SAINT-LAZARE & NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL ORDRES DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'origine, l'ordre de Saint-Lazare était un institut hospitalier consacré aux lépreux, mais n'ayant jamais eu l'importance de l'hôpital Saint-Jean (futur « Malte ») et du Temple. Ses membres n'ont pas eu de caractère militaire avant le xiiie siècle. La maison de Saint-Lazare-hors-les-Murs de Jérusalem s'établit à Saint-Jean-d'Acre (1187) et, après la chute de cette dernière ville (1291), l'ordre se réfugia sur ses terres d'Europe, se morcelant en organismes autonomes. Ses possessions anglaises, allemandes et suisses furent spoliées par la Réforme. La commanderie de Boigny en Orléanais était à la tête des chevaliers établis en France, et c'est à Capoue, dans le royaume de Sicile, que siégeait un autre « grand maître », qui ne reconnaissait pas celui de Boigny. Pie II donna par une bulle (1459) les biens de Saint-Lazare à Notre-Dame de Bethléem, puis Innocent VIII réunit Saint-Lazare à Saint-Jean (par une bulle de 1489), ce qui fut confirmé par Jules II (1505). Henri IV nomma un grand maître de l'ordre en 1604 ; mais, comme seuls quelques chevaliers subsistaient, il créa un nouvel ordre, religieux et militaire, celui de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, le grand maître en étant celui de Saint-Lazare ; Paul V approuva la naissance du nouvel ordre destiné à combattre l'hérésie et à faire progresser la religion.

L'ordre de Saint-Lazare étant plus ancien que celui de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, on prit l'habitude de parler du seul Saint-Lazare pour citer les deux ordres réunis. Louis XIV, qui désirait l'extinction de l'institution, finit par la laisser vivre : les conditions d'entrée des cent chevaliers varièrent puis se stabilisèrent (1773) à huit degrés de noblesse paternelle et trente ans d'âge. En 1757, on abolit les commanderies héréditaires puis on ne donna que la seule croix de Notre-Dame-du-Mont-Carmel aux meilleurs élèves de l'École militaire, ce qui était faire bon marché de la réunion des ordres, que Monsieur, comte de Provence, grand maître en 1773, mena à la faillite : le roi décida l'extinction par absence de nomination ; la dernière promotion eut lieu en 1788. En exil, le comte de Provence, qui était devenu Louis XVIII, conféra peu les ordres à des étrangers et, lors de son retour en France, continua de porter la croix verte à huit pointes ; mais il n'y eut plus de nomination. L'extinction fut réaffirmée par une instruction du grand chancelier de la Légion d'honneur du 5 mai 1824 : « Depuis l'année 1788, ce dernier ordre ne se confère plus. »

—  Hervé PINOTEAU

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Hervé PINOTEAU, « SAINT-LAZARE & NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL ORDRES DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-de-saint-lazare-et-notre-dame-du-mont-carmel/