Hervé PINOTEAU

vice-président de l'Académie internationale d'héraldique

ABEILLES IMPÉRIALES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 436 mots

Mouches et cigales font partie du mobilier funéraire mérovingien ; dans la civilisation de la steppe, la cigale est symbole de résurrection du fait de ses métamorphoses et, selon Édouard Salin : « La cigale mérovingienne évoque l'idée d'immortalité et elle est, plus ou moins indirectement, un héritage de traditions venues d'Extrême-Orient et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abeilles-imperiales/#i_0

AIGLE IMPÉRIALE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 544 mots

Oiseau de Zeus puis de Jupiter, patron de Rome, l'aigle fut employé par les Barbares qui le considéraient comme le symbole de l'Être suprême (Édouard Salin). Des indices prouvent que Charlemagne l'employa au sommet du mât de ses navires (denier de Quentovic, après 804) et en mit une image en bronze au-dessus de son palais d'Aix (Richer, Thietmar). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aigle-imperiale/#i_0

ARMES, héraldique

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 015 mots

Le droit aux armes (composition dans un écu) et aux armoiries (l'écu plus ses ornements extérieurs) s'est progressivement dégagé au cours des siècles dans les diverses nations de l'Occident chrétien, mais de façon, parfois assez dissemblables. Prises par les chevaliers qui les arboraient sur écus et bannières (pour beaucoup d'armes, l'étoffe d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-heraldique/#i_0

ARMORIAL

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 728 mots

Collection d'armes (composition dans un écu) ou d'armoiries (l'écu et ses ornements extérieurs), l'armorial est composé de descriptions ou de représentations ou encore des deux à la fois, avec l'avantage de préciser des détails ou des figures difficiles, mais avec la possibilité de disparités entre description et représentation. Les descriptions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armorial/#i_0

BONAPARTE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 288 mots

Famille de Ligurie originaire de Sarzana, remontant à Gianfardo qui prêta serment à l'évêque de Luni en 1219 ; son fils Bonaparte la Paix (1237-1278) était notaire comme le seront bon nombre de ses descendants. Contrairement à ses vœux, cette lignée n'a rien à voir avec les Bonaparte de Toscane. À la fin du xv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bonaparte/#i_0

BONNET PHRYGIEN ou BONNET ROUGE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 796 mots

Coiffure de diverses formes, portée d'abord par les Phrygiens, le bonnet qui porte le nom de ce peuple devint signe d'affranchissement à Rome , mais la mise du pileus sur la tête de l'esclave affranchi n'était qu'un aspect accessoire de la cérémonie. Signe de liberté , un bonnet ou chapeau figurant sur des médailles d'argent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonnet-phrygien-bonnet-rouge/#i_0

BOUILLON DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 327 mots

Actuellement ville de Belgique (province de Luxembourg), Bouillon fut sous l'Ancien Régime le centre d'un petit État protégé par le roi de France. C'est à l'origine une possession des comtes d'Ardennes. Godefroi de Boulogne (mort en 1100), fils d'Ide d'Ardennes, reçut château et seigneurie de Bouillon de son oncle maternel Godefroi le Bossu, duc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bouillon/#i_0

BRAGANCE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 705 mots

La maison capétienne des rois de Portugal est issue de la première branche ducale de Bourgogne. À la mort de Ferdinand Ier en 1383, les Portugais se rallièrent à son demi-frère illégitime, Jean, maître de l'ordre d'Aviz, pour ne pas tomber sous la domination de la Castille (le roi Jean Ier de Castille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bragance/#i_0

BROGLIE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 379 mots

La famille Gribaldi, d'origine piémontaise, est connue depuis 1254, et même avant, et sa filiation est établie depuis Simon Broglia, vivant à Chieri en 1342. François Broglia (mort en 1656), investi du comté de Revel (province de Coni) par le duc de Savoie, passa au service de la France, où il obtint des lettres de naturalisation en 1654. Son fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-broglie/#i_0

COQ GAULOIS

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 590 mots

Utilisé dès l'Antiquité, on ne peut assurer que le coq servit d'enseigne aux Gaulois, encore qu'il apparaisse sur certaines monnaies. Il deviendra cependant symbole de la Gaule et des Gaulois à la suite d'un jeu de mots facile ; le terme latin gallus signifiant à la fois coq et Gaulois. La Renaissance devait mettre en rapport […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coq-gaulois/#i_0

COURONNE IMPÉRIALE & ROYALE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 012 mots

