibale » ou sur ceux de Bernard Hinault, le « Blaireau » ?

Si les épreuves sur route, les grands Tours comme les classiques, forment l'essentiel du calendrier, le cyclisme sur piste, qui eut son heure de gloire durant l'entre-deux-guerres et l'immédiat après-guerre avec les courses de Six Jours, connaît, depuis les années 1990, un renouveau certain qui se manifeste notamment tous les quatre ans à l'occasion des jeux Olympiques.

Et quoi de commun entre l'antique draisienne et les machines ultrasophistiquées d'aujourd'hui, fabriquées avec les matériaux composites les plus modernes ?

Les origines

On ne peut pas encore parler de cyclisme, ni même de vélo, lorsque Karl Drais von Sauerbronn, directeur des Eaux et Forêts du grand-duché de Bade, invente en 1817 un engin muni de deux roues et qui permet de se mouvoir : la draisienne. Il s'agit pourtant de l'ancêtre de la bicyclette.

En mars 1861, Pierre Michaud imagine de placer des repose-pieds de part et d'autre du moyeu de la roue avant pour permettre de faire tourner celle-ci. Il s'agit des premières « pédales ». Le vélocipède est né et va connaître un succès grandissant. À l'origine moyen de transport, il devient rapidement l'instrument de compétitions sportives. La première course dont on trouve une mention officielle avérée se déroule le 31 mai 1868 dans le parc de Saint-Cloud, sur une distance de 1 200 ou 2 400 mètres selon les sources. Le vainqueur en fut le Britannique James Moore. Puis les choses s'accélèrent. Le 7 novembre 1869 a lieu la première course de ville à ville : Paris-Rouen, remportée à nouveau par James Moore, qui a couvert les 123 kilomètres en 10 h 25 min sur une machine de 25 kilogrammes.

L'industrie du cycle se développe. Des journaux spécialisés (Le Vélocipède illustré, 1869) naissent. On propose des innovations technologiques : le grand-bi (roue avant d'un diamètre nettement supérieur à celui de la roue arrière) apparaît en 1875. Jusqu'en 1889, année de la dernière victoire de Charles Terront lors du Championnat de France sur une machine de ce type, les adeptes du grand-bi tiendront le haut du pavé, avant que cet engin ne s'efface devant la bicyclette de sûreté : roues égales de petite dimension, entraînement par chaîne (la chaîne a été inventée en 1878 par André Guilmet).

Grand-bi, 1874

Photographie : Grand-bi, 1874

Départ d'une course cycliste à Londres, en 1874. Le grand-bi est alors la machine la plus efficace pour des pratiquants qu'on nommera plus tard les «géants de la route», lesquels s'illustreront sur la «petite reine». 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Dès lors, le sport cycliste connaît un engouement qui ne se démentira plus, et dont témoignent déjà des publications telles que Le Sport vélocipédique (1880), Véloce Sport (1885), La Nouvelle Revue du sport vélocipédique (1886). C'est ainsi grâce au soutien du Véloce Sport que Le Véloce-Club bordelais organise Bordeaux-Paris le 23 mai 1891 : le Britannique George Pilkington Mills remporte l'épreuve après avoir parcouru les 572 kilomètres en 26  [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Le Tour de France

Le Tour de France
Crédits : Graham Chadwick/ Allsport/ Getty

photographie

Grand-bi, 1874

Grand-bi, 1874
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tour de France : la caravane publicitaire

Tour de France : la caravane publicitaire
Crédits : Doug Pensinger/ Getty Images

photographie

Fausto Coppi et Gino Bartali, 1949

Fausto Coppi et Gino Bartali, 1949
Crédits : AFP

photographie

Afficher les 18 médias de l'article

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  SPORT  » est également traité dans :

SPORT (Histoire et société) - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PARIENTÉ
  •  • 12 538 mots
  •  • 5 médias

