MERCKX EDDY (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsqu'il s'alignait au départ d'une épreuve – fût-ce un modeste critérium ou une simple kermesse –, il voulait toujours la victoire. Contre la montre ou au sprint, sur la piste comme en montagne, le Belge Eddy Merckx maîtrisait son art et dominait les purs spécialistes de ces différentes facettes du sport cycliste. Durant dix années, à une époque où les champions n'avaient pas encore choisi de « saucissonner » leur saison en fonction d'objectifs précis, il imposa son diktat au peloton, de février à octobre. Cette détermination lui permit de remporter 525 victoires sur route, auxquelles il faut ajouter 98 succès sur la piste et 2 courses de cyclo-cross. Cet appétit lui valut le surnom de « Cannibale » ; au sujet de la dictature qu'il exerça, les journalistes sportifs parlèrent de « merckxisme ».

Ce monarque absolu ne fut contesté du temps de sa splendeur que par l'Espagnol Luis Ocaña, sorte de révolutionnaire courageux ou de Don Quichotte qui perdit ses illusions dans la descente du col de Mente en 1971, puis, en fin de carrière, par le Français Bernard Thévenet. Quelle serait la carte de visite de champions de la trempe de l'Italien Felice Gimondi, du Néerlandais Joop Zoetemelk, du Belge Roger De Vlaeminck, voire du Français Raymond Poulidor s'ils n'avaient connu la déveine de courir à la même époque que Merckx ?

Merckx a en effet tout gagné : le Tour de France (5 fois), le Giro (5 fois), la Vuelta, Paris-Nice (3 fois), Milan-San Remo (7 fois), le Tour des Flandres (2 fois), Paris-Roubaix (3 fois), Liège-Bastogne-Liège (5 fois), La Flèche wallonne (3 fois), l'Amstel Gold Race (2 fois), le Tour de Lombardie (2 fois), le Grand Prix des nations. Il fut champion du monde professionnel sur route en 1967, 1971 et 1974 et a battu le record de l'heure en 1972. De 1970 à 1973, il a remporté ci [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  MERCKX EDDY (1945- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 181 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre «  Le record de l'heure »  : […] Battre le record de l'heure cycliste constitue toujours un enjeu prestigieux. C'est l'occasion d'exploits humains, mais aussi une excellente mise au banc d'essai des innovations technologiques. Le premier record de l'heure officiel est établi le 11 mai 1893 par Henri Desgrange (35,325 km). Au début du xx e  siècle, le Français Marcel Berthet et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-cyclisme/#i_98571

TOUR DE FRANCE CYCLISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 698 mots

1 er -19 juillet 1903 Premier Tour de France ; victoire du Français Maurice Garin. 25 juillet 1920 Le Belge Philippe Thys remporte le Tour de France pour la troisième fois. 24 juin 1924 Abandon des frères Pélissier (France). Albert Londres rédige pour Le Petit Parisien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-de-france-cycliste-reperes-chronologiques/#i_98571

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MERCKX EDDY (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eddy-merckx/