AUTEUR

Médias de l’article

Voltaire

Voltaire
Crédits : Hulton Getty

photographie

Dante Alighieri, Juste de Gand

Dante Alighieri, Juste de Gand
Crédits : E. Lessing/ AKG

photographie

William Shakespeare

William Shakespeare
Crédits : Hulton Getty

photographie

Cervantès

Cervantès
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Les domaines de l'art et de la littérature ont longtemps ignoré le phénomène d'individualisation qui caractérise aujourd'hui pour nous les notions d'œuvre et d'auteur. La Renaissance, l'âge classique, les Lumières constituent des moments de ce processus qui permet « l'assignation des œuvres à un nom propre » (R. Chartier) et qui accompagne l'avènement du sujet moderne. Le terme auteur n'en continue pas moins de faire débat : soit parce qu'il rencontre des pratiques qui le contredisent (l'atelier dans le cas de l'histoire de l'art), soit parce que, dans l'espace littéraire, il apparaît, de Mallarmé à Barthes, comme l'expression d'une illusoire fusion entre ce qui se vit et ce qui s'écrit.

Littérature

Si le terme écrivain désigne une condition sociale, une activité professionnelle reconnue, le mot auteur renvoie à une fonction, celle d'assumer la production du texte : le terme latin auctor dérive du verbe augeo, « augmenter » et « garantir ». Il y a donc des auteurs qui ne sont pas écrivains. Le concept est lié à une responsabilité, juridique ou intellectuelle : on peut comme Ovide mourir d'être auteur, mais on meurt de ne pas réussir à être écrivain. Cette responsabilité donne à la fonction une « autorité » (auctoritas, les deux termes ont été liés étymologiquement) : l'auteur garantit son texte qui en retour l'autorise. L'histoire complexe et changeante de la « fonction auteur » (Michel Foucault, Qu'est-ce qu'un auteur ?, 1969) est liée à celle de la figure philosophique du sujet : penser l'auteur, c'est interroger la façon dont l'homme se comprend lui-même, et dont il articule par son écriture son rapport à soi et à la société.

De l'anonymat à la personnification de l'œuvre

L'auteur grec n'est pas un écrivain ; il ne se définit pas en écrivant, mais parce que ses mots sont prononcés lors d'une performance. Homère, l'auteur premier et mythique, fixe par son nom des chants récités par des poètes itinérants, les aèdes, tel le Démodocos de L'Odyssée ; [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres modernes, université de Paris-III-Sorbonne nouvelle
  • : ancien pensionnaire à l'Institut national d'histoire de l'art, chargé de cours à l'École du Louvre

Classification


Autres références

«  AUTEUR  » est également traité dans :

LE SACRE DE L'AUTEUR (B. Edelman)

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN
  •  • 988 mots

Paul Bénichou avait inauguré, en 1973, sa magistrale étude du romantisme par un volume consacré au Sacre de l'écrivain. L'essai de Bernard Edelman, Le Sacre de l'auteur (Seuil, Paris, 2004), nous conduit jusqu'à cette consécration sociale de l'écrivain en faisant l'histoire de la reconnaissance juridique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-de-l-auteur/#i_15691

ART (L'art et son objet) - La reproduction en art

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 2 029 mots
  •  • 4 médias

qui s'attache aux formes, à l'exclusion des idées. Pour la culture occidentale moderne, la promotion de la figure de l'auteur demeure le cadre fondamental au sein duquel s'inscrit le statut accordé aux divers types de reproductions. Ailleurs ou en d'autres temps, l'opposition entre original et reproduction se dilue au point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-la-reproduction-en-art/#i_15691

AUTOFICTION

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 2 433 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux sources d'un genre »  : […] On peut replacer l'émergence de l'autofiction telle que la montre Fils dans l'évolution de la figure de l'auteur au cours du xxe siècle écoulé. Au début du siècle, Paul Valéry avait donné la règle d'or de la lecture littéraire : « Ne jamais confondre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofiction/#i_15691

CONTREFAÇON

  • Écrit par 
  • Alain BLANCHOT, 
  • Albert CHAVANNE, 
  • Daniel HANGARD
  •  • 9 772 mots

Dans le chapitre « La notion d'auteur »  : […] La qualité d'auteur est présumée appartenir à celui sous le nom de qui l'œuvre est divulguée, mais il convient de distinguer plusieurs cas. Lorsque plusieurs personnes ont concouru à la création de l'œuvre, elle est dite « de collaboration » ; elle est alors la propriété commune des auteurs, et, en cas de désaccord, il appartient à la juridiction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrefacon/#i_15691

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sociologie et psychanalyse de la littérature »  : […] Lucien Goldmann, cette doctrine est devenue plus complexe, dès lors qu'elle a vu les sujets de la création dans les groupes et non plus les individus, mais elle reste foncièrement déterministe. Moins simplistes, et postulant une autonomie relative des formes esthétiques par rapport aux déterminations socio-économiques, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_15691

CULTURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MOLLIER
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un auteur évanescent? »  : […] Si le débat sur la « mort » de l'auteur fut lancé en 1968-1969 par Roland Barthes et Michel Foucault dans un contexte qui n'avait rien à voir avec l'ordinateur et, encore moins Internet, il paraît retrouver une véritable actualité depuis que les « chats », les « blogs » et surtout les « wikis » permettent à chacun de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-numerique/#i_15691

