Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉGLISE HISTOIRE DE L', des origines au concile de Trente (1545)

Articles

  • DONATISME

    • Écrit par Hervé LEGRAND
    • 2 042 mots
    ...ils firent appel, les premiers, à l'arbitrage de l'empereur, mais toute leur attitude exprime une vive réticence devant la nouvelle situation faite à l' Église par la paix constantinienne. « Quoi de commun entre l'empereur et l'Église ? » s'écrie Donat, lorsque les légats de Constant arrivent en Afrique...
  • ÉGLISE, architecture

    • Écrit par Alain ERLANDE-BRANDENBURG
    • 8 056 mots
    • 2 médias
    ...c'est-à-dire paysan) se sont également convertis. La raison fait place au sentiment. Celui-ci s'exprime entre autres par le développement du culte des reliques. L'Église avait marqué à différentes reprises son opposition à ce qu'elle considérait comme relevant de l'idolâtrie envers les saints, et non comme adoration...
  • ENLUMINURE

    • Écrit par Danielle GABORIT-CHOPIN, Eric PALAZZO
    • 11 812 mots
    • 9 médias
    ...ottonienne jusqu'au concile de Trente, le pontifical apparaît, en compagnie du missel et du bréviaire, en tête de la hiérarchie des livres liturgiques. La réforme liturgique menée par Innocent III au début du xiiie siècle donne à l'évêque une place éminente dans la société ainsi qu'à son livre officiel...
  • ENSEIGNER LE CHRISTIANISME, Augustin - Fiche de lecture

    • Écrit par Daniel RUSSO
    • 1 194 mots

    Après le iiie siècle et la définition de la vision intellectuelle de l'image par Plotin, le christianisme triomphant reprend le concept pour penser l'art de son temps. Surtout, il en reformule le contenu en des termes chrétiens : l'image visuelle et l'œuvre d'art se voient attribuer la mission...

  • ÉPHÈSE BRIGANDAGE D' (449)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 475 mots

    Le concile d'Éphèse (juin 431) avait condamné et déposé Nestorius, évêque de Constantinople, pour ses erreurs sur la personne du Christ : la théologie de Cyrille d'Alexandrie l'emportait sur la théologie antiochienne. Quelques années plus tard, la persistance des tendances antiochiennes...

  • ÉPHÈSE CONCILE D' (431)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 1 160 mots

    À la suite de l'agitation provoquée par ses prédications contre le titre de Théotokos (Mère de Dieu) donné par la dévotion chrétienne à la Vierge Marie, Nestorius, patriarche de Constantinople, écrit au pape Célestin pour lui dénoncer ce qu'il considère comme une erreur. Les remous...

  • ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

    • Écrit par Henri LAPEYRE
    • 14 344 mots
    • 18 médias
    L'Église catholique était étroitement soumise au monarque, qui jouissait du droit de patronage pour la nomination à une cinquantaine d'archevêchés et d'évêchés. Les ressources du clergé étaient considérables : revenus des propriétés terriennes et dîmes, sans parler du casuel, mais il entretenait des...
  • ÉTATS DU PAPE - (repères chronologiques)

    • Écrit par Vincent GOURDON
    • 666 mots

    755-756 À l'appel du pape Étienne II, menacé par les Lombards, l'armée franque de Pépin descend en Italie. Les territoires conquis sur les Lombards, autour de Ravenne et de Rome, sont donnés au pape, sous le nom de « Patrimoine de Saint-Pierre ».

    846 Les basiliques Saint-Pierre...

  • ÉTIENNE Ier saint (mort en 257) pape (254-257)

    • Écrit par Jacques DUBOIS
    • 254 mots

    Romain d'origine, Étienne était prêtre quand il fut élu pape en mai 254. Son court pontificat n'est guère connu que par ses conflits avec l'illustre évêque de Carthage, Cyprien. Contre ce dernier, le pape prit la défense de deux évêques espagnols qui furent reconnus coupables...

  • EUGÈNE III, BERNARDO PAGANELLI DI MONTEMAGNO (mort en 1153) pape (1145-1153)

    • Écrit par Universalis
    • 362 mots

    Pape italien né près de Pise à une date inconnue et mort le 8 juillet 1153 à Tivoli, non loin de Rome. Bernardo Paganelli di Montemagno est un disciple de saint Bernard de Clairvau. Il est abbé du monastère cistercien de Saint-Vincent-et-Saint-Anastase à Rome (aujourd'hui l'abbaye...

