Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MANIÉRISME, peinture

Articles

  • PENCZ GEORG (1500 env.-1550)

    • Écrit par Pierre VAISSE
    • 308 mots
    • 1 média

    Peintre et graveur allemand, Georg Pencz devait se trouver depuis plusieurs années dans la ville de Nuremberg (où il n'est probablement pas né) lorsqu'il en devint bourgeois. Il aurait collaboré en 1521 avec Dürer à un projet de décoration peinte dans l'hôtel de ville. Banni en janvier 1525...

  • PONTORMO JACOPO CARUCCI dit (1495-1557)

    • Écrit par Yve-Alain BOIS
    • 1 252 mots
    • 2 médias

    La redécouverte de Pontormo a montré que l'histoire de l'art, plus que tout autre discipline, dépend des conditions historiques dans lesquelles elle s'élabore et de l'évolution du goût. Dès Vasari, en effet, Pontormo est incompris : sa farouche volonté de solitude, son désintéressement sont...

  • PORTUGAL

    • Écrit par Roger BISMUT, Cristina CLIMACO, Michel DRAIN, Universalis, José-Augusto FRANÇA, Michel LABAN, Jorge MORAÏS-BARBOSA, Eduardo PRADO COELHO
    • 39 954 mots
    • 24 médias
    ...peintre et architecte, en relation avec Michel-Ange, défend vers le milieu du siècle un art italianisant, dont il reste le théoricien sans écho. Le maniérisme qu'il prônait, déjà connu indirectement à travers les peintres du domaine septentrional, fut alors pratiqué par des artistes médiocres (Diogo...
  • POURBUS LES

    • Écrit par Jean-Marie MARQUIS
    • 415 mots
    • 1 média

    Dynastie de peintres flamands. Pieter Pourbus (1524-1584) est originaire de Gouda ; il reçoit probablement sa formation à Bruges, où il est nommé à la corporation des peintres en 1543, et dont il sera juré et doyen, ce qui atteste sa notoriété. Il fut aussi géomètre et cartographe.

    Ses...

  • PRIMATICE FRANCESCO PRIMATICCIO dit (1504-1570)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 1 046 mots

    À l'époque où Primatice commence son apprentissage à Bologne, sa ville natale, il ne s'y trouve pas de grand maître : les peintres locaux travaillent dans le sillage de l'école romaine, et c'est auprès d'un élève de Raphaël, Bagnacavallo, que Primatice...

  • PROCACCINI LES

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 587 mots

    Peintres lombards d'origine bolonaise. Ercole Procaccini (1520-1591) a été l'élève de Prospero Fontana, émule bolonais de Vasari. Il a également subi l'ascendant de Corrège, sans s'éloigner pourtant d'un académisme sage et assez froid (Conversion de saint Paul...

  • ROMAIN JULES, ital. GIULIO PIPPI dit GIULIO ROMANO (1492 ou 1499-1546)

    • Écrit par Sylvie BÉGUIN
    • 326 mots
    • 3 médias

    Né à Rome où il se forme au contact même de la ville antique que l'on redécouvrait alors avec passion, Jules Romain est le principal collaborateur de Raphaël entre 1515 et 1520 : il l'aide à la salle de l'Incendie (1512), peint, selon Vasari, plusieurs commandes importantes de...

  • ROSSO GIOVANNI BATTISTA DI IACOPO, dit ROSSO FIORENTINO (1494-1540)

    • Écrit par Sylvie BÉGUIN
    • 367 mots
    • 3 médias

    Florentin, formé dans l'ambiance maniériste d'Andrea del Sarto, Rosso se veut sans maître ; il admire et copie Michel-Ange. Inscrit dans la corporation des peintres florentins en 1516, il se fait remarquer par l'Assomption de la Vierge (1517) au cloître de l'Annunziata. Son inspiration...

  • SALVIATI FRANCESCO DE' ROSSI dit (1510-1563)

    • Écrit par Catherine MONBEIG GOGUEL
    • 1 399 mots
    • 1 média

    Salviati est le prototype de ce que le maniérisme italien a produit de plus personnel, inventif, raffiné. Son art polyvalent couvre tous les domaines, de la fresque au portrait, des modèles de scénographies princières aux projets pour l'orfèvrerie, la tapisserie et la gravure. Salviati...

  • SAVERY ROELANDT (1576-1639)

    • Écrit par Jacques FOUCART
    • 759 mots
    • 1 média

    Séduisant représentant par ses paysages de fantaisie du grand maniérisme international que l'on voit fleurir sous Rodolphe II à Prague, et tenant aussi d'un réalisme scrutateur et curieux qui débouche sur une exploration nouvelle des pouvoirs de la peinture, Savery ressemble par ces...

