Antoine COMPAGNON

docteur ès lettres, professeur à l'université Columbia, États-Unis

ABOUT EDMOND (1828-1885)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 388 mots

Romancier, essayiste et surtout publiciste, Edmond About fait un séjour à l'École française d'Athènes à sa sortie de l'École normale supérieure. À son retour, il fait paraître La Grèce contemporaine (1855), une satire peu complaisante du régime de ce pays, et un roman, Talla, qui lui donne une rapide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-about/#i_0

ALLAIS ALPHONSE (1855-1905)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 324 mots

Ce fils d'un pharmacien de Honfleur vient à Paris tenter sa chance. Il étudie avec Charles Cros la photographie en couleurs avant de se lancer dans le journalisme. Ses premiers récits sont publiés dans le Gil Blas et Le Journal, puis ils sont recueillis en volumes, dont les plus fameux sont À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-allais/#i_0

BANVILLE THÉODORE DE (1823-1891)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 668 mots

Venu à Paris dans son enfance, Théodore de Banville se passionne très jeune pour le spectacle et pour la poésie. Avant vingt ans, il publie son premier recueil de vers ; il y manifeste déjà un talent sûr qui relève d'une conception de la poésie dont il ne se départira jamais. S'opposant vigoureusement à la nouvelle poésie réaliste, il professe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-de-banville/#i_0

BARBUSSE HENRI (1873-1935)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 334 mots

Journaliste dès l'âge de seize ans, Henri Barbusse fut d'abord influencé par le Parnasse et par le symbolisme. Ses premiers poèmes, réunis en recueil en 1894 sous le titre Le Mystère d'Adam, furent salués par Mallarmé et par Barrès. Puis cet ami de Heredia évolue vers le naturalisme , et son roman L'Enfer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-barbusse/#i_0

BATAILLE HENRY (1872-1922)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 562 mots

Poète et dramaturge, né à Nîmes, fils de Léopold Bataille, un austère magistrat du Second Empire, Henry Bataille vient faire ses études à Paris. Il croit d'abord se sentir une vocation de peintre et fréquente l'académie Jullian. Mais, féru de théâtre, il écrit un drame fortement inspiré par le romantisme dont Sully Prudhomme a fait l'éloge. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-bataille/#i_0

BENOIT PIERRE (1886-1962)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 359 mots

Tous les livres de Pierre Benoit ont obtenu un vif succès pendant l'entre-deux-guerres et sont encore lus aujourd'hui par un vaste public. Il débute en 1918 avec Kœnigsmark ; sa méthode est déjà au point et il excelle dans ce genre du roman de voyages qu'il remet à la mode. Il situe chacune de ses intrigues dans une province […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-benoit/#i_0

BERNSTEIN HENRY (1876-1953)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 390 mots

Auteur dramatique français, fils d'un banquier israélite, Henry Bernstein connut un très vif succès dans la décennie qui précéda la Première Guerre mondiale. Découvert par Antoine, directeur du Théâtre-Libre, il débute avec une comédie : Le Marché (1905). Avec beaucoup de brutalité et une puissance d'effets qui est de toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-bernstein/#i_0

BORDEAUX HENRY (1870-1963)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 341 mots

Né en Savoie, Henry Bordeaux y demeurera toute sa vie, et cette province sera le cadre de la plupart de ses nombreux livres. Certes, ce romancier fut le modèle de l'écrivain provincial, mais non de ceux qui cherchent à faire revivre les anciennes coutumes ou à retrouver le pittoresque de la campagne : ce fils d'avocat est avant tout un père de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-bordeaux/#i_0

BOSCO HENRI (1888-1976)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 346 mots

Romancier français, Henri Bosco trouvera tous les thèmes de son œuvre dans sa Provence natale. Cependant, il vient tardivement à la littérature, après avoir longtemps enseigné au Maroc où il se fixe définitivement. Il y dirige une revue, Aguedal, qui réunit quelques poètes locaux. Son premier roman, Pierre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bosco/#i_0

