Jean-René GABORIT

conservateur général chargé du département des Sculptures, musée du Louvre

ACROLITHE STATUE

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 423 mots

Dans son acception la plus rigoureuse, l'adjectif acrolithe sert à caractériser une statue dont la tête, les mains et les pieds sont taillés dans la pierre ou le marbre, tandis que le reste du corps est représenté à l'aide d'un matériau moins coûteux (plâtre, stuc, terre crue ou cuite, voire même simple bâti de bois dissimulé par des étoffes). On admet en général que ce type de figuration est d'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/statue-acrolithe/#i_0

ANDREA PISANO (1290 env.-1348)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 374 mots

Malgré sa célébrité, Andrea de Pontedera — plus connu sous le nom d'Andrea Pisano, bien qu'il n'ait aucun lien de famille avec Nicola et Giovanni Pisano — reste un artiste assez énigmatique. Sculpteur, architecte, ingénieur militaire peut-être même, il semble, à l'origine, avoir été orfèvre ; sa première et seule œuvre absolument certaine, la premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-pisano/#i_0

ANTELAMI BENEDETTO (1150 env.-env. 1230)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 511 mots

Sculpteur italien. Benedetto Antelami serait né à Gênes d'une famille de maçons et de tailleurs de pierre. Très jeune, il aurait fait un voyage en Provence, et il n'est pas exclu qu'il ait alors fait son apprentissage de sculpteur sur le chantier de Saint-Trophime d'Arles où travaillaient de nombreux « Lombards » (on désignait globalement sous ce terme tous les habitants du nord de l'Italie). Aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-antelami/#i_0

ANTICO PIER JACOPO ALARI BONACOLSI dit L' (1460 env.-1528)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 268 mots

On sait peu de chose de la vie de l'Antico, qui naquit sans doute vers 1460, peut-être dans la région de Mantoue, car toute sa carrière se déroula au service des Gonzague, seigneurs de cette ville : l'évêque Ludovico d'abord, puis son frère Gianfrancesco, marquis de Mantoue, et enfin Isabelle d'Este le patronnèrent. Il exécuta pour eux des bronzes inspirés de statues grecques ou romaines célèbres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antico/#i_0

ARNOLFO DI CAMBIO (1245 env.-env. 1302)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 418 mots

Sculpteur et architecte italien. Le contrat passé le 29 septembre 1265 entre Nicola Pisano et les « fabriciens » de la cathédrale de Sienne est le premier document où soit mentionné Arnolfo di Colle di Val d'Elsa, fils d'un certain Cambio. Plus âgé que Giovanni Pisano, Arnolfo semble avoir été le principa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnolfo-di-cambio/#i_0

ART (L'art et son objet) - L'anonymat dans l'art

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 1 102 mots

Un grand nombre d'œuvres d'art comportent une indication plus ou moins développée, explicite et visible qui permet d'en identifier l'auteur. Cette indication peut prendre la forme d'une signature, d'un monogramme, d'une inscription, parfois d'un cachet, d'une estampille, d'un poinçon ou d'une marque, plus exceptionnellement d'un signe conventionnel ou symboli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-l-anonymat-dans-l-art/#i_0

ARTS PLASTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 217 mots

L'expression « arts plastiques », quoique très employée dans le vocabulaire usuel contemporain, est parfaitement imprécise. Dans son acception étroite, on peut l'opposer à l'expression « arts graphiques » et distinguer ainsi les arts du volume (sculpture et architecture) des arts de la surface (dessin, peinture, gravure). Renversant le schéma de la critique traditionnelle qui, depuis la Renaissanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-plastiques/#i_0

BENEDETTO DA MAIANO (1442-1497)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 360 mots

Sculpteur sur bois de formation, Benedetto da Maiano travailla d'abord en collaboration avec son frère, Giuliano da Maiano, qui était architecte. C'est sans doute sur les dessins de son frère qu'il exécuta entre 1474 et 1476 sa première œuvre importante en marbre : l'Autel des reliques de saint Savin dans la cathédrale de Faenz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-da-maiano/#i_0

BERTOLDO DI GIOVANNI (1420 env.-1491)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 400 mots

