Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉGLISE HISTOIRE DE L', des origines au concile de Trente (1545)

Articles

  • PAPAUTÉ

    • Écrit par Yves CONGAR
    • 5 487 mots
    • 3 médias

    Le mot papatus dérive du titre de papa (titre d'honneur signifiant père), donné jusqu'au viie siècle à tous les évêques, mais plus spécialement à celui de Rome. Papatus apparaît dans le dernier tiers du xie siècle, en même temps que l'emploi de curia pour désigner l'administration...

  • PATRIARCATS

    • Écrit par Hervé LEGRAND
    • 1 328 mots

    Les patriarcats sont des regroupements plus ou moins centralisés de diocèses qui se sont formés empiriquement, entre le ive et le vie siècle, autour de quelques grands sièges épiscopaux, dans l'Empire romain comme au-dehors, sous l'influence de facteurs à la fois religieux, culturels et politiques....

  • PATRISTIQUE

    • Écrit par Pierre HADOT
    • 8 799 mots

    Le terme « patristique » peut désigner tout d'abord une partie de la théologie chrétienne qui systématise les enseignements de certains écrivains de l'Antiquité chrétienne, considérés comme Pères de l'Église par un choix de la tradition ecclésiastique et tenus, à cause...

  • PAUL saint (entre 5 et 15-67)

    • Écrit par Pierre BONNARD
    • 6 980 mots
    • 1 média

    Dans sa personne comme dans sa pensée, Paul fut et demeure encore aujourd'hui la figure la plus discutée du christianisme. Son autorité d'apôtre elle-même fut âprement contestée jusqu'au sein des communautés chrétiennes qu'il venait de fonder (surtout Gal., i et ii ; II...

  • PAUL III, ALESSANDRO FARNÈSE (1468-1549) pape (1534-1549)

    • Écrit par André DUVAL
    • 394 mots
    • 3 médias

    Élevé à Rome et à la cour de Laurent le Magnifique à Florence, nommé cardinal à vingt-cinq ans par Alexandre VI, en 1493, Alessandro Farnèse cumulait de nombreux bénéfices ecclésiastiques, parmi lesquels plusieurs évêchés ; il attendit néanmoins jusqu'en 1519 pour se faire ordonner prêtre. Doyen...

  • PAUL IV, GIOVANNI PIETRO CARAFA (1476-1559) pape (1555-1559)

    • Écrit par Armand DANET
    • 444 mots

    Préféré par le conclave à l'Anglais Reginald Pole et à l'ambitieux Hippolyte d'Este, cardinal de Ferrare, Giovanni Pietro Carafa, doyen du Sacré Collège, est élu pape à soixante-dix-neuf ans, le 23 mars 1555. Napolitain austère, cet évêque de Chieti, que le pape Adrien VI a rappelé d'Espagne en 1523,...

  • PÉLAGIANISME

    • Écrit par Michel MESLIN
    • 3 152 mots

    Doctrine qui, professée au ive siècle par Pélage et ses partisans, accentue au détriment de la grâce divine la puissance du libre arbitre de l'homme, le pélagianisme est la première en date des hérésies de l'Occident chrétien ; il constitue en fait l'amplification d'une des tendances fondamentales...

  • PFLUG JULIUS (1499-1564)

    • Écrit par Jacques Vincent POLLET
    • 1 158 mots

    Humaniste, diplomate et homme d'Église, Julius Pflug fut le dernier évêque catholique de Naumburg-Zeitz (Saxe), évêché fondé au xe siècle ; il fut aussi l'instrument de la politique religieuse de Charles Quint dans les années 1540 et les suivantes. C'est à de double titre qu'il est...

  • PIE II, ENEA SILVIO PICCOLOMINI (1405-1464) pape (1458-1464)

    • Écrit par André DUVAL
    • 646 mots

    Né à Corsignano près de Sienne, Aeneas Sylvius Piccolomini fait des études de droit pour obéir à son père, mais se passionne pour les arts et la littérature antiques, au point de devenir l'un des meilleurs latinistes de son époque. En 1432, il accompagne l'évêque de Fermo au ...

  • PIERRE saint (mort en 64)

    • Écrit par Félix CHRIST
    • 1 694 mots

    Au cours de l'histoire de l'Église, on a de plus en plus considéré Pierre comme le premier pape. Mais l'on ne sait que peu de choses sur le personnage historique de Simon Barjona. Sa théologie reste à peu près inconnue, puisqu'on ne peut pas assurer quelles traditions remontent réellement...