BOURDET ÉDOUARD (1887-1945)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 392 mots

Auteur dramatique français, Édouard Bourdet fait ses débuts, en 1910, avec Le Rubicon. Mais pas plus cette pièce que L'Homme enchaîné (1923) ne connaissent le succès. La Prisonnière (1926) aborde un sujet difficile, la souffrance d'une femme damnée, et l'auteur le traite avec beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-bourdet/#i_0

BOURGES ÉLÉMIR (1852-1925)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 373 mots

On peut avancer qu'Élémir Bourges, ce solitaire, n'eut pas d'existence en dehors de la littérature. Né à Manosque, il monte à Paris en 1874 et collabore comme journaliste à diverses publications, dont La Revue des chefs-d'œuvre (1881-1886). Il se lie d'amitié avec Mallarmé et fréquente les mardis de la rue de Rome. Cependant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elemir-bourges/#i_0

BRUNETIÈRE FERDINAND (1849-1906)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 401 mots

Historien de la littérature et critique français, Ferdinand Brunetière poursuit une brillante carrière universitaire en enseignant d'abord à l'École normale supérieure, puis à la Sorbonne à partir de 1886. Dans le même temps, il collabore à La Revue des Deux Mondes, dont il devient directeur en 1893. Il critique sans aucune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-brunetiere/#i_0

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON, 
  • Marc CERISUELO
  •  • 12 943 mots

L'expression « critique littéraire » recouvre aujourd'hui deux activités relativement autonomes. Elle désigne d'une part les comptes rendus de livres dans la presse, à la radio, à la télévision : parlons ici de « critique journalistique ». Elle renvoie d'autre part au savoir sur la littérature, aux études littéraires ou à la recherche littéraire : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_0

DABIT EUGÈNE (1898-1936)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 398 mots

Romancier français, né à Paris dans un milieu ouvrier. Très jeune, Eugène Dabit doit travailler ; il pratique divers métiers, apprenti ferronnier à quatorze ans, électricien, dessinateur industriel, avant de s'engager en 1916 : il restera au front jusqu'à la fin de la guerre. Il se croit d'abord une vocation de peintre, mais n'obtient guère de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-dabit/#i_0

DARIEN GEORGES ADRIEN dit GEORGES (1862-1921)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 417 mots

L'écrivain français Darien est-il le fils du général Adrien ? On l'a prétendu, mais le début de son existence reste très mystérieux. Sans doute fut-il lui-même militaire, sous-officier, jusqu'en 1889, année où il publie son premier livre, Les Vrais Sous-Offs. La violence qui s'y manifeste sera la constante de toute son œuvre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darien-georges-adrien-dit-georges/#i_0

DAUDET ALPHONSE (1840-1897)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 595 mots

Romancier français, Alphonse Daudet est né à Nîmes dans une famille aisée. Cependant, à la suite de la ruine de son père, il doit abandonner ses études et, à dix-sept ans, il doit travailler comme répétiteur au collège d'Alès. Cette pénible expérience, menée pendant deux ans, constituera la matière autobiographique de son premier roman, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-daudet/#i_0

DES ESSEINTES

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 489 mots

Personnage de À rebours (1884), roman avec lequel Huysmans se sépare du mouvement naturaliste pour prendre place auprès des décadents. Le duc Jean Des Esseintes, dont le modèle fut peut-être Robert de Montesquiou, le même qui devint plus tard, chez Proust, monsieur de Charlus, est un héros solitaire. Dernier descendant d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-esseintes/#i_0

EEKHOUD GEORGES (1854-1927)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 345 mots

Poète et romancier belge d'expression française, Georges Eekhoud débute dans le journalisme avant de publier ses premiers recueils de vers Myrtes et cyprès (1876), Pittoresques (1879). Ce sont des pièces sans grande originalité, fortement influencées par le Parnasse. Presque aussitôt d'ailleurs il s'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-eekhoud/#i_0

