BOUILLON DUCHÉ DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actuellement ville de Belgique (province de Luxembourg), Bouillon fut sous l'Ancien Régime le centre d'un petit État protégé par le roi de France. C'est à l'origine une possession des comtes d'Ardennes. Godefroi de Boulogne (mort en 1100), fils d'Ide d'Ardennes, reçut château et seigneurie de Bouillon de son oncle maternel Godefroi le Bossu, duc de Lorraine, et par là fut connu à travers les siècles sous le nom de Godefroi de Bouillon ; il mourut à Jérusalem comme avoué du Saint-Sépulcre. Avant de partir pour la croisade, il avait vendu Bouillon à Otbert, évêque de Liège (1096), et les évêques de cette ville s'en dirent depuis lors seigneurs puis ducs, à partir de Jean de Heinsberg (1419-1455) ; malgré l'usurpation des La Marck, sanctionnée par des traités internationaux, les évêques de Liège se qualifièrent ducs de Bouillon jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. Évrard III de La Marck, seigneur d'Aremberg (mort en 1440), acheta Sedan et Florenville en 1424 à son beau-frère, le seigneur de Braquemont et eut ainsi, dès cette époque, le commandement de la prévôté et la recette de Bouillon. Ses fils Jean et Louis furent gouverneurs de Bouillon et commandaient le château. Dernier fils de Jean, Guillaume de La Marck, le Sanglier des Ardennes (mort en 1485), s'empara de Liège, tua l'évêque Louis de Bourbon et reçut du nouvel évêque, par le traité de Tongres (1483), le duché de Bouillon en engagement, qu'il céda (1484) à son frère aîné Robert Ier de La Marck (mort en 1489), déjà seigneur de Sedan et sous la protection de Charles VIII (1486). Louis XII donnait le titre de duc de Bouillon aussi bien à l'évêque de Liège qu'à La Marck, simple engagiste, dans l'attente du remboursement de sommes dues par Liège.

Belgique : carte administrative

Belgique : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Belgique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Robert II perdit Bouillon du fait de Charles Quint, qui pensait avec raison que ce n'était qu'un fief du Saint Empire, relevant du cercle de Westphalie. Robert IV acheta Raucourt et aurait été le premier à se titrer prince de Sedan et Raucourt (1549-1550) ; la conquête de Bouillon par Anne de Montmorency fit donner ce fief par Henri II [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Hervé PINOTEAU, « BOUILLON DUCHÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bouillon/