SPORT (Disciplines)Le tennis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le circuit masculin

Le circuit masculin est organisé et contrôlé par l'Association des tennismen professionnels (A.T.P.), à l'exception des tournois du Grand Chelem. C'est en mars 1968 que la Fédération internationale de tennis a accepté de gommer la distinction entre amateurs et professionnels, faisant ainsi entrer le tennis dans l'ère open. Rappelons qu'un circuit professionnel avait été mis en place dans les années 1950 par Bobby Riggs et Jack Kramer et avait attiré, dans les années 1960, des joueurs prestigieux (Hoad, Rosewall, Laver...).

Jack Kramer

Photographie : Jack Kramer

Le tennisman américain Jack Kramer à Wimbledon en 1947. Cette année-là, il se trouve à l'apogée de sa carrière sportive : il domine en finale son compatriote Tom Brown et remporte les Internationaux de Grande-Bretagne. 

Crédits : J. A. Hampton/ Hulton Getty

Afficher

En 1972, les joueurs, pour défendre leurs droits, créent, sous l'impulsion de Jack Kramer, l'Association des tennismen professionnels.

Le rôle de l'A.T.P. change totalement en 1988. Durant l'U.S. Open, Hamilton Jordan, alors président de l'A.T.P., Mats Wilander et Tim Mayotte donnent une conférence de presse où ils exposent les revendications des joueurs et présentent leur programme : « Le Tennis à un carrefour ». Leur objectif est de contrôler le circuit professionnel, mettant en avant les immenses possibilités qui s'offrent à ce sport en matière de sponsoring et de marketing. Ils sont appuyés par une pétition signée par quatre-vingt-cinq des cent meilleurs joueurs mondiaux. Dès la fin de 1988, vingt-quatre stars du tennis signent un contrat avec l'A.T.P., s'engageant à participer à cet « A.T.P. Tour ». De nombreux directeurs de tournoi soutiennent les joueurs, et l'A.T.P. Tour est en place dès le début de 1990.

La dotation financière des tournois et le nombre de points que les joueurs peuvent y gagner pour leur classement technique dépendent de la catégorie définie par l'A.T.P. Les neuf tournois les plus importants constituent les Masters 1 000. Il s'agissait, en 2014, des tournois d'Indian Wells, Miami (Key Biscayne), Monte-Carlo, Madrid, Rome, Toronto (ce Masters du Canada se joue à Toronto les années paires, à Montréal les années impaires), Cincinnati, Shanghai et Paris-Bercy. Ils rassemblent entre quarante-huit et quatre-vingt-seize joueurs. Les dotations, en 2014, variaient entre 3 452 415 et 6 521 695 dollars. Le vainqueur d'un de ces neuf tournois majeurs est crédité de 1 000 points au classement mondial. À titre de comparaison, le vainqueur d'un des quatre tournois du Grand Chelem obtient 2 000 points. Viennent ensuite les A.T.P. World Tour 500 (entre 1 393 420 et 3 755 065 dollars de dotation, le vainqueur se voyant crédité de 500 points), au nombre de onze en 2014. Les autres tournois reçoivent l'appellation d’A.T.P. World Tour 250. En fin d'année, les huit meilleurs joueurs mondiaux disputent les Masters (dénommés A.T.P. World Tour Finals depuis 2009).

Le classement technique, mis à jour chaque semaine, qui prend en compte les résultats obtenus durant les douze mois précédents, permet de déterminer les têtes de série lors des différents tournois (32 lors des tournois du Grand Chelem).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Björn Borg

Björn Borg
Crédits : Allsport/ Getty

photographie

Chris Evert, 1982

Chris Evert, 1982
Crédits : Tony Duffy/Getty Images

photographie

Ivan Lendl

Ivan Lendl
Crédits : Getty Images Sport/ Getty Images

photographie

Pete Sampras

Pete Sampras
Crédits : Clive Brunskill/ Allsport/Getty Images

photographie

Afficher les 12 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  SPORT  » est également traité dans :

SPORT (Histoire et société) - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PARIENTÉ
  •  • 12 538 mots
  •  • 5 médias