ELSKAMP MAX (1862-1931)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 278 mots

Poète belge de langue française, Max Elskamp ne cessa de s'inspirer de sa Flandre natale et de la ville d'Anvers. Il habitait au chevet de la cathédrale, ce décor médiéval qui se retrouve dans son œuvre. Comme chez beaucoup de poètes flamands, on retrouve chez lui un mélange de mystère, en général d'origine religieuse, et de réalisme, ainsi que ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-elskamp/#i_0

GHIL RENÉ GUILBERT dit RENÉ (1862-1925)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 317 mots

Mallarmé préfaça lui-même, en 1886, le Traité du verbe, ouvrage d'un jeune poète de vingt-quatre ans, René Ghil. Celui-ci y systématisait, sous le nom d'« instrumentation verbale », le principe de valeur des sons fondamentaux que Rimbaud avait introduit dans son sonnet des Voyelles. Cette ambitieuse théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ghil-rene-guilbert-dit-rene/#i_0

GIRAUD MARIE ÉMILE ALBERT KAYENBERGHE dit ALBERT (1860-1929)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 212 mots

Dès son entrée à l'université de Louvain, ville dont il est natif, Giraud écrit dans de petites revues littéraires et se lie à Verhaeren et à Gilkin. En 1880, il participe à la fondation du journal et du mouvement La Jeune Belgique qu'il animera jusqu'en 1895. Cette revue, qui accueillait aussi bien des parnassiens que des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giraud-marie-emile-albert-kayenberghe-dit-albert/#i_0

GUÉHENNO JEAN (1890-1978)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 369 mots

Universitaire et essayiste, Jean Guéhenno reste à travers son œuvre un fils du peuple. Né dans une famille ouvrière de Fougères, il met d'abord son énergie à se dégager de cette origine. Mais, dès qu'il y réussit, il est tourmenté par ce reniement ; il ne cesse d'invoquer le pardon de ses frères et sœurs. Ses livres reviennent sur l'opposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-guehenno/#i_0

JAMMES FRANCIS (1868-1938)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 572 mots

Poète et romancier, Francis Jammes ne quittera jamais son Béarn natal, et il y trouvera les sources de son inspiration. Après des études à Bordeaux, il s'installe à Orthez auprès de sa mère ; travaillant comme clerc de notaire, il mène la vie paisible d'un provincial en harmonie avec la nature et les hommes. Il se promène dans la montagne, discute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-jammes/#i_0

KLINGSOR LÉON LECLÈRE dit TRISTAN (1874-1966)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 252 mots

Poète français, Tristan Klingsor débute comme compositeur chansonnier, et restera toujours influencé par la musique. Il tentera d'en restituer le mouvement dans ses vers. Mais c'est aussi la liberté et la fantaisie qui les caractérisent. Il s'évade du symbolisme et retrouve la nature, les odeurs et les couleurs du monde, la vie quotidienne. Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klingsor-leon-leclere-dit-tristan/#i_0

LÉAUTAUD PAUL (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 394 mots

Fils d'un souffleur de la Comédie-Française, abandonné par sa mère, romancier essayiste, critique, mémorialiste, Paul Léautaud parle surtout de lui-même. En 1900, il publie avec Van Bever Les Poètes d'aujourd'hui, une anthologie du symbolisme, qui fut rééditée jusqu'en 1956. Le Petit Ami (1902) est un roman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-leautaud/#i_0

LORRAIN PAUL DUVAL dit JEAN (1855-1906)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 286 mots

Romancier et conteur fantastique , Jean Lorrain fut une sorte de dandy obsédé par la perversité. Cet ancien militaire se met à écrire des poèmes immoraux avec une complaisance évidente pour le monde de l'aristocratie corrompue qu'il met en scène. Ses recueils Le Sang des dieux (1882), Modernités (1885), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorrain-paul-duval-dit-jean/#i_0

