BORDEAUX HENRY (1870-1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en Savoie, Henry Bordeaux y demeurera toute sa vie, et cette province sera le cadre de la plupart de ses nombreux livres. Certes, ce romancier fut le modèle de l'écrivain provincial, mais non de ceux qui cherchent à faire revivre les anciennes coutumes ou à retrouver le pittoresque de la campagne : ce fils d'avocat est avant tout un père de famille bourgeois, et comme il l'écrivait lui-même dans une dédicace à Paul Bourget, dont il prenait la succession dans le genre : « Il me semble que, si quelque lien rattache mes romans les uns aux autres, ce lien serait le sens de la famille. » On ne saurait mieux dire, car la famille s'élève en dogme dans cette littérature ; elle constitue la cellule religieuse et sociale fondamentale de ce catholicisme nationaliste, dans tous ses romans dont les plus lus furent La Croisée des chemins (1909), La Robe de laine (1910), La Maison (1913), La Chartreuse du reposoir (1924). Ce sont des drames domestiques où toujours, pour finir, l'ordre traditionnel soumet les individus un instant récalcitrants. La religion permet à chacun d'accepter ce destin. L'audience de Bordeaux fut très grande dans les milieux bourgeois du début du siècle, et son habileté réside effectivement dans sa soumission absolue à l'ordre qui le guide et qu'il sert. L'archétype de ses romans serait La Maison, à la fois la demeure, édifice de pierre où naquirent et moururent nos parents, et le foyer, enceinte où se jouent à huis clos les minces drames familiaux de l'enfance et de l'adolescence, le symbole d'une communauté que la religion et la morale protègent du monde, l'autre monde où tout n'est pas aussi bien ordonné. Dans un recueil de conférences, Les Pierres du foyer (1915), Bordeaux donne une synthèse de sa philosophie et, de 1951 à 1966, onze volumes de ses Mémoires furent publiés sous le titre Histoire d'une vie.

—  Antoine COMPAGNON

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université Columbia, États-Unis

Classification

Pour citer l’article

Antoine COMPAGNON, « BORDEAUX HENRY - (1870-1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-bordeaux/