Clovis reçut, ou prit de lui-même, une couronne lors de la cérémonie de réception du diplôme et des insignes de consul honoraire envoyés par l'empereur Anastase (Tours, 508). Des rois d' Austrasie portent sur leurs monnaies d'or frappées à l'image de celles du basileus un casque de cérémonie byzantin et d'autres Mérovingiens ont dû porter une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couronne-imperiale-et-royale/#i_0

DRAPEAUX DANS L'ANCIEN RÉGIME

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 220 mots

La France utilisait de nombreux drapeaux avant 1789, mais il n'y en avait aucun sur les bâtiments publics et sur le château où résidait le souverain. La bannière de France n'était qu'une pièce d'étoffe, assez petite et incapable de flotter, de velours violet ou bleu, ornée de trois fleurs de lis d'or brodées de chaque côté. Cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drapeaux-dans-l-ancien-regime/#i_0

ÉPÉE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 769 mots

Arme blanche individuelle, l'épée accompagne souvent le guerrier barbare dans sa tombe. Childéric Ier, père de Clovis (mort en 481/482), fut inhumé avec une épée à poignée d'or enrichie de grenats (des débris au cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale). À l'entrevue de Ponthion en 754, le pape Étienne II aurait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epee/#i_0

ESTE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 568 mots

Issue des marquis de Toscane au xe siècle, tirant son nom du marquisat d'Este (ville proche de Padoue), la maison d'Este entre vraiment dans l'histoire avec les deux mariages d'Azzo II (mort en 1097). De sa première union avec Cunégonde, héritière des Welf, sortira la branche allemande des Welf qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-este/#i_0

GRIMALDI LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 602 mots

Importante famille génoise remontant à Othon Canella, consul à Gênes (1133) et dont le fils Grimaldo donna le nom à une descendance prolifique. Parmi ces Grimaldi, François, dit la Malice, s'empara en 1297, par surprise et pour peu de temps, du rocher de Monaco, terre provençale donnée en fief par l'empereur des Romains à Gênes (1191), avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-grimaldi/#i_0

HERMINE, héraldique

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 477 mots

L' héraldique utilise des fourrures comme le vair et l'hermine (cette dernière n'étant que le pelage d'hiver d'un petit quadrupède) dont la blancheur est rehaussée d'un semé de bouts de queues noires. Les cadets de familles féodales, brisant les armes de leur chef pour s'en distinguer, prirent parfois un franc quartier de fourrure pour modifier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermine-heraldique/#i_0

LION BRITANNIQUE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 267 mots

Symbole souvent employé pour manifester la force d'un homme, comme le guerrier, ou celle d'un clan (le lion de Juda), le lion préside à la création de l' héraldique , peu avant 1130. Fait chevalier en 1128 par son beau-père Henri Ier Beauclerc (ou le Lion), roi d'Angleterre, le futur comte d'Anjou Geoffroi, qui sera dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lion-britannique/#i_0

LIS FLEURS DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 952 mots

Emblème héraldique de la France durant sept siècles, la fleur de lis, ainsi que d'autres plantes similaires comme l'iris, symbolise depuis l'Antiquité la divinité, la fécondité et la grâce. Le lis décorait le temple de Jérusalem et les objets du culte ; le Christ lui-même associa Salomon dans toute sa gloire au lis des champs (à vrai dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleurs-de-lis/#i_0

MAISON DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 2 492 mots

La famille des rois de France est composée des descendants d'Hugues Capet par filiation mâle et mariages catholiques. Cet ensemble de dynastes, dont les titulatures ont considérablement varié à travers les siècles, s'est nommé « famille » ou « lignage du roi », puis « maison de France ». Ce terme de maison pour désigner une famille apparaît au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maison-de-france/#i_0

MONTMORENCY LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 459 mots

Peut-être la plus illustre famille française après la maison royale, les Montmorency sont des seigneurs d'Île-de-France proches du roi dès le xe siècle et ils étaient, à cette époque, descendants de Charlemagne par les femmes. Nombreuses sont les branches de cette famille, l'une étant celle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-montmorency/#i_0

ORIFLAMME

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 909 mots

Les premiers rois capétiens , comme tous les autres souverains et même les Carolingiens , devaient avoir un étendard à queues attaché à une lance. Sur la mosaïque du triclinium du Latran on voit le roi Charles (c'est-à-dire Charlemagne vers 796-798, avant son couronnement impérial) recevant à genoux l'étendard (de Rome ?) de la main de saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oriflamme/#i_0

