Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ESTE LES

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Issue des marquis de Toscane au xe siècle, tirant son nom du marquisat d'Este (ville proche de Padoue), la maison d'Este entre vraiment dans l'histoire avec les deux mariages d'Azzo II (mort en 1097). De sa première union avec Cunégonde, héritière des Welf, sortira la branche allemande des Welf qui compteront des ducs de Bavière, des ducs de Brunswick et les Électeurs de Hanovre qui régneront plus tard sur la Grande-Bretagne. De sa seconde union avec Gersende du Maine, sortira la branche italienne des ducs de Modène et de Ferrare : c'est elle qui, du xive au xvie siècle, fera de Ferrare un des centres les plus éclatants de la Renaissance.

Le premier mécène de la lignée est Nicolas II (mort en 1388) qui accueillera Pétrarque. Son successeur Albert V inaugure en 1391 l'université de Ferrare ; Nicolas III (mort en 1441) accueille le peintre Pisanello et d'éminents humanistes. Avec le duc Borso (mort en 1471), commence la grande époque de Ferrare : débuts littéraires de Boiardo, splendeurs picturales de Cosmè Tura, Francesco Del Cossa, Ercole De' Roberti (notamment au palais Schifanoia). Sous le règne d'Hercule Ier (1471-1505), Boiardo poursuit son œuvre et Arioste commence la sienne : dans les deux épopées, entrecroisée des aventures de Roland amoureux puis de Roland furieux, se poursuit la glorification des origines de la maison d'Este qui prétend descendre de l'union de Roger, paladin sarrasin qui se fera chrétien aux derniers chants de l'œuvre d'Arioste, et de Bradamante, l'invincible guerrière, sœur de Renaud. L'un des fils de Hercule Ier sera le cardinal Hippolyte Ier d'Este (1479-1520) qui sera pour Arioste un protecteur capricieux et tyrannique, plus tard, le cardinal Hippolyte II d'Este (1509-1572) fera édifier à Tivoli la fameuse villa d'Este dont le parc enchantera Fragonard et Hubert Robert. Autre fils d'Hercule Ier et son successeur, Alphonse Ier (duc de 1505 à 1534), passionné d'art théâtral, sera le dernier mari de Lucrèce Borgia (dont Arioste et Bembo célébrèrent les vertus !). Son fils et successeur Hercule II (duc de 1534 à 1559) épousera Renée de France, fille de Louis XII : celle-ci fera de la catholique Ferrare un lieu d'asile pour les calvinistes français persécutés. Fils et successeur du duc Hercule II, Alphonse II (duc de 1559 à 1597) sera le protecteur et, dans la mesure du possible pour un prince, l'ami de Torquato Tasso ; immortalisé par le drame de Goethe, l'impossible amour du poète pour Eleonora d'Este, sœur du duc, appartient peut-être à la légende bien qu'il en soit fait mention fort tôt par les biographes.

À la mort d'Alphonse II, le duché de Ferrare sera réuni aux États pontificaux. Aux xviie et xviiie siècles, les Este continueront à régner sur Modène dont ils restent ducs, mais avec un prestige culturel fort modeste. Hercule III, dernier duc de la lignée, sera détrôné par Bonaparte. En épousant un archiduc autrichien en 1771 (Mozart écrira son Ascanio in Alba pour les fêtes de leurs noces), sa fille Béatrice donnera naissance à une nouvelle branche de Habsbourg-Este qui régneront encore sur Modène de 1815 à 1859.

— Hervé PINOTEAU

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : vice-président de l'Académie internationale d'héraldique

Classification

Pour citer cet article

Hervé PINOTEAU. ESTE LES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • BORGIA LUCRÈCE (1480-1519)

    • Écrit par
    • 488 mots

    Aristocrate italienne née le 18 avril 1480 à Rome, morte le 24 juin 1519 à Ferrare.

    Lucrèce Borgia est la fille du cardinal espagnol Rodrigo Borgia et de Vannozza Catanei et la sœur de César Borgia. En 1491, elle est fiancée successivement à deux aristocrates espagnols. Cependant, c'est Giovanni...

  • COLLECTIONNISME

    • Écrit par
    • 11 945 mots
    • 23 médias
    Dans le nord de l'Italie, les antiques sont moins présentes dans la collection d'Isabelle d'Este. L'épouse du duc de Mantoue commence par acquérir des gemmes et des camées, puis passe aux sculptures et ne forme une véritable collection de médailles qu'après son second séjour à Rome (1525-1527) ; celle-ci...
  • COSSA FRANCESCO DEL (1436 env.-env. 1478)

    • Écrit par
    • 770 mots

    Avec Ercole De' Roberti (Ercole da Ferrara) et Cosme Tura, Francesco del Cossa est l'une des personnalités marquantes de l'école brillante et singulière qui se développe à Ferrare grâce à l'impulsion donnée aux arts et à la culture par Lionello, puis par Borso d'Este....

  • ÉMILIE

    • Écrit par
    • 2 403 mots
    • 2 médias
    ...gardé ses grandes perspectives muettes et, derrière ses murs, les jardins clos des héros de Giorgio Bassani. Au nord de la ville, l'« Addizione Erculea » que fit construire Hercule Ier d'Este sur les plans de Biagio Rossetti (1471-1515), avec ses palais (palais des Diamants, palais de Ludovic le More)...
  • Afficher les 9 références