Entre la naissance de l'acte sportif, accompli par l'homme primitif et les épreuves que des centaines de millions de spectateurs suivent avec passion aujourd'hui, quand ils n'y participent pas, subsiste un fil conducteur que les aléas de l'évolution ne sont pas parvenus à rompre.« Le sport, a écrit Jean Giraudoux, est le seul moyen de conserver dans l'homme les qualités de l'homme primitif. Il ass […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 877 mots
  •  • 3 médias

Terme polysémique, le sport a toutes les apparences d'un paradoxe. Alors qu'il est connu de tous et le sujet des conversations les plus quotidiennes, les meilleurs experts ne parviennent pas à le définir avec précision. Parce qu'il rassemble en lui la libre expression du corps exultant dans la consumation de ses énergies et le travail technique rigoureux v […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Économie

  • Écrit par 
  • Wladimir ANDREFF
  •  • 6 790 mots
  •  • 2 médias

L'expression française « économie du sport » confond ce que l'anglais distingue : un secteur de l'économie (the sports economy) et une analyse économique du sport (sports economics). Cette dernière cherche d'abord à estimer le poids économique du sport. Celui-ci dépend de la demande de sport, laquelle peut être étudiée par grandes catégories : pratiques spor […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Le dopage

  • Écrit par 
  • Jean-François BOURG
  •  • 10 038 mots
  •  • 5 médias

Le dopage est un phénomène social de grande échelle. L'homme n'a jamais pu accepter ses limites physiques ou mentales. Le recours à la cocaïne chez l'écrivain, aux amphétamines chez l'étudiant, aux stimulants chez le manager, aux antidépresseurs chez le tourmenté, aux dopants militaires les plus sophistiqués chez […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - La presse sportive

  • Écrit par 
  • Jacques MARCHAND
  •  • 6 149 mots
  •  • 1 média

La presse sportive se définit « presse comme les autres, sans être tout à fait comme les autres ». Elle est intégrée, aujourd'hui plus qu'hier, à la presse de grande information, aussi bien pour l'écrit, la radio, la télévision que maintenant sur Internet. Elle remplit les mêmes fonctions, elle a les mêmes exigences techniques et éthiques, les mêmes droits, […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 889 mots
  •  • 3 médias

Sport et argent constituent un couple des plus soudés que la crise financière et économique mondiale de la fin des années 2000 et du début des années 2010 semble, en surface du moins, ne pas avoir affecté – peuvent en témoigner les montants des transferts des joueurs de football (94 millions d'euros versés en juin 2009 par le Real Madrid à Manchester United pour recruter le Portugais […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

En 1887, un peu plus de dix ans avant l’Américain Norman Triplett pourtant considéré comme le fondateur de la psychologie sociale expérimentale, le médecin neurologue français Charles Féré est le premier à démontrer l’effet positif de la présence d’autrui sur la performance humaine, mesurée alors en termes de force exercée sur une poignée dynamom […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 662 mots
  •  • 32 médias

Citius, Fortius, Altius(« plus vite, plus fort, plus profond »). Cette devise, proposée en 1891 par le père Henri Didon pour l'Association sportive Albert-le-Grand d'Arcueil et reprise par Pierre de Coubertin pour les […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le football

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 13 406 mots
  •  • 40 médias

« C'est beau un monde qui joue. » L'expression est de Michel Platini. Elle fut mise en exergue à l'occasion de la Coupe du monde 1998 en France. Sport-roi, sport-spectacle, sport populaire, sport universel : ainsi peut se définir le football.La Fédération internationale de football association (F.I.F.A.) ras […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le rugby

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Le 27 août 1995 à Paris, Bernard Lapasset, alors président en exercice de l'International Board, déclarait à la presse que l'instance dirigeante du rugby mondial avait décidé de renoncer aux règles relatives à l'amateurisme et d'autoriser « ... toutes les formes de paiement, à tous les niveaux du jeu ». Les primes de match comme les salaires, versés sous le ma […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT (Disciplines) - Le cyclisme », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-cyclisme/