ROCHECHOUART LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 379 mots

La plus ancienne de France après la maison royale, la famille de Rochechouart remonte à Hildebert, fidèle de Charles II le Chauve en 876, auteur des vicomtes de Limoges dont un cadet, Aimeric Ostefranc (980-1018), est l'ancêtre des seigneurs et vicomtes de Rochechouart, dans l'actuel département de la Haute-Vienne ; cette terre passa, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rochechouart/#i_0

ROHAN LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 480 mots

Illustre maison bretonne et française issue des vicomtes de Porhoët, dont la filiation remonte aux environs de 1008, donc proches parents des comtes de Rennes issus des « rois » de Bretagne . Les vicomtes de Rohan s'allièrent plus d'une fois à la famille ducale bretonne, la dernière fois en 1407, portant leur puissance au pinacle. La vicomté de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rohan/#i_0

SAINT-ESPRIT ORDRE DU

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 730 mots

Henri III, roi de France et de Pologne , fonda l'ordre et milice du benoît Saint-Esprit en décembre 1578. L'ordre était destiné à fortifier la foi et la religion catholique, à restaurer le royaume déchiré dans sa splendeur ; le roi voulait raffermir ses liens avec une noblesse turbulente et pallier la décadence de l' ordre de Saint-Michel . Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-du-saint-esprit/#i_0

SAINT-LAZARE & NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL ORDRES DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 456 mots

À l'origine, l'ordre de Saint-Lazare était un institut hospitalier consacré aux lépreux, mais n'ayant jamais eu l'importance de l'hôpital Saint-Jean (futur « Malte ») et du Temple. Ses membres n'ont pas eu de caractère militaire avant le xiiie siècle. La maison de Saint-Lazare-hors-les-Murs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-de-saint-lazare-et-notre-dame-du-mont-carmel/#i_0

SAINT-MICHEL ORDRE DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 757 mots

Alors que l'Angleterre avait la Jarretière sous la protection de saint Georges et qu'un vassal français comme le duc de Bourgogne avait la Toison d'or avec saint André, le roi de France n'avait aucun ordre à proposer à ses fidèles les plus proches et les plus méritants. La guerre de Cent Ans attira l'attention sur le Mont-Saint-Michel , qui ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-saint-michel/#i_0

SALAMANDRE, héraldique

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 186 mots

La salamandre, batracien urodèle, est souvent représentée au milieu des flammes, car elle avait la réputation de ne pas se brûler en les traversant. La légende en fit le symbole du justicier anéantissant le mal. Jean, comte d'Angoulême, était dit le Bon pour ses qualités d'homme et de politique : on lui attribua comme emblème une salamandre lors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salamandre-heraldique/#i_0

SCEPTRE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 907 mots

Depuis l'Antiquité, bergers, rois et dieux portent de longs sceptres qui sont le signe de leur autorité sur le troupeau, sur le peuple ou sur le cosmos. On y place souvent au sommet un emblème destiné à montrer quelle est la source de ce pouvoir, le symbole de la divinité tutélaire, parfois une fleur de lis ou encore un oiseau (aigle, colombidé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sceptre/#i_0

SOUBISE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 136 mots

Branche cadette de la maison de Rohan dont le chef est seigneur de Soubise en Saintonge par mariage (1663), puis prince de Soubise par érection du fief en principauté (lettres patentes de 1667). Le premier prince fait bâtir à Paris l'hôtel de Soubise (maintenant Archives nationales) ; il a un fils cardinal, prince-évêque de Strasbourg, et un autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-soubise/#i_0

TROIS COULEURS LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 197 mots

Le nombre des couleurs franches et héraldiques étant fort limité, la combinaison du bleu, du blanc et du rouge fut assez fréquente en France à travers les siècles. Des manuscrits à peintures ont utilisé la bande tricolore depuis Philippe V le Long (1316-1322) et surtout sous Charles V (1364-1380), mais ils ne sont pas tous d'origine royale. Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-trois-couleurs/#i_0

TRÔNE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 889 mots

Fauteuil sur lequel le souverain s'assied lors des grandes cérémonies, le trône s'insère en général dans un décor destiné à mettre un homme au-dessus du commun des mortels : les trônes sassanides et byzantins plaçaient le souverain au milieu du cosmos, à mi-chemin entre ciel et terre, position souvent suggérée depuis l'Antiquité par des fauteuils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trone/#i_0

VENDÔME LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 514 mots

Le comté de Vendôme (du nom d'une ville située dans le département actuel du Loir-et-Cher) ou de Vendômois fut entre les mains d'une lignée de féodaux très proches du roi capétien après avoir été vassaux du duc de France, le Robertien Hugues le Grand et son fils Hugues Capet : ils étaient même comtes de Paris et de Melun, seigneurs de Corbeil. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vendome/#i_0