LOUYS PIERRE LOUIS dit PIERRE (1870-1925)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 407 mots

Ami d' André Gide à l'École alsacienne, Pierre Louÿs se lie d'abord au Parnasse. À dix-neuf ans, il rencontre Leconte de Lisle et il épouse la plus jeune fille de Heredia, Louise. Trois années plus tard, il fait partie de l'école symboliste et, en 1892, il écrit un sonnet à Mallarmé à l'occasion de son cinquantième anniversaire. Un an plus tôt, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louys-pierre-louis-dit-pierre/#i_0

MACÉ JEAN (1815-1896)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 175 mots

Publiciste français, qui consacra toute son existence à la vulgarisation pédagogique. Originaire d'une famille prolétarienne, Jean Macé se destine à l'enseignement et débute comme instituteur. À partir de 1848, il est rédacteur à La République et les solutions qu'il propose aux problèmes de l'enseignement sont jugées si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-mace/#i_0

MARGUERITTE PAUL (1860-1918)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 392 mots

Écrivain français. Fils d'un général tombé à Sedan en 1870, Paul Margueritte suit des études secondaires au Prytanée militaire de La Flèche, mais il renonce à la carrière militaire et travaille dans l'administration publique. Influencé par l'école naturaliste Paul Margueritte prétend, dans Mon Père (1884), donner une dimension […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-margueritte/#i_0

MARGUERITTE VICTOR (1866-1942)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 302 mots

Frère de Paul Margueritte, Victor Margueritte entreprend d'abord une carrière militaire. En 1886, il s'engage dans les spahis et deviendra lieutenant de dragons avant de démissionner de l'armée en 1896. Il collabore pendant plus de dix ans avec son frère ; mais, dans le même temps, il écrit quelques pièces pour le théâtre, par exemple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-margueritte/#i_0

MAUROIS ANDRÉ (1885-1967)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 336 mots

Essayiste, romancier, historien, biographe, André Maurois fut avant tout un humaniste. Né en Normandie d'une famille juive qui avait quitté l'Alsace après la guerre de 1870, de son nom d'origine Émile Herzog, André Maurois dirigea l'entreprise familiale après avoir été élève d'Alain au lycée de Rouen. Mais c'est la guerre qui le conduit à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-maurois/#i_0

MAURON CHARLES (1899-1966)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 645 mots

Critique littéraire français, Charles Mauron est né à Saint-Rémy-de-Provence. Il quittera peu cette région. Après des études scientifiques à la faculté de Marseille, il devient assistant de chimie en 1921. Mais la détérioration de sa vue le contraint à se retirer à la campagne et à se convertir à d'autres intérêts. Il s'intéresse d'abord à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-mauron/#i_0

MERRILL STUART (1863-1915)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 364 mots

Poète de nationalité américaine, Stuart Merrill passe son enfance à Paris, où son père appartient à l'ambassade des États-Unis. Au lycée Condorcet, il est le condisciple de quelques-uns des futurs symbolistes, René Ghil et Éphraïm Mikhaël entre autres. La langue française le séduit et il acquiert une très riche culture poétique. Il retourne aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stuart-merrill/#i_0

MIKHAËL GEORGES EPHRAÏM MICHEL dit EPHRAÏM (1866-1890)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 219 mots

Poète français né à Toulouse, Éphraïm Mikhaël vient à Paris afin de poursuivre des études de lettres et, après une licence, il prépare l'École des chartes. À cette époque, il participe déjà à quelques revues symbolistes et ses poèmes indiquent une grande maîtrise et un talent très sûr. Au théâtre, La Fiancée de Corinthe (1888) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhael-georges-ephraim-michel-dit-ephraim/#i_0