Entre la naissance de l'acte sportif, accompli par l'homme primitif et les épreuves que des centaines de millions de spectateurs suivent avec passion aujourd'hui, quand ils n'y participent pas, subsiste un fil conducteur que les aléas de l'évolution ne sont pas parvenus à rompre.« Le sport, a écrit Jean Giraudoux, est le seul moyen de conserver dans l'homme les qualités de l'homme primitif. Il ass […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 877 mots
  •  • 3 médias

Terme polysémique, le sport a toutes les apparences d'un paradoxe. Alors qu'il est connu de tous et le sujet des conversations les plus quotidiennes, les meilleurs experts ne parviennent pas à le définir avec précision. Parce qu'il rassemble en lui la libre expression du corps exultant dans la consumation de ses énergies et le travail technique rigoureux v […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Économie

  • Écrit par 
  • Wladimir ANDREFF
  •  • 6 790 mots
  •  • 2 médias

L'expression française « économie du sport » confond ce que l'anglais distingue : un secteur de l'économie (the sports economy) et une analyse économique du sport (sports economics). Cette dernière cherche d'abord à estimer le poids économique du sport. Celui-ci dépend de la demande de sport, laquelle peut être étudiée par grandes catégories : pratiques spor […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Le dopage

  • Écrit par 
  • Jean-François BOURG
  •  • 10 038 mots
  •  • 5 médias

Le dopage est un phénomène social de grande échelle. L'homme n'a jamais pu accepter ses limites physiques ou mentales. Le recours à la cocaïne chez l'écrivain, aux amphétamines chez l'étudiant, aux stimulants chez le manager, aux antidépresseurs chez le tourmenté, aux dopants militaires les plus sophistiqués chez […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - La presse sportive

  • Écrit par 
  • Jacques MARCHAND
  •  • 6 149 mots
  •  • 1 média

La presse sportive se définit « presse comme les autres, sans être tout à fait comme les autres ». Elle est intégrée, aujourd'hui plus qu'hier, à la presse de grande information, aussi bien pour l'écrit, la radio, la télévision que maintenant sur Internet. Elle remplit les mêmes fonctions, elle a les mêmes exigences techniques et éthiques, les mêmes droits, […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 889 mots
  •  • 3 médias

Sport et argent constituent un couple des plus soudés que la crise financière et économique mondiale de la fin des années 2000 et du début des années 2010 semble, en surface du moins, ne pas avoir affecté – peuvent en témoigner les montants des transferts des joueurs de football (94 millions d'euros versés en juin 2009 par le Real Madrid à Manchester United pour recruter le Portugais […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

En 1887, un peu plus de dix ans avant l’Américain Norman Triplett pourtant considéré comme le fondateur de la psychologie sociale expérimentale, le médecin neurologue français Charles Féré est le premier à démontrer l’effet positif de la présence d’autrui sur la performance humaine, mesurée alors en termes de force exercée sur une poignée dynamom […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 662 mots
  •  • 32 médias

Citius, Fortius, Altius(« plus vite, plus fort, plus profond »). Cette devise, proposée en 1891 par le père Henri Didon pour l'Association sportive Albert-le-Grand d'Arcueil et reprise par Pierre de Coubertin pour les […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 189 mots
  •  • 19 médias

Affaires Festina (1998), Cofidis (2004), opération Puerto (2006), disqualification du « vainqueur » du Tour de France 2006, l’Américain Floyd Landis, mise hors course du maillot jaune de la Grande Boucle, le Danois Michael Rasmussen, en 2007, disqualification rétroactive d’Alberto Contador, premier du Tour en 2010, les sept victoires de […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le football

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 13 406 mots
  •  • 40 médias

« C'est beau un monde qui joue. » L'expression est de Michel Platini. Elle fut mise en exergue à l'occasion de la Coupe du monde 1998 en France. Sport-roi, sport-spectacle, sport populaire, sport universel : ainsi peut se définir le football.La Fédération internationale de football association (F.I.F.A.) ras […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le rugby

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Le 27 août 1995 à Paris, Bernard Lapasset, alors président en exercice de l'International Board, déclarait à la presse que l'instance dirigeante du rugby mondial avait décidé de renoncer aux règles relatives à l'amateurisme et d'autoriser « ... toutes les formes de paiement, à tous les niveaux du jeu ». Les primes de match comme les salaires, versés sous le ma […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT (Disciplines) - Le tennis », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-tennis/