Selon le témoignage de Vasari, Bertoldo di Giovanni était très âgé lorsqu'il mourut, le 30 décembre 1491, à Poggio a Caiano. On en a déduit assez arbitrairement, qu'il était né vers 1420. Élève de Donatello, il fut son collaborateur pour la seconde chaire de San Lorenzo, qu'il acheva après la mort de son maître en 1466. Il passa (vers 1479 ?) au service de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertoldo-di-giovanni/#i_0

DELLA ROBBIA LES

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 726 mots

La famille des Della Robbia offre l'un des plus remarquables exemples de continuité au sein du Quattrocento puisqu'elle compta quatre générations d'artistes qui consacrèrent leur activité à une même technique, celle de la sculpture en terre cuite émaillée (terracotta invetriata).L'ancêtre, Luca di Simone di Marco (1399 env.-1482), avait connu d'abord des réussites éclatantes da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-della-robbia/#i_0

DE VRIES ADRIAEN (1546 env.-1626)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 632 mots

Sculpteur néerlandais, Adriaen de Vries (ou, mieux, de Fries) naquit à La Haye en 1546 (ou peut-être en 1545, puisqu'une médaille, exécutée sans doute à l'occasion de sa mort, le 15 décembre 1626, le dit âgé de quatre-vingt-un ans). À une date inconnue, il entra dans l'atelier de Jean Bologne (dit Giambologna), à Florence, et y travailla sans doute pend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adriaen-de-vries/#i_0

GERHARD HUBERT (1540 env.-1620)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 336 mots

Un document, daté de 1605, qui précise que le sculpteur Hubert Gerhard (ou Rupprecht Erhardi), originaire de Hollande, était alors un homme déjà âgé, a permis de fixer la date de sa naissance peu avant le milieu du siècle précédent. Il est presque certain qu'il avait fait dans sa jeunesse le voyage d'Italie, tant son art semble un reflet direct de celui de J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-gerhard/#i_0

GIOVANNI PISANO (av. 1250-apr. 1314)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 333 mots

Né à Pise, Giovanni Pisano fut associé très jeune aux entreprises de son père Nicola Pisano, puisque dès 1265 il figure dans le contrat passé entre celui-ci et l'Opera del Duomo de Sienne pour l'exécution de la célèbre chaire. On le retrouve ensuite, toujours comme collaborateur de son père, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pisano/#i_0

JACOPO DELLA QUERCIA (1374 env.-1438)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 302 mots

Bien qu'il soit né à Sienne et qu'il y ait fait son apprentissage artistique, probablement sous la direction de son père Pietro di Angiolo, c'est à Ferrare qu'il faut aller chercher la première œuvre de « Jacopo de Senis » (de Sienne) : La Vierge à la grenade, achevée le 18 juin 1408 (aujourd'hui au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopo-della-quercia/#i_0

KRAUTHEIMER RICHARD (1897-1994)

  • Écrit par 
  • Catherine METZGER, 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 1 156 mots

De son propre aveu, Richard Krautheimer ne manifesta pas pour l'histoire de l'art un intérêt précoce : lorsque, à la fin de la Première Guerre mondiale, il reprit, âgé de vingt et un ans, ses études supérieures, il s'orienta vers le droit. Mais, à l'université de Munich, l'enseignement de Heinrich Wölfflin (1864-1945), exerça sur lui une influence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-krautheimer/#i_0

LABORDE LÉON comte de (1807-1869)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 320 mots

Fils du comte Alexandre de Laborde, auteur de l'Itinéraire descriptif de l'Espagne, neveu de deux des compagnons infortunés de Lapérouse, Léon-Emmanuel-Simon-Jacques de Laborde naquit dans un milieu où les travaux intellectuels étaient à l'honneur. À l'âge de dix-huit ans, il fit un voyage en Orient, d'abord en compagnie de son père puis seul, et en rapporta les éléments de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-laborde/#i_0

LAURANA FRANCESCO (1430 env.-env. 1502)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 458 mots

Originaire de Zara en Dalmatie et surnommé pour cette raison Dalmata ou Schiavone, Francesco Laurana était sans doute un sculpteur consommé lorsqu'il se vit confier, en 1458, une part importante de la décoration de l'Arc triomphal érigé par Alphonse d'Aragon à l'entrée du Castelnuovo de Naples. On a cru retrouver la trace de son activité a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-laurana/#i_0