MOCKEL ALBERT (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 342 mots

Poète belge d'expression française, Albert Mockel est originaire de Liège, et il y fonde une importante revue poétique, La Wallonie (qu' Henri de Régnier dirigera par la suite) alors qu'il est encore étudiant à l'université (1886) ; presque tous les poètes subissant l'influence du symbolisme lui donneront des textes pour sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-mockel/#i_0

MORÉAS JEAN PAPADIAMANTOPOULOS dit JEAN (1856-1910)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 490 mots

Poète d'expression française, ce fils d'un magistrat grec apprend tout jeune le français avec une gouvernante tandis qu'il suit des études secondaires à Athènes. Moréas vient à Bonn et à Heidelberg pour faire du droit et il mène en Allemagne une vie de bohème . Il voyage en Italie et en France où il fréquente l'avant-garde littéraire. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moreas-jean-papadiamantopoulos-dit-jean/#i_0

MORICE CHARLES (1861-1919)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 305 mots

Poète et essayiste français, Charles Morice fut l'un des principaux théoriciens du symbolisme. Il collabore avec Jean Moréas quand celui-ci rédige, en 1886, le « Manifeste du symbolisme » dans Le Figaro ; c'est d'ailleurs Morice qui, sans doute, donne son nom à l'école au moment où elle se distingue des décadents. En 1888, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-morice/#i_0

NOAILLES ANNA DE (1876-1933)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 355 mots

Née à Paris, de mère grecque et de père roumain, la princesse Brancovan et, par son mariage, comtesse Noailles , Anna allie une exubérance toute « orientale » à une riche culture française. Avec son premier recueil de vers, Le Cœur innombrable (1901), réapparaît une poésie romantique, sincère et personnelle, que les recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-de-noailles/#i_0

PÉRIER ODILON JEAN (1901-1928)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 301 mots

Poète belge d'expression française, Périer est né dans une riche famille bourgeoise et, dans ce milieu cultivé, il s'oriente très jeune vers la poésie. Sa mauvaise santé le contraint à interrompre des études de droit entreprises à l'université de Bruxelles. Il publie en 1920 Combat de la neige et du poète, un long poème où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odilon-jean-perier/#i_0

PICARD EDMOND (1836-1924)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 355 mots

Juriste et homme de lettres belge, Edmond Picard fut avant tout un homme d'action. Ce fils d'avocat voyage sur toutes les mers du globe avant d'entreprendre des études de droit. Avocat puis bâtonnier, il a la réputation d'un juriste très subtil et il écrit un grand nombre d'articles sur des questions de droit belge. Cependant, il met ses qualités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-picard/#i_0

POURRAT HENRI (1887-1959)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 297 mots

Poète, romancier et conteur français, Henri Pourrat ne quittera jamais cette Auvergne où il est né. Malade dès son adolescence, il mène une vie de retraite et se consacre à la littérature. Dans ses poèmes, Les Montagnards (1919), on ressent l'influence très nette de Jammes (pour l'isolement provincial), de Mistral (pour un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pourrat/#i_0

PSICHARI JEAN (1854-1929)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 314 mots

Linguiste et écrivain, Jean Psichari, père d'Ernest Psichari et gendre de Renan, est né à Odessa ; il vient en France à quatorze ans, à Marseille puis à Paris où il fera des études supérieures à l'École des langues orientales. Toute sa vie et son œuvre sont consacrées à la question linguistique en Grèce. Après quelques voyages dans ce pays, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-psichari/#i_0

RÉGNIER HENRI DE (1864-1936)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 324 mots

Né d'une vieille famille de l'aristocratie de Honfleur, Henri de Régnier poursuit des études de droit avant de se consacrer à la littérature. Il collabore à diverses revues sous le pseudonyme de Hughes Vitrix, soulignant ainsi son admiration pour Hugo et Vigny. Son premier recueil, Lendemains (1855), porte l'empreinte de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-regnier/#i_0

RETTÉ ADOLPHE (1863-1930)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 253 mots

