SPORT (Disciplines)Le rugby

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les compétitions

Le Tournoi des six nations

Avec l'arrivée de l'Italie en 2000, le Tournoi des cinq nations est devenu le Tournoi des six nations. S'il ne constitue plus la compétition majeure du calendrier, notamment en raison de la création de la Coupe du monde en 1987, le Tournoi conserve néanmoins sa « magie », qui s'ancre dans l'histoire. Souvenons-nous des envolées lyriques qui accompagnèrent la première victoire de la France, emmenée par Jean Prat, « Monsieur Rugby », dans le Tournoi en 1954, ou des trémolos cassant la voix du commentateur de télévision Roger Couderc, le « seizième homme » du XV de France, à l'occasion du premier Grand Chelem (quatre matchs, quatre victoires) réussi par les Tricolores de Christian Carrère en 1968.

Années 1910-1920 : la cuiller de bois, spécialité française

Si les Britanniques ont accepté de rencontrer les Français, ils n'ont pas envisagé que ceux-ci puissent gagner un match. Très souvent (sept fois de 1910 à 1929), le XV de France se verra remettre la cuiller de bois, qui « récompense » l'équipe qui a subi quatre défaites. Durant ces années d'apprentissage, le XV de France va néanmoins récolter quelques succès. Dès 1911, l'Écosse est battue à Colombes. En 1920, l'Irlande tombe à son tour ; la performance a encore plus de valeur, car la victoire a été obtenue à Dublin. Il faut attendre 1927 pour enregistrer un succès sur l'Angleterre, et 1928 pour assister à une victoire contre le pays de Galles.

A contrario, l'Angleterre collectionne les Grands Chelems. En 1913 et en 1914, avec pour vedette le trois-quarts centre Ronald Poulton-Palmer. En 1921, sous l'impulsion de la paire de demis formée par Dave Davies et Cecil Kershaw. En 1923, avec à l'aile un certain Eric Liddell, qui deviendra champion olympique du 400 mètres en 1924. En 1924 encore, puis en 1928, sous le capitanat de Ronald Cowe-Smith.

1931-1947 : le Tournoi sans la France

Le 21 avril 1930, le pays de Galles bat la France 11 à 0. Mais la partie a été des plus brutales. L'avertissement du président de la Welsh Rugby Union lors du banquet est clair : « J'espère que c'est le dernier France-Galles que nous voyons jouer dans cet esprit. » De plus, le rugby des clubs se trouve en crise en France. La violence a gagné les terrains, la finale du Championnat de France opposant Quillan à Lézignan en 1929 est l'occasion de bagarres, qui s'étendent aux tribunes. Et la notion d'amateurisme se voit quelque peu galvaudée. Le 26 avril 1930, six clubs quittent la Fédération française de rugby (F.F.R.). Ils sont rejoints par neuf autres le 20 décembre. Le 24 janvier 1931, les clubs dissidents créent l'Union française de rugby amateur (U.F.R.A.). Outre-Manche, on s'est intéressé de près à ces problèmes. Le 2 mars 1931, les Home Unions britanniques signifient leur décision à la F.F.R. : « ... au vu des conditions [...] dans lesquelles le football rugby est organisé et joué en France [...] nous ne pourrons organiser des matchs avec la France [...] jusqu'à ce que nous obtenions la certitude que le contrôle et la conduite du jeu sont organisés de manière satisfaisante ». L'équipe de France est exclue du Tournoi. Elle ne le rejoindra qu'en 1947.

Réadmise dans le Tournoi en 1947, la France a failli le quitter rapidement. Dès 1952, les Home Unions stigmatisent de nouveau les dérives du rugby français, et notamment le laxisme envers la notion d'amateurisme. Pour calmer leur ire, Alfred Eulère, président de la F.F.R., sacrifie le talentueux Jean Dauger, qui ne fera plus partie du XV de France, et promet la suppression du Championnat de France. Le 28 juin 1952, l'assemblée générale de la F.F.R. désavoue Alfred Eulère. René Crabos lui succède. Avec Adolphe Jauréguy, il parviendra à faire fléchir les Home Unions. La France n'est pas exclue du Tournoi, et le Championnat est maintenu.

Années 1950 : « Monsieur Rugby » et « Docteur Pack »

En 1954, le XV de France remporte enfin le Tournoi, même s'il doit partager la première place avec l'Angleterre et le pays de Galles. En 1955, il passe à deux doigts du Grand Chelem, en raison d'une défaite face au pays de Galles (9-16) à Colombes. Les Gallois rendent néanmoins un vibrant hommage à Jean Prat, déjà surnommé « Monsieur Rugby » par les Anglais.

