KOPA RAYMOND KOPASZEWSKI dit (1931-2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Footballeur français d'origine polonaise. Raymond Kopaszewski est né le 13 octobre 1931 à Nœux-les-Mines. Le nom de Raymond Kopa reste le symbole des premières belles heures du football français, notamment de l'« épopée de Suède », quand les Tricolores terminèrent troisièmes de la Coupe du monde en 1958. Né dans une famille de mineurs, Raymond Kopa grandit dans un coron et travaille lui-même à la mine, dès l'âge de quatorze ans. Mais ses talents de footballeur sont vite remarqués. Il signe son premier contrat professionnel, avec Angers, en 1949. En 1951, il rejoint le Stade de Reims où l'entraîneur, Albert Batteux, va lui permettre d'exploiter ses qualités de dribbleur et de passeur en lui confiant le rôle, original à l'époque, d'avant-centre évoluant en retrait, en fait de meneur de jeu. Avec le club champenois, Raymond Kopa est champion de France en 1953 et en 1955. Il dispute, le 13 juin 1956, la finale de la première Coupe d'Europe, perdue (3-4) face au Real Madrid.

Raymond Kopa

Raymond Kopa

photographie

Maître à jouer des Tricolores lors de la Coupe du monde de football en 1958, en Suède, Raymond Kopa est le symbole des premières belles heures du football français. 

Crédits : Universal/ Corbis/ VCG/ Getty Images

Afficher

Raymond Kopa quitte alors Reims, et rejoint le Real Madrid, où il évolue à l'aile droite, au côté, entre autres, d'Alfredo Di Stefano et Ferenc Puskas. Avec le Real, il remporte la Coupe d'Europe en 1957, 1958 et 1959.

Raymond Kopa avait débuté en équipe de France le 19 octobre 1952 à Vienne, face à l'Autriche. En 1958, lors de la Coupe du monde en Suède, il est le maître à jouer des Tricolores, ses passes millimétrées permettant aux attaquants – Jean Vincent, Roger Piantoni et surtout Just Fontaine, qui connaît une insolente réussite (13 buts) – de s'illustrer. L'équipe de France est éliminée en demi-finale par le Brésil de Pelé (2-5) et prend la troisième place de la compétition en battant l'Allemagne par 6 buts à 3. La même année, Raymond Kopa est élu Ballon d'or (meilleur joueur européen).

En juillet 1959, Raymond Kopa revient jouer au Stade de Reims. Il obtient deux nouveaux titres de champion de France, en 1960 et en 1962. Le 11 novembre 1962 à Colombes, contre la Hongrie, il porte pour la quarante-cinquième et dernière fois le maillot de l'équipe de France, pour laquelle il a inscrit dix-huit buts.

Raymond Kopa aurait sans doute pu poursuivre sa carrière internationale, mais il est en froid avec les dirigeants du football français. Il se dresse notamment contre le « contrat à vie », qui lie de fait les joueurs professionnels à leur club, et milite pour l'instauration du contrat à durée déterminée.

Raymond Kopa est décédé le 3 mars 2017, à Angers, des suites d’une longue maladie.

—  Pierre LAGRUE, Universalis

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « KOPA RAYMOND KOPASZEWSKI dit (1931-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kopa/