MACÉ JEAN (1815-1896)

Publiciste français, qui consacra toute son existence à la vulgarisation pédagogique. Originaire d'une famille prolétarienne, Jean Macé se destine à l'enseignement et débute comme instituteur. À partir de 1848, il est rédacteur à La République et les solutions qu'il propose aux problèmes de l'enseignement sont jugées si modernes que, après le coup d'État du 2-Décembre 1851, il doit quitter Paris. Il se rend en Alsace où il collabore avec l'éditeur Hetzel à diverses revues pédagogiques. En 1864, il fonde le Magasin d'éducation et de récréation et, en 1866, la Ligue française de l'enseignement ; ces deux institutions doivent servir à promouvoir des méthodes nouvelles et à donner les moyens de les mettre en pratique. L'avènement de la IIIe République lui permet enfin de voir ses efforts récompensés et, en 1883, Macé est même nommé sénateur à vie. Il avait publié en 1861 Histoire d'une bouchée de pain, à la fois récit et manuel.

—  Antoine COMPAGNON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université Columbia, États-Unis

Classification


Autres références

«  MACÉ JEAN (1815-1896)  » est également traité dans :

ÉDUCATION - L'histoire de l'éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 2 410 mots

Dans le chapitre « L'histoire de l'éducation antique et médiévale »  : […] demeurée inchangée depuis la « scolastique ». Or, déjà, quarante ans plus tôt, Jean Macé (1815-1894), animant les innombrables réunions de la Ligue de l'enseignement, où se consolide et se fortifie l'idée laïque, voue une identique exécration à un Moyen Âge qui ressemble singulièrement à celui de Ferrière, sauf qu'aux yeux de ce dernier l'école […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-l-histoire-de-l-education/#i_8871

Pour citer l’article

Antoine COMPAGNON, « MACÉ JEAN - (1815-1896) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-mace/