CRITIQUE LITTÉRAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Marcel Proust

Marcel Proust
Crédits : Hulton Getty

photographie

Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir
Crédits : Hulton Getty

photographie

Pierre Bayard, une fiction théorique

Pierre Bayard, une fiction théorique
Crédits : T. Albir/ epa/ Corbis

photographie


L'expression « critique littéraire » recouvre aujourd'hui deux activités relativement autonomes. Elle désigne d'une part les comptes rendus de livres dans la presse, à la radio, à la télévision : parlons ici de « critique journalistique ». Elle renvoie d'autre part au savoir sur la littérature, aux études littéraires ou à la recherche littéraire : parlons cette fois de « critique universitaire » ou « didactique ». Il s'agira ici de ce second emploi, qui pose de plus sérieux problèmes de définition.

Qu'est-ce que la critique littéraire ?

Ce double emploi est source de confusion. Ainsi la critique journalistique semble plus conforme à l'étymologie du mot, qui signifiait en grec tri, évaluation, jugement (du verbe kríno, juger ; kritikós, juge de la littérature, apparaît au ive siècle avant J.-C., comme distinct de grammatikós, grammairien). Dans la presse, on prononce des jugements sur les livres qui paraissent, on tranche entre les bons et les mauvais. En allemand, récemment encore, Kritik avait ce seul sens journalistique. La critique qui se veut érudite ou scientifique répugne, elle, à porter des jugements, en tout cas explicitement ; à l'université, on fait de la recherche sur la littérature, on décrit, on analyse, on interprète, et l'on dépend des jugements littéraires des autres, ou de soi-même comme autre.

Par ailleurs, la séparation des deux usages de la critique est moderne : on fait de Sainte-Beuve le « premier des critiques », comme si la critique avait commencé avec lui. Or Sainte-Beuve est plutôt l'un des derniers à appartenir aux deux critiques : d'où le reproche, auquel Proust a attaché son nom, d'avoir trop jugé les œuvres et surtout les hommes. Mais un certain discours sur la littérature s'est institué à partir de Sainte-Beuve, qui a cherché à l'expliquer à partir de son contexte d'origine. Quand on dit que la critique date du xixe siècle, on pense au discours historique sur la littérature. En Allemagne, Schleiermacher a fondé alors l'herméneutique

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université Columbia, États-Unis
  • : professeur d'études cinématographiques et d'esthétique à l'université de Paris-Est-Marne-la-Vallée

Classification


Autres références

«  CRITIQUE LITTÉRAIRE  » est également traité dans :

ABERCROMBIE LASCELLES (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 301 mots

Poète et critique anglais qui se réfère au groupe des poètes géorgiens (Georgian poets), Abercrombie, après des études à Malvern College, dans le Worcestershire, et à Owens College à Manchester, devint journaliste et commença à écrire des poèmes. Son premier ouvrage, Interludes et poèmes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lascelles-abercrombie/#i_970

ABRAHAM PIERRE (1892-1974)

  • Écrit par 
  • Pierre GAMARRA
  •  • 724 mots

Et c'est alors pour Pierre Abraham une période très active de critique dans les journaux et les revues. Cette pratique de la chronique ou du « papier » journalistique va servir une réflexion très profonde et très originale, notamment en ce qui concerne la création littéraire et artistique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-abraham/#i_970

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 375 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « La critique littéraire noire »  : […] La littérature noire a longtemps souffert de la faiblesse, voire de l'absence d'un regard critique. Dès 1965, Lewis Nkosi a rendu un grand service à ses confrères en les mettant en garde contre un certain populisme, ainsi dans Home and Exile, puis dans Tasks and Masks (1981), où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-afrique-du-sud/#i_970

ALONSO DÁMASO (1898-1990)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 056 mots

Poète espagnol, Alonso appartient à la fameuse « génération de 1927 » qui, autour de Federico García Lorca, Jorge Guillén, Vicente Aleixandre, regroupe notamment Pedro Salinas, Rafael Alberti, Emilio Prados, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/damaso-alonso/#i_970

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 292 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La prose »  : […] étapes d'une évolution et détecter ses variations : travail nécessaire à toute histoire, littéraire ou autre. Sur le plan théorique, Marçais pense que la prose est un mode d'écriture qui vient, inéluctablement, après la poésie parce que « l'avènement de la prose à côté des vers dans l'histoire des peuples marque une conquête de l'intelligence sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_970

ARNOLD MATTHEW (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 1 606 mots

Dans le chapitre « Le professeur Arnold »  : […] de Renan, d'amateur cultivé, mais un peu aventureux. Son mérite, en critique proprement littéraire et générale, est d'avoir engagé, plus profondément qu'on ne l'avait fait avant lui, un dialogue anglo-français, face aux vaticinations germaniques de Carlyle, et d'avoir servi de catalyseur d'idées chez un peuple et en un temps où les doctrines d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-arnold/#i_970

ATAÇ NURULLAH (1899-1957)

  • Écrit par 
  • Gayé PETEK-SALOM
  •  • 293 mots

Critique le plus connu et le plus prolifique de la Turquie des années trente à cinquante, Nurullah Ataç est l'initiateur d'une véritable tradition de la critique. Il avoue que ses prévisions peuvent se révéler fausses et ne prétend pas à une impossible impartialité. Ataç a, en effet, volontairement ignoré certains auteurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nurullah-atac/#i_970

AUBIGNAC FRANÇOIS HÉDELIN abbé d' (1604-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 702 mots

L'un de ces abbés qui tiennent tant de place dans l'histoire de la littérature — et des théories littéraires — au xviie siècle. Il a été prédicateur, romancier, dramaturge, poète, mais il a surtout voulu être, quant à lui, le législateur du théâtre. En 1640, une querelle l'oppose à Ménage à propos de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-aubignac/#i_970

AURY DOMINIQUE (1907-1998)

  • Écrit par 
  • Frédéric BADRÉ
  •  • 977 mots

vers la recherche et d'une partie plus « mondaine », et aux échanges qui en résultaient. D'un côté, une critique « nature », illustrée essentiellement par Maurice Blanchot ; de l'autre, la critique « naturelle », illustrée notamment par Dominique Aury. Sensible, précise, Dominique Aury cherche dans un roman la voix unique d'un écrivain. Plus que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-aury/#i_970

AUTEUR

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN, 
  • François-René MARTIN
  • , Universalis
  •  • 3 115 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Une parole anonyme »  : […] est principe de classement, d'archivage des données. Ensuite dans le développement d'une critique littéraire : sans fondement historique réel, les nombreuses biographies d'auteur construisent la fonction, en projetant les caractéristiques des textes sur la fiction de sa vie (Eschyle est noble, puisqu'il pratique noblement un genre noble). L'auteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auteur/#i_970

AUTOFICTION

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 2 433 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La table de soi-même »  : […] les doctes, et dans la création, qui touche le grand public, par le livre, mais aussi par le cinéma et par la vidéo. Pour la critique, il faut dénoncer l'abus qui fait qualifier d'autofiction ce qui est de la belle et bonne autobiographie : l'idolâtrie de la fiction et la sous-estimation du témoignage sont d'ailleurs partagées par beaucoup d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofiction/#i_970

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 479 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réception et postérité »  : […] dans ses analyses des vérités intimes sur leur propre imagination créatrice. Il a laissé son empreinte sur des critiques littéraires et d’arts plastiques, français et étrangers. Par ailleurs il sert de référence autant à des approches quasi formalistes et structuralistes, mises en œuvre au début, qu'à une tradition psycho-critique (de Jean-Pierre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bachelard/#i_970

BALZAC JEAN-LOUIS GUEZ DE (1595 env.-1654)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 660 mots

Le maître de la littérature épistolaire et l'un des créateurs de la prose classique dans la première moitié du xviie siècle. Balzac met d'abord sa plume au service du duc d'Épernon et tente de jouer lui-même un rôle politique. Ses ambitions sont vite déçues et, après un séjour à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balzac-jean-louis-guez-de/#i_970