Écrivain français, Adolphe Retté débute en 1889 avec un recueil de vers, Cloches dans la nuit, au croisement du symbolisme et du naturalisme . D'un vigoureux anticonformisme, il participe au mouvement décadent ; sa légende, Thulé des brumes (1892), est une sorte de vision hallucinée qu'il prétend d'ailleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-rette/#i_0

RICHEPIN JEAN (1849-1926)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 348 mots

Jeune normalien, Jean Richepin, après s'être engagé dans les francs-tireurs durant la guerre de 1870, se fait remarquer au quartier Latin par ses excentricités qui dénotent un mépris des conventions sociales. Son premier recueil poétique, La Chanson des gueux (1875), obtient un très vif succès de scandale. Sa révolte sincère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-richepin/#i_0

RICTUS GABRIEL RANDON DE SAINT-AMAND dit JEHAN (1867-1933)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 446 mots

Beaucoup de mystère entoure l'origine de Jehan Rictus, écrivain populaire français. Sans doute fils naturel d'un noble anglais et d'une marquise française, il passe des années d'enfance malheureuses avec sa mère, après que son père l'eut quittée. Très jeune, il abandonne sa famille et vient de Boulogne-sur-Mer à Paris. Tour à tour manœuvre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rictus-gabriel-randon-de-saint-amand-dit-jehan/#i_0

RODENBACH GEORGES (1855-1898)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 358 mots

Belge, Georges Rodenbach est l'un des membres les plus originaux d'un mouvement symboliste qui a su garder son autonomie par rapport à l'école française. Venu à Paris en 1876, il reste cependant le poète de Bruges où il est né. Dans les recueils de vers Jeunesse blanche (1886), Le Règne du silence (1891), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-rodenbach/#i_0

ROMAINS LOUIS FARIGOULE dit JULES (1885-1972)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 537 mots

Né dans le Velay, venu enfant à Paris, Jules Romains est reçu à l'École normale supérieure en 1905 et à l'agrégation de philosophie en 1909. Il enseigne pendant dix ans, mais depuis 1903 il a parallèlement une activité littéraire importante et il devient vite le représentant le plus brillant de l'unanimisme, doctrine qui marque toute son œuvre. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romains-louis-farigoule-dit-jules/#i_0

SALACROU ARMAND (1899-1989)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 441 mots

Auteur dramatique français, Armand Salacrou fait des études de médecine puis de philosophie. Il s'intéresse aux problèmes sociaux et fréquente les milieux socialistes et communistes ; il collabore à L'Humanité. Mais, s'il garde une conscience politique aiguë qui se manifestera dans toute son œuvre, il quitte le Parti communiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-salacrou/#i_0

SAMAIN ALBERT (1858-1900)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 440 mots

Né à Lille, Albert Samain a dû abandonner ses études secondaires, à la suite de la mort de son père, pour faire vivre sa famille. D'abord employé de banque, il quitte Lille et vient à Paris où il ne trouve que de modestes emplois. Après un échec dans le journalisme, il travaille à la préfecture de la Seine comme expéditionnaire et, même après ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-samain/#i_0

SCHLUMBERGER JEAN (1877-1968)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 345 mots

Romancier et essayiste, Jean Schlumberger reste à travers toute son œuvre d'une discrétion et d'une lucidité très classiques. Ami d' André Gide et, comme lui, né protestant, il se dégage de la religion et de la conscience du péché, tout en gardant un sens aigu de la famille et du devoir. De 1909 à 1914 il anime la N.R.F., avec Jacques Copeau et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-schlumberger/#i_0

SÉVERIN FERNAND (1867-1931)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 360 mots

Poète belge de langue française, Fernand Séverin est né dans la campagne brabançonne, qui deviendra le cadre naturel et idéalisé de sa sensibilité. Il passe d'abord son enfance en Allemagne, jusqu'à la mort de sa mère, puis vient à Bruxelles où il suivra les cours de littérature de l'Université libre. La Jeune Belgique publie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-severin/#i_0