Il faut attendre 1959 pour que le XV de France remporte seul le Tournoi. Cette victoire doit beaucoup [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Médias de l’article

Coupe du monde de rugby féminin 2014

Coupe du monde de rugby féminin 2014
Crédits : liewig christian/ CORBIS/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Rugby: Écosse-Angleterre, 1872

Rugby: Écosse-Angleterre, 1872
Crédits : Hulton Getty

photographie

Rugby : Grand Chelem de l'Irlande, 2009

Rugby : Grand Chelem de l'Irlande, 2009
Crédits : Paul Ellis/ AFP

photographie

Australie-Angleterre, finale de la Coupe du monde de rugby 1991

Australie-Angleterre, finale de la Coupe du monde de rugby 1991
Crédits : Shaun Botterill/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  SPORT  » est également traité dans :

SPORT (Histoire et société) - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PARIENTÉ
  •  • 12 538 mots
  •  • 5 médias

Entre la naissance de l'acte sportif, accompli par l'homme primitif et les épreuves que des centaines de millions de spectateurs suivent avec passion aujourd'hui, quand ils n'y participent pas, subsiste un fil conducteur que les aléas de l'évolution ne sont pas parvenus à rompre.« Le sport, a écrit Jean Giraudoux, est le seul moyen de conserver dans l'homme les qualités de l'homme primitif. Il ass […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 877 mots
  •  • 3 médias

Terme polysémique, le sport a toutes les apparences d'un paradoxe. Alors qu'il est connu de tous et le sujet des conversations les plus quotidiennes, les meilleurs experts ne parviennent pas à le définir avec précision. Parce qu'il rassemble en lui la libre expression du corps exultant dans la consumation de ses énergies et le travail technique rigoureux v […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Économie

  • Écrit par 
  • Wladimir ANDREFF
  •  • 6 790 mots
  •  • 2 médias

L'expression française « économie du sport » confond ce que l'anglais distingue : un secteur de l'économie (the sports economy) et une analyse économique du sport (sports economics). Cette dernière cherche d'abord à estimer le poids économique du sport. Celui-ci dépend de la demande de sport, laquelle peut être étudiée par grandes catégories : pratiques spor […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Le dopage

  • Écrit par 
  • Jean-François BOURG
  •  • 10 038 mots
  •  • 5 médias

Le dopage est un phénomène social de grande échelle. L'homme n'a jamais pu accepter ses limites physiques ou mentales. Le recours à la cocaïne chez l'écrivain, aux amphétamines chez l'étudiant, aux stimulants chez le manager, aux antidépresseurs chez le tourmenté, aux dopants militaires les plus sophistiqués chez […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - La presse sportive

  • Écrit par 
  • Jacques MARCHAND
  •  • 6 149 mots
  •  • 1 média

La presse sportive se définit « presse comme les autres, sans être tout à fait comme les autres ». Elle est intégrée, aujourd'hui plus qu'hier, à la presse de grande information, aussi bien pour l'écrit, la radio, la télévision que maintenant sur Internet. Elle remplit les mêmes fonctions, elle a les mêmes exigences techniques et éthiques, les mêmes droits, […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sport et argent

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 889 mots
  •  • 3 médias

Sport et argent constituent un couple des plus soudés que la crise financière et économique mondiale de la fin des années 2000 et du début des années 2010 semble, en surface du moins, ne pas avoir affecté – peuvent en témoigner les montants des transferts des joueurs de football (94 millions d'euros versés en juin 2009 par le Real Madrid à Manchester United pour recruter le Portugais […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

En 1887, un peu plus de dix ans avant l’Américain Norman Triplett pourtant considéré comme le fondateur de la psychologie sociale expérimentale, le médecin neurologue français Charles Féré est le premier à démontrer l’effet positif de la présence d’autrui sur la performance humaine, mesurée alors en termes de force exercée sur une poignée dynamom […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 662 mots
  •  • 32 médias

Citius, Fortius, Altius(« plus vite, plus fort, plus profond »). Cette devise, proposée en 1891 par le père Henri Didon pour l'Association sportive Albert-le-Grand d'Arcueil et reprise par Pierre de Coubertin pour les […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 189 mots
  •  • 19 médias

Affaires Festina (1998), Cofidis (2004), opération Puerto (2006), disqualification du « vainqueur » du Tour de France 2006, l’Américain Floyd Landis, mise hors course du maillot jaune de la Grande Boucle, le Danois Michael Rasmussen, en 2007, disqualification rétroactive d’Alberto Contador, premier du Tour en 2010, les sept victoires de […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le football

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 13 406 mots
  •  • 40 médias

« C'est beau un monde qui joue. » L'expression est de Michel Platini. Elle fut mise en exergue à l'occasion de la Coupe du monde 1998 en France. Sport-roi, sport-spectacle, sport populaire, sport universel : ainsi peut se définir le football.La Fédération internationale de football association (F.I.F.A.) ras […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT (Disciplines) - Le rugby », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-rugby/