  • SEBASTIANO DEL PIOMBO SEBASTIANO LUCIANI dit (1485 env.-1547)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 269 mots
    • 1 média

    Travaillant près de Bellini puis de Giorgione, Sebastiano Luciani était déjà célèbre à Venise lorsqu'il partit pour Rome en 1511 : les grandes figures de Saint Louis de Toulouse et de Saint Sinibald à San Bartolomeo (1508) ont une monumentalité qui dérive des fresques de Giorgione...

  • SPRANGER BARTHOLOMAEUS (1546-1611)

    • Écrit par Sylvie BÉGUIN
    • 300 mots

    Né à Anvers, élève dans cette ville où vécurent aussi Jan Mandijn, Frans Mostaert et Cornelis van Dalem, Spranger part pour l'Italie en 1565 mais s'arrête à Paris où il admire l'école de Fontainebleau. Cette influence et celle des grands maîtres italiens (Corrège et...

  • SUSTRIS LAMBERT (1515 env.-apr. 1568)

    • Écrit par Jean-Marie MARQUIS
    • 260 mots

    Appelé Lambert d'Amsterdam par Vasari, qui eut son fils Friedrich (1540 env.-1599) comme élève. La vie de Lambert Sustris demeure encore mal documentée. Autrefois confondu avec Lambert Lombard et Lambert Suavius, son œuvre se départage difficilement de celle de son fils, proche de ...

  • TIBALDI PELLEGRINO (1527-1596)

    • Écrit par Sylvie BÉGUIN
    • 306 mots

    Né à Puria in Valsolda, formé à Bologne, Pellegrino Tibaldi, artiste très précoce, travaille à Rome, dès 1545-1546, avec Perino del Vaga au château Saint-Ange (décoration de la salle du Conseil, qu'il achèvera entre 1547 et 1549 dans un style nettement michelangelesque). Ce style est...

  • TINTORET (1519-1594)

    • Écrit par Anna PALLUCCHINI
    • 3 170 mots
    • 7 médias
    ...marquée par une problématique spirituelle commune et par des modes figuratifs capables d'en exprimer la nature complexe et tourmentée. Si l'influence du maniérisme se fait déjà sentir à Venise avec la génération de Lotto, de Pordenone, Pâris Bordone et Schiavone, si elle constitue un épisode dans l'évolution...
  • TITIEN (1488 env.-1576)

    • Écrit par Anna PALLUCCHINI
    • 3 107 mots
    • 10 médias
    ...lesquels Titien contracte des liens d'amitié qui l'aident sans doute à suivre l'évolution du goût de l'Italie centrale, c'est-à-dire les développements du maniérisme. Le carton de Raphaël représentant la conversion de saint Paul, que possédait le cardinal Grimani à Santa Maria Formosa, lui inspire déjà quelques...
  • TOSCANE

    • Écrit par Adrien GOETZ, Michel ROUX
    • 7 538 mots
    • 30 médias
    ...Andrea del Sarto (1486-1530), courant qui constitua, au xviiie siècle et encore pour Stendhal, la page la plus admirée de l'art florentin. Le maniérisme florentin, héritier paradoxal de Michel-Ange, dans sa terribilità, autant que de la grâce, la venustas, de Vinci, donna naissance à des...
  • UTRECHT ÉCOLE D', peinture

    • Écrit par Françoise HEILBRUN
    • 1 585 mots
    • 4 médias
    ...personnalités de Rubens et de Van Dyck, dont l'art offre des solutions nouvelles, s'éteindra peu après son retour de Rome). À Utrecht, en outre, la veine maniériste, dont l'art de Ter Brugghen et de Baburen conservera pendant un temps certaines caractéristiques (chairs boursouflées et poses contorsionnées),...
  • VAN MANDER CAREL ou KAREL (1548-1606)

    • Écrit par Jacques FOUCART
    • 637 mots

    De nombreux Flamands se réfugièrent dans les Pays-Bas du Nord à cause de leur sympathie pour les réformés lors des troubles politico-religieux des années 1580, et parmi eux des artistes dont Carel van Mander, Coninxloo, Savery. Après s'être formé un temps chez Lucas de Heere à Gand puis...

  • VAN VEEN OTTO dit VENIUS (1556-1629)

    • Écrit par Jacques FOUCART
    • 731 mots

    Travaillant d'abord chez le Leydois Isaac Claesz van Swanenburgh, puis à Liège, en 1574, chez Dominicus Lampsonius, Otto van Veen visita ensuite longuement l'Italie (de 1577 à 1582) pour rester à jamais un « romaniste » et un humaniste aussi fervent que cultivé, admirateur de ...