MICHEL-ANGE (A. Konchalovski)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 20 août 1937 à Moscou, petit-fils du peintre Piotr Kontchalovski, fils de l’écrivain Sergueï Mikhalkov, frère du cinéaste Nikita Mikhalkov, Andreï Konchalovski (qui orthographiera son nom sans « t », à l’anglo-saxonne, à partir de sa carrière hollywoodienne), fréquente très jeune le milieu des nouveaux cinéastes soviétiques dont Andreï Tarkovski, avec lequel il écrit notamment les scénarios de L’Enfance d’Ivan (1962) et d’Andreï Roublev (1969). Il devient lui-même réalisateur dès 1964 avec Le Premier Maître, fort bien accueilli, et Le Bonheur d’Assia (1969). Après Sibériade (1979), il passe les années 1980 aux États-Unis (Maria’s Lovers, 1984 ; Runaway Train, 1985…) puis revient à Moscou en 1990 pour aborder tous les genres et adapter souvent des classiques. Chers camarades (qui évoque une révolte ouvrière en URSS en 1962) a reçu le prix spécial du jury au festival de Venise 2020.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur honoraire d'histoire et esthétique du cinéma, département des arts du spectacle de l'université de Caen

Classification

Les derniers événements

République centrafricaine. Accord de « réconciliation nationale » et fin de la mutinerie. 2-30 janvier 1997

Le 2, quatre partis d'opposition, dont ceux des anciens présidents David Dacko et André Kolingba, demandent, avec l'accord du président de l'Assemblée, Hugues Dobozendi, l'ouverture d'une procédure de mise en accusation pour haute trahison du président Ange-Félix Patassé. La tension reste vive […] Lire la suite

Pour citer l’article

René PRÉDAL, « MICHEL-ANGE (A. Konchalovski) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ange/