SUARÈS ISAAC dit ANDRÉ (1868-1948)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 404 mots

Auteur dramatique, poète, essayiste français, André Suarès a consacré toute sa vie à son œuvre, dans un rêve de grandeur que la postérité hésite à consacrer. En 1893, il fait à pied un long voyage en Italie, dont il tirera un livre, au titre ambitieux, Voyage du condottiere (3 vol., 1910-1932), qui contient de belles et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suares-isaac-dit-andre/#i_0

TAILHADE LAURENT (1854-1919)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 405 mots

Poète et publiciste, fils d'une famille bourgeoise du Béarn, Laurent Tailhade poursuit des études de droit à Toulouse. Il se lie aux milieux anarchistes et manifeste un tel anticonformisme que sa famille s'empresse de le marier, espérant ainsi le faire rentrer dans le rang. Il s'installe à Toulouse et participe néanmoins aux mouvements littéraires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-tailhade/#i_0

THARAUD ERNEST dit JÉRÔME (1874-1953) & CHARLES dit JEAN (1877-1952)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 420 mots

Ces deux fils d'un notaire de campagne voyagent à travers l'Europe, participent à la guerre de 1914-1918 et suivent Lyautey au Maroc. Cette expérience vécue sera la matière de tous leurs livres. Ils commencent par publier des reportages dans les Cahiers de Péguy, des récits modestes et simples où ils prétendent seulement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tharaud-ernest-dit-jerome-et-charles-dit-jean/#i_0

THIBAUDET ALBERT (1874-1936)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 412 mots

Avant tout critique littéraire , Albert Thibaudet est l'un de ceux qui eurent le plus d'influence sur ce qui s'est écrit en France au cours de l'entre-deux-guerres. Ce puissant Bourguignon, ancien élève de Bergson, débute dans le monde des lettres comme dramaturge : Le Cygne rouge (1897) est un drame symboliste en vers et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-thibaudet/#i_0

TOULET PAUL-JEAN (1867-1920)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 314 mots

Né au Béarn et mort au Pays basque, Paul-Jean Toulet mène à Paris, pendant quatorze ans, une existence qu'il qualifiait lui-même de dissolue. Ami de Maurras et de Toulouse-Lautrec, il participe à diverses revues, comme le Divan ou La Vie parisienne, et il écrit quelques romans, aux intrigues assez lâches, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-jean-toulet/#i_0

VICAIRE GABRIEL (1848-1900)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 172 mots

Poète français, Gabriel Vicaire se met assez tardivement à écrire. En plein symbolisme, il s'oppose à toutes les recherches poétiques à la mode et fait figure d'homme heureux et sensuel auprès des décadents tourmentés par le sens de leur mission. Vicaire se rattache ainsi à une tradition de poésie facile, où se chante un accord profond avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-vicaire/#i_0

VIELÉ-GRIFFIN FRANCIS (1864-1937)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 311 mots

Né aux États-Unis d'une famille de lointaine origine française, Vielé-Griffin vint en France à huit ans et s'y installa définitivement, à Paris, puis en Touraine et à Bergerac. Condisciple d' Henri de Régnier au collège Stanislas, il publie, en 1886, son premier recueil de poèmes, Cueille d'avril. Les deux amis sont introduits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-viele-griffin/#i_0

VIVIEN PAULINE TARN dite RENÉE (1877-1909)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 352 mots

De langue française, Renée Vivien est née à Londres dans une famille d'origine anglo-américaine. Son père meurt à Paris et, toute jeune, elle va voyager à travers le monde jusqu'en Grèce et en Inde. Elle parle de nombreuses langues et l'exotisme de sa personne contribue au mystère qui entoure son existence et ses poèmes. Elle subit l'influence du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivien-pauline-tarn-dite-renee/#i_0