LEONI LES

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 376 mots

Artistes italiens, originaires d'Arezzo. Leone Leoni, ou Lioni (1509-1590), séjourna à Venise en 1527 avant d'entrer en 1538 comme graveur à la Zecca (hôtel des Monnaies) pontificale. Condamné aux galères pour le meurtre de l'orfèvre Pellegrino de Leuti, il fut libéré en 1541 sur l'intervention d'Andrea Doria, dont il fit la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-leoni/#i_0

MONREALE CATHÉDRALE DE

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 304 mots

Le plus complet et le plus fastueux des monuments que firent construire les rois normands de Sicile. En 1174, Guillaume II fonda sur les hauteurs qui dominent la plaine de Palerme (la Conca d'oro) une abbaye bénédictine qui fut érigée en archevêché par le pape Lucius III en 1183. Bien que les travaux aient été assez rapidement menés, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-monreale/#i_0

NANNI DI BANCO (1390 env.-1421)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 307 mots

Fils d'Antonio di Banco Falco, sculpteur assez obscur mais attaché au chantier du Dôme de Florence, Nanni di Banco fut « immatriculé » à l'Arte di maestri di pietra (corporation qui correspondait à sa spécialité) le 2 février 1405 ; il semble qu'il ait alors atteint tout juste ses quinze ans. Sa précocité fut donc des plus remarquables puisque, dès 1406, il exécuta sous la responsabilité de son pè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanni-di-banco/#i_0

NICCOLO MAÎTRE (1re moitié XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 337 mots

Trois séries d'inscriptions conçues dans des termes sensiblement identiques, l'une à la façade du dôme de Ferrare, la deuxième à celle du dôme de Vérone et la troisième à celle de l'église Saint-Zénon de Vérone, nous font connaître le nom d'un sculpteur nommé Nicolaus, que des annalistes tardifs croient pouvoir appeler Niccolo da Ficcarolo. La critique moderne s'est efforcée de reconstituer sa car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niccolo-maitre/#i_0

NICOLA PISANO (1210 env.-av. 1284)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 336 mots

On ignore la date et le lieu de la naissance du sculpteur Nicola Pisano ; dans un document siennois de 1266, il est nommé « Nicolaus Pietri de Apulia », sans que l'on puisse savoir si ce nom de lieu désigne un lieu-dit des faubourgs de Lucques (où la présence de Nicola est attestée dès 1258) ou le duché de Pouilles en Italie méridionale. Il semble en tout ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-pisano/#i_0

OTRANTE CATHÉDRALE D'

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 316 mots

On admet en général que, dans son état actuel, la cathédrale d'Otrante (ville des Pouilles) n'est pas antérieure à l'époque de Bohémond, prince normand de Tarente, qui l'aurait fait commencer vers 1080-1088, peut-être à l'emplacement d'un édifice plus ancien dont quelques témoins subsisteraient, sous forme de remplois, dans la crypte. Réparée au xiiie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-d-otrante/#i_0

PAVIE CHARTREUSE DE

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 332 mots

Fondée en 1396 par Jean Galeas Visconti, seigneur de Milan, la chartreuse de Pavie est le monument le plus important et le plus significatif de la première renaissance lombarde. L'église, construite en brique, présente un curieux mélange de traditions gothiques et de formes nouvelles. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chartreuse-de-pavie/#i_0

RICHIER LIGIER (1500 env.-av. 1567)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 477 mots

Né à Saint-Mihiel en Lorraine sans doute dans les dernières années du xve siècle, Ligier Richier acquit, semble-t-il, très rapidement une grande réputation de sculpteur puisque, selon un texte de 1532, on le tenait alors pour « le plus expert et meilleur ouvrier en dict art que l'on vit jamais ». Sa première œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligier-richier/#i_0

RONDE-BOSSE, sculpture

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 331 mots

Dans le langage courant, une ronde-bosse est souvent définie comme une sculpture « dont on peut faire le tour ». L'expression « ronde-bosse » associe d'ailleurs au mot « bosse », équivalent ancien de sculpture, un adjectif qui implique que l'œuvre ainsi qualifiée est un volume fermé autour duquel un circuit est possible. Possibilité plus théorique que réelle d'ailleurs puisque l'emplacement de nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronde-bosse-sculpture/#i_0