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 839 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'élaboration du concept : approche formelle et approche historique »  : […] Mirage baroque (1967), exprime un scepticisme ironique sur les vues synthétiques. La critique s'oriente vers des « micro-lectures », qui serrent de très près les textes, pour en faire ressortir des principes de fonctionnement, sans prétention à l'universalisation des principes. Cette critique prend le relais des méthodes élaborées en linguistique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_970

BARTHES ROLAND (1915-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 4 712 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Littérature, critique, lecture : vers le « plaisir du texte » »  : […] psychologiques (cet ouvrage lancera une querelle déjà ancienne, mais fameuse, autour de ce qu'on a appelé la « nouvelle critique », dans laquelle Barthes exacerbera les passions et se fera nommément attaquer par un pamphlet de Raymond Picard auquel il répondra par Critique et vérité, merveille d'intelligence et de liberté critiques). Ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-barthes/#i_970

BÉNICHOU PAUL (1908-2001)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 923 mots

La difficulté, voire l'impossibilité de classer dans un genre délimité l'œuvre de Paul Bénichou donne la mesure de sa nouveauté. Faute d'une meilleure appellation, on pourrait accepter celle d'histoire des idées ou d'histoire de la littérature. Ni une appellation ni l'autre ne rendrait suffisamment compte cependant de la forme spécifique que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-benichou/#i_970

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'artiste comme producteur »  : […] Aux alentours de 1930, Benjamin, écrivain libre, s'est fait un nom dans la critique littéraire, en suivant des voies qui n'ont pourtant rien d'orthodoxe, puisqu'elles conduisent l'exégèse au seuil d'une praxis subversive. À Gershom Scholem, il écrit : « Je n'ai jamais pu développer mes recherches que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-benjamin/#i_970

BIANCIOTTI HECTOR (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 759 mots
  •  • 1 média

À son arrivée en Europe en 1955, il erre dans les rues de Naples, puis de Rome et de Madrid, dans l'Espagne de Franco. À Paris à partir de février 1961, il devient peu à peu critique littéraire à La Quinzaine littéraire, au Nouvel Observateur puis au Monde. Il fera également partie du comité de lecture de Gallimard, puis de Grasset. Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hector-bianciotti/#i_970

BIBLE - L'étude de la Bible

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 6 431 mots

Dans le chapitre « Le champ diversifié des méthodes d'approche »  : […] La plus ancienne et la plus largement pratiquée des méthodes d'approche du texte de la Bible est dite volontiers « historico-critique » : elle est à la fois historique et scientifique, reposant sur la rencontre de diverses activités critiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-l-etude-de-la-bible/#i_970

BIÉLINSKI ou BELINSKI VISSARION GRIGORIEVITCH (1811-1848)

  • Écrit par 
  • José JOHANNET
  •  • 2 333 mots

Dans le chapitre « Une critique lancinante »  : […] Biélinski est d'abord un critique : on peut ne tenir compte ni de ses deux drames, médiocres, ni de sa Grammaire russe, qui passa inaperçue. Il n'a pas été le premier critique russe ni même le premier critique influent (les journalistes Polévoï et Nadejdine avaient déjà beaucoup fait), mais il inventa un nouveau type de critique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bielinski-belinski/#i_970

BLANCHOT MAURICE (1907-2003)

  • Écrit par 
  • Christophe BIDENT
  •  • 2 336 mots

Dans le chapitre « L'espace littéraire »  : […] Le premier recueil critique paraît en 1943 : Faux Pas élève aussitôt son auteur au rang du plus prometteur des jeunes critiques. À la Libération, Blanchot écrit dans les revues majeures : L'Arche, Critique, Les Temps modernes et, dès sa reparution en 1953, La Nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-blanchot/#i_970

BORGEN JOHAN (1902-1980)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

De 1954 à 1959, il devient rédacteur en chef de la revue Vinduet. Borgen se distingue également par ses talents de critique littéraire, capable de communiquer son enthousiasme pour un livre à travers des analyses lucides, et de s'interroger au sujet du poids de la tradition littéraire sur les auteurs modernes. Il profite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johan-borgen/#i_970

BRUNETIÈRE FERDINAND (1849-1906)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 401 mots

Historien de la littérature et critique français, Ferdinand Brunetière poursuit une brillante carrière universitaire en enseignant d'abord à l'École normale supérieure, puis à la Sorbonne à partir de 1886. Dans le même temps, il collabore à La Revue des Deux Mondes, dont il devient directeur en 1893. Il critique sans aucune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-brunetiere/#i_970

BUTOR MICHEL (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 2 930 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au temps du « nouveau roman » »  : […] Si l'étiquette de « nouveau roman » rendait bien compte de ce qui était récusé (un roman exploitant des formes traditionnelles), elle négligeait la spécificité de chacun des auteurs, en particulier de Nathalie Sarraute ou de Robert Pinget, qui ne jugeaient pas utile de théoriser leur pratique. Les seules proclamations d'Alain Robbe-Grillet, puis de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-butor/#i_970

CENTENAIRE DE LA N.R.F.

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 043 mots

de ce centenaire a permis de corriger le tir. Collectée avec soin et un goût très sûr, l'anthologie de Louis Chevaillier (L'Œil de la N.R.F., Folio-Gallimard, 2009) propose « cent livres pour un siècle », et autant de chroniques, critiques, notes ou notules qui permettent de rendre justice au type de discours critique produit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centenaire-de-la-n-r-f/#i_970

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 739 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Perspectives historiques »  : […] La notion de littérature ne se dégage que progressivement au sein de la culture de la Chine ancienne et, à l'origine, la tradition chinoise du commentaire intègre le fait littéraire à des considérations plus générales, d'ordre moral et politique : quand Confucius recommande la lecture du Classique de la poésie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_970

CLARÍN ou LEOPOLDO GARCÍA ALAS Y UREÑA (1852-1901)

  • Écrit par 
  • Eutimio MARTÍN, 
  • René PELLEN
  •  • 1 714 mots

Ce redoutable critique, qui exerça de la tribune des plus grands journaux espagnols une véritable dictature littéraire, ce romancier qui écrivit aussi des contes, des poèmes et, à titre d'essai, quelques pièces de théâtre, faillit, bien curieusement, tomber dans un oubli définitif au début du xxe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarin-ou-leopoldo-garcia-alas-y-urena/#i_970

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 797 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Tentative de délimitation »  : […] académisme et assoiffés de nouveautés, dont beaucoup venaient de l'étranger, des critiques conservateurs ont consacré comme modèles seuls dignes d'être étudiés au cours des humanités les écrivains du siècle de Louis XIV. Il est d'ailleurs également évident que bien des ouvrages parus exactement à la même époque que les tragédies de Racine ou les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_970

COMPAGNON ANTOINE (1950-    )

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

a su faire rayonner l’étude de la littérature bien au-delà de l’université et de la critique : le cours du Collège de France consacré en 2011 à « l’année 1966 », moment phare de la pensée et de la culture françaises, fut suivi avec passion ; quant à la publication de ses chroniques radiophoniques sur Montaigne (Un été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-compagnon/#i_970

CONTEXTE, critique littéraire

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 314 mots

En critique littéraire, terme utilisé par plusieurs courants. La traditionnelle histoire littéraire s'est attachée, en particulier à la suite de Taine et de Lanson, à reconstituer une histoire de la littérature et des auteurs, parallèle à l'histoire proprement dite, dans l'intention d'expliquer ou en tout cas de comprendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contexte-critique-litteraire/#i_970

CONTINI GIANFRANCO (1912-1990)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 408 mots

Né à Domodossola, dans la province de Novare, en 1912, Gianfranco Contini a été professeur de philologie romane à l'université de Fribourg, à l'université de Florence et à l'École normale supérieure de Pise. Son autorité intellectuelle dépasse largement le domaine où s'exerce sa triple activité de philologue, de critique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gianfranco-contini/#i_970

CONTRE SAINTE-BEUVE, Marcel Proust - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 253 mots