  • POLOGNE

    • Écrit par Jean BOURRILLY, Universalis, Georges LANGROD, Michel LARAN, Marie-Claude MAUREL, Georges MOND, Jean-Yves POTEL, Hélène WLODARCZYK
    • 44 233 mots
    • 27 médias
    La vie spirituelle est dominée par le clergé, qui tient dans le pays une place de premier plan et contribue à maintenir l'idée nationale à l'époque du morcellement. Prélats et abbés, souvent venus de l'Occident (Italie, vallées du Rhin et de la Meuse), ont été des bâtisseurs d'églises...
  • PRAGMATIQUE SANCTION (1438)

    • Écrit par Jean FAVIER
    • 461 mots

    Ordonnance de Charles VII, publiée au cours de l'assemblée du clergé français réunie à Bourges de mai à juillet 1438, par laquelle étaient déclarés applicables au royaume divers canons du concile de Bâle. Les Pères du concile étaient entrés en conflit avec le pape Eugène IV, et la...

  • PRATIQUE ET PRAXIS

    • Écrit par Éric WEIL
    • 6 698 mots
    La réalité ne se conforme à cet enseignement que très partiellement. La proportion du produit social qui va à l'Église et à ses institutions est sans doute considérable, due au sentiment répandu de la propre indignité ou de la propre insuffisance de l'homme. On observe des crises sociales...
  • PROMULGATION DU CONCORDAT DE BOLOGNE

    • Écrit par Vincent GOURDON
    • 221 mots
    • 1 média

    Maître du Milanais depuis sa victoire sur les troupes suisses à Marignan (septembre 1515), François Ier est en position de force en Italie. Il peut donc négocier avec le pape Léon X, sur une base favorable à son autorité, les relations entre monarchie française et Église catholique....

  • PROSTITUTION EN EUROPE (HISTOIRE DE LA)

    • Écrit par Yannick RIPA
    • 3 061 mots
    Cette double lecture (prostitution vs prostituée) de la part des autorités publiques se retrouve également dans les hésitations de l’Église : si le péché de chair rend seule admissible une relation sexuelle procréatrice, la lucidité des ecclésiastiques les invite à hiérarchiser les maux. La prostitution...
  • PROSTITUTION AU MOYEN ÂGE

    • Écrit par Amélie MAUGÈRE
    • 2 345 mots
    • 2 médias
    Ces brusques actions purificatrices témoignent du fait que les autorités publiques sont imprégnées d’une éthique religieuse rigoriste issue de la réforme grégorienne (seconde moitié du xie siècle). Celle-ci a institutionnalisé une morale sexuelle austère, prônant l’abstinence et ne tolérant...
  • RABELAIS FRANÇOIS (1483 env.-1553)

    • Écrit par Françoise JOUKOVSKY
    • 9 611 mots
    • 2 médias
    ...sans prétendre expliquer le miracle par une cause naturelle. Quant à l'hérésie protestante, il partage certes l'indignation des réformés devant certains abus de l'Église. Les escales chez les Papimanes ou à l'île Sonnante ne déplairaient pas à un protestant. Comme eux, il s'indigne de tant et tant d'intermédiaires...
  • RELIGION - Religion et État

    • Écrit par Louis de NAUROIS
    • 8 453 mots
    C'est le christianisme qui a introduit la distinction du spirituel et du temporel : « Rendez à César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu », dit Jésus-Christ (Matth., xxii, 21). Cette distinction a une raison doctrinale, la transcendance du spirituel est ainsi affirmée ; une...
  • RITSCHL ALBRECHT (1822-1889)

    • Écrit par Universalis, Hans Wilhelm FREI
    • 720 mots

    Théologien luthérien allemand, né à Berlin le 25 mars 1822, mort le 20 mars 1889 à Göttingen, fils et petit fils de pasteurs luthériens, Albrecht Ritschl étudie la théologie et la philosophie à l'université de Bonn dès 1839, puis de Halle à partir de 1841. Après l'obtention de son doctorat...

  • ROME

    • Écrit par Géraldine DJAMENT, Sylvia PRESSOUYRE
    • 11 408 mots
    • 15 médias
    ...de Ravenne nomme un magister militum puis un duc), tandis que se maintiennent les magistratures antiques de la préfecture urbaine et du Sénat et que s'affirme le pouvoir politique du pape. L'évêque de Rome valorise son statut de successeur d'un apôtre pour asseoir progressivement sa prééminence...