  • EUGÈNE IV, GABRIELE CONDULMER (1383-1447) pape (1431-1447)

    • Écrit par Universalis
    • 403 mots

    Gabriele Condulmer est né en 1383 à Venise et mort le 23 février 1447 à Rome. Ancien moine augustin, il est cardinal depuis 1408 lorsqu'il est élu à l'unanimité le 3 mars 1431 pour succéder au pape Martin V (1417-1431), et intronisé le 11 mars sous le nom d'Eugène IV. Son pontificat est dominé...

  • EUSÈBE DE CÉSARÉE (265 env.-av. 341)

    • Écrit par Richard GOULET
    • 752 mots

    Né probablement à Césarée de Palestine, Eusèbe restera fidèle à cette ville jusqu'à sa mort, d'abord comme collaborateur du prêtre Pamphile, qui avait recueilli et enrichi la bibliothèque léguée par Origène à Césarée, puis comme évêque de cette cité après la persécution déclenchée par Dioclétien....

  • EXPLORATIONS

    • Écrit par Jean-Louis MIÈGE
    • 13 773 mots
    • 1 média
    De ce facteur religieux et de son rôle dans les premières découvertes attestent l'intervention constantedela papauté et bientôt son arbitrage entre les prétentions rivales des Portugais et des Espagnols. Les bulles pontificales précèdent et accompagnent les premières explorations : bulles de 1433...
  • EXSURGE DOMINE BULLE (1520)

    • Écrit par Armand DANET
    • 664 mots

    La légende est peut-être plus vraie que l'histoire, qui représente Léon X, pape Médicis de la beauté, arrêtant à peine une chasse à courre pour signer, dans une clairière des monts Albins, la condamnation d'un moine déviant inconnu qui perturbe l'Allemagne. Cette bulle, publiée à ...

  • FÉODALITÉ

    • Écrit par Georges DUBY
    • 5 984 mots
    ...jusqu'à ce qu'un arbitre, choisi d'un commun accord, réussît à réconcilier les adversaires. Les temps féodaux sont remplis de violences. Les dirigeants de l'Église tentèrent de limiter le désordre. À partir de la fin du xe siècle, et depuis les provinces méridionales de la Gaule, celles où la désagrégation...
  • FERDINAND II LE CATHOLIQUE (1452-1516) roi d'Aragon et de Sicile (1479-1516)

    • Écrit par Tarsicio de AZCONA, Universalis
    • 776 mots

    Roi d' Aragon et de Castille (1479-1516), de Sicile (sous le nom de Ferdinand II, 1468-1516) et de Naples (Ferdinand III, 1504-1516), né le 10 mars 1452 à Sos (Aragon), mort le 23 janvier 1516 à Madrigalejo (Espagne), Ferdinand II le Catholique réalisa l'unité territoriale de l'Espagne, créant...

  • FÊTE DU CHRIST-ROI

    • Écrit par Universalis
    • 165 mots

    Fête catholique relativement récente, la fête du Christ-Roi célèbre Jésus en tant que seigneur sur toute la création, ou comme roi de l'Univers. Le pape Pie XI l'institua en 1925 dans l'encycliqueQuas Primas, qui tentait de raffermir contre les totalitarismes contemporains...

  • FRATICELLES

    • Écrit par Raoul VANEIGEM
    • 1 102 mots

    L'appellation de fraticelles, de l'italien fraticelli, désigne les dissidents les plus radicaux de la faction dite « spirituelle » qui, dans l'ordre franciscain, oppose à l'aile conventuelle ou orthodoxe la volonté de pratiquer la pauvreté volontaire selon la règle intangible de...

  • GALLICANISME

    • Écrit par Jean DELUMEAU
    • 3 703 mots

    Le gallicanisme n'est qu'un cas particulier d'un antiromanisme qui s'est souvent manifesté dans l'histoire chrétienne. Poussée à la limite, l'hostilité à Rome conduisit à la sécession protestante. Mais, cette révolte mise à part, la défiance à l'égard de la ...

  • GÉLASE Ier saint (mort en 496) pape (492-496)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 214 mots

    Pape de 492 à 496, Gélase défendit vigoureusement la primauté du Siège apostolique lors du schisme d'Acace de Constantinople, conséquence de la politique ecclésiastique de l'empereur Zénon. Il combattit le pélagianisme, les manichéens, les survivances païennes (les Lupercales),...