Contre Sainte-Beuve est un recueil de fragments écrits dans les années 1908-1909 par Marcel Proust (1871-1922). Depuis au moins quatre ans, ce dernier a en tête un ouvrage où il démontrerait l'inanité de la méthode du grand critique du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-sainte-beuve/#i_970

CRÉATION LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 11 585 mots
  •  • 3 médias

contemporaines. Il faut insister pourtant sur la fécondité, dans la science de la littérature, ou pour la simple critique littéraire, d'une remise en question de l'axiomatique dualiste. Car le dualisme et son réductionnisme afférent sévissent dans la critique littéraire, qui ne connaît trop souvent – et paradoxalement – que deux types d'analyse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-litteraire/#i_970

CROCE BENEDETTO (1866-1952)

  • Écrit par 
  • Charles BOULAY
  •  • 1 998 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La critique littéraire »  : […] Il publie dans les mêmes années ses premiers essais de critique littéraire, qui portent sur la « littérature de la nouvelle Italie », c'est-à-dire essentiellement sur Carducci, D'Annunzio et le vérisme. Il refuse le raffinement décadent de Pascoli, D'Annunzio et Fogazzaro, et admire l'idéal moral de Carducci, un peu fruste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-croce/#i_970

CULTURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MOLLIER
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quel livre pour demain? »  : […] qui se multiplient aujourd'hui sur la Toile montrent très précisément qu'ils renouvellent l'offre de critique, en ajoutant leur commentaire aux suppléments livres des quotidiens ou aux rubriques des hebdomadaires, bien plus qu'ils n'inventent une autre manière de parler des livres. Si demain, pour parler d'un genre littéraire nouveau, donc d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-numerique/#i_970

CURTIUS ERNST ROBERT (1886-1956)

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 1 070 mots

S'il fallait écrire l'histoire de l'idée de l'unité européenne, Ernst Robert Curtius y tiendrait une place éminente. En effet, ce savant philologue et critique allemand rêve, depuis la Première Guerre mondiale, d'une Europe sans frontières, dont l'unité culturelle serait sauvegardée par une élite qui la dirigerait. Cette vieille Europe, et avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-robert-curtius/#i_970

LE DEGRÉ ZÉRO DE L'ÉCRITURE, Roland Barthes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 260 mots
  •  • 1 média

Publié en 1953 aux éditions du Seuil, Le Degré zéro de l'écriture est le premier livre de Roland Barthes (1915-1980), qui ne s'était fait connaître jusqu'alors que par des articles (en particulier ceux qui seront réunis, en 1957, dans les Mythologies) donnés aux Lettres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-degre-zero-de-l-ecriture/#i_970

LE DÉMON DE LA THÉORIE (A. Compagnon)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 306 mots
  •  • 1 média

Paris, 1998), sous-titré Littérature et sens commun, est l'un des rares essais qui traite de la crise théorique qui affecte la critique littéraire universitaire. Antoine Compagnon, professeur à la Sorbonne, auteur notamment d'essais sur Proust et sur La Troisième République des lettres, appartient à la génération qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-demon-de-la-theorie/#i_970

DE SANCTIS FRANCESCO (1817-1883)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  • , Universalis
  •  • 1 354 mots

Ma vie a deux pages, l'une littéraire et l'autre politique, écrivait Francesco De Sanctis en 1869 ; ce sont deux devoirs que j'accomplirai jusqu'au bout. » S'il est vrai que son rôle politique en Italie ne fut pas négligeable, on retient surtout aujourd'hui sa conception originale de l'art comme forme, malheureusement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-de-sanctis/#i_970

DU BOS CHARLES (1883-1939)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 424 mots

Il « a été pour une certaine critique, ce que Proust fut pour le roman. Les deux hommes ont eu le même désir de coïncider avec un sentiment, un paysage et une œuvre... Du Bos, comme Proust, cherche — et trouve — l'essence. La critique ainsi conçue devient poésie et création » (André Maurois, Préface aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-du-bos/#i_970

ELIOT THOMAS STEARNS (1888-1965)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 4 221 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le critique »  : […] Suivre ainsi l'œuvre poétique dans son déroulement chronologique, c'est en rendre compte de façon très arbitraire. En effet, Eliot n'a jamais cessé de porter sur ses propres poèmes le regard critique qu'il projetait sur toute œuvre littéraire soumise à son jugement. Il s'est défini lui-même comme un artisan de la poésie (a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-stearns-eliot/#i_970

ÉLOGE DE LA LUMIÈRE (G. Macchia)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 418 mots

de Pise, ce beau palais de la place des Chevaliers dont Vasari a dessiné la façade, puis à l'université de Rome, le professeur Macchia s'est consacré à ses activités de critique et d'essayiste. Il s'est intéressé tour à tour aux moralistes classiques (il fut le premier à souligner l'intérêt du Bréviaire des politiques de Mazarin), à l'époque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloge-de-la-lumiere/#i_970

L'ESPACE LITTÉRAIRE, Maurice Blanchot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Didier CAHEN
  •  • 1 257 mots

Publié en 1955, L'Espace littéraire est un des livres fondateurs de notre modernité. Son style, ses concepts, la hauteur de son exigence ont imprégné par la suite les œuvres de Barthes, Foucault, Lacan et Derrida […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-espace-litteraire/#i_970

ÉVANGILES

  • Écrit par 
  • Xavier LÉON-DUFOUR
  •  • 8 259 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Questions de critique littéraire »  : […] risque de subjectivité qui concerne les évangélistes eux-mêmes s'en ajoute un second : le critique lui-même est conditionné par ses présupposés ; peut-il parvenir à une réelle objectivité dans son travail ? Cette situation soulève d'abord une question de droit : la critique peut-elle s'exercer à l'égard de livres dits « sacrés » ? Longtemps les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangiles/#i_970

EXÉGÈSE ALLÉGORIQUE

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 2 106 mots

L'exégèse allégorique consiste essentiellement à découvrir sous le sens obvie d'un texte une signification cachée, restée jusqu'alors inaperçue. Cette expérience peut être vécue et interprétée de bien des manières : comme une illumination divine, comme le fruit d'une investigation méthodique, comme la ruse instinctive de novateurs qui doivent s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exegese-allegorique/#i_970

EXERCICES DE LECTURE (M. Fumaroli)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 996 mots

Roland Barthes, Marc Fumaroli n'est jamais là où on l'attend. Vivacité et intelligence caractérisent sa liberté critique, capable d'embrasser la littérature de Rabelais à Paul Valéry comme dans ces Exercices de lecture (Gallimard, Paris, 2006) qui réunissent aujourd'hui des textes parus sur quarante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exercices-de-lecture/#i_970

FAGUET ÉMILE (1847-1916)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 217 mots

La bourgeoisie cultivée de la Belle Époque raffola de ce critique : curieux, disert, bon conférencier, Émile Faguet passe pour subtil et brillant. Il sait exposer avec clarté, doser érudition légère et impressionnisme de bon ton ; il se défie des idées générales et des approches trop théoriques ; il a le goût du classement, de la comparaison et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-faguet/#i_970

FAYE JEAN-PIERRE (1925-    )

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 632 mots

Après avoir passé l'agrégation de philosophie en 1950, Jean-Pierre Faye, né à Paris, enseigne à Reims, Chicago, Lille. Entre 1958 et 1970, il publie six romans – Entre les rues (1958), La Cassure (1961), Battement (1962), Analogues (1964), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-faye/#i_970

FERNANDEZ DOMINIQUE (1929-    )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 766 mots

spécialiste. Nommé professeur d'italien à l'université de Haute-Bretagne à Rennes, il se consacre à l'enseignement, à l'écriture et à la critique littéraire, notamment à la Quinzaine littéraire et au Nouvel Observateur. Il revendique le choix de l'homosexualité qu'il révèle lors de la parution en 1974 de Porporino ou les mystères de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-fernandez/#i_970

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Bouvard et Pécuchet » (1872-1875 et 1877-1880) »  : […] de manière posthume dans La Nouvelle Revue, puis en volume en 1881. La consternation fut à peu près totale. Barbey d'Aurevilly y trouva l'occasion d'un éreintement nécrologique de la plus basse espèce. Quant aux meilleurs amis de l'auteur, ils restèrent sans voix devant une œuvre qui leur parut « inquiétante » à force de laisser le « lecteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-flaubert/#i_970

FORMALISME RUSSE

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 393 mots
  •  • 1 média

de comprendre l'importance qu'avait en Union soviétique, en 1924, l'école de critique littéraire baptisée « théorie formaliste » ou « formalisme ». Plus tard les publicistes marxistes seront moins indulgents et surtout moins beaux joueurs. Lounatcharski disait du formalisme que c'était un légume hors de saison (après la révolution d'Octobre) et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formalisme-russe/#i_970

FORMES MÉTHODE DE LA CRITIQUE DES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 958 mots

Dans les années 1920 s'est développée, en Allemagne, une méthode d'approche des Évangiles synoptiques, la Formgeschichtliche Methode. Elle n'était pas totalement neuve : elle avait été inaugurée, au début du xxe siècle, à propos de la Genèse et des Psaumes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode-de-la-critique-des-formes/#i_970

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 228 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Critique de la notion de littérature francophone »  : […] et d’intertextualité (Michel Beniamino). Les études postcoloniales, venues du monde anglophone, nées d’un sens politique de la critique littéraire, abordent ces littératures selon quatre perspectives complémentaires, l’histoire littéraire, l’analyse linguistique, les études culturelles et la poétique, organisant une philologie d’un nouveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophones-litteratures-de-langue-francaise/#i_970

FRÉRON ÉLIE (1718-1776)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 373 mots

Surtout connu indirectement par Voltaire, qui lui assure une triste célébrité. On connaît l'épigramme fameuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-freron/#i_970

FRYE NORTHROP (1912-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER
  •  • 641 mots

Né le 17 juillet 1912 à Sherbrooke (Québec), Northrop Frye est un des critiques littéraires les plus influents de la seconde moitié du xxe siècle. Après des études de théologie dans son pays d'origine, il étudie la littérature à Oxford. De retour au Canada, il entame une carrière universitaire au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/northrop-frye/#i_970

GADOFFRE GILBERT (1911-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 678 mots

. Titulaire de 1966 à 1978 de la chaire de littérature française à l'université de Manchester, Gilbert Gadoffre a étudié Ronsard (Ronsard, 1960 ; Préface aux Quatre Saisons de Ronsard, 1985) et du Bellay (Du Bellay et le sacré, 1978), qu'il a voulu détacher de son image d'élégiaque un peu chagrin pour révéler en lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-gadoffre/#i_970

GENETTE GÉRARD (1930-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 2 643 mots

Né le 7 juin 1930 à Paris, Gérard Genette appartient à cette génération de chercheurs qui, dans les années 1960-1970, ont profondément bousculé les inerties de la pensée critique en introduisant dans l'étude littéraire des exigences inédites de systématicité et d'élucidation notionnelle. Mais son œuvre propre – la poétique – née dans la mouvance du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-genette/#i_970

GIDE ANDRÉ (1869-1951)

  • Écrit par 
  • Éric MARTY
  •  • 3 666 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le diable et le Christ »  : […] Au cours de cette période, Gide développe une activité critique très importante, d'où sortiront les deux volumes Prétextes (1903) et Nouveaux Prétextes (1911), tout à la fois textes polémiques (contre Barrès, Maurras...) et exercices d'admiration (Goethe, Stevenson, Nietzsche, Wilde...), qui se poursuivent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-gide/#i_970

GIRARD RENÉ (1923-2015)

  • Écrit par 
  • Pierre PACHET
  •  • 2 534 mots
  •  • 1 média

, ancien élève de l'École des Chartes, a mené aux États-Unis une carrière d'enseignant de littérature aux universités Johns Hopkins, puis à Buffalo et à Stanford. Ses essais lui ont valu d'être élu à l'Académie française en 2005. Parti de l'analyse d'œuvres littéraires, en particulier romanesques (Proust en premier lieu), il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-girard/#i_970

GOURMONT REMY DE (1858-1915)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 843 mots

S'il fut un esprit attentif jusqu'à la passion au « paysage littéraire » (l'expression est de lui) de son temps, c'est bien Remy de Gourmont pour qui « la littérature est peut-être avec la religion la passion abstraite qui secoue le plus violemment les hommes ». En plein essor de la « littérature industrielle », Gourmont choisit son camp, celui du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remy-de-gourmont/#i_970

GRESSET MICHEL (1936-2005)

  • Écrit par 
  • André BLEIKASTEN
  •  • 645 mots

membres fondateurs de l'association Atlas qui organise chaque année les assises de la traduction littéraire en Arles. Mais autant que traducteur, Michel Gresset était critique. Il s'était fait connaître dès les années 1960 par ses subtiles chroniques de littérature américaine au Mercure de France et à la Nouvelle Revue française et collabora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-gresset/#i_970

GUILLEMIN HENRI (1903-1992)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 684 mots

Historien, polémiste, professeur de lettres, critique littéraire, militant chrétien du Sillon, auteur d'une cinquantaine d'ouvrages qui, tout en révélant la sienne propre, n'ont cessé de susciter les passions, Henri Guillemin aura été pendant plus de soixante ans, de ses premiers travaux sur Jean- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-guillemin/#i_970

HAZLITT WILLIAM (1778-1830)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 851 mots

Critique et essayiste anglais, Hazlitt, par son tempérament, par sa formation et par ses idées, coïncide, plus qu'aucun de ses contemporains, avec l'esprit de la Révolution. Son père, pasteur unitarien, lui inculqua son rationalisme, son admiration pour Priestley, mais sans l'y convertir complètement, et cela malgré plusieurs années dans une école […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-hazlitt/#i_970

HERDER JOHANN GOTTFRIED (1744-1803)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 055 mots

Né dans une famille très modeste de Prusse orientale (son père était maître d'école, après avoir été tisserand en Silésie), Herder acquit rapidement une très large culture personnelle par la lecture obstinée de tous les livres qu'il trouvait ; étudiant en théologie à Königsberg, il y suivit l'enseignement de Kant et s'y lia d'amitié avec Hamann. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottfried-herder/#i_970

HOFMANNSTHAL HUGO VON (1874-1929)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 846 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les années de jeunesse »  : […] La prose du jeune Hofmannsthal est aussi remarquable que sa production poétique. Ses essais sur la littérature contemporaine ont une élégance qui trahit le lecteur attentif de Baudelaire et une profondeur de vue acquise grâce à la fréquentation de Nietzsche. Attentif aux plus grands (D'Annunzio, Walter Pater, Swinburne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-von-hofmannsthal/#i_970

IMPROVISATIONS SUR BALZAC (M. Butor)

  • Écrit par 
  • Alain CLERVAL
  •  • 1 014 mots

(La Différence, Paris, 1999), comme on dit d'ébauches ou d'esquisses en peinture, obéissent au même parti pris. À partir d'un cours prononcé à l'université de Genève, Michel Butor privilégie, dans sa lecture de La Comédie humaine, les études philosophiques, le rôle des femmes, l'influence de Paris dans la conception romanesque qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/improvisations-sur-balzac/#i_970

INTERTEXTUALITÉ THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 4 301 mots

Né du grand renouvellement de la pensée critique au cours des années soixante, le concept d'intertextualité est aujourd'hui un des principaux outils critiques dans les études littéraires. Sa fonction est l'élucidation du processus par lequel tout texte peut se lire comme l'intégration et la transformation d'un ou de plusieurs autres textes. Mais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-intertextualite/#i_970

JALOUX EDMOND (1878-1949)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 116 mots

Auteur d'une œuvre romanesque abondante, non dépourvue de qualités, Edmond Jaloux est surtout connu pour son activité de critique littéraire. De 1924 à 1940, il collabore régulièrement aux Nouvelles littéraires et recueille ses articles dans les sept volumes de L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-jaloux/#i_970

JANIN JULES (1804-1874)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 446 mots

Pour les critiques rigoureux du xixe siècle, le nom de Jules Janin est synonyme de négligence et d'opportunisme dans l'exercice du métier d'homme de lettres. De 1830 à 1874, Janin est critique littéraire au Journal des débats. Celui qu'on surnomma le « prince […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-janin/#i_970

JOHNSON SAMUEL (1709-1784)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 1 505 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le fondateur de la critique moderne »  : […] L'œuvre critique, outre les essais du Rambler qui visent à inculquer au lecteur un goût pour la sagesse et la vertu, mais où Johnson s'efforce aussi d'écrire une prose compacte et raffinée, comprend de très nombreux essais, d'inégale valeur, mais toujours importants par quelque côté, parmi lesquels se distinguent son admirable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-johnson/#i_970

JOURNAL INTIME

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 2 330 mots

Dans le chapitre « Un genre en mutation »  : […] et des textes d'inspiration autobiographique qui ont largement déferlé en France, on a vu le journal intime changer de statut. Sa pratique est sortie de la clandestinité pour devenir l'objet, non plus seulement d'études, mais de rencontres ou de colloques entre diaristes ou amateurs de journaux. En France, Philippe Lejeune s'est vivement intéressé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journal-intime/#i_970

LANSON GUSTAVE (1857-1934)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 369 mots

Nom qui soulève encore, parmi les universitaires, passions et controverses. Professeur de littérature française à la Sorbonne et à l'École normale supérieure (dont il fut le directeur), élève de Brunetière, Gustave Lanson dirige et inspire les études littéraires en France quarante ans durant. Il insiste sur les questions de méthode, exige érudition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-lanson/#i_970

LAUTRÉAMONT ISIDORE DUCASSE dit COMTE DE (1846-1870)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc STEINMETZ
  •  • 3 193 mots

Dans le chapitre « Les « Poésies » »  : […] D'autres, néanmoins, s'appliquent déjà à entendre dans ces « landes » périlleuses une véritable leçon d'écriture. Francis Ponge, dès 1946, conseille d'adapter à toute bibliothèque le « dispositif Maldoror-Poésies » : « la littérature s'en trouvera retournée comme un parapluie ». Plus philosophe par son approche, Maurice Blanchot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lautreamont/#i_970

LESSING GOTTHOLD EPHRAIM (1729-1781)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 1 377 mots
  •  • 1 média

Lessing, premier grand critique littéraire et fondateur de la critique théâtrale en Allemagne, fut le « libérateur » de la scène allemande à laquelle il a donné quelques pièces demeurées classiques. Au temps de Diderot et de Voltaire, il se révéla comme la meilleure plume de son pays au service de la philosophie des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gotthold-ephraim-lessing/#i_970

LÉVI-VALENSI JACQUELINE (1932-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 198 mots

Professeur de littérature française, spécialiste de l'œuvre de Camus. L'enfance de Jacqueline Lévi-Valensi a été marquée par la Shoah – tous les membres de sa famille disparaissent. Devenue agrégée de lettres classiques, elle exerce quelques années à Aix-en-Provence, puis à Lyon avant d'être nommée en 1959 en Algérie, où elle exerce jusqu'en 1997 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-levi-valensi/#i_970

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Réception des œuvres »  : […] La critique, dont l'existence témoigne d'un certain degré d'autonomisation de l'activité littéraire, constitue une des médiations majeures dans le processus de réception des œuvres (hormis pour la littérature dite populaire). Elle est une des principales sources des études de réception des œuvres littéraires. Les sanctions positives ou négatives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/#i_970

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 124 mots
  •  • 2 médias

Claude-Edmonde Magny présentait la critique littéraire comme une « vaste entreprise de déréclusion de la littérature ». L'auteur des Sandales d'Empédocle et de l'Histoire du roman français depuis 1918 aurait pu reprendre ces termes pour définir la littérature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_970

LITTÉRATURE D'ÉRUDITION (XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine FRAGONARD
  •  • 1 229 mots

Vers le milieu du xviie siècle une dissociation s'opère au sein des savoirs entre les sciences et les lettres, et au sein des lettres entre les savants et « ceux qui écrivent bien en français », entre ce que nous appelons érudition et ce que nous appelons littérature. Ce clivage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-d-erudition/#i_970

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 688 mots

Dans le chapitre « Relancer le désir indicible »  : […] Il reste un point que nous n'avons pas abordé, le plus délicat peut-être de tous ceux qu'il a fallu aborder pour faire le tour de ces problèmes. Celui en tout cas sur lequel on aura bientôt compris qu'aucun critique n'ose s'expliquer longuement. Celui de l'écriture critique même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_970

LIU XIE [LIEOU HIE] (465 env.-522)

  • Écrit par 
  • Odile KALTENMARK
  •  • 1 055 mots

Liu Xie affirme dans le chapitre intitulé « Une critique compréhensive » que les ouvrages littéraires qui obtiennent le plus de suffrages sont aussi les plus beaux. On peut appliquer ce jugement à l'œuvre même de Liu Xie : les plus exigeants et les plus fins parmi les auteurs qui l'ont suivi font de lui l'arbitre du goût pendant la période des Six […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liu-xie-lieou-hie/#i_970

LODGE DAVID (1935-    )

  • Écrit par 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 1 100 mots

Dans le chapitre « Un écrivain caméléon »  : […] médias –, et Pensées secrètes, qui ont toutes été montées en France. C'est enfin un théoricien chevronné de la littérature ; alors que ses premières publications s'adressaient plutôt au milieu universitaire, ses ouvrages de critique depuis Après Bakhtine (1990) jusqu'à Dans les coulisses du roman (2006) en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lodge/#i_970

MACCHIA GIOVANNI (1912-2001)

  • Écrit par 
  • Claude AMBROISE
  •  • 862 mots

Giovanni Macchia a été un maître des études françaises en Europe, à l'université de Rome, où il avait été appelé en 1949. En quittant Pise – l'université et l'École normale – où il enseignait depuis 1938, il faisait retour à la ville où il avait accompli des études universitaires brillantes qui s'étaient achevées par un travail consacré à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-macchia/#i_970

MAGRIS CLAUDIO (1939-    )

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une littérature des confins »  : […] Plusieurs ouvrages de Claudio Magris ont renouvelé l'histoire culturelle de l'Europe centrale habsbourgeoise. Son premier livre, Le Mythe et l'Empire dans la littérature autrichienne moderne (1963, trad. franç. 1991), est devenu un classique. Magris y avance que l'idée de la synthèse des peuples et des nationalités opérée par les solidarités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-magris/#i_970

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « La critique génétique et l'interprétation des manuscrits »  : […] des proportions et avec des effets qui doivent constamment être évalués par le chercheur. Une fois établi et rendu accessible par une édition, le dossier génétique devient l'objet de recherche de la critique interprétative, qui le fera passer du statut de manuscrit analysé au statut d'avant-texte, en étudiant les processus d'écriture et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-la-critique-genetique/#i_970

MAO DUN [MAO-TOUEN] (1896-1981)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 2 001 mots

Dans le chapitre « La quête d'un véritable « réalisme révolutionnaire » »  : […] La partie critique et surtout théorique de l'œuvre de Mao Dun est loin d'être négligeable. Engagé dès sa jeunesse dans des réflexions et des débats sur la fonction de la littérature et sur le réalisme, il ne cesse de retourner la question et de chercher des matériaux pour ses recherches, auxquelles il tente de donner une rigueur toute scientifique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mao-dun-mao-touen/#i_970

MAURON CHARLES (1899-1966)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 640 mots

Critique littéraire français, Charles Mauron est né à Saint-Rémy-de-Provence. Il quittera peu cette région. Après des études scientifiques à la faculté de Marseille, il devient assistant de chimie en 1921. Mais la détérioration de sa vue le contraint à se retirer à la campagne et à se convertir à d'autres intérêts. Il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-mauron/#i_970

MAYER HANS (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 790 mots

Né à Cologne, dans une famille de la bourgeoisie juive éclairée, Hans Mayer, après des études à Cologne, Berlin et Bonn, est promu docteur en droit en 1930 et se prépare à une carrière de magistrat. Influencé entre autres par la lecture de Lukács (Histoire et conscience de classe), il se rapproche dès 1928 du mouvement de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-mayer/#i_970

MENÉNDEZ PIDAL RAMÓN (1869-1968)

  • Écrit par 
  • Georges MARTIN
  •  • 839 mots

L'importance de Menéndez Pidal dans la culture espagnole tient à sa longévité et au lieu de son intervention, puisque son travail — près d'un siècle d'autorité, âprement défendue — repose sur le trépied où s'établit l'imaginaire des nations : l'histoire ancienne, la langue et l'épopée (Castilla, la tradición, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramon-menendez-pidal/#i_970

MENÉNDEZ Y PELAYO MARCELINO (1856-1912)

  • Écrit par 
  • Edouardo DE FARIA
  •  • 1 549 mots

Dans le chapitre « Du nationalisme à l'humanisme »  : […] solide fondement de sa gloire. Conservateur en politique et en religion, Menéndez y Pelayo fera preuve d'un goût très sûr et d'un remarquable sens critique en matière de littérature. La série de ses travaux : Horacio en España (1877), Calderón y su teatro (1881), Historia de las ideas estéticas (de 1883 à 1891), édition de l'œuvre de Lope de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcelino-menendez-y-pelayo/#i_970

MILNER MAX (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 402 mots

Historien de la littérature français. Président de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes, professeur émérite de littérature à l'université de Paris-III-Sorbonne, Max Milner fut, à l'image de Mario Praz ou de Jurgis Baltrušaitis, un de ces « grands transversaux » capable de mettre en évidence les survivances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-milner/#i_970

LA MODIFICATION, Michel Butor - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 196 mots
  •  • 1 média

Nouvelle critique et nouveau roman vont dès lors mener une même bataille contre le classicisme. La première en contestant la critique traditionnelle, et en renouvelant l'approche du texte par la linguistique et les sciences humaines ; le second, dans la lignée de la critique valéryenne, en s'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-modification/#i_970

MURRY JOHN MIDDLETON (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 285 mots

Né à Londres, étudiant à Oxford, journaliste (Westminster Gazette et Nation), fondateur d'Adelphi, revue littéraire, John Middleton Murry épouse, en 1913, Katherine Mansfield. Après la mort de cette dernière (1923), il se fait éditeur de ses œuvres : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-middleton-murry/#i_970

NADEAU MAURICE (1911-2013)

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 118 mots
  •  • 1 média

à L’Express, à France Observateur. Il fait connaître au public René Char, Antonin Artaud, Henry Miller ou Claude Simon. Il écrit sur le marquis de Sade, sur Flaubert et Gide. Il est également l’auteur, en 1945, de la première Histoire du surréalisme, ouvrage qui fera référence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-nadeau/#i_970

NISARD DÉSIRÉ (1806-1888)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 248 mots

Le plus conséquent, dans son jusqu'auboutisme, des critiques réactionnaires du xixe siècle. Dans sa carrière tant politique (il fut député et sénateur) que littéraire, Nisard fit preuve d'un conservatisme intraitable et sans faille. Dès 1833, il s'attaque au romantisme (Manifeste contre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desire-nisard/#i_970

NKOSI LEWIS (1936-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 413 mots

de Nkosi figurent des essais sur l'Afrique du Sud, tel que l'ouvrage The Transplanted Heart (1975) et les recueils Tasks and Masks : Themes and Styles of African Literature (1981) et Home and Exile and Other Selections (1983). L'écrivain signe plusieurs autres pièces pour le théâtre et la radio, dont The Black Psychiatrist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-nkosi/#i_970

OSTER DANIEL (1938-1999)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 845 mots

Romancier, Daniel Oster ne doit pas faire oublier qu'il fut aussi un critique littéraire d'une agressive et radicale nouveauté. À sa pratique de l'écriture romanesque, sa critique des romans contemporains dont il tint la rubrique dans Les Nouvelles littéraires, son rejet revendiqué des romans qu'il avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-oster/#i_970

PAINTER GEORGE (1914-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 182 mots

Critique littéraire britannique. Fils d'un instituteur et d'une artiste, George Painter fait la découverte décisive de l'œuvre de Marcel Proust à l'âge de quatorze ans. Il poursuit ses études à la King Edward School, puis au Trinity College de Cambridge, avant d'enseigner le latin à l'université de Liverpool. En 1938, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-painter/#i_970

PATER WALTER (1839-1894)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 671 mots

Critique et essayiste anglais. Sa famille, d'origine hollandaise, donnait aux garçons une éducation catholique, et une éducation protestante aux filles. Walter Pater resta partagé entre des tendances diverses : un attachement sentimental pour le mouvement d'Oxford, pour le rituel et pour la liturgie ; une curiosité intellectuelle s'ouvrant sur l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-pater/#i_970

PAULHAN JEAN (1884-1968)

  • Écrit par 
  • Yvon BELAVAL
  •  • 1 384 mots

Dans le chapitre « L'unique pensée »  : […] il a été question surtout de terreur, en traitant de la rhétorique. Mais attention ! C'est un critique qui va aborder en savant la rhétorique. Traditionnellement, la critique se définissait : art de juger les productions littéraires et autres ; la rhétorique : art de bien dire pour persuader par vraisemblance (d'où les figures). Chez Paulhan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paulhan/#i_970

PAULS ALAN (1959-    )

  • Écrit par 
  • François DELPRAT
  •  • 1 182 mots

Ses essais le font vite remarquer, et cela dans les genres les plus variés : la critique littéraire (Manuel Puig : la traición de Rita Hayworth, 1988), l’éloge de caricatures et bandes dessinées humoristiques avec La infancia de la risa (1994) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-pauls/#i_970

PHILOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 4 817 mots

Dans le chapitre « Situation actuelle »  : […] un matériel dont l'élaboration finale demeure réservée au linguiste, à l'historien ou au critique : données objectives résultant synchroniquement de l'examen des « leçons » du texte, diachroniquement de la tradition manuscrite, et que réunit, en note ou en appendice, un « apparat critique ». Depuis 1950-1960, une tendance générale s'est marquée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philologie/#i_970

PIA PASCAL (1903-1979)

  • Écrit par 
  • Jean-José MARCHAND
  •  • 1 049 mots

Mais c'est son activité de critique qui va révéler au public l'existence d'un grand critique, avec deux livres : Baudelaire par lui-même (1952) et Apollinaire par lui-même (1954). Les articles de Carrefour, dont une partie seulement sera recueillie dans Romanciers, poètes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-pia/#i_970

PICARD RAYMOND (1917-1975)

  • Écrit par 
  • Jacques ROBICHEZ
  •  • 1 071 mots

Né à Paris, Raymond Picard était ancien élève du lycée Poincaré à Nancy et de la faculté des lettres de Paris. Après avoir été reçu à l'agrégation des lettres en 1945, il commence sa carrière au lycée de Chartres, où il enseigne pendant deux ans. Il est ensuite détaché à la direction générale des relations culturelles et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-picard/#i_970

PICON GAËTAN (1915-1976)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 558 mots

Confluences, à L'Éphémère, au Monde, à L'Arc ; il est également critique littéraire au Mercure de France, dont il assume la direction de 1963 à 1965. À partir de 1969, il anime chez Albert Skira la collection des Sentiers de la création, qui publie des textes d'Aragon, Claude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaetan-picon/#i_970

PLAGIAT

  • Écrit par 
  • Hélène MAUREL-INDART
  •  • 5 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Plagiat et contrefaçon »  : […] fait, la question de la contrefaçon se retrouve au cœur du jugement esthétique et de la critique littéraire. Fondamentalement, la loi distingue la forme et le fond de l’œuvre ; à ce titre, elle exclut les idées du champ de la protection. Seules la composition, qui consiste en l’organisation des idées, et l’expression, à savoir la concrétisation d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plagiat/#i_970

PLANCHE GUSTAVE (1808-1857)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 160 mots

Critique littéraire, Gustave Planche entre en 1831 à la Revue des Deux Mondes, publication fort conservatrice où il fait une carrière brillante. Il exerce son magistère avec autorité, austérité et dogmatisme. Sa sévérité cruelle lui vaut beaucoup d'inimitiés. Très dur à l'encontre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-planche/#i_970

POÉSIE PURE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 678 mots

« La fille de Minos et de Pasiphaé... », « La blanche Oloossone et la blanche Camyre... » Ces deux vers, selon le Bloch de Marcel Proust (Du côté de chez Swann), ont pour eux d'être « assez bien rythmés », et surtout « le mérite suprême de ne signifier absolument rien ». Avant Henri Bremond, mais non sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-pure/#i_970

LA POÉTIQUE DE LA RÊVERIE, Gaston Bachelard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 789 mots
  •  • 1 média

qu'en niant ce qui la précède (La Philosophie du non, 1940). Parallèlement, il développe un style introspectif d'une grande subtilité pour sonder dans les œuvres littéraires la fécondité des images, s'inspirant de la psychanalyse et surtout de la psycho-anthropologie jungienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-poetique-de-la-reverie/#i_970

POLAC MICHEL (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

de Jean Tardieu, il fait ses débuts comme producteur de télévision à ce qui est encore la R.T.F. (Radiodiffusion télévision française). Il commence bientôt une carrière de critique littéraire au magazine Arts, puis à L'Express. En 1955, il inaugure avec le romancier François-Régis Bastide une émission qui marquera les annales de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-polac/#i_970

POMEAU RENÉ (1917-2000)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 515 mots

Né en 1917, René Pomeau, universitaire de renom, professeur à la Sorbonne, membre de l'Académie des sciences morales et politiques fut un très grand spécialiste de l'œuvre de Voltaire, et un dix-huitièmiste de valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-pomeau/#i_970

POULET GEORGES (1902-1991)

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 725 mots

D'origine belge, Georges Poulet fut professeur à l'université d'Édimbourg, de Baltimore (1952, Johns Hopkins University), de Zurich (1956), de Nice enfin (1968). Sa bibliographie complète comprend une vingtaine d'ouvrages, d'Études sur le temps humain (1949) à La Pensée indéterminée (1985), ainsi que d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-poulet/#i_970

POZZI GIOVANNI (1923-2002)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 827 mots

Comme celle de Mario Praz ou de Jurgis Baltrušaitis, l'œuvre de Giovanni Pozzi fait partie de ces rares entreprises intellectuelles qui, tout au long de leur élaboration, inventent leur propre objet – au sens que ce mot a pu revêtir de désenfouissement et de découverte, ici d'une parole oubliée. Le champ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pozzi/#i_970

PRAZ MARIO (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAYOUX
  •  • 578 mots

Mario Praz fut le plus savant humaniste, le chroniqueur et le critique le plus brillant et le plus délicat essayiste qu'ait connu l'Italie de son temps. Angliciste de profession, il fut partout chez lui dans le domaine des lettres, et il eut encore l'originalité d'être un des meilleurs connaisseurs du style Empire (Goût néo-classique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-praz/#i_970

RAYMOND MARCEL (1897-1981)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 801 mots

Écrivain et universitaire suisse de langue française, Marcel Raymond est l'auteur d'une des œuvres critiques les plus fécondes du xxe siècle. Après une licence d'histoire à Genève, il vient à Paris entre 1920 et 1925 travailler à une thèse sur L'Influence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-raymond/#i_970

RÉFLEXIONS SUR LA LITTÉRATURE et RÉFLEXIONS SUR LA POLITIQUE (A. Thibaudet)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 978 mots

Il y eut des critiques heureux. La littérature secondaire n'a pas toujours été considérée comme le tombeau de l'inspiration ou – au contraire ? – comme sa légitime « relève ». Parce qu'il avait lui-même pensé, avant tout ses successeurs, le devenir particulier de cette étrange pratique – être toute la littérature quand celle-ci n'est plus rien –, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reflexions-sur-la-litterature-et-reflexions-sur-la-politique/#i_970

REICH-RANICKI MARCEL REICH, dit (1920-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 330 mots

(rebaptisée par la suite Kultura), plate-forme d’expression de la contre-culture. Il devient critique littéraire en 1958, quand il s’installe en République fédérale allemande, où il prend le nom de Marcel Reich-Ranicki. Il signe une rubrique dans le quotidien de Hambourg Die Zeit jusqu’en 1973, année où il devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reich-ranicki/#i_970

REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 5 807 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un espace expérimental »  : […] la création d'une revue a été le premier acte d'affirmation d'une nouvelle génération d'écrivains ou de critiques sur la scène littéraire. Affirmation le plus souvent exprimée sous la forme d'un manifeste grâce auquel chaque groupe désigne ses « adversaires », précise ses orientations éditoriales, choisit ses lecteurs, tout cela suivant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires/#i_970

RICHARD JEAN-PIERRE (1922-    )

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 898 mots

Né à Marseille en 1922, critique littéraire et grande figure universitaire (après avoir enseigné aux Instituts français de Londres et d'Espagne, puis à Vincennes de 1968 à 1978, il est devenu ensuite professeur à la Sorbonne), Jean-Pierre Richard est le principal continuateur de la critique « thématique » inaugurée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-richard/#i_970

RINALDI ANGELO (1940-    )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 715 mots

Romancier et critique, Angelo Rinaldi est né le 17 juin 1940 à Bastia, sur l'île de Beauté qu'il ne cite jamais mais évoque dans ses romans. Journaliste, il débute à Nice-Matin dans la chronique judiciaire, de 1965 à 1969. Un premier roman paraît chez Maurice Nadeau, La Loge du Gouverneur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelo-rinaldi/#i_970

RISSET JACQUELINE (1936-2014)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 678 mots

Poète, écrivain, critique littéraire, traductrice et universitaire, Jacqueline Risset est née le 25 mai 1936 à Besançon et morte à Rome, le 3 septembre 2014. Fascinée très tôt par la ville de Florence, puis par la poésie de la Renaissance (L'Anagramme du désir. Sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-risset/#i_970

ROBERT MARTHE (1914-1996)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 105 mots

Marthe Robert a voué son existence à la littérature, reprenant à son compte l'aphorisme de Kafka : « Tout ce qui n'est pas littérature m'ennuie. » Elle a traduit de l'allemand Lichtenberg, Goethe, Büchner, Grimm, Nietzsche et Walser, mais surtout Kafka, dont elle a établi l'édition française du Journal, et auquel elle a consacré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marthe-robert/#i_970

ROUSSET JEAN (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 734 mots

Grand professeur (il enseigna à l'université de Genève, sa ville natale, de 1953 à 1976), Jean Rousset garde son nom avant tout attaché, avec raison mais non sans une part d'ambiguïté, à un sujet – le baroque – et à une méthode, nommée critique thématique, critique de la conscience, ou encore critique des profondeurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rousset/#i_970

ROY CLAUDE (1915-1997)

  • Écrit par 
  • Jérôme GARCIN
  •  • 863 mots

Nul n'ignore le nom de Claude Roy, parce qu'il a écrit sur des sujets très différents et que, outre ses chroniques littéraires régulières au Nouvel Observateur, il a touché à tous les genres : roman, poésie, autobiographie, essai littéraire, histoire de l'art, conte pour enfants, etc. Polygraphe parfait, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-roy/#i_970

RUSSES REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 988 mots

En Russie, la revue littéraire est une vieille tradition. De nombreux grands écrivains furent rédacteurs de revues ; Pouchkine et Dostoïevski, par exemple, fondèrent les leurs. Ces revues ont joué un rôle très important dans la vie littéraire : presque toutes les grandes œuvres du xixe siècle y furent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires-russes/#i_970

SAINTE-BEUVE CHARLES AUGUSTIN (1804-1869)

  • Écrit par 
  • Roger FAYOLLE
  •  • 1 774 mots

médiocres qui, forts de l'exemple proustien, dénigrent le prétendu grand maître de la critique littéraire et se défendent de lui rien devoir alors même qu'ils ne font que l'imiter. Mais que nous importent les jalousies et les « poisons » de Sainte-Beuve, ses ambitions et ses maladies ? Les définir, écrire leur histoire, c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-augustin-sainte-beuve/#i_970

SCHLEGEL AUGUST WILHELM VON (1767-1845)

  • Écrit par 
  • Michel KORINMAN
  •  • 1 167 mots

Dans le chapitre « Herméneutique »  : […] Berlin de 1801 à 1804, August Wilhelm note qu'« on se fait souvent une idée fausse de la critique, comme si elle résidait dans la perspicacité à dévoiler les erreurs de l'œuvre d'art », au contraire elle exige une réflexion sur la capacité même de l'esprit à recevoir les impulsions qui lui viennent du bel objet, il faut que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-wilhelm-von-schlegel/#i_970

SCHLEGEL FRIEDRICH VON (1772-1829)

  • Écrit par 
  • Alexis PHILONENKO
  •  • 2 355 mots

xixe une place exceptionnelle. Régénération de la critique littéraire, invention du concept fondamental de l'ironie, interrogation enfin sur la langue et la sagesse des Hindous, tels sont les plus grands efforts que la postérité à retenus de l'œuvre de Friedrich von Schlegel. Ces efforts ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-schlegel/#i_970

SORIANO MARC (1918-1994)

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 651 mots

Marc Soriano est né au Caire en 1918. Après la mort de son père, sa famille se rend en Italie. Il séjourne à Pise entre 1921 et 1927, puis il vient vivre à Paris. Il est reçu à l'École normale supérieure en 1939. Mobilisé en 1939, blessé en avril 1940, il entre dans la Résistance en 1942 Premier de sa promotion à l'agrégation de philosophie en 1946 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-soriano/#i_970

SPIVAK GAYATRI (1942-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 349 mots

Spécialiste indienne de la critique littéraire, du féminisme et des études postcoloniales, Gayatri Spivak s'est efforcée de mettre en place une pratique qu'elle qualifie de « marxiste-féministe-déconstructionniste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gayatri-spivak/#i_970

STAROBINSKI JEAN (1920-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 737 mots

Dans le chapitre « La relation d'empathie »  : […] Jean Starobinski possède donc une double compétence (médecine et littérature), ainsi que quelques autres, comme le rappelle Michel Butor : « Peu d'hommes sont à la fois historien de la médecine, historien de la littérature et excellent pianiste. » Historien de la médecine ? assurément. Spécialiste de la littérature française ? il est tout aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-starobinski/#i_970

LA BEAUTÉ DU MONDE (J. Starobinski) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 043 mots

dont beaucoup n’avaient pas été reprises en volume. Ces textes sont nés de la rencontre du critique avec des œuvres littéraires, picturales ou musicales, dont un mot, un tableau ou un air ont éveillé la réflexion tout à la fois empathique et critique. Le titre du livre renvoie à la mission que s’est assignée ce fils d’une famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-beaute-du-monde/#i_970

STEAD CHRISTIAN KARLSON (1932-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Poète et romancier néo-zélandais, Christian Karlson Stead se fit connaître sur la scène littéraire internationale comme critique grâce à The New Poetic : Yeats to Eliot (1964), essai sur la poésie moderne devenu un ouvrage de référence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-karlson-stead/#i_970

STEINER GEORGE (1929-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 2 179 mots

Dans le chapitre « La tragédie »  : […] langue, dont les structures fondent nos métaphores, guident nos analogies, soutiennent nos abstractions et nos symboles, s'incarnent dans nos mythes fondateurs. Langue et mythes se développent ensemble : les mythes sont du langage — mais c'est parce qu'ils sont dans le langage. Le critique littéraire ne peut dès lors éviter de se faire linguiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-steiner/#i_970

STYLISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 6 184 mots

Dans le chapitre « Stylistique et critique littéraire »  : […] Voilà comment s'est dessinée la rencontre entre la stylistique et l'histoire littéraire ou la critique. Le jugement sur la qualité d'une œuvre littéraire s'appuie effectivement, entre autres, sur des évaluations d'ordre stylistique. La stylistique est alors considérée comme ancillaire à l'égard d'une discipline directrice, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylistique/#i_970

TAINE HIPPOLYTE (1828-1893)

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE
  •  • 1 551 mots

absolues ont été maintes fois réfutées ; l'éclat de son style un peu artificiel s'est terni ; sa foi en la science n'est plus celle des modernes. Mais, comme critique littéraire et critique d'art, comme psychologue et historien, il reste l'un des penseurs les plus importants et l'une des figures les plus attachantes du xixe siècle finissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippolyte-taine/#i_970

TEL QUEL, revue

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 814 mots
  •  • 1 média

Lorsque paraît en 1960 le premier numéro de la revue Tel Quel, le texte placé en exergue, qui éclaire le choix du titre, n'est pas emprunté à Paul Valéry, mais à Nietzsche : « Je veux le monde et le veux TEL QUEL, et le veux encore... » À ses débuts — alors que le comité de rédaction est constitué par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tel-quel-revue/#i_970

TEXTE THÉORIE DU

  • Écrit par 
  • Roland BARTHES
  •  • 7 503 mots

Dans le chapitre « La crise du signe »  : […] impérialisme même, elle obligeait à déplacer, à déconstruire et à subvertir l'appareil de la signification ; c'est à l'apogée de la linguistique structurale (vers 1960) que de nouveaux chercheurs, issus souvent de la linguistique elle-même, ont commencé à énoncer une critique du signe et une nouvelle théorie du texte (anciennement dit littéraire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-du-texte/#i_970

THIBAUDET ALBERT (1874-1936)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 408 mots

Avant tout critique littéraire, Albert Thibaudet est l'un de ceux qui eurent le plus d'influence sur ce qui s'est écrit en France au cours de l'entre-deux-guerres. Ce puissant Bourguignon, ancien élève de Bergson, débute dans le monde des lettres comme dramaturge : Le Cygne rouge (1897) est un drame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-thibaudet/#i_970

VARGAS LLOSA MARIO (1936-    )

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 3 800 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cycle de l'ironie »  : […] Outre ces mémoires et ces œuvres de fiction et d'imagination, Vargas Llosa est aussi l'auteur d'ouvrages critiques de grande qualité où se détachent notamment une pénétrante étude sur Gabriel García Márquez, historia de un deicidio (1969), et un essai sur Flaubert, La Orgía […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-vargas-llosa/#i_970

WILSON EDMUND (1895-1972)

  • Écrit par 
  • André LE VOT
  •  • 1 253 mots

Dans le chapitre « Le musée imaginaire de la culture américaine »  : […] Pendant cinq décennies il a ainsi écrit des centaines d'articles qui constituent une sorte de musée imaginaire de la culture américaine. Tantôt il regroupe ces textes sous forme de chroniques, sans leur chercher d'autre unité que l'atmosphère particulière d'une époque. Tantôt il s'attache à traiter certains auteurs selon une optique commune, James […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmund-wilson/#i_970

YOUNG EDWARD (1683-1765)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 455 mots

Fils d'un ecclésiastique du Hampshire, Edward Young fait d'abord ses études à Oxford, puis il suit le duc de Wharton ; il écrit alors des tragédies assez verbeuses et déclamatoires, qui manquent totalement d'intensité dramatique et de sens du théâtre. En 1727, déçu dans ses ambitions, il entre dans les ordres et obtient le bénéfice pastoral de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-young/#i_970

Voir aussi

Pour citer l’article

Antoine COMPAGNON, Marc CERISUELO, « CRITIQUE LITTÉRAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/