ROSSELLINO LES

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 476 mots

Matteo di Domenico Gambarelli, originaire de Settignano, eut cinq fils qui se consacrèrent tous à l'architecture et à la sculpture. Deux d'entre eux sont à mettre au rang des artistes majeurs de la première Renaissance italienne.L'aîné, Bernardo, surnommé Rossellino (1409-1464), fut surtout un architecte. Il fut successivement au service des papes Eugène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rossellino/#i_0

ROSSETTI BIAGIO (1447 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 428 mots

Bolonais d'origine, Biagio Rossetti travaille essentiellement à Ferrare, au service de la famille d'Este. De 1466 à 1493, il édifie pour le duc Borso le palais Schifanoia, spécialement conçu pour servir aux fêtes et aux réceptions ; l'élément essentiel de cette construction est la salle des Mois, décorée de fresques où se mêlent symbolisme astrologique et all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biagio-rossetti/#i_0

SCULPTURE - Matériaux et techniques

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 7 462 mots

Dresser un tableau exhaustif des matières premières utilisées par les sculpteurs est presque impossible. Des gemmes les plus précieuses au mélange de boue et de cendre humaine dont sont constituées certaines figures magiques de l'Asie centrale, il est peu de matériaux qui n'aient pu, à un moment ou à un autre de l'histoire, servir de support à l'art du sculpt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-materiaux-et-techniques/#i_0

SCULPTURE - Catégories

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 3 361 mots

Toute activité humaine est marquée à un moment ou à un autre, mais surtout dans la phase initiale de son développement, par une dominante religieuse. La création artistique n'échappe pas à ce schéma général d'évolution. Mais, plus que les autres arts, la sculpture reste imprégnée de ce caractère sacré primordial. Non pas que le sculpteur procède de façon rituelle ; la rude technicité de son art, t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-categories/#i_0

SPERANDIO SAVELLI DE MANTOUE dit (1425 env.-env. 1495)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 281 mots

Fils d'un orfèvre de Mantoue, Sperandio doit surtout sa réputation à son activité de médailleur. Le peu que l'on sait de sa vie nous le montre comme un artiste besogneux, chargé d'une famille qu'il qualifiait lui-même d'inutile, contraint, pour survivre, de quémander les bonnes grâces des princes et passant d'ailleurs d'un protecteur à l'autre sans beaucoup de scrupules. On le trouve ainsi success […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sperandio/#i_0

TINO DI CAMAINO (1280 env.-1337)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 413 mots

Originaire de Sienne, Tino était le fils d'un certain Camaino di Crescenzio di Diotisalvi. Il fut formé dans l'atelier de Giovanni Pisano auquel il succéda, en 1311, comme capomaestro (maître d'œuvre) de la cathédrale de Pise. En 1315, il reçut la commande du monument funéraire de l'empereur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tino-di-camaino/#i_0

VERROCCHIO ANDREA DEL (1435-1488)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 454 mots

Andrea di Michele di Francesco di Cione reçut comme surnom, selon un usage assez fréquent, celui de son premier maître l'orfèvre Giuliano Verrochi. Élève puis collaborateur de Donatello, il devint, à la mort de celui-ci, le sculpteur attitré des Médicis. Pour eux, il exécuta le tombeau de Pierre et Jean de Médicis, étonnant sarcophage de bronze et de porph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-del-verrocchio/#i_0

VITTORIA ALESSANDRO (1525-1608)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 350 mots

Originaire de Trente, Alessandro Vittoria reçut dans cette ville sa première formation artistique, probablement auprès de Vincenzo et de Giovanni Gerolamo Grandi. De 1543 à 1547, il travailla dans l'atelier de Jacopo Sansovino à Venise et, malgré quelques séjours à Vicence (1547 et 1576), à Padoue (1555) et à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-vittoria/#i_0

WILIGELMO (fin XIe-déb. XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 201 mots

Une inscription de la façade occidentale de la cathédrale de Modène nous a conservé le nom d'un sculpteur nommé Wiligelmo, qu'elle semble désigner comme l'auteur des plus belles sculptures de l'édifice qui fut consacré en 1106. On lui attribue en général le décor de la porte centrale, les quatre frises représentant les scènes de la Genèse, la plupart des éléments sculptés de la façade occidentale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wiligelmo/#i_0