ÉCRITURE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BALPE, 
  • Anne-Marie CHRISTIN
  •  • 10 417 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Permanence de l'écrit »  : […] déjà fabriqués, elle permet également la génération qui déplace la question de l'auteur. L'ordinateur intervient dans le processus, tenant un rôle de producteur. Les problèmes de l'écriture, entendue comme production économique et/ou artistique d'écrits, avec toutes leurs incidences économiques et juridiques, se posent en des termes nouveaux dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture/#i_15691

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 431 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les travailleurs de l'intelligence »  : […] On ne peut faire de Racine, sans tenir compte ici de ce qui idéologiquement les oppose, un intellectuel du type de Naudé. Pour un auteur, la notion se constitue alors par les finalités propres données à l'écriture. Le système de légitimation auquel il se réfère ne se confond pas avec celui de l'intellectuel, savant ou érudit, à la façon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_15691

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 124 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des influences avouées »  : […] Bach n'hésitait pas à publier sous son nom des transcriptions de concertos de Vivaldi. De même, l'œuvre littéraire n'était pas autrefois considérée comme une chasse gardée (d'où les problèmes d'attribution parfois si difficiles pour les pièces du théâtre élisabéthain ou du théâtre espagnol du Siècle d'or). L'influence a donc pu aller parfois jusqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_15691

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 677 mots

Dans le chapitre « Le surplomb de l'auteur »  : […] selon lequel on comprend mieux une œuvre si on fait la lumière sur la personnalité de l'auteur, le psychobiographe prolonge l'enquête vers la petite enfance de l'homme et le premier entourage familial, afin d'éclairer sa « personnalité inconsciente ». Pour ne pas nous appesantir sur les difficultés doctrinales et pratiques d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_15691

LITTÉRATURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean CLÉMENT, 
  • Alexandra SAEMMER
  •  • 4 340 mots

Dans le chapitre « L’écriture hors du livre »  : […] Beaucoup d’auteurs de la première et de la deuxième génération se voyaient comme une avant-garde. Ils ont pourtant été contraints d’utiliser des outils-logiciels, des plateformes et réseaux hautement formatés. S’il y a des auteurs qui s’accommodent de ces contraintes pour les capitaliser, beaucoup de pans de la littérature numérique expérimentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-numerique/#i_15691

ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 918 mots

Dans le chapitre « L'œuvre, tout de même »  : […] Le concept d'œuvre survit parce que survit l'auteur. Que le concept d'auteur soit légitimement écarté par une certaine science, comme l'individu l'est par le calcul statistique, nul doute. Mais, de même qu'une science de l'individu n'est pas exclue, comme l'a montré G.-E. Granger, d'autres approches peuvent maintenir ce concept. Et surtout la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/#i_15691

PLAGIAT

  • Écrit par 
  • Hélène MAUREL-INDART
  •  • 5 722 mots
  •  • 1 média

sous son propre nom, en procédant à un recopiage plus ou moins littéral. Cette pratique recouvre tous les domaines de la création littéraire et artistique. Selon les périodes, elle a fait l’objet d’un discrédit, d’une banalisation ou, plus rarement, d’une valorisation en fonction du statut accordé à l’auteur et à son œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plagiat/#i_15691

PROPRIÉTÉ LITTÉRAIRE ET ARTISTIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe SCHUWER, 
  • Jean-Claude ZYLBERSTEIN
  •  • 4 663 mots

Dans le chapitre « Le Code de la propriété intellectuelle (C.P.I.) »  : […] L'auteur. « La qualité d'auteur appartient, sauf preuve contraire, à celui ou à ceux sous le nom de qui l'œuvre est divulguée. » Indépendamment de cette disposition conçue comme une commodité pour le législateur, divers cas particuliers sont recensés par le C.P.I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propriete-litteraire-et-artistique/#i_15691

SALONS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Antoine LILTI
  •  • 6 529 mots

Dans le chapitre « Histoire et géographie des salons »  : […] pratiques propres de divertissement et de distinction sociale. Enfin, l'émergence d'une figure nouvelle de l'écrivain, distincte de celle du poète de cour comme de celle de l'humaniste érudit, s'accompagne d'institutions nouvelles de reconnaissance et de consécration comme l'Académie française, fondée en 1635. L'écrivain n'est pas seulement un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-litteraires/#i_15691

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sociologie de la production »  : […] Qu'est-ce qu'un auteur ? », demandait Michel Foucault dans une célèbre conférence donnée en février 1969 à la Société française de philosophie (reprise dans Dits et écrits I, 1954-1975, 1994. Différentes approches sociologiques tentent de répondre à cette question : morphologie sociale d'une catégorie, toujours difficile à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_15691

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 311 mots
  •  • 1 média

Pendant longtemps, « dramaturge » a signifié purement et simplement « auteur dramatique ». Et si, au xviiie siècle, le mot français a parfois été employé dans un sens défavorable, il conserve jusqu'au xxe siècle cette acception première. « Dramaturge » et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-la-dramaturgie/#i_15691

TROIS DISCOURS SUR LE POÈME DRAMATIQUE, Pierre Corneille - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 721 mots

Pierre Corneille (1606-1684) est peut-être le premier, en France, à se distinguer clairement de l'auteur employé-au-texte comme de l'auteur chef de troupe : il devient en effet l'« auteur dramatique » et, pour ce faire, établit sa légitimité sur plusieurs fronts. Pour s'affranchir du pouvoir des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-discours-sur-le-poeme-dramatique/#i_15691

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain BRUNN, François-René MARTIN, « AUTEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/auteur/