MARIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Marie, la mère de Jésus de Nazareth, n'est mentionnée que de façon très discrète et épisodique dans l'ensemble de la littérature néo-testamentaire. En revanche, en tant que personne faisant l'objet de culte et de vénération, elle occupe progressivement une place singulière et éminente dans la foi et la spiritualité chrétiennes, tant orientale qu'occidentale. On a pu dire que « la place de Marie est certainement un cas typique, un cas limite même, du développement du dogme et de la piété dans la tradition catholique » (P. Zobel). Cette double constatation soulève une foule de questions qui relèvent à la fois de l'exégèse biblique et de la théologie, de l'histoire comparée des religions et de l'histoire des dogmes, voire de la psychologie et de la sociologie religieuses. Il est donc difficile, sinon impossible, de faire le départ entre les éléments qui permettent de situer Marie en tant que personnage historique (au sens rigoureux du terme) et ceux qui proviennent de la légende (accréditée par la prolifération des évangiles apocryphes), ou encore ceux qui sont le fruit de la spéculation religieuse de la période postapostolique. Les textes évangéliques eux-mêmes témoignent de l'existence, dès la fin du ier siècle, d'une tradition mariale assez fermement établie dans les premières communautés chrétiennes. On sait, d'autre part, que le développement de la piété mariale populaire a de loin précédé celui de la doctrine ecclésiastique. Celle-ci s'est lentement élaborée, non sans tensions ni sans controverses, d'abord à travers les grands débats relatifs aux dogmes trinitaire et christologique, puis, plus tardivement et jusqu'aux temps modernes, de façon plus ou moins autonome. Cette élaboration fait d'ailleurs apparaître entre l'Orient et l'Occident des divergences non négligeables. Tandis que les Églises orthodoxes, restant fixées aux grands énoncés dogmatiques antérieurs au schisme, développent surtout une sorte d'« omniprésence » de la Vierge mère de Dieu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : pasteur, chargé des relations avec le catholicisme

Classification


Autres références

«  MARIE  » est également traité dans :

MARIE. LE CULTE DE LA VIERGE DANS LA SOCIÉTÉ MÉDIÉVALE (ouvr. collectif)

  • Écrit par 
  • Jacques BERLIOZ
  •  • 1 259 mots

Quelle situation la société fit-elle aux femmes aux xie et xiie siècles ? Georges Duby s'interrogea sur ce sujet dans son séminaire du Collège de France à Paris durant de longues années. Parmi les diverses approches du problème, fut abordée, durant les années 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-le-culte-de-la-vierge-dans-la-societe-medievale/#i_32654

ANNE et JOACHIM saints (Ier s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

Les informations concernant les vies des parents de la Vierge Marie, Anne et Joachim, proviennent de récits apocryphes : le Protévangile de Jacques ( ii e  s. apr. J.-C.) et l'Évangile de la nativité de Marie ( iii e  s. apr. J.-C.). Selon ces sources, Anne (en hébreu Hannah) naît à Bethléem, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-joachim/#i_32654

ANNONCIATION

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 170 mots
  •  • 1 média

Solennité des Églises chrétiennes, l’Annonciation commémore, le 25 mars, l’événement relaté par l’Évangile de Luc (chap.  i , 26-38), moment où l’archange Gabriel annonce à la Vierge Marie qu’elle concevra un fils de l’ Esprit saint et qu’elle l’appellera Jésus . Les premières mentions authentiques de la fête de l’Annonciation, si l’on ne tient pas compte du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annonciation/#i_32654

ASSOMPTION

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 623 mots

Le 1 er  novembre 1950, l'« Assomption au ciel » de la Vierge Marie fait l'objet d'un dogme catholique proclamé par le pape Pie XII dans la constitution apostolique Munificentissimus Deus . Ce document déclare que l'Assomption est un « dogme divinement révélé ». Il en précise la signification et le contenu dans ces termes : « L'Immaculée Mère de Dieu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assomption/#i_32654

BERNADETTE SOUBIROUS sainte (1844-1879)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 316 mots

Fille aînée d'un meunier ruiné et devenu journalier, souvent sans travail, Bernadette Soubirous eut, dès l'âge de quatorze ans, dans une grotte sur les bords du gave de Pau, près de Lourdes, plusieurs apparitions (la première, le 11 févr. 1858) d'une jeune fille entourée d'un halo de lumière qui finit par lui dire, le 25 mars : « Je suis l'Immaculée Conception. » Marie-Bernarde, qu'on appelait Ber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernadette-soubirous/#i_32654

BYZANCE - Les arts

  • Écrit par 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 613 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les Paléologues (1261-1453) »  : […] Restauré autour de sa capitale, Constantinople, reconquise en 1261, l'empire des Paléologues est un État réduit, affaibli et appauvri. Pourtant, la peinture ne connaît aucun déclin et elle rayonne même sur un territoire plus vaste que jamais. Mosaïstes et peintres déploient à nouveau une activité intense dans les deux villes les plus importantes de l'empire : Constantinople (Fethiye Camii, vers 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-les-arts/#i_32654

CATHOLICISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Régis BURNET
  •  • 1 225 mots

A vec le protestantisme, l'anglicanisme et l'orthodoxie, le catholicisme est l'une des principales formes de la religion chrétienne. Son nom officiel, « Église catholique apostolique et romaine », résume ses principales caractéristiques. « Catholique » vient du grec katholikos , qui signifie « universel » : le catholicisme affirme sa vocation à convertir tous les hommes. « Ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-vue-d-ensemble/#i_32654

CHARTRES PÈLERINAGE DE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 306 mots

L'un des plus importants sanctuaires français voués au culte marial, Notre-Dame de Chartres, considérable monument d'art et d'histoire, accueille chaque année plus de deux millions de pèlerins ou de visiteurs. Premier édifice religieux chrétien et siège d'un évêché au iv e siècle, ce sanctuaire semble, dès le vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinage-de-chartres/#i_32654

CZESTOCHOWA

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 494 mots

Située au confluent de la Stradomka et de la Warta tout au nord du Jura cracovien, Czȩstochowa (245 000 hab. en 2007) s'étale au pied de la colline de Jasna Góra (la Montagne Claire), à laquelle elle doit sa célébrité. À son sommet s'élèvent, en effet, les bâtiments imposants et fortifiés du couvent des Paulins et ceux plus élancés de la basilique Sainte-Croix dont une chapelle, riche en fresques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/czestochowa/#i_32654

DULIE & HYPERDULIE

  • Écrit par 
  • Henri-Jacques STIKER
  •  • 278 mots

La pratique populaire chrétienne consistant à rendre un culte aux saints, avec les excès ou les mépris qu'elle peut entraîner, a amené les théologiens et l'Église officielle à prendre position à ce sujet. On a admis qu'une forme de culte était légitime vis-à-vis des saints, mais en précisant qu'il fallait la distinguer du culte rendu à Dieu lui-même. La doctrine du Concile de Trente, face à la réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dulie-et-hyperdulie/#i_32654

ÉPHÈSE CONCILE D' (431)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 154 mots

À la suite de l'agitation provoquée par ses prédications contre le titre de Théotokos (Mère de Dieu) donné par la dévotion chrétienne à la Vierge Marie, Nestorius, patriarche de Constantinople, écrit au pape Célestin pour lui dénoncer ce qu'il considère comme une erreur. Les remous de l'affaire s'étendent jusqu'en Égypte, Cyrille d'Alexandrie à son tour écrit à ce sujet à Ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-d-ephese/#i_32654

FÁTIMA

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 694 mots
  •  • 1 média

Petite ville portugaise, située sur les plateaux d'Estrémadure (district de Santarém), Fátima est devenue un lieu de pèlerinage qui est (comme le site de Lourdes, avec lequel il rivalise en célébrité) une des expressions les plus massives et les plus populaires du développement (contesté jusqu'au sein du catholicisme lui-même) de la dévotion à la Vierge Marie . Ce pèlerinage a pour origine les app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatima/#i_32654

FOURVIÈRE NOTRE-DAME DE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 543 mots

La colline de Fourvière, à Lyon, semble s'opposer à la Croix-Rousse, la colline du travail, celle des canuts. La basilique Notre-Dame, qui la domine, attire l'attention d'abord par ses dimensions imposantes, qui en font une sorte de citadelle de la foi, et par son architecture « triomphaliste » de la fin du xix e siècle, où se mêlent le roman, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notre-dame-de-fourviere/#i_32654

JACQUES PROTÉVANGILE DE

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 463 mots

L'ouvrage apocryphe auquel Guillaume Postel, en 1552, voulait donner le titre de Protévangile de Jacques est plutôt un Livre de Jacques , comme le dit Origène, ou, mieux, une Histoire de la nativité de Marie , ainsi que l'appellent beaucoup de manuscrits. Son auteur se présente comme étant Jacques, le frère du Seigneur, et se dit l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protevangile-de-jacques/#i_32654

JOSEPH saint

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 372 mots

Connu par les Évangiles, particulièrement par celui de Matthieu, Joseph, l'époux de Marie, était, selon la « généalogie de Jésus », de la race de David. Il aurait exercé le métier d'ouvrier en bâtiment (en grec, tektôn  : charpentier, menuisier, etc.). Fiancé à Marie, il reconnut le fils de cette dernière, Jésus, lorsque, selon le récit évangélique (Matthieu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph/#i_32654

LOURDES

  • Écrit par 
  • René LAURENTIN
  •  • 1 116 mots
  •  • 1 média

Lourdes — 4 281 habitants au recensement de 1852 — doit sa célébrité aux apparitions de 1858 (11 fév.-16 juill.). Bernadette Soubirous, 14 ans, analphabète et sans instruction religieuse, asthmatique et encore impubère, est la fille d'un meunier ruiné, tombé à l'état de « brassier » (manœuvre louant ses bras à la journée pour 1,50 F). Elle habite le plus minable logis de la ville : le cachot, anci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lourdes/#i_32654

MAESTÀ

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 239 mots
  •  • 1 média

Terme italien désignant, en Toscane et plus particulièrement à Sienne, les représentations de la Vierge en Majesté. Les plus anciens exemples conservés sont conçus sur le type des madones byzantines dites Hodigitria (Vierges en trône, soutenant l'Enfant sur le bras gauche, la main droite ramenée devant le buste) : celle de Guido da Siena, par exemple (pinacothèque de Sienne) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maesta/#i_32654

MARIALES LÉGENDES, littérature

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 396 mots

Le récit des « miracles » de la Vierge Marie constitue l'un des genres les plus répandus de la littérature médiévale de toute l'Europe. Dès le début du xi e siècle des écrits en latin rapportaient ces légendes. Le genre se développe surtout au xiii e siècle : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legendes-mariales-litterature/#i_32654

NESTORIUS (apr. 381-env. 451)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 459 mots

Évêque de Constantinople de 428 à 431, condamné comme hérétique au concile d'Éphèse (431). Né à Germanicie (Syrie euphratéenne), Nestorius fut probablement l'élève de Théodore de Mopsueste ; il choisit la vie monastique et fut ordonné prêtre. Sa renommée d'orateur amena Théodose II à l'appeler en 428 au siège épiscopal vacant de Constantinople. Nestorius soutint dans ses sermons qu'il ne fallait p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nestorius/#i_32654

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 742 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les continuités pèlerines »  : […] Ainsi se trament et s'établissent, dans le culte pèlerin, des liens avec le lieu sacré. Quelle qu'ait été en ce lieu l'intensité personnelle du vécu, le pèlerin doit y garder une présence physique jusque dans l'absence corporelle. Les stèles abydéniennes représentaient peut-être déjà autant de conjurations d'attente de pèlerins qui avaient pris leur place en Abydos pour devenir, après leur mort, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_32654

PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 362 mots
  •  • 1 média

Fête chrétienne, la Présentation de Jésus au Temple est célébrée le 2 février, jour de la Chandeleur. En cette occasion, l'Église orthodoxe célèbre d'abord le Christ plutôt que la Vierge Marie, au contraire de l'Église catholique, jusqu'à sa réforme du calendrier romain entrée en vigueur en 1969. Appelée Purification de la Sainte Vierge Marie par l'Église romaine, cette fête a donc été renommée P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presentation-de-jesus-au-temple/#i_32654

PRÉSENTATION DE MARIE AU TEMPLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 109 mots

Fête religieuse catholique et orthodoxe, la Présentation de Marie au Temple est célébrée le 21 novembre. Inspirée d'une légende relatée dans le Protévangile de Jacques, récit apocryphe daté du ii e  siècle, la Présentation de Marie au Temple commémore le jour où, âgée de trois ans, elle se rendit au temple de Jérusalem avec ses parents pour être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presentation-de-marie-au-temple/#i_32654

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 510 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La sculpture sur bois »  : […] Il convient également de rattacher au décor de l'autel les sculptures sur bois, elles aussi peintes de couleurs vives, qui comprennent essentiellement les représentations de la Vierge en majesté, des saints et du Christ en croix. Cette dernière image, traditionnelle dans les églises, a pris depuis l'âge paléochrétien des aspects bien différents. À l'époque romane, il s'agit le plus communément d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-roman/#i_32654

ROSAIRE

  • Écrit par 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  •  • 389 mots

C'est à saint Dominique (1170-1221) que remonte l'exercice de piété appelé rosaire (mot qui signifie « couronne de roses », de même que « chapelet », qui lui est associé, vient de « chapeau », qui désignait autrefois une couronne de fleurs). Le rosaire consiste à réciter trois chapelets, dont chacun comprend cinq dizaines. Durant ces quinze dizaines, on va méditer sur des « mystères » vécus par M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosaire/#i_32654

TERRE SYMBOLISME DE LA

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 895 mots

Dans le chapitre « La terre nocturne »  : […] Selon Hésiode ( Théogonie , v , 126 sq), la Terre primordiale, la materia prima , Gaia, enfanta elle-même son époux, le ciel Ouranos. Elle est bien la Grande Mère, la Vierge primordiale. Cette Gaia originaire a de nombreux doublets et redondances au cours de la théogonie. Très souvent – et c'est là que son accent nocturne s'am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-la-terre/#i_32654

Voir aussi

Pour citer l’article

Hébert